Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

L'équipe type 0

L’équipe type de la semaine 11 : Drew Brees, les habitués et des rookies

Beaucoup de grosses performances cette semaine et une équipe type formée d’habitués, rejoints par quelques nouvelles têtes.

L’équipe type de la semaine 11 : Drew Brees, les habitués et des rookies

Attaque

Quarterback : Drew Brees, New Orleans Saints (22/30, 363 yards, 4 touchdowns)

Difficile cette semaine de départager Drew Brees et Patrick Mahomes. Les deux méritent d’être dans cette équipe type. Mais avant le titre de MVP en fin d’année qui sera probablement le juge de paix  pour départager ces deux-là, il a fallu faire un choix pour cette semaine 11. Avantage au lanceur de New Orleans donc qui contrairement à son homologue n’a pas perdu le ballon (5 turnovers pour Mahomes : 3 interceptions et 2 fumbles). Le Saint a enregistré moins de touchdowns (4 contre 6), moins de yards (363 contre 478), mais il a été plus précis (73,33% contre 71,74 %) et surtout il a remporté son match. La franchise de Louisiane en est à neuf victoires consécutives et vient de battre le champion en titre. Une passation de pouvoir ? Si Drew Brees continu à jouer comme cela, c’est fort possible.

Running back : Saquon Barkley, New York Giants (27 portés, 142 yards, 2 touchdowns + 2 réceptions, 10 yards, 1 touchdown)

C’est peut-être le meilleur match de la saison de Saquon Barkley. Avec 142 yards à la course et surtout 3 touchdowns au total, le deuxième choix de la draft 2018 a quasiment battu les Buccaneers à lui tout seul. Une performance qui lui permet de s’affirmer encore un peu plus comme le favoris au titre de rookie offensif de l’année. L’ancien coureur de Penn State est pour l’instant premier au classement des yards gagnés au sol et à la passe chez les rookies.

Receveur n°1 : Tyreek Hill, Kansas City Chiefs (10 réceptions, 215 yards, 2 touchdowns)

Lui est un habitué de cette rubrique. C’est sa 4e nomination dans l’équipe type. Il faut dire que chaque semaine il semble être de plus en plus impressionnant. Alors qu’il avait déjà dépassé les 100 yards à trois reprises cette saison, le voilà qui s’attaque à a barre des 200. Le Chief a profité du feu d’artifice offensif entre Kansas City et Los Angeles. À lui tout seul, il a enregistré pratiquement la moitié du nombre de yards total de son équipe (215/546). Ses 10 réceptions représentent d’ailleurs son record de la saison sur un match.

Receveur n°2 : T.Y. Hilton, Indianapolis Colts (9 réceptions, 155 yards, 2 touchdowns)

Si Andrew Luck est revenu à un si bon niveau, si vite, c’est aussi parce qu’il a de bonnes cibles à qui lancer le ballon. La principale ? T.Y. Hilton qui a fait des misère à la défense des Titans, pourtant si bonne d’habitude. La connexion entre le quarterback et son receveur est parfaite et cela donne des actions plus spectaculaires les unes que les autres. Dimanche, il a même égalé Marvin Harrison au nombre de match à 150 yards et plus (11). Un record pour la franchise. En attendant, T.Y. Hilton fait sa première apparition dans notre équipe type cette saison.

Receveur n°3 : Tre’Quan Smith, New Orleans Saints (10 réceptions, 157 yards, 1 touchdown)

Les Saints venaient de signer Brandon Marshall et Tre’Quan Smith a voulu marquer son territoire. Le receveur s’est senti en danger avec l’arrivée du vétéran alors il a sorti le meilleur match de sa (jeune) carrière. Ce n’est pas la première fois que le rookie dépasse les 100 yards (111 vs. Washington en semaine 5), mais il n’avait jamais attrapé plus de 3 ballons dans une rencontre. Face aux Eagles, 7 de ses 10 réceptions ont permis de récupérer une première tentative, auxquelles il faut ajouter son touchdown. Une passe magnifique de 38 yards. Drew Brees a trouvé un nouveau jouet.

Tight end n°1 : Travis Kelce, Kansas City Chiefs (10 réceptions, 127 yards, 1 touchdown)

Il lui a fallu un peu de temps pour rentrer dans son match, mais une fois qu’il y était, il l’a fait sentir aux défenseurs. Patrick Mahomes l’a visé à 15 reprises et l’a trouvé 10 fois pour 127 yards, deux records cette saison pour lui. Avec un Rob Gronkowski en demi teinte cette année, entre blessures et performances moyennes, Travis Kelce est en train de s’imposer comme le meilleur joueur à son poste. Il l’a encore prouvé lundi soir. Avec Patrick Mahomes, Tyreek Hill et Kareem Hunt, ils forment un quatuor formidable qui n’ont pas fini d’engranger les yards.

Ligne offensive : Indianapolis Colts

S’il y avait un titre de la meilleure progression en NFL, on le délivrerait cette année à un groupe entier. Celui de la ligne offensive des Colts. Parmi les plus mauvaises l’an dernier, cette escouade est devenue l’une des meilleure de la ligue. Elle l’a prouvé encore cette semaine. Face à une défense habituellement agressive des Titans, Andrew Luck n’a pas été sacké une seule fois. C’est la 5e semaine consécutive que cela lui arrive. Mieux, dimanche, il n’a même pas été touché à une seule reprise par un joueur adverse. Des week-ends comme celui-là, le quarterback en redemande. Surtout qu’au vu de ses statistiques, on peut dire qu’il le rends bien à sa ligne.

Défense

Defensive tackle : Aaron Donald, Los Angeles Rams (4 plaquages, 2 sacks, 2 fumbles forcés)

Si le score du match entre les Rams et les Chiefs (54 à 51) peut laisser penser que les défenses n’étaient pas venues jouer, un joueur a étalé tout son talent. Comme toujours devrait-on dire. Le défensive lineman continu sa campagne pour conserver son titre de défenseur de l’année acquis l’an dernier. En tout cas, ce match est la meilleure des publicités pour lui. Malgré 6 touchdowns et 478 yards, Patrick Mahomes n’a pas vécu une soirée tranquille. Il doit encore faire des cauchemars où il voit Aaron Donald tant le numéro 19 l’a harassé avec 2 sacks, 2 fumbles forcés et 8 « hurries ».

Defensive tackle : Chris Jones, Kansas City Chiefs (6 plaquages, 2 sacks, 1 plaquages pour perte, 1 passe défendue).

Opposés l’un et l’autre lundi soir, Aaron Donald et Chris Jones seraient associés tous les deux dans notre équipe type de la semaine. Comme ça, pas de jaloux. Le Chief a été (un peu) moins en vue que son homologue Los Angeles, il n’en reste pas moins l’un des meilleurs défenseurs intérieurs de ce week-end. Avec 6 plaquages, il bat son record en carrière. Ses deux sacks lui permettent aussi de se placer dans le top 10 des meilleurs sackeurs de la NFL.

Defensive end : Khalil Mack, Chicago Bears (2 plaquages, 1 sack, 1 plaquage pour perte, 1 fumble forcé, 1 passe défendue)

On aurait pu citer la quasi-totalité du « front seven » de Chicago dans la défense de l’équipe type cette semaine. D’Akiem Hicks à Leonard Floyd en passant par Danny Trevathan ou Roquan Smith, tous ont été bons. Mais, comme d’habitude, il y en a un qui est encore un niveau au dessus des autres, c’est Khalil Mack. L’ancien Raider a non seulement mené la vie dure à Kirk Cousins qui a livré le plus mauvais match de sa carrière sous la tenue des Vikings, mais il a aussi été crucial contre la course. Ce n’est pas anodin si Minnesota n’affiche que 22 yards au sol dans ce match.

Defensive end : Von Miller, Denver Broncos (1 plaquage, 1 sack, 1 interception, 42 yards, 1 touchdown)

Sa dernière interception remontait au 25 janvier…2016. Denver affrontait les Patriots pour une place au Super Bowl. Depuis Von Miller n’avait plus mis ses mains sur une passe adverse. Jusqu’à dimanche dernier. Face aux Chargers, si on regarde la feuille statistique de Von Miller on se dit qu’il n’a pas livré un match exceptionnel. Ou en tout cas qu’il peut bien mieux faire. Et pourtant, le Bronco a peut-être sorti l’action du match. Une interception sur Philip Rivers alors que son équipe était menée 7 à 19 et qu’elle avait du mal à arrêter l’attaque adverse. Au final, cette action du pass-rusheur a permis de changer le momentum et de remettre son équipe dans le sens de la marche, pour finir par l’emporter au bout du suspense.

Linebacker n°1 : Leighton Vander Esch, Dallas Cowboys (8 plaquages, 1 interception, 28 yards, 3 passes défendues)

Voilà un « back-to-back » surprenant. Qui aurait cru que Leighton Vander Esch puisse apparaître à deux reprises dans notre équipe type. Consécutivement en plus. En effet, le Cowboy était déjà de cette rubrique la semaine dernière et son match formidable contre Atlanta lui permet de garder sa place. En moins d’une semaine, le rookie a réussi à être décisif face aux Eagles lors du Monday Night Football puis aux Falcons dimanche. C’est le genre de joueur qui donne l’impression d’être partout sur le terrain.

Linebacker n°2 : Samson Ebukam, Los Angeles Rams (3 plaquages, 1 sack, 1 plaquage pour perte, 1 interception, 25 yards 1 passes défendue, 2 touchdowns)

Il n’est pas forcément le plus connu de cette défense. Pourtant, au milieu de tous ces anciens premiers tours de draft (Aaron Donald, Marcus Peters, Ndamukong Suh, Michael Brockers,…), il est sorti du lot. Bien que son match ne se résume pas à ça, Samson Ebukam a été décisif sur trois actions en particulier. Il a d’abord amené un fumble provoqué par Donald jusqu’à la end-zone, puis a de nouveau inscrit un touchdown, sur une de ses propres interceptions cette fois. Enfin, il permet aussi la dernière interception de Marcus Peters en gênant Mahomes au moment de son lancé. Il restera comme l’un des grands hommes de ce qui est peut-être le match de l’année en NFL.

Linebacker n°3 : T.J. Watt, Pittsburgh Steelers (6 plaquages, 2 fumbles forcés, 2 sacks)

Puisqu’il faut toujours un Watt dans cette équipe type, c’est cette semaine le petit frère qui s’y colle. Si J.J. a été plutôt discret, T.J. lui a fait remarquer sa présence sur le terrain. Blake Bortles peut en témoigner. Le joueur de deuxième année a mis au sol le quarterback adverse à deux reprises et a aussi enregistré deux fumbles. Il a été l’un des éléments clés du retour des Steelers dans ce match. Il est désormais revenu à égalité avec J.J. Watt à la 4e place du classement des meilleurs sackeurs de la saison. La fratrie Watt cumule 20 sacks cette saison, 10 chacun.

Cornerback n°1 : Jalen Ramsey, Jacksonville Jaguars (8 plaquages, 2 interceptions, 3 passes défendues)

À croire que les Steelers l’avaient ciblé. Dimanche, Ben Roethlisberger a visé à 14 reprises dans la zone de Jalen Ramsey. Bien sûr, on pourra dire que cela a finit par payer puisqu’Antonio Brown a inscrit un touchdown de 78 yards alors que Ramsey n’est pas excent de tous reproches sur l’action. Sauf qu’avant ça, le cornerback avait fait un match de rêve, tenant au respect l’un des meilleurs receveurs de la NFL. Point d’exclamation de son match, deux superbes interceptions dont une dans la end-zone.

Cornerback n°2 : Marshon Lattimore, New Orleans Saints (4 plaquages, 1 interception, 2 passes défendues)

En difficulté depuis le début de l’année, Marshon Lattimore a du mal à être au niveau qui était le sien l’année dernière. Mais sa saison n’est pas à jeter complètement. Parfois, il a des flashs et livre des performances dignes des tout meilleurs cornerbacks de la ligue. C’était le cas dimanche face à Philadelphie. Carson Wentz n’a lancé qu’à 4 reprises dans sa zone et Lattimore n’a autorisé que 2 réceptions à son adversaire direct pour seulement 8 yards. Un match très propre qu’il ponctué par une passe défendue et surtout une interception. La première de sa saison, la 6e de sa carrière.

Free safety : Ha Ha Clinton Dix, Washington Redskins (13 plaquages, 1 fumble forcé)

Cela ne fait que trois matchs qu’il joue avec les Redskins, mais Ha Ha Clinton Dix s’impose déjà un élément clé de cette défense. Malgré la défaite ce dimanche face aux Texans, l’ancien Packer a livré un très gros match, colmatant les brèches dès que possible Résultat, il termine la rencontre avec 13 plaquages. C’est le plus haut total de la ligue cette semaine. C’est simple, en trois matchs dans la capitale fédérale, il a déjà enregistré 28 plaquages. C’est un de plus qu’en 7 rencontres avec Green Bay en début de saison. Clinton Dix a peut-être trouvé sa maison à Washington, en tout cas, il a trouvé une place dans notre équipe type cette semaine.


Strong safety : Justin Reid, Houston Texas (3 plaquages, 1 interception, 101 yards, 1 TD, 1 passe défendue)

Encore un rookie dans cette rubrique cette semaine. Nous en sommes à 4. C’est simple, Justin Reid a gagné sa titularisation dans notre équipe uniquement grâce à ça :

C’est beau, c’est efficace et ça va vite. Du coup, il avait même une requête à faire quelques heures après le match.

« Ma note de vitesse dans Madden doit être augmentée. »

Équipes spéciales

Kicker : Daniel Carlson, Oakland Raiders (3/3 au field goal, 1/2 aux extra points)

Cette semaine, ils sont trois à avoir tenté et réussi un field goal pour la gagne à la dernière seconde. Il y a eu Brett Maher pour les Cowboys, Brandon McManus pour les Broncos, mais le plus impressionnant reste celui de Daniel Carlson qui donne la victoire aux Raiders. Notamment, parce qu’Oakland était mené au moment du coup de pied (à l’inverse de Dallas). Ce kicker que les Vikings avait coupé en début de saison a livré un match parfait dimanche avec un 3/3 aux FGs (dont un de 49 yards) ainsi qu’un 2/2 aux extra points. Il a inscrit 11 des 23 points de son équipe.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
14-Déc à 3:20 KC 1.42 pariez 2.4 LAC
15-Déc à 23:30 NYJ 2.85 pariez 1.3 HOU
16-Déc à 3:20 DEN 1.5 pariez 2.2 CLE
16-Déc à 20:00 ATL 1.18 pariez 3.65 ARI

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une