Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] NFL Semaine 13 : les Chargers en danger à Pittsburgh, Mike Zimmer face à Bill Belichick

Pas mal de duels de divisions et d’oppositions intéressantes cette semaine, notamment entre Los Angeles et Pittsburgh et entre Bill Belichick et Mike Zimmer.

[Preview] NFL Semaine 13 : les Chargers en danger à Pittsburgh, Mike Zimmer face à Bill Belichick

Après un très beau DallasNew Orleans, la semaine 13 commence de la meilleure des manières alors que s’annonce un bon dimanche. Désormais, toutes les équipes ont eu leur semaine de repos et on attaque réellement le sprint final. 5 semaines et 5 matchs pour conserver sa place ou en gagner quelques-unes. En toile de fond forcément, c’est la course aux playoffs qui va nous animer pendant encore un peu plus d’un mois.

Pour les premières rencontres de décembre, la ligue nous offre un programme plutôt alléchant. Le Sunday Night Football entre les Chargers et les Steelers sera probablement le match le plus attendu de la semaine, mais il ne faut pas oublier le déplacement des Vikings à New England  ou des Redskins chez les Eagles. Enfin, on s’intéressera cette semaine à quelques équipes qui sont dans une spirale positive et qui espèrent la garder. Un choc en AFC, un duel entre Mike Zimmer et Bill Belichick, des équipes qui souhaitent poursuivre leur série et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 13 !

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New England Patriots (8-3) – Minnesota Vikings (6-4-1)

On parle rarement des coachs lors de la présentation de ces matchs, pourtant les duels entre les techniciens sont parfois tout aussi intéressants. Pour cette rencontre en l’occurrence nous avons face à face deux des meilleurs entraîneurs de la ligue. D’un côté, il y a Bill Belichick. L’homme aux 5 bagues et 8  finales avec les Patriots, souvent considérés comme l’un des esprits les plus brillants de l’histoire de la NFL. De l’autre, il y a Mike Zimmer. Un coach qui a beaucoup d’expérience, mais qui n’est devenu entraîneur principal que depuis peu. En effet, il lui a fallu attendre 2014 pour définitivement prendre les rênes des Vikings. C’est d’ailleurs la date de la dernière et unique rencontre entre les deux hommes. New England s’était imposé 30 à 7 à Minneapolis et Belichick est donc à 1-0 face à son homologue. Mais depuis les choses ont changé. Les Vikings ont désormais une équipe parmi les favorites de la ligue et peuvent battre n’importe qui. Les deux hommes sont, eux, réputés pour leurs grandes qualités dans le secteur de la défense et on pourrait assister à un véritable jeu d’échecs ce dimanche. La semaine dernière, Minnesota a su tenir en respect Aaron Rodgers et l’escouade défensive est capable d’en faire de même avec Tom Brady. Le triple MVP sait donc quel défi il va avoir à relever face à l’une des meilleures défenses du pays. Mais pour la première fois de la saison, il peut désormais compter sur toutes ses armes offensives. Sony Michel, Rob Gronkowski, Julian Edelman, Josh Gordon… ils seront tous là pour aider les Patriots à enregistrer sa 9e victoire de la saison. New England est en tout cas invaincu à domicile cette saison, et devrait le rester si la franchise venait à s’imposer dimanche (seuls les Jets et les Bills doivent encore jouer à Foxborough en 2018).
Pronostic : Même si Minnesota est un vrai défi pour cette équipe des Patriots, ils restent impériaux à domicile. Victoire New England.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Pittsburgh Steelers (7-3-1) – Los Angeles Chargers (8-3)

C’est certainement le plus gros match de cette semaine 13. Les deux équipes ont de très grandes ambitions et on ne serait pas surpris de revoir cet affrontement en playoffs cette année. En tout cas, sauf cataclysme, Pittsburgh comme Los Angeles devraient atteindre la post-saison cette année. Ce match possède trois intérêts. Le premier : se jauger face à une des meilleures cylindrées de l’AFC. Le dernier vrai test face à un favori de la conférence remonte à septembre pour ces deux formations (le 09/09 pour les Chargers et le 16/09 pour les Steelers). C’était face aux Chiefs pour tous les deux et à chaque fois Kansas City s’était imposé ( 37-42 vs. Pittsburgh et 28-38 vs. Los Angeles). C’est donc l’occasion pour Mike Tomlin et Anthony Lynn de voir où leur équipe en est trois mois plus tard. Le deuxième intérêt de ce match est au niveau du classement. Chaque victoire compte désormais, même pour des formations quasi sûres de se qualifier. En playoffs, l’avantage du terrain est crucial et c’est en saison régulière qu’il s’acquiert. Enfin, le dernier enjeu est psychologique. Une victoire dimanche pourrait donner un petit avantage mental à l’équipe victorieuse si jamais ces deux franchises venaient à se rencontrer de nouveau… en janvier par exemple. On a en tout cas hâte de voir ce duel entre deux quarterback draftés en 2004 (Ben Roethlisberger et Philip Rivers). Au rayon de mauvaises nouvelles en revanche, l’attaque des Chargers sera amputée de Melvin Gordon, touché au genou.
Pronostic : Difficile de donner un vainqueur dans ce match, mais à domicile les Steelers ont un petit avantage. Victoire Pittsburgh.

Poursuivre la série

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (5-6) – Denver Broncos (5-6)

Vont-ils le faire ? Chaque année (ou presque), il y a une équipe sortie de nulle part qui finit la saison en trombe pour s’inviter en playoffs. Denver a clairement le profil pour être cette équipe-là en AFC. Dans une conférence où il ne reste potentiellement qu’une place en Wild Card (Houston, New England, Kansas City, Los Angeles et Pittsburgh étant grands favoris pour faire la post-saison), les Broncos sont en train de s’immiscer dans la course. S’ils sont encore loin des Ravens ou des Colts qui sont pour l’instant les franchises à la lutte à 6-5, les hommes de Vance Joseph y croient encore. Il faut dire que leurs deux dernières victoires face à deux grosses écuries de la conférence (Pittsburgh et Los Angeles) ont donné beaucoup de confiance à cette franchise. Pour les Bengals, c’est tout l’inverse. Cincinnati reste sur trois défaites consécutives et notamment une fessée reçue à domicile contre les Browns. Pourtant, la franchise de l’Ohio a exactement le même bilan que son adversaire du jour et pourrait, comme son homologue, y croire encore. Mais au vu de la dynamique actuelle, on a du mal à imaginer les joueurs de Marvin Lewis battre les Chargers (semaine 14) ou les Steelers (semaine 17). Pour être honnête, on a même du mal à les voir ressortir vainqueurs de leur duel face aux Broncos. Surtout qu’on a appris cette semaine qu’Andy Dalton serait indisponible pour le restant de la saison. On sait aussi que les Bengals n’ont aucune solution pour défendre face à la course (147,5 yards/match, 31e de la NFL) et que c’est l’une des plus grandes forces de Denver avec Philip Lindsay notamment (780 yards, 7e coureur de la ligue et 6 TDs).
Pronostic : Même à domicile, les Bengals accueillent une équipe en pleine confiance à qui tout semble réussir depuis quelques semaines. Victoire Denver.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (8-3) – Cleveland Browns (4-6-1)

Jusqu’à quand l’idylle va-t-elle durer ? Depuis que Gregg Williams a repris en main l’équipe après le licenciement de Hue Jackson, Cleveland ne perd plus. À l’heure actuelle, la franchise reste sur deux victoires consécutives après ses succès face aux Falcons et aux Bengals. Deux victoires qui mettent d’ores et déjà terme à des jours, des semaines, des mois, des années de séries négatives. Attention, les chiffres que vous allez voir piquent les yeux : la victoire à Cincinnati est la première à l’extérieur pour Cleveland depuis 1 412 jours, soit 25 matchs. Ce succès, couplé à celui de la semaine passée face à Atlanta, est la première série de deux victoires d’affilée pour Cleveland depuis 1 484 jours, soit plus de 4 ans. On ne sait pas si Gregg Williams est l’homme de la situation pour le futur, mais en tout cas il est celui qui aura permis de mettre un terme à ces deux records. Malheureusement, le hasard du calendrier fait mal les choses. Si on avait imaginé que Cleveland pouvait poursuivre sur sa lancée avec ces deux victoires, cela risque d’être compliqué. En effet, les Browns se déplacent à Houston dimanche. Face à eux, ils auront l’une des équipes les plus en forme de la NFL. Les Texans n’ont toujours pas perdu depuis le 23 septembre. Ils restent sur une série de 8 victoires (un record de franchise) et deux succès de plus dimanche et la semaine prochaine (vs. Indianapolis) leur assureraient le titre de la division. Difficile dans ces cas-là d’imaginer les Browns s’imposer dans le Texas. Cela permettra toutefois de voir un joli duel entre deux des jeunes quarterbacks les plus excitants de la NFL : Deshaun Watson et Baker Mayfield.
Pronostic : Autant en confiance soient-ils, les Browns s’attaquent à une montagne encore trop haute pour eux cette semaine. Victoire Houston.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (3-8) – Chicago Bears (8-3)

Avant d’enchaîner avec un gros calendrier en fin de saison (vs. Rams en semaine 14, vs. Packers en semaine 15 et @Vikings en semaine 17), Chicago a un déplacement à New York ce dimanche. Premiers de la NFC Nord, les Bears tiennent le coup pour l’instant et continuent d’imposer leur style de jeu. Face aux Giants, le match est clairement à leur portée, mais attention à ne pas se faire surprendre, surtout que le quarterback titulaire habituellement, Mitchell Trubisky sera de nouveau absent. Les hommes de Matt Nagy doivent faire le travail pour attendre sereinement le déplacement dans le Massachusetts de son rival direct, Minnesota, plus tard dans la soirée. Une victoire contre New York, additionnée à une défaite des Vikings face aux Patriots, assurerait quasiment la première place de la division à Chicago. Pour l’emporter dimanche, les Bears vont devoir faire ce qu’ils font de mieux : bien défendre. Notamment contre la course. La franchise de l’Illinois est deuxième dans ce secteur de jeu (seulement 80,8 yards encaissés au sol/match). Seulement en face, il y a ce qu’il se fait de mieux chez les runnings backs. Semaine après semaine, Saquon Barkley continue d’impressionner. Il en est désormais à 12 TDs au total (5e de la NFL) et il a dépassé les 100 yards depuis la ligne de scrimmage lors de 10 de ses 11 matchs en carrière. Même avec Odell Beckham Jr. dans l’effectif, il est l’arme offensive numéro une des « G-Men ». On a l’impression que la seule personne qui peut stopper le rookie, c’est son entraîneur, comme quand il décide de ne plus lui donner le ballon en deuxième mi-temps du match face aux Eagles. Le « front seven » de Chicago va en tout cas essayer de le stopper et au vu de la qualité qu’il y a des deux côtés difficiles de dire qui prendra le dessus.
Pronostic : Même si Khalil Mack et les siens peuvent avoir du mal dans le jeu au sol pour la première fois de la saison, les Bears sont trop complets. Victoire Chicago.

Les duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (4-7) – Carolina Panthers (6-5)

Les Panthers sont peut-être en train de laisser filer le train devant leurs yeux. Alors qu’ils étaient très bien placés, à la limite de faire de la concurrence aux Saints, ils ont complètement craqué. Trois défaites plus tard les voilà en difficulté dans la course aux playoffs. Ce déplacement en Floride tombe à pique pour redonner un peu de confiance aux troupes. Carolina a déjà joué face aux Buccaneers cette saison. Les coéquipiers de Cam Newton se sont imposés 42-28 dans un match très offensif qu’ils ont outrageusement dominé. C’était d’ailleurs leur dernière victoire en date. Il faudra donc faire la même chose pour ce « match retour  », histoire de repartir de l’avant. Attention tout de même, Tampa Bay sort d’un match correct face aux 49ers. Pour une fois, l’équipe n’a pas pris 30 ou 40 points. Pour une fois, le quarterback n’a pas lancé d’interception. Et pour une fois, Dirk Koetter n’a pas annoncé de changement de lanceur d’une semaine sur l’autre. Les Panthers vont donc affronter Jameis Winston dimanche et devront tenter de contenir une attaque qui est bonne depuis le début de la saison. De leur côté, ils vont devoir régler leur problème dans la red-zone, eux qui ont eu du mal dans les 20 derniers yards la semaine dernière.
Pronostic : Entre une équipe qui n’a plus rien à jouer et l’autre qui tente de rester en vie dans la course aux playoffs, le choix est vite fait. Victoire Carolina.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (5-6) – Buffalo Bills (4-7)

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’y a qu’un match d’écart dans le bilan de ces deux équipes. Alors qu’ils ont commencé avec 3 victoires dès le début de la saison, les Dolphins vivent une deuxième partie d’année beaucoup plus compliquée. Ils ont perdu 4 de leurs 5 derniers matchs. Le retour de Ryan Tannehill, absent depuis un mois, n’a rien changé la semaine dernière. Malgré un bon match du quarterback (17/25, 204 yards, 2 TDs), Miami s’est incliné face à une équipe très en forme : les Colts. À l’inverse, Buffalo va (un peu) mieux. La franchise est sur deux victoires consécutives. Ce n’est pas toujours beau. C’est même parfois très moche, mais les Bills arrivent à s’en sortir grâce à leur défense et à un quarterback (Matt Barkley face aux Jets puis Josh Allen contre les Jaguars) qui limite les erreurs. La semaine dernière le rookie n’a pas forcément été exceptionnel (8/19, 160 yards, 1 TD), mais il a trouvé des moyens pour faire avancer son équipe (13 courses, 99 yards soit 7,6 yards/course et 1 TD). Contre Miami, ils tenteront en tout cas de faire la même chose. Il ne faut d’ailleurs pas s’attendre à une effusion de points, car, dimanche, on aura sur la pelouse deux des attaques les moins prolifiques du pays (14,6 points/match pour Buffalo, 31e en NFL et 20,3 unités/rencontre pour Miami, 25e de la ligue).
Pronostic : À domicile, les Dolphins n’ont pas d’autres choix que de s’imposer. Victoire Miami.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (3-8) – Indianapolis Colts (6-5)

Difficile de trouver deux équipes aux dynamiques plus différentes que les Colts et les Jaguars cette semaine. D’un côté, il y a une équipe qui est sur 5 victoires d’affilée (une première pour eux depuis 2014) et qui est portée par un quarterback qui quasiment à un niveau de MVP (32 TDs pour Andrew Luck, 2e derrière Patrick Mahomes et 8 matchs consécutifs à 3TDs ou plus). De l’autre, il y a une formation de Jacksonville qui a perdu ses 7 derniers matchs (un record pour la franchise) et qui ne sait plus quoi faire au poste de quarterback. En effet, Doug Marrone a annoncé lundi que Blake Bortles ne sera pas titulaire dimanche face aux Colts. Celui qui a démarré tous les matchs depuis la semaine 3 de la saison 2014 sera remplacé par Cody Kessler, l’ancien lanceur de Cleveland qui n’a plus été titularisé en NFL depuis 2 ans. Et comme ce n’était pas assez compliqué comme cela, les Jaguars ont viré leur coordinateur offensif, Nathaniel Hackett, et ont vu leur meilleur joueur offensif, Leonard Fournette, être suspendu par la NFL pour ce match. En bref, c’est le bazar à Jacksonville et Indianapolis doit en profiter. Comme ils l’avaient fait en semaine 10 lors du premier match entre ces deux franchises de l’AFC Sud remporté par les Colts de 3 points (29-26). L’idée pour les hommes de Frank Reich est de rester à portée de tir de Houston.
Pronostic : Peu importe ce qu’il se passe autour, les Colts, eux, continuent leur marche vers les playoffs. Victoire Indianapolis.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (2-9) – Kansas City Chiefs (9-2)

Kansas City aura eu deux semaines pour digérer sa défaite face aux Rams en semaine 11. Ce match qui restera dans les mémoires a dû être évacué par Andy Reid et ses hommes pour pouvoir repartir de l’avant dès cette semaine. Retour en Californie donc pour les Chiefs, mais cette fois sur une terre beaucoup plus accueillante. À domicile, Oakland n’a remporté qu’un seul match (vs. les Browns 45-42 en prolongations). Kansas City ne devrait donc pas trop galérer face aux Raiders, surtout qu’ils ont l’une des pires défenses de la ligue (29,7 points encaissés/match, 30e) et face aux Chiefs ça ne pardonne pas (36,7 unités inscrites/rencontre, 2e en NFL). Une victoire qui ferait du bien à Patrick Mahomes et ses coéquipiers. Car entre leur défaite à Los Angeles et leur semaine de repos, les adversaires se sont rapprochés et ne sont plus qu’à un match derrière (Chargers et Patriots). Mais cette semaine, les Chiefs pourraient de nouveau faire le trou. En effet avec son match plutôt facile face à Oakland, le leader de la conférence pourra regarder New England tenter de se défaire d’une grosse équipe de Minnesota et surtout les Steelers et les Chargers s’affronter en prime time. Ce dimanche pourrait être parfait pour Kansas City.
Pronostic : Incapables d’être bons sur toute la durée d’un match, les Raiders vont souffrir dimanche. Victoire Kansas City.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (6-5) – San Francisco 49ers (2-9)

En ce moment, les Seahawks ne sont pas bons à prendre. Déjà parce que l’équipe reste sur deux victoires consécutives, mais surtout parce qu’au-delà du résultat, la manière impressionne. Sans être extrêmement spectaculaire, les hommes de Pete Carroll sont très efficaces. En défense par exemple. La franchise encaisse beaucoup de yards (358,7 yards/match, 16e de la ligue), mais quand arrive la red-zone, elle monte les barbelés pour n’autoriser que très peu de points (22,1 unités/rencontre, 8e en NFL). Une grosse escouade défensive, c’est l’une des caractéristiques qui a fait le succès de Seattle ces dernières années. L’autre, c’est un jeu au sol dominant. Ça tombe bien, la version 2018 des Seahawks est aussi très forte dans ce domaine. Elle est même la meilleure de la ligue avec presque 150 yards gagnés à la course par rencontre (147,1 exactement). Face à eux ce dimanche, ils auront une équipe qui n’arrive pas à grand-chose cette année. Les 49ers n’ont remporté que deux matchs et avec le calendrier qu’il leur reste ça devrait en rester là (@Seahawks, vs. Broncos, vs. Seahawks, vs. Bears et @Rams). Mais attention tout de même, San Francisco peut poser des problèmes au sol aux locaux. Malgré leur bilan négatif, la franchise californienne est plutôt bonne face aux coureurs adverses (seulement 350,4 yards encaissés au total/match, 11e de la ligue). Elle arrive souvent à fermer les portes au sol (102,7 yards autorisés au sol par match, 10e de la ligue), et a su contrôler Saquon Barkley (67 yards en semaine 11) ou Todd Gurley (63 yards en semaine 7) par exemple. De l’autre côté du ballon, San Francisco accorde aussi beaucoup d’importance aux runnings backs. Les 49ers ont la 5e attaque dans ce domaine (134,9 yards/match) portée notamment par Matt Breida (738 yards, 12e coureur de la ligue). Vous l’aurez compris, le sol sera la clé du match.
Pronostic : Un style de jeu similaire et une guerre des tranchées en prévision, ce match ne devrait pas être très spectaculaire. Victoire Seattle.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Philadelphia Eagles (5-6) – Washington Redskins (6-5)

Quand ils ont regardé le calendrier avant ce match, les Eagles et les Redskins ont dû voir le leader de leur division, Dallas, jouait contre New Orleans. Forcément, ils se sont probablement dit qu’en recevant le leader de la NFL, une équipe qui n’avait plus perdu depuis la première semaine, les Cowboys allaient chuter à domicile. Finalement, il n’en fut rien. Les hommes de Jason Garrett se sont imposés ce jeudi face à Drew Brees et les siens et sont assurés de rester en tête de la NFC Est. Ils mettent surtout la pression sur leurs deux poursuivants, Washington et Philadelphia. Ces deux franchises espèrent encore les playoffs, mais ne peuvent pas se permettre de laisser les joueurs du Texas filer. La victoire sera alors cruciale pour ce Monday Night Football. Une fois n’est pas coutume, cette opposition pourrait faire la part belle aux tight end. Les Redskins accordent en tout cas beaucoup d’importance à cette position. D’abord dans le jeu au sol où Vernon Davis et Jordan Reed ont une responsabilité importante quand il s’agit de bloquer pour Adrian Peterson. Puis surtout dans le jeu aérien où ils ont été les cibles préférentielles d’Alex Smith puis de Colt McCoy désormais (842 yards pour les TE, 6e de la NFL dans ce domaine). En face, Philadelphia a un groupe moins homogène sur cette position, mais possède l’un des meilleurs tight end de la ligue : Zach Ertz. Quand il est embêté, Carson Wentz trouve souvent le numéro 86. Avec 77 réceptions, il est le tight end qui a le plus attrapé de ballon de la ligue et se classe juste derrière Travis Kelce au nombre de yards (804 yards). Des statistiques auxquelles il faut ajouter 5 TDs. Depuis le début de la saison, il a déjà dépassé les 100 yards à 4 reprises, avec un pic à 145 yards (vs. Dallas en semaine 10). Ce match devrait donc être la fête aux tight ends.
Pronostic : Dans ce match de la peur dans la NFC Est, Washington va souffrir de l’absence de son quarterback titulaire. Victoire Philadelphia.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (4-7) – Baltimore Ravens (6-5)

Il y a presque 20 ans, les deux rappeurs d’Atlanta du groupe Outkast chantaient « Mrs. Jackson ». Deux décennies plus tard, Mr. Jackson débarque dans cette ville du sud-est des États-Unis et n’a pas prévu de s’excuser. Au contraire, il est là pour enchaîner les victoires et aller en playoffs. Le rookie, Lamar Jackson sera titulaire pour une troisième fois consécutive ce dimanche face aux Falcons. Avec lui, les Ravens restent sur deux succès et visent (au moins) une place en Wild Cards. Les Bengals et les Raiders ont été ses premières victimes, mais pour la fin de saison le vainqueur du Heisman Trophy en 2016 va affronter une opposition un peu plus relevée avec notamment les Chargers et les Chiefs au calendrier. À ce moment-là, on saura ce que le quarterback a réellement dans le ventre. Avant ça, il va donc se déplacer à Atlanta pour affronter une équipe qui est au bord du précipice. Depuis leur défaite jeudi dernier, les Falcons sont quasiment éliminés de la course aux playoffs. Ils ne jouent plus grand-chose, mais espèrent faire bonne figure sur cette fin de saison. Ne pas finir sous la barre des 50% par exemple. Pour cela, ils devront contenir l’attaque au sol de Baltimore qui est parmi les meilleures depuis deux matchs. Il y a d’abord Lamar Jackson qui apporte une menace importante au sol (37 courses pour 190 yards en deux matchs) et surtout Gus Edwards, le nouveau running back titulaire, qui explose aux yeux du monde depuis quinze jours (40 courses pour 233 yards et 1 TD). Le problème est que ralentir les coureurs n’est pas le point fort des hommes de Dan Quinn (123,7 yards encaissés au sol/match, 25e de la ligue). Encore une semaine compliquée en approche pour les finalistes 2016.
Pronostic : Lamar Jackson devrait continuer son sans-faute avant d’entrer vraiment dans le vif du sujet la semaine prochaine face à Kansas City. Victoire Baltimore.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (4-7) – Los Angeles Rams (10-1)

En deux semaines, les Rams se sont de nouveau installés en tête de la NFL. Alors qu’ils avaient cédé la première place de la ligue aux Saints au moment de leur défaite à la Nouvelle-Orléans en semaine 9. Mais depuis, Los Angeles a remporté le clash de l’année face aux Chiefs en faisant de nouveau grosse impression. Entre temps, New Orleans a perdu jeudi contre Dallas et Los Angeles est de nouveau la seule équipe qui n’affiche qu’une seule défaite. Pour confirmer cette première place, il faut aller gagner dans le Michigan. Sur le papier, cela ne devrait pas être trop compliqué pour une formation qui inscrit 35,4 points/match (2e de la ligue) tout en gagnant 448,6 yards/rencontre (2e en NFL). Si la logique est respectée, les joueurs de Sean McVay ne devraient faire qu’une bouchée des Lions. Mais cette équipe de Detroit est surprenante. Elle est souvent inconstante. Globalement, elle ne joue pas (ou très peu) au niveau où elle devrait. Pourtant, elle a eu des périodes cette saison où elle pouvait être considérée comme une vraie équipe de playoffs. C’est d’ailleurs souvent à domicile que ce genre de chose lui arrive. Les Lions ont remporté 3 de leurs 4 victoires de leur saison au Ford Field. De plus, ils n’ont pas battu n’importe qui. Leurs victimes sont les Patriots, les Packers et les Panthers, trois franchises difficiles à manœuvrer. Les Rams doivent donc se méfier, car ils pourraient tomber sur des Lions dans un bon jour et la donne serait un peu différente. En revanche, si ce n’est pas le cas, cela peut se transformer en boucherie.
Pronostic : Plus serré qu’on pourrait le penser, ce match ne devrait toutefois pas avoir une issue très surprenante. Victoire Los Angeles.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Green Bay Packers (4-6-1) – Arizona Cardinals (2-9)

Ce n’est jamais bon quand, durant la semaine, on parle plus de l’extrasportif que du terrain. Pour Green Bay, c’était le cas après leur défaite face à Minnesota. Les rumeurs de tensions entre Aaron Rodgers et Mike McCarthy ont fait surface et elles ont alimenté le débat depuis quelques jours. On en oublierait presque que les Packers ont un match dimanche face aux Cardinals. Et c’est peut-être le but. Green Bay a peut-être besoin d’oublier cette saison qui ne tourne pas du tout dans le sens espéré. Avec ce bilan, Green Bay n’a plus beaucoup d’espoirs d’accrocher les playoffs et quand on a un double MVP au top de sa forme dans ses rangs c’est dommage. Pour dimanche, les Packers devraient l’emporter, car en face, les Cardinals sont encore moins bons qu’eux. Mais pour Arizona, c’est différent. Josh Rosen est dans sa première année et la franchise est dans une période de reconstruction. Leurs deux seules victoires sont intervenues face aux 49ers et les Cardinals visent plus la draft qu’autre chose. Pour être honnête, cette rencontre ne devrait pas être la plus intéressante de la semaine.
Pronostic : Remonté, Aaron Rodgers devrait livrer un gros match face aux Cardinals. Victoire Green Bay.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Tennessee Titans (5-6) – New York Jets (3-8)

Depuis leur victoire face à New England, les Titans n’arrivent pas à enchaîner. En deux semaines, ils ont chuté face aux Colts, qui leur ont passé devant dans leur division, et face aux Texans qui ont continué de creuser le trou en tête de l’AFC Sud. Si Tennessee veut continuer de croire aux playoffs, il va falloir renverser la tendance rapidement. Cette fois-ci, le hasard du calendrier a bien fait les choses puisque dimanche, les coéquipiers de Marcus Mariota reçoivent les Jets. Une équipe de New York qui est vraiment dans le mal en ce moment. La franchise n’a plus gagné depuis le 14 octobre et un succès 42-10 contre les Colts. Hors de ses bases, c’est pire. Il faut remonter au premier match de la saison pour trouver trace d’une victoire (@Lions, 17-48). Une aubaine donc pour les Titans, même si ce match ne sera probablement pas un feu d’artifice de point. Nous avons en effet deux équipes qui marquent très peu de points (20,1 points/rencontre pour les Jets, 26e de la ligue et 17,7 unités/match pour les Titans, 29 en NFL). Si Tennessee est donc favori de cette rencontre, les hommes de Mike Vrable ne gagneront certainement pas largement. Mais s’ils sont sérieux, ils devraient repartir de l’avant.
Pronostic : Retour sur la barre des 50% pour les Titans. Victoire Tennessee.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (4-7) – Baltimore Ravens (6-5)
Tampa Bay Buccaneers (4-7) – Carolina Panthers (6-5)
New York Giants (3-8) – Chicago Bears (8-3)
Miami Dolphins (5-6) – Buffalo Bills (4-7)
Jacksonville Jaguars (3-8) – Indianapolis Colts (6-5)
Houston Texans (8-3) – Cleveland Browns (4-6-1)
Cincinnati Bengals (5-6) – Denver Broncos (5-6)
Detroit Lions (4-7) – Los Angeles Rams (10-1)
Green Bay Packers (4-6-1) – Arizona Cardinals (2-9)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (2-9) – Kansas City Chiefs (9-2)
Tennessee Titans (5-6) – New York Jets (3-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (6-5) – San Francisco 49ers (2-9)
New England Patriots (8-3) – Minnesota Vikings (6-4-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Pittsburgh Steelers (7-3-1) – Los Angeles Chargers (8-3)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Philadelphia Eagles (5-6) – Washington Redskins (6-5)

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
17-Déc à 3:20 LAR 1.1 pariez 4.7 PHI
18-Déc à 3:15 CAR 2.85 pariez 1.3 NO

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une