Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Power rankings 0

Power Ranking NFL 2018 – Semaine 10 : Saints Row !

Power Ranking NFL 2018 – Semaine 10 : Saints Row !

Le mercredi sur Touchdown Actu, c’est le jour du Power Ranking ! 3, 2, 1, go !

Une volée que personne n’avait vu venir en ouverture de la saison à la maison, une immense frayeur une semaine plus tard face aux Browns et depuis, une irrémédiable montée en puissance qui les propulse en tête du Power Ranking TDA pour la première fois de la saison. Depuis 7 semaines, les Saints sont imbattables. Une première depuis 2011. Dans leur sillage, les Chiefs continuent d’empiler les victoires dans l’AFC tandis que les Patriots signent un succès référence face aux Packers d’Aaron Rodgers. Vaincus pour la première fois de la saison après 8 semaines d’invincibilité, les Rams dégringolent du podium, mais restent bien placés dans le quartet de tête.

Calés derrière ce quatuor infernal, les Chargers n’en finissent plus de gagner, les Panthers se font peur et les Steelers assurent. Les Vikings se rassurent, eux. Les Texans poursuivent leur folle remontée. Grâce à leur troisième succès consécutif, les Falcons aussi. Si les Titans reprennent confiance, les Packers sont en plein doute et perdent du précieux terrain dans la NFC Nord. Les Cowboys ratent quant à eux une occasion en or de se rapprocher des Redskins.

Loin derrière, dans le wagon de queue, les Bills se rapprochent de Raiders à l’agonie. Débordés dans la bataille des tranchées, les Lions concèdent la plus grosse chute de la semaine.

Qui plane ? Qui sombre ? Qui risque de passer une bien longue saison ? Qui peut entraperçoit déjà les playoffs au loins ? Qui peut déjà se pencher très sérieusement sur les 5 meilleurs joueurs universitaires ? Voici notre classement. Une hiérarchie qui ne se base pas uniquement sur le nombre de victoires, mais avant tout sur la forme du moment. Si deux équipes sont proches et ne se sont pas affrontées récemment, on se demande laquelle l’emporterait si le match se jouait aujourd’hui. Battre la meilleure équipe ne vous propulsera pas au sommet de ce classement en un claquement de doigts. Perdre contre un des cancres ne vous précipitera pas dans les abysses. On peut gagner et perdre quelques places, s’incliner et grimper de quelques rangs. C’est l’impitoyable loi du Power Ranking !

pr-saints-ok 1. New Orleans Saints (7-1) +2
346 yards, 4 touchdowns, pas la moindre interception et une jolie évaluation à trois chiffres. Après avoir été mis au chômage technique une semaine plus tôt dans le Minnesota, Drew Brees a enfilé son plus beau costume de candidat au titre de MVP. Ça mérite bien un petit coup de fil.

pr-chiefs-ok 2. Kansas City Chiefs (8-1) –
Plus de 300 yards dans les airs pour une 8e semaine consécutive, Patrick Mahomes égale le record d’Andrew Luck en 2014. Et face à des Cardinals en perdition en fin de semaine, ça n’est probablement pas fini.

pr-patriots-ok  3. New England Patriots (7-2) +1
Aaron Rodgers dans le 4e quart : 2/7, 15 yards, zéro touchdown et 39,6 d’évaluation.
Tom Brady dans le 4e quart : 6/6, 104 yards, un touchdown et une évaluation parfaite de 158,3.
Voilà à quoi s’est joué le match.

pr-rams-ok 4. Los Angeles Rams (8-1) -1
Les Seahawks et Broncos leur avait fait quelques frayeurs, les Packers les avaient fait frissonner de tout leur être, les Saints les auront écartelés vivants. À force de jouer avec le feu depuis quelques semaines, les Béliers ont fini en côtelette sauce cajun. Fin de l’invincibilité, mais pas des ambitions.

pr-panthers-ok 5. Carolina Panthers (6-2) –
4 touchdowns au sol par 3 joueurs différents, mais pas le moindre pour Cam Newton. Les Panthers auront bien besoin d’un jeu au sol aussi inspiré et d’une défense nettement plus inspirée, elle, pour espérer rapporter quelque chose du Heinz Field jeudi soir.

pr-chargers-ok 6. Los Angeles Chargers (6-2) –
Le 11 septembre 2006, à Oakland, Philip Rivers était titulaire pour la première fois de sa carrière sous les couleurs des Chargers. Depuis, il n’a plus jamais lâché sa place et est devenu dimanche le 4e quarterback, seulement, à démarrer son 200e match consécutif. Iron Man.

pr-steelers-ok 7. Pittsburgh Steelers (5-2-1) –
Rien de tel qu’une revanche de leur défaite à domicile du 30 septembre face aux Corbeaux pour prendre les commandes de l’AFC Nord et plomber les espoirs de playoffs des Ravens.

pr-vikings-ok 8. Minnesota Vikings (5-3-1) +1
10 sacks records, dont 9 par la ligne défensive, 10 plaquages pour perte, des tampons à gogo sur Matthew Stafford et un touchdown. La défense des Vikings a bouffé du Lion.

pr-bears-ok 9. Chicago Bears (5-3) +2
Un Trubiksy bien vilain qui balance péniblement 135 yards, un jeu au sol qui avance au ralenti (2,6 yards par course), une attaque qui ne gagne que 190 pauvres yards, mais une équipe qui plante 41 points. This is Chicago Bears football !

pr-texans-ok10. Houston Texans (6-3) +6
Colts, Cowboys, Bills, Jaguars, Dolphins, Broncos. Après 6 victoires de suite face à des adversaires dans le rouge ou à l’équilibre, le déplacement à Washington dans deux semaines ressemble à un vrai premier test grandeur nature.

pr-redskins-ok11. Washington Redskins (5-3) -3
0-5. Le syndrome Matt Ryan a de nouveau frappé les Redskins. Depuis que le quarterback a été drafté en 2008, jamais ils ne sont parvenus à le battre. Et dimanche après midi, ils n’ont jamais vraiment fait illusion.

pr-bengals-ok12. Cincinnati Bengals (5-3) -2
Attention espèce menacée. Face à des Saints en transe depuis de longues semaines et qui tournent à près de 35 points de moyenne par match, ça pourrait vite virer au carnage pour les Bengals.

pr-falcons-ok13. Atlanta Falcons (4-4) +7
10/13 sur les 3e essais, plus de 300 yards dans les airs, 150 au sol et la cerise sur le gâteau : Julio Jones qui hurle de rage dans la peinture. Enfin ! Le signe d’une attaque qui tourne à plein régime.

pr-seahawks-ok14. Seattle Seahawks (4-4) -2
Imaginez s’ils mettaient autant de coeur et de temps à préparer leurs matchs qu’à imaginer les chorégraphies de leurs célébrations. 😱

pr-eagles-ok15. Philadelphia Eagles (4-4) –
Face aux Cowboys, ils tenteront de se maintenir dans la course à la NFC Est et de décrocher un deuxième succès consécutif pour la première fois de la saison.

pr-ravens-ok16. Baltimore Ravens (4-5) -2
1/4. D’ordinaire si efficaces dans la Redzone cette saison, les Ravens ont butté sur un mur de fer. Et dans la NFL de 2018, gagner un match en inscrivant presque que des field goals relève du fantasme.

pr-packers-ok17. Green Bay Packers (3-4-1) -4
6e défaite consécutive loin du Lambeau Field. Une première depuis 1990-91.

pr-titans-ok18. Tennessee Titans (4-4) +6
11/14 sur les 3 essais, 4/5 dans la zone de vérité et 28 points records cette saison. Après deux premières séries chaotiques achevées en fumbles perdus, les Titans auront su mettre les points sur les I.

pr-dolphins-ok19. Miami Dolphins (5-4) +2
Entre deux bâillements, Frank Gore est entré un peu plus encore dans l’histoire.

pr-broncos-ok20. Denver Broncos (3-6) -2
Le vrai bilan des Broncos : 3-3-3. 3 victoires, 3 défaites et 3 presque-victoires-face-à-des-gros (revers par 4 points ou moins face aux Chiefs, Rams et Texans).

pr-cowboys-ok21. Dallas Cowboys (3-5) -4
1-6. Quand les Cowboys de Dak Prescott sont menés de 7 points ou plus à l’entame des 15 dernière minutes, ça sent le roussi. À l’exception d’une victoire arrachée en prolongation face aux Eagles en 2016 (Semaine 8), ça finit toujours en défaite.

pr-jaguars-ok22. Jacksonville Jaguars (3-5) –
Face à des Colts reposés eux aussi, le moindre faux pas pourrait enterrer définitivement tout espoir de qualification en séries.

pr-buccaneers-ok23. Tampa Bay Buccaneers (3-5) –
Lorsque menés de 3 touchdowns ils tentent un 4e essai sur leur ligne de 26, ça ressemble à un suicide en règle. Et pourtant, ils étaient loin d’être morts encore. Mais comme à Cincinnati une semaine plus tôt, la Fitzmagie n’aura pas suffi à effacer un début de match lamentable.

pr-lions-ok24. Detroit Lions (3-5) -5
En 7 matchs, la ligne offensive des Lions n’avait concédé que 13 sacks. En 60 minutes, elle en aura concédé 10, aura dégoûté Matthew Stafford et paralysé un jeu au sol sans la moindre solution. Un naufrage collectif.

pr-colts-ok25. Indianapolis Colts (3-5) +2
Face à des Jaguars à l’agonie, ils tenteront de décrocher un 3e succès consécutifs pour la première fois depuis 2015.

pr-jets-ok26. New York Jets (3-6) –
Attaque des Jets, nom féminin, synonymes : vacuité, inanité, rien, non-être, vide, zéro, faiblesse, misère. Farandole de mauvais snaps, salade de parpaings, depuis 3 semaines, l’escouade emmenée par un Sam Darnold qui apprend le métier à la dure fait saigner des yeux.

pr-browns-ok27. Cleveland Browns (2-6-1) –
Nouveau coach, même résultat. Les Browns sont loin d’être ridicules, mais sont encore loin du compte. Et leur futurs affrontements avec les Falcons, Bengals, Texans et Panthers ne présagent rien de bon.

pr-giants-ok28. New York Giants (1-7) +1
WOOOOOOOOOOOOH !!!! Pour la deuxième fois de la saison, les Giants ont échappé à la défaite. Normal, ils ne jouaient pas.

pr-cardinals-ok29. Arizona Cardinals (2-6) +1
3 matchs, 13,5 millions dans les poches et ciao bye ! Dans le marasme de la saison des Cardinals, Sam Bradford ressort comme le seul et unique gagnant. Un génie du genre.

pr-niners-ok30. San Francisco 49ers (2-6) +1
3. En un match, Nick Mullens a lancé autant de touchdown que les Bills depuis le début de la saison.

pr-bills-ok31. Buffalo Bills (2-7) -3
Les 6 derniers matchs des Bills c’est : 70 séries offensives qui débouchent sur 3 touchdowns, 8 field goals, 3 drives stoppés par la mi-temps, un par le coup de sifflet final, 32 punts dont 1 bloqué, 6 turnovers on downs, 12 interceptions dont 3 retournées dans la peinture et 5 fumbles dont un converti en touchdown. Autrement dit, peu importe le quarterback, c’est de la gigantesque daube.

pr-raiders-ok32. Oakland Raiders (1-7) –
Ça serait tellement facile de sortir une bonne blague, mais on en a même pas le coeur. Non, au lieu de ça, on préfère souligner la nullité abyssale du pass rush des Raiders.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.6 pariez 2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.4 pariez 1.42 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une