Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Green Bay Packers New England Patriots Résumés

Patriots – Packers (31-17) : créatifs et impitoyables

New England Patriots (7-2) – Green Bay Packers (3-4-1) : 31-17

Les Patriots ne pardonnent aucune erreur. Alors que le score était de 17 partout dans le dernier quart et que Green Bay attaquait pour prendre l’avantage, Aaron Jones (14 courses, 76 yards) a perdu le ballon. Le premier turnover du match. Une erreur fatale. Dans la foulée, New England a remonté le terrain, notamment grâce à une passe de 37 yards signée Julian Edelman (6 rec, 71 yards) pour James White (12 courses 31 yards, 2 TDs – 6 rec, 72 yards), avant que ce même White n’inscrive le touchdown au sol pour le 24-17.

New England a ensuite forcé un punt, avant que Josh Gordon ne terrasse les visiteurs sur un touchdown de 55 yards à un peu plus de sept minutes du coup de sifflet final (31-17). Le tout sur une passe de Tom Brady (22/35, 294 yards, 1 TD), évidemment.

Tout est là. Les Patriots ont été patients, opportunistes et créatifs. Green Bay a payé cher un fumble, et le plaquage manqué de Tramon Williams, déplacé au poste de safety, sur Gordon a rappelé qu’envoyer Ha Ha Clinton-Dix à Washington il y a quelques jours n’était peut-être pas une fameuse idée.

Avec les moyens du bord

Toujours privés de Sony Michel et Rob Gronkowski, les Patriots ont du se débrouiller comme ils ont pu en attaque. Cordarrelle Patterson (11 courses, 61 yards, 1 TD) coureur. Deux flea flicker. Et beaucoup de Josh Gordon. L’ancien Browns a été ciblé 10 fois, avec 5 réceptions, 130 yards et 1 touchdown à la clé. Toujours là pour tout faire, James White a ouvert le score dès la première série du match (7-0). Après un échange de field goals (10-3), Green Bay a débloqué son compteur grâce à Davante Adams (6 rec, 40 yards, 1 TD) dans le second quart (10-10). Mais Patterson a remis les locaux devant (17-10) sur un touchdown à deux minutes de la pause, avant que sa défense neutralise l’attaque d’Aaron Rodgers sur les deux dernières minutes.

Partie remise, puisque Jimmy Graham (4 rec, 55 yards, 1 TD) signe l’égalisation dès le retour des vestiaires (17-17).

À ce moment là, l’opposition tient ses promesses. Rodgers doit naviguer dans et en-dehors de la poche pour trouver des solutions. Les Patriots, eux, jouent vite. Mais tout se fige, avec une 4e et 1 yards ratée par New England, suivie d’un punt pour chaque équipe.

C’est là qu’intervient le fumble de Williams, qui précipite la chute de son équipe. À leur créativité, les Patriots ajoutent le réalisme. Une qualité qui manque cruellement à Green Bay actuellement.

Avec six victoires consécutives, Bill Belichick et ses joueurs s’envolent en tête de l’AFC Est et filent vers les playoffs. Tout ça sans l’aide de quelques éléments clés.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.6 pariez 2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.4 pariez 1.42 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une