Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] NFL Semaine 14 : un air de playoffs en NFC, le nord contre l’ouest en AFC

La fin approche et la quasi-totalité des scénarii restent à écrire pour cette saison 2018 de NFL.

[Preview] NFL Semaine 14 : un air de playoffs en NFC, le nord contre l’ouest en AFC

Avec cette semaine 14, nous entrons dans le dernier quart de la saison. Il ne reste plus que 4 matchs à toutes les équipes pour que la saison régulière 2018 rende son verdict. Ensuite, il y aura les playoffs, le plus important, mais en attendant c’est le sprint final. Et comme dans toutes les courses, il y a des équipes qui arrivent à pleine vitesse, d’autres qui sont en bout de course et enfin celles qui cherchent le second souffle. On vous présente tout, mais avant ça on vous laisse découvrir les différents scénarios de qualification en playoffs des uns et des autres pour cette semaine 14.

La semaine dernière, nous avions mis l’accent sur l’AFC, ce dimanche, ce sera la NFC à l’honneur avec deux rencontres qui opposent quatre équipes qui joueront potentiellement les playoffs dans cette conférence. Cette semaine, pas de match entre deux équipes qui jouent le premier choix de la draft 2019, alors on s’intéresse plus particulièrement au Packers-Falcons. Enfin, l’AFC n’est pas oubliée puisque l’ouest et le nord de cette conférence s’affrontent. Deux matchs à ne pas manquer en NFC, des monuments en péril, l’AFC Ouest vs. l’AFC Sud et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 14 !

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Chicago Bears (8-4) – Los Angeles Rams (11-1)

La semaine dernière a été parfaite pour Los Angeles. D’abord, ils ont vu les Saints chuter face à Dallas, leur laissant le champ libre pour reprendre la tête de la conférence. Ensuite, ils se sont imposés face à Detroit. Un succès qui leur a permis de redevenir leaders de la NFC, mais surtout de valider leur titre de division. En effet, il ne reste que 4 matchs, mais les Rams sont déjà sûrs de remporter la NFC Ouest, malgré le retour des Seahawks. La franchise est donc la première qualifiée pour les playoffs. Mais, ils ne doivent pas s’arrêter là, l’objectif désormais est d’obtenir une semaine de repos pendant le Wild Card Round et de conserver l’avantage du terrain pendant toute la durée de la post-saison (jusqu’au Super Bowl). Avant de terminer facilement face aux Cardinals (semaine 16) et aux 49ers (semaine 17), il reste deux gros matchs aux hommes de Sean McVay. Contre des Eagles qui essayent d’accrocher les playoffs (semaine 15) et donc ce déplacement à Chicago ce dimanche. Les Bears sont pour l’instant en tête de leur division et on pourrait revoir cette opposition en playoffs. Mais l’équipe de l’Illinois sort d’une défaite crève-cœur face aux Giants la semaine dernière. Heureusement pour eux que les Vikings n’ont pas su aller gagner à New England. Recevoir la franchise qui est peut-être l’équipe la plus en forme de la ligue n’est pas le meilleur des moyens pour reprendre confiance. Ce sera en tout cas une belle opposition de style entre ce qui est la deuxième équipe la plus prolifique de NFL (34,9 points inscrits par match) et l’une des défenses les plus imperméables du pays (20,1 unités encaissées par rencontre, 4e). Reste à voir qui prendre le dessus ? Ce sera en tout cas l’occasion de voir un duel à distance entre deux joueurs qui pourraient bien se disputer le trophée de meilleur défenseur de l’année à la fin de la saison : Aaron Donald et Khalil Mack.
Pronostic : Il est possible que Los Angeles ne perde plus un match d’ici aux playoffs. Victoire Rams.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Seattle Seahawks (7-5) – Minnesota Vikings (6-5-1)

On ne cesse de la dire, semaine après semaine depuis pratiquement un mois : on a retrouvé les Seahawks. Cette équipe à l’identité si particulière qui avait réussi à se hisser au Super Bowl deux années consécutives est de retour. Alors Seattle n’est pas (encore) à ce niveau-là, mais en tout cas elle a retrouvé la même philosophie de jeu. La défense est très solide depuis quelques matchs et l’attaque mise en priorité sur le jeu au sol pour s’en sortir. Face aux 49ers la semaine dernière, la franchise a livré un plan parfait. Lundi, pour le Monday Night Football, l’opposition sera plus relevée. Cette fois, ce sont les Vikings qui se présentent dans l’État de Washington. La dernière fois que ces deux équipes se sont rencontrées, c’était en playoffs, lors du Wild Card Round de la saison 2015. Les Seahawks l’avaient emporté 10-9 après un match un peu fou qui avait vu Blair Walsh manquer un field goal dans les dernières secondes. Cette fois, cette rencontre n’éliminera pas une des deux équipes, en revanche, elle rendra la tâche compliquée au perdant. À la lutte pour accrocher une place pour la post-saison, ces deux franchises n’ont plus beaucoup le droit à l’erreur, surtout pour les Vikings. Si la saison s’arrêtait maintenant, Seattle et Minnesota seraient en playoffs, sauf qu’au sortir de cette semaine 14, une des deux aura perdu et que derrière les Panthers ou les Eagles poussent.
Pronostic : Deux équipes physiques dans un match crucial pour ce Monday Night Football. Victoire Seahawks.

Monument en péril

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Green Bay Packers (4-7-1) – Atlanta Falcons (4-8)

Le premier sentiment qui vient quand on regarde cette affiche est peut-être la tristesse. Que l’on soit supporters ou pas d’une de ces deux équipes, il y a forcément un petit pincement à les voir dans cette situation tant ces formations ont offert du spectacle récemment. Cette année, ni l’une ni l’autre ne se qualifiera pour les playoffs (sauf miracle). La fin de saison risque d’être longue pour ces franchises habituées à jouer des matchs couperets à cette période. Pour Green Bay, c’est pire. Il faut désormais gérer un tumulte interne. Depuis la semaine dernière, après la défaite face aux Cardinals, Mike McCarthy, entraîneur depuis 12 ans des Packers, a été remercié. Sous fond de dissensions avec Aaron Rodgers, le coach a été viré et c’est le coordinateur offensif, Joe Philbin, qui assure l’intérim. Compliqué dans ces conditions de préparer un match. L’attaque doit en tout cas se réveiller chez les Packers, car malgré les blessés, elle doit faire mieux. Depuis deux semaines, elle n’inscrit que 17 points. Alors si c’est acceptable face à Minnesota  en semaine 12 (24-17), ça l’est beaucoup moins contre Arizona en semaine 13 (20-17). Face à Atlanta et sa 28e défense (27,8 points encaissés par rencontre), c’est le moment de repartir sur une dynamique positive pour bien terminer la saison. Côté Falcons, il n’y a pas grand-chose de positif en ce moment. Eux aussi vivent une saison à oublier. L’équipe est sur 4 défaites consécutives alors qu’elle avait réussi à revenir à 4-4. Depuis Cleveland, Dallas, New Orleans et Baltimore sont passés par là et c’en est terminé pour les espoirs de playoffs. Surtout que si la défense est mauvaise depuis le début de la saison, l’attaque, elle, tenait son standing, malgré les défaites. Mais depuis un mois, ce n’est même plus le cas. Atlanta n’a plus dépassé les 20 points depuis le 4 novembre et une victoire face aux Redskins. La tristesse… on vous le disait.
Pronostic : Plongé dans la crise Green Bay n’a pas préparé ce match dans les meilleures conditions. Victoire Falcons.

Nord vs. Ouest dans l’AFC

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Kansas City Chiefs (10-2) – Baltimore Ravens (7-5)

S’il y a bien une équipe qui peut faire tomber le leader de la conférence actuellement, c’est certainement Baltimore. Depuis la mise en place de Lamar Jackson au poste de quarterback titulaire, les Ravens sont en feu. C’est simple, ils n’ont pas perdu encore (3-0), mais le plus gros challenge arrive dimanche. Toutefois, les hommes de John Harbaugh ont les armes pour rivaliser avec cette équipe de Kansas City. La défense d’abord. Les Ravens ont la défense la plus imperméable du pays (17,8 points encaissés par match ainsi que 281,7 yards autorisés par rencontre, 1e dans les deux catégories). Contre des Chiefs qui ont, eux, l’attaque la plus prolifique de la ligue (37 points inscrits par match, 1e), c’est obligatoire. Et il va falloir être prêt de suite. L’idée pour Baltimore sera de ne pas laisser Kansas City s’échapper trop tôt au score, voire même prendre le tableau d’affichage en main d’entrée. Grâce à cela, il pourrait mettre en place le deuxième aspect qui peut embêter la formation d’Andy Reid : le jeu au sol. C’est clairement sur ce domaine que se basent les récents succès de l’équipe du Maryland. Avec Lamar Jackson et Gus Edwards, les Ravens marchent sur leurs adversaires depuis 1 mois. Dans ce secteur, les Chiefs défendent mal. Depuis le début de la saison, ils encaissent 122 yards au sol par match (22e). Une statistique presque flatteuse, car Kansas City marque tellement de points tôt dans les matchs que les équipes adverses sont obligées d’abandonner la course face aux Chiefs. Mais quand elles le font, cela fait des dégâts. En moyenne, Kansas City encaisse 5,1 yards par course adverse. Il va falloir diminuer cette statistique si les locaux veulent faire sortir l’attaque des Ravens du terrain. Une grosse défense ainsi qu’un jeu au sol solide d’un outsider face à un mastodonte offensif qui marque beaucoup de points, cela rappelle un peu la situation entre les Cowboys et les Saints la semaine dernière. On se souvient du résultat.
Pronostic : En maîtrise face aux Raiders la semaine dernière, les Chiefs s’attaquent à un animal totalement différent dimanche. Victoire Ravens.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Chargers (9-3) – Cincinnati Bengals (5-7)

Derrière les Chiefs à 10-2, ils sont trois poursuivants dans l’AFC avec un bilan de 9-3. Il y a les Patriots et les Texans bien sûr, mais il y a aussi et surtout un poursuivant direct dans l’AFC Ouest : les Chargers. Malgré la superbe année de Kansas City, la franchise est toujours talonnée de très près par Los Angeles. Pendant que son adversaire est en danger avec la réception de Baltimore, la formation d’Anthony Lynn a une rencontre plus facile face aux Bengals. Un temps pressentie pour accrocher les Wild Cards, Cincinnati a laissé passer sa chance et cela paraît très peu probable désormais. Surtout, la franchise a eu la malchance de perdre Andy Dalton ainsi qu’A.J. Green pour la saison. Elle se présente ainsi en Californie avec Jeff Driskel en lanceur titulaire. L’arme offensive numéro une sera surtout le running back de cette équipe, Joe Mixon (75,5 yards au sol par match, 8e de la NFL). Manque de chance, les Chargers défendent bien dans ce domaine (seulement 104 yards encaissés au sol par match, 11e du pays). La défense en revanche, ce n’est pas le fort des Bengals cette saison. Si Melvin Gordon ne sera pas là une fois de plus pour les Chargers, les visiteurs devront trouver un moyen de ralentir Philip Rivers qui joue actuellement à un niveau de MVP. Sauf que dans les airs, les Bengals ont l’avant-dernière attaque de la ligue (280 yards encaissés à la passe par rencontre). Loin d’être rassurant. Los Angeles doit donc faire le travail sereinement pour continuer de mettre la pression sur les Chiefs… qu’ils rencontreront la semaine prochaine.
Pronostic : Trop faibles en défense, les Bengals risquent de passer une après-midi compliquée. Victoire Chargers.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Oakland Raiders (2-10) – Pittsburgh Steelers (7-4-1)

Pour terminer la série des déplacements des équipes de l’AFC Nord chez les équipes de l’AFC Ouest, nous avons un voyage à travers tout le pays des Steelers pour se rendre à Oakland. Contrairement aux deux autres matchs, l’équipe visiteuse est la favorite dans ce match. En même temps, les Raiders n’ont empoché que deux victoires cette saison. Attention toutefois, le match n’est pas gagné pour autant. Pittsburgh sort d’une défaite traumatisante face à un rival dans cette conférence, alors même que l’équipe avait le match en main. De plus, ils vont en Californie sans James Conner (909 yards, 5e de la NFL + 12 TDs), blessé face aux Chargers. Ils vont devoir composer avec Jaylen Samuels, le rookie, et Stevan Ridley aux côtés de Ben Roethlisberger. C’est peut-être là que l’absence de Le’Veon Bell est la plus préjudiciable. Les Steelers n’ont qu’un demi-match d’avance sur les Ravens au classement et ce déplacement à Oakland est essentiel. Ils doivent absolument gagner. Pour cela, il faudra serrer la défense. La semaine dernière Pittsburgh a encaissé 26 points en deuxième mi-temps et les retours de Morgan Burnett et Cameron Sutton vont faire du bien à ces lignes arrière. Tout le monde sera nécessaire pour ralentir une attaque qui a engrangé 442 yards la semaine dernière avec de multiples jeux de « run-pass option », qui conviennent bien à Derek Carr et cette attaque.
Pronostic : Après sa défaite face aux Chargers et avant son match contre les Patriots, Pittsburgh n’a pas le choix. Victoire Steelers.

Les duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (4-8) – New York Jets (3-9)

Draftés la même année, adversaires dans la même division, l’AFC Est, le duel entre Josh Allen et Sam Darnold pourrait devenir un classique de la NFL ces prochaines années. Avant toute chose, ces deux-là doivent d’abord éviter les blessures pour que cela devienne le cas. En effet, lors de la première rencontre entre ces deux franchises (41-10 pour les Bills), aucun des deux lanceurs n’était présent sur le terrain. Entre temps, Josh Allen est revenu, et Sam Darnold devrait être titularisé dimanche. Nous devrions donc avoir Allen vs. Darnold, épisode 1. Dans un match sans réel enjeu sportif, ce duel entre deux jeunes quarterbacks est intéressant. Depuis son retour, le numéro 7 de la dernière draft semble avoir eu un déclic. Il a d’abord été la pièce principale de la victoire face aux Jaguars avec 160 yards dans les airs et 99 à la course, avant de presque réussir un hold-up contre les Dolphins avec cette fois 231 yards à la passe et 135 yards au sol. Il est surtout passé à quelques centimètres d’un lancé de la gagne en direction de son tight end Charles Clay qui n’a pas pu attraper cette passe trop courte alors qu’il était dans la red-zone. Pour Sam Darnold, on verra dimanche si cette période où il a été écarté des terrains lui a fait autant de bien qu’à son homologue. Le lanceur de New York était lui en grandes difficultés avant de se blesser. Sur ses trois derniers matchs, il n’avait même pas complété 50% de ses passes, n’inscrivant que 2 TDs pour 7 INTs. Un retour en forme ferait du bien à son équipe surtout. Les Jets n’ont dépassé les 16 points qu’une fois sur les 7 derniers matchs (en semaine 13). Face aux Titans justement, ils menaient de 16 points avant de perdre sur le dernier drive. Le numéro 3 de la dernière draft a du pain sur la planche. Il pourrait d’ailleurs affronter les défense des Bills sans Isaiah Crowell, blessé et incertain pour dimanche.
Pronostic : Si les deux équipes n’ont plus rien à jouer, la dynamique est clairement du côté de Buffalo. Victoire Bills.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Redskins (6-6) – New York Giants (4-8)

Washington va mal. Très mal. Cette année, les blessures n’ont pas épargné les hommes de la capitale. Alors que des joueurs comme Brandon Scherff, Arie Kouandjio, Shawn Lauvao ou encore Paul Richardson sont déjà déclarés indisponibles pour le reste de la saison, la malchance a décidé désormais de toucher le poste de quarterback. Après Alex Smith, c’est en effet Colt McCoy qui doit déclarer forfait en 2018 à cause d’une jambe cassée. C’est maintenant Mark Sanchez qui doit assurer l’intérim. Et quelle responsabilité ! Les Redskins sont encore en course pour les playoffs, mais ils n’ont plus le droit à l’erreur. Derrière les Eagles et les Cowboys (qui jouent l’un contre l’autre en semaine 14), Washington doit maintenant enchaîner une série positive. Sauf que pour l’instant, on verse plutôt dans le négatif dans la capitale fédérale avec quatre défaites lors des cinq derniers matchs. Face à eux, des Giants en grande forme, mais qui devraient tout de même être trop courts pour les playoffs. Eux, c’est l’inverse, ils ont emporté trois des quatre rencontres qu’ils ont disputées. Pour cela, ils se basent notamment sur leur running back, Saquon Barkley. Le rookie a dépassé les 100 yards à trois reprises lors des quatre derniers matchs et en plus il a une revanche. Lors du premier affrontement entre ces deux franchises, il n’avait enregistré que 38 yards en 13 courses. Son deuxième total le plus bas de la saison. Il veut prouver qu’il peut faire vaciller cette défense au sol des Redskins. Mais cette escouade n’est plus la même qu’en semaine 8. À ce moment-là, la franchise n’autorisait que 80,1 yards au sol par rencontre, depuis, cette moyenne a explosé pour passer à 134,4 yards. Le numéro 2 de la dernière draft devrait donc se régaler et probablement mettre fin aux espoirs des hommes de Jay Gruden.
Pronostic : Trop fragiles, les Redskins ne font pas le poids face à New York en ce moment. Victoire Giants.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (5-7) – New Orleans Saints (10-2)

La marge de manœuvre est vraiment réduite dans le très hautes sphères de la NFC. Alors qu’ils sortaient d’une série à 10 victoires, les Saints sont repassés deuxièmes de la conférence à cause de leur première défaite en presque trois mois. Dimanche, ils doivent rebondir et pour cela, ils se déplacent chez l’équipe qui leur a infligé leur premier revers de la saison. On l’a presque oublié, mais ce sont en effet les Buccaneers qui ont été pendant longtemps les seuls à avoir fait tomber New Orleans cette saison (48-40). Mais entre Dallas et Tampa Bay, la manière de triompher sur les Saints a été très différente. Les Bucs ont tout misé sur l’attaque pendant que les Cowboys les ont contenus à leur plus bas total de points (10) et de yards (176) de la saison. Pour en faire de même, les Floridiens devront être physiques avec leur adversaire. Ils devront aussi fermer les airs comme l’a fait la franchise du Texas (seulement 127 yards pour Drew Brees). Pas sûr que la défense de Tampa Bay en soit capable. Elle se classe actuellement 28e rang face à la passe (274,4 yards encaissés par match), même si ce domaine est en net progrès depuis le remplacement de Mike Smith par Mark Duffner au poste de coordinateur défensif (216,3 yards/rencontre, 10e). En attaque en revanche tout va bien. Jameis Winston est de nouveau titulaire. Depuis deux matchs, il a inscrit 4 TDs sans lancer la moindre interception. Il se pourrait bien qu’on ait un match avec beaucoup de points ce dimanche dans le nord de la Floride.
Pronostic : Avec un double sentiment de revanche par rapport à la semaine dernière et à sa défaite initiale face à Tampa Bay, New Orleans n’est pas bonne à prendre cette semaine. Victoire Saints.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (6-6) – New England Patriots (9-3)

Désormais c’est une tradition dans l’AFC Est, New England va remporter la division. C’est une coutume qui dure depuis une décennie maintenant et les Patriots ont l’occasion de perpétuer le rite pour une dixième année consécutive. Ils peuvent même le faire dès dimanche, en Floride face à Miami. Mais les Dolphins comptent bien les en empêcher. La franchise vise toujours les playoffs. Elle n’a pas tout à fait son destin entre ses mains, mais fait partie du groupe des poursuivants pour une place en Wild Cards. Elle aimerait surtout laver l’affront de la première confrontation entre ces deux équipes. C’était en semaine 4, les Dolphins affichaient un bilan de 3 victoires pour aucune défaite. Les Patriots, eux, étaient dans le négatif (1-2) et beaucoup d’observateurs se disaient que c’était peut-être le passage de flambeau tant attendu dans cette division, au moins pour cette année. Il n’aura fallu qu’une mi-temps aux Patriots pour répondre à ces interrogations. 24 points inscrits, 0 encaissés durant les trente premières minutes et un score final de 38-7. Miami veut essayer de se rattraper, surtout qu’en Floride, New England a souvent du mal. Lors de leurs cinq derniers voyages à Miami, les Patriots ont perdu à quatre reprises. En plus, cette année, les joueurs de Bill Belichick ont du mal hors du Massachusetts avec déjà trois défaites, de 10 points ou plus à chaque fois qui plus est. Dans le même temps, les Dolphins n’ont chuté qu’une seule fois dans leur Hard Rock Stadium. Face à Tom Brady et les siens, Miami ne pourra pas compter sur Xavien Howard. Le cornerback, élu meilleur défenseur de l’AFC cette semaine, s’est blessé après ses deux interceptions dimanche dernier.
Pronostic : Malgré des difficultés à l’extérieur, New England reviendra du sud de la Floride avec plein de bons souvenirs. Victoire Patriots.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (9-3) – Indianapolis Colts (6-6)

Avec le match entre Dallas et Philadelphia, cette rencontre entre les Texans et les Colts est peut-être le duel de division qui a le plus d’implications pour les deux équipes. Après la démonstration des Titans jeudi, Houston n’est pas encore officiellement qualifié en playoffs, même avec une victoire dimanche. Mais un succès les rapprocherait à grands pas et continuerait de faire grandir cette série de victoires consécutives qui est d’ores et déjà le record de la franchise (10). Si les Colts peuvent aussi finir premiers, eux, visent plus raisonnablement les Wild Cards pour profiter de la post-saison. C’est aussi pour cela qu’Indianapolis doit gagner dans le Texas, car la victoire de Tennessee met plus de pression sur Indianapolis que sur Houston. Mais au NRG Stadium, la tâche est ardue. Déjà parce que les Colts n’affichent qu’un bilan de 2 victoires et 4 défaites à l’extérieur, mais aussi parce que Houston est quasiment impérial à domicile (5-1). Ce match sera aussi l’occasion de voir la réaction de champion (ou pas) d’Andrew Luck. Le quarterback n’a pas inscrit le moindre point la semaine dernière face aux Jaguars. Une première dans sa carrière. On observera donc son match d’un peu plus près. Pour livrer une bonne rencontre, il espère compter sur sa ligne offensive. Cette escouade qui l’a si bien protégé pendant toute la saison (14 sacks, 2e de la ligue), mais qui a eu beaucoup de mal la semaine dernière contre Jacksonville (2 sacks encaissés). Face aux deux monstres que sont J.J. Watt (11,5 sacks) et Jadeveon Clowney (7 sacks), ce sera crucial.
Pronostic : En très bon élève, Houston devrait afficher un 10/10. Victoire Texans.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (7-5) – Philadelphia Eagles (6-6)

Ce match est classé dans la catégorie des duels de division, mais il est à ne pas manquer. Entre ces deux franchises, la rivalité est historique et en plus de ça, les playoffs sont en jeu. Le « trash talk » a déjà commencé entre les deux équipes. Ce match va être très chaud, surtout que les franchises se connaissent bien, elles s’affrontent deux fois par an. La dernière fois, c’était il y a à peine un mois en semaine 10. Les Cowboys avaient battu Philadelphia (27-20) en dominant largement le match. On se dit alors que quatre semaines plus tard seulement, à l’extérieur cette fois, les Eagles n’ont aucune chance. Mais depuis cette défaite, ce n’est plus la même équipe. Le déclic est venu quelques jours plus tard, quand Philadelphia a complètement explosé à New Orleans en semaine 11 (48-7). Depuis, le champion en titre a enchaîné deux victoires convaincantes et les signaux sont très encourageants. Ils ne vont pas se laisser éliminer des playoffs comme ça. Sans combattre. Et en seulement deux matchs, les voilà aux portes de la première place de la NFC Est. Mais en face, les Cowboys n’ont pas baissé le pied, au contraire. Ils ont même battu ces fameux Saints jeudi dernier. Un succès dimanche leur assurerait quasiment une qualification en playoffs. Ils auraient deux matchs d’avance sur les Eagles (+ le tie-breaker) et ne devraient plus se méfier que de Redskins en crise de quarterback en ce moment. Pour Philadelphia, le calendrier est chargé puisqu’il faudra ensuite aller à Los Angeles pour affronter les Rams avant de recevoir Houston. Toute façon, les hommes de Doug Pederson le savent la fin de saison sera très compliquée, mais pour l’instant, les Eagles sont toujours en course.
Pronostic : Même avec un esprit de revanche, les Eagles n’ont plus le niveau de l’an passé. Victoire Cowboys.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (4-7-1) – Carolina Panthers (6-6)

Alors que ces principaux adversaires pour les Wild Cards (Seattle et Minnesota) s’affrontent, Carolina peut faire une très bonne opération cette semaine. Un déplacement à Cleveland, cela devrait d’ailleurs être une partie de plaisir… Pas forcément justement ! Les Panthers sont en danger. Ils sont en danger car ils viennent de perdre quatre matchs d’affilée. Une série noire que Carolina n’arrive pas à endiguer. Sa dernière victoire remonte à plus d’un mois (le 04 novembre, vs. les Buccaneers). Mais les Panthers sont aussi en danger parce que d’une part ils sont très mauvais à l’extérieur (1 victoire seulement en 6 matchs), et que d’autre part les Browns sont plutôt solides au FirstEnergy Stadium (seulement 2 défaites en 6 matchs). Les statistiques globales ne sont donc pas en faveur des hommes de Ron Rivera. Et si on rentre un peu plus dans le détail de ce qui est le cœur du problème à Carolina, on se rend compte que c’est encore plus inquiétant. En effet, le souci pour les Panthers ces derniers temps tient en trois mots : pertes de balle. Alors qu’ils étaient quasiment irréprochables dans ce domaine pendant 8 matchs, ils ont complètement craqué depuis un mois. La rencontre de la semaine dernière en est l’exemple parfait avec pas moins de 4 interceptions pour Cam Newton. Le diagnostic est donc plutôt limpide, sauf que les Browns ne sont pas forcément la bonne prescription pour ce genre de maladie. En effet, Cleveland est l’une des équipes qui provoquent le plus de turnovers dans la ligue (27, 2e de la NFL). La clé du match se trouve là.
Pronostic : Après une défaite à Houston, Cleveland retrouve son terrain… et le succès. Victoire Browns.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (2-10) – Denver Broncos (6-6)

Les Broncos continuent leur série folle pour atteindre les playoffs. Alors qu’ils étaient loin de la barre des 50%, les voilà désormais à 6-6 après 4 victoires consécutives. Denver est maintenant bien calé dans le groupe des poursuivants pour une place en Wild Cards et la post-saison n’est plus un rêve aussi fou. Toutefois, pour la première fois depuis un moment, la franchise du Colorado a eu des mauvaises nouvelles la semaine dernière malgré la victoire. Deux joueurs importants de l’effectif se sont gravement blessés. Il y a d’abord eu Chris Harris Jr. pendant le match (fracture de la jambe) puis Emmanuel Sanders (rupture du tendon d’Achille) quelques jours plus tard. Deux coups durs pour la franchise qui ne doit pas prendre ce déplacement à la légère, car malgré la défaite face aux Seahawks, San Francisco a montré de belles choses en attaque. Chris Mullens a par exemple lancé pour 414 yards (un record pour un quarterback des 49ers sur ces 14 dernières années), Jeff Wilson Jr. a cumulé 134 yards en 13 courses et 8 réceptions et Dante Pettis a enregistré 129 yards et 2 TDs en 5 réceptions. Charge aux Broncos de se rendre la tâche facile en début de match comme l’ont fait les Seahawks dimanche dernier. Les statistiques offensives des 49ers en deviendront anecdotiques.
Pronostic : Malgré les blessures, Denver reste bien supérieur à son adversaire du jour. Victoire Broncos.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Arizona Cardinals (3-9) – Detroit Lions (4-8)

Jusqu’à la semaine dernière, les Cardinals n’avaient remporté des matchs que face aux 49ers. Mais dimanche dernier, pour la première fois de la saison, Arizona a fait un gros coup en allant battre les Packers à Green Bay. Une victoire qui donne beaucoup de confiance à cette équipe. Malheureusement, la suite du calendrier est très compliquée pour les joueurs de Steve Wilks. Les Cardinals terminent en effet la saison par la réception des Rams (semaine 16) et un déplacement à Seattle (semaine 17). Le déplacement à Atlanta la semaine prochaine semble aussi être une marche un peu trop haute pour cette équipe malgré la mauvaise passe des Falcons. En résumé, s’ils veulent gagner encore un match, c’est maintenant. Contre Detroit, Arizona a ses chances. Les Lions n’ont qu’une victoire à l’extérieur cette saison Miami en semaine 7). Le problème pour les Cardinals c’est que les blessures sur la ligne offensive ne s’arrêtent pas. Il y avait déjà cinq joueurs de cette escouade indisponible pour la saison (A.Q. Shipley au centre, Mike Iuapti, garde gauche, Justin Pugh, garde droit, ainsi que les remplaçants Jeremy  Vujnovich et John Wetzel). Une liste à laquelle vient s’ajouter D.J Humpries, le tackle gauche, touché à un genou. En face, la ligne défensive de Detroit va se faire un plaisir de mettre la pression sur Josh Rosen. Depuis l’arrivée via un trade de Damon Harrison qui joue à un très haut niveau (31 plaquages, 3,5 sacks et 1 FF en 6 matchs), cette escouade a pris en densité et pèse plus sur les matchs. Ces duels dans les tranchées pour être rédhibitoires pour les locaux.
Pronostic : Difficile pour les Cardinals d’enchaîner une deuxième victoire d’affilée, leur bilan pourrait bien rester à 2 succès. Victoire Lions.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (4-8) – New York Jets (3-9)
Washington Redskins (6-6) – New York Giants (4-8)
Tampa Bay Buccaneers (5-7) – New Orleans Saints (10-2)
Miami Dolphins (6-6) – New England Patriots (9-3)
Kansas City Chiefs (10-2) – Baltimore Ravens (7-5)
Houston Texans (9-3) – Indianapolis Colts (6-6)
Green Bay Packers (4-7-1) – Atlanta Falcons (4-8)
Cleveland Browns (4-7-1) – Carolina Panthers (6-6)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (2-10) – Denver Broncos (6-6)
Los Angeles Chargers (9-3) – Cincinnati Bengals (5-7)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Arizona Cardinals (3-9) – Detroit Lions (4-8)
Oakland Raiders (2-10) – Pittsburgh Steelers (7-4-1)
Dallas Cowboys (7-5) – Philadelphia Eagles (6-6)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Chicago Bears (8-4) – Los Angeles Rams (11-1)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Seattle Seahawks (7-5) – Minnesota Vikings (6-5-1)

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
17-Déc à 3:20 LAR 1.1 pariez 4.7 PHI
18-Déc à 3:15 CAR 2.85 pariez 1.3 NO

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une