Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New England Patriots New York Jets Résumés

Jets – Patriots (13-27) : merci Brady et Michel !

New York Jets (3-8) – New England Patriots (8-3) : 13-27

Et un record de plus. Tom Brady est désormais le quarterback avec le plus de yards à la passe devant Peyton Manning, saison régulière et playoffs inclus. Pour fêter cette nouvelle performance, il n’a pas eu à forcer son talent ( 20/31, 283 yards, 2 touchdowns) bien aidé par un excellent Sony Michel ( 133 yards en 21 portées, 1 touchdown) pour remporter une victoire précieuse dans l’optique des playoffs. Ce même Michel a d’ailleurs réceptionné la passe de quatre yards dans le deuxième quart temps pour entériner cet exploit.

New York a résisté pendant pratiquement trois quart temps avant de craquer coup sur coup à l’orée du dernier acte. Ils auraient pu espérer en toute fin de match mais l’imprécision de Josh McCown (26/45, 276 yards, 1 touchdown, 1 interception) en a décidé autrement. Les Jets peuvent toutefois se consoler avec leur kicker Jason Myers (2/2) qui est devenu le premier kicker de l’histoire à réussir 5 field goals à 55 yards ou plus de distance après une réussite à 55 yards. Sam Darnold devrait effectuer son retour la semaine prochaine, la saison est déjà terminée pour les Jets mais les matchs restants ne sont pas à négliger, importants pour son apprentissage et sa progression.

Copié-collé

Première opposition cette saison entre les deux rivaux qui sont sur des dynamiques opposées mais ont tous les deux perdu leurs derniers match avant la semaine de repos. Brady est bien présent, tout comme Rob Gronkowski pour les Patriots au contraire de Sam Darnold, encore remplacé par McCown. Dur retour aux affaires pour le tight end, bien sonné sur la première passe lancée dans sa direction et obligé de prendre un peu d’oxygène sur le banc.

Le match est assez serré, les deux équipes se répondent dans une symétrie parfaite. Après une première série stérile, les Jets ouvrent la marque sur une passe de 16 yards, plein centre, de McCown pour Jermaine Kearse (6 réceptions, 66 yards, 1 touchdown) (7-0). Mais où les locaux ont mis du temps à avancer, les coéquipiers de Brady optent pour la solution rapide. 5 petites actions dont 3 gros gains dans les airs et Brady trouve Rob Gronkowski (3 réceptions, 56 yards, 1 touchdown) en profondeur pour une réception de 34 yards (7-7). Sur sa première réception de l’après-midi, le Gronk signe son retour et retrouve les joies du spike après six rencontres infructueuses.

Malgré quelques belles réceptions, rien à signaler dans le second quart temps qui manque de rythme. Les quarterbacks sont chahutés et imprécis. Les défenses prennent peu à peu le pas, à l’image de l’interception de Stephon Gilmore pour les Patriots juste après le temps mort des deux minutes. Et les équipes regagnent les vestiaires dos à dos, Jason Myers à 55 yards répondant à Stephen Gostkowski (10-10). Ce premier acte aura été marqué par l’indiscipline des deux côtés, avec 11 pénalités au total, et l’inefficacité sur troisième tentative (5/13 au cumul). Le match n’est pas encore gagné pour New England mais pas perdu pour New York qui reste au contact. Les Patriots doivent montrer un tout autre visage s’il ne veulent pas tomber dans le piège et rester en course pour s’éviter un tour de Wild-Card. Peut être en appuyant au sol, seul domaine où ils ont été supérieurs à leurs adversaires.

La pause n’aura pas permis aux coordinateurs de s’ajuster et la partie repart sur des bases similaires, Myers répond une seconde fois à Gostkowski (13-13). Pourtant, dès l’entame du troisième quart temps, les visiteurs accentuent la pression dans les tranchées avec Michel et convertissent les troisième tentatives pour manger un peu plus de 6 minutes au chronomètre. Cette série est marquée par la blessure du running back qui arrive miraculeusement à sortir sur ses deux pieds. Choc visiblement sans conséquences physiques, celui-ci parviendra à reprendre sa place plus tard.

Coup d’accélérateur

Fini de jouer, les Patriots ont laissé espérer leurs adversaires mais doivent une fois pour toute creuser l’écart. Ce coup d’accélérateur intervient en deux temps à la jonction des deux derniers quart temps. Au terme d’une série éclair, Brady s’appuie sur Julian Edelman (4 réceptions, 84 yards, 1 touchdown) qui fait le travail après réception pour rejoindre l’end zone, bien aidé par un bloc de Grontkowski (13-20). Michel enfonce le clou au sol sur un drive plus maitrisé, mêlant possession et actions spectaculaires (13-27). Le running back est d’ailleurs à l’origine de la remontée de 80 yards de son équipe avec une longue chevauchée de 33 unités qui prouve que sa blessure était moins grave que prévue.

La cabane est tombée sur le chien et les Jets ne s’en relèveront pas. New England se contente alors de laisser tourner l’horloge en attaque, sa défense fait le reste du travail en maintenant sous pression McCown qui n’arrive pas à réduire le score malgré une excellente position à quelques yards de la end zone. L’inépuisable Michel gagne une dernière première tentative, Brady n’a plus qu’à poser genou au sol pour officialiser le résultat final.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
14-Déc à 3:20 KC 1.42 pariez 2.4 LAC
15-Déc à 23:30 NYJ 2.85 pariez 1.3 HOU
16-Déc à 3:20 DEN 1.5 pariez 2.2 CLE
16-Déc à 20:00 ATL 1.18 pariez 3.65 ARI

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu