Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft 0

Mock Draft 2019 – 1.0 : Le gang des Williams …

Dwayne Haskins, le nouveau gros nom à suivre ?

Mock Draft 2019 – 1.0 : Le gang des Williams …

Oyez oyez la draft approche. Certes, le 25 avril 2019 est encore loin. Les Bowl games et tout le draft process (Senior Bowl et Shrine game, NFL Combine, Pro-Days) sont encore à venir mais, avec une saison régulière universitaire terminée et une saison NFL bien avancée, il est temps de faire un point. Et de s’amuser.

Cette mock draft (projection) est basée sur le classement après la week 13. Les joueurs ayant encore une année d’éligibilité universitaire ont jusqu’au 14 janvier pour déclarer leurs intentions, cette mock n’en tient pas compte. Gregory Richard et Jean-Michel Bougeard vous proposent un premier regard sur la prochaine draft.

1- San Francisco 49ers : DE Nick Bosa, Ohio State

GR : Solomon Thomas n’est pas vraiment devenu la star espérée sur le pass rush. Un domaine dans lequel San Francisco doit exister pour mettre à mal Jared Goff et Russell Wilson dans la NFC Ouest. A l’heure actuelle, Bosa est le prospect le plus talentueux de cette classe, ce qui arrangerait parfaitement John Lynch et sa bande.

2- Oakland Raiders : DL Quinnen Williams, Alabama

JMB : c’est peu dire que les Raiders ont besoin de renfort en défense. Williams est la sensation de l’année de ce côté du ballon. Son gabarit et son jeu semble parfaitement complémentaire de celui du rookie Mo Hurst.

3- NY Jets : OT Jonah Williams, Alabama

GR : Solides défensivement, les Jets doivent surtout revoir leur copie en attaque. Et la première des choses est de protéger efficacement leur « Franchise Quarterback ». Beachum et Shell ne réalisent pas une mauvaise saison, mais le deuxième n’est pas assez régulier pour être le garde du corps attitré de Sam Darnold.

4- Arizona Cardinals : LB Devin White, LSU

JMB : les Cardinals ont changé de système défensif et ils ont besoin d’un linebacker au milieu de leur 43. Cela tombe bien car White a le potentiel d’un All Pro. Josh Rosen attendra le lendemain pour avoir un peu d’aide (sur la ligne offensive notamment).

5- Jacksonville Jaguars : QB Justin Herbert, Oregon

GR : Les dirigeants floridiens ont perdu toute patience vis-à-vis de Blake Bortles, et l’arrivée d’un nouveau quarterback à Jacksonville n’a rien d’une grosse cote. En récupérant le meilleur prospect du plateau sur le poste, Doug Marrone s’offrirait un peu plus de temps pour relancer durablement les Jags.

6- New York Giants : QB Dwayne Haskins, Ohio State

JMB : les Giants doivent-ils penser au futur au poste de quarterback ? Haskins n’a qu’une saison complète mais  quelle saison ! Plus que les records battus, c’est sa capacité à être précis tout en lançant rapidement qui a impressionné dans la seconde partie de saison. Coach Shurmur utilise souvent Eli Manning en shotgun  pour des passes courtes et intermédiaires. Un système qui conviendrait parfaitement aux qualités de Dwayne Haskins, en plus des read options avec Saquon Barkley.

7- Detroit Lions : CB Greedy Williams, LSU

GR : Comme souvent, les trous d’airs sont (trop) nombreux dans cette escouade pourtant talentueuse de Detroit. Si de l’aide serait nécessaire des deux côtés de la ligne, le backfield défensif a été une catastrophe, notamment sur les extérieurs. Greedy Williams apporterait une explosivité dont manque cruellement la franchise du Michigan en 2018.

8- Buffalo Bills : DT Ed Oliver, Houston

JMB : une saison mi-figue mi-raisin, un comportement soulevant quelques questions, il glisse de quelques places. Kyle Williams prendra sans doute sa retraite à la fin de saison et Oliver serait le complément idéal de Star Lotulelei et du rookie Harrison Phillips.

9- Atlanta Falcons : LB Josh Allen, Kentucky

GR : Adepte des joueurs polyvalents et rapides, Dan Quinn pourrait trouver son bonheur avec l’homme à tout faire de Kentucky. Principalement pass rusher chez les Wildcats, un secteur où Atlanta a des besoins, Allen a un profil à la Von Miller, capable de se muer efficacement en linebacker côté fort avec ses aptitudes d’ancien receveur.

Direction l’Ohio pour Jeffery Simmons ?

10- Green Bay Packers : DE/OLB Clelin Ferrell, Clemson

JMB : Dans la 34 de Mike Pettine il jouerait outside linebacker ce qui ne semble pas être sa meilleure position, cependant il est le meilleur pass rusher extérieur disponible et les Packers ont besoin à ce poste avec un Clay Matthews agent-libre et un Nick Perry peu performant.

11- Cleveland Browns : DL Jeffery Simmons, Mississippi State

GR : Le run stop n’a pas toujours très rassurant dans l’Ohio, et Simmons est un des phénomènes de cette classe. Aux côtés de Myles Garrett, l’explosif lineman pourrait être inarrêtable.

12- Cincinnati Bengals : CB Byron Murphy, Washington

JMB : Dennard sera t’il re-signé ? Murphy a réalisé une superbe saison avec une université habitué à former de bons cornerbacks pour la NFL (Marcus Peters et Desmond Trufant entre-autres). La 31e défense contre la passe de la ligue en aurait bien besoin.

13- Tampa Bay Buccaneers : S Deionte Thompson, Alabama

GR : Si le front seven peut s’appuyer sur quelques valeurs sûres, le backfield défensif est pauvre en talent. Tampa n’a plus connu de talent au poste de safety depuis John Lynch. Il serait donc dommage de ne pas parier sur le digne successeur de Minkah Fitzpatrick.

14- Tennessee Titans : DE/OLB Montez Sweat, Mississippi State

JMB : Brian Orakpo et Derrick Morgan seront tout deux libres de contrats après la saison alors bien que les Titans aient sélectionné Harold Landry l’an passé, coach Mike Vrabel (un ancien LB en NFL) souhaitera sans doute renforcer cette position cruciale.

15- Miami Dolphins : DT Dre’Mont Jones, Ohio State

GR : Tout un paradoxe. Capable de provoquer des turnovers, la défense floridienne a pourtant eu du mal à gêner durablement quarterback et running back adverses. A la fois physique et mobile, Jones donnerait une toute autre allure à ce premier rideau.

16- Washington Redskins : OT Greg Little, Ole Miss

JMB : suivant l’évolution de la blessure d’Alex Smith, les Redskins pourraient envisager de prendre un QB au 1e tour. Dans ce scenario, ils attendent le vendredi (2e et 3e tour) et renforcent une ligne offensive trop souvent affaiblie par des blessures. Little peut jouer LT ou RT et son gabarit ainsi que sa puissance en ferait un excellent LG aussi.

17- Indianapolis Colts : WR N’Keal Harry, Arizona State

GR : L’un des meilleurs joueurs du plateau, sur un poste où T.Y. Hilton semble assez esseulé. Des besoins existent en défense, mais l’envie de rendre cette attaque aérienne diabolique pourrait titiller Chris Ballard.

Mack Wilson, nouvelle pépite de ‘Bama en inside linebacker !

18- Philadelphia Eagles : LB Mack Wilson, Alabama

JMB : un linebacker polyvalent et rapide pour les Eagles. Son jeu de couverture se marierait bien à ceux différents de Jordan Hicks et Nigel Bradham. Son intelligence de jeu et sa polyvalence en font un facteur sur les 3 downs.

19- Denver Broncos : QB Daniel Jones, Duke

GR : Pas sûr que les Broncos se relaissent tenter aussi loin dans le premier tour, après l’échec Paxton Lynch. Mais sans quelques pépins physiques, Jones pourrait figurer bien plus haut dans la hiérarchie. De plus, il est l’un des « produits » les plus aboutis du coach de Duke, David Cutcliffe, depuis les frères Manning. L’envie est tentante.

20- Carolina Panthers : DE Rashan Gary, Michigan

JMB : Julius Peppers aura 39 ans au moment de la draft et sera libre (ou retraité ?). Si Gary ne semble pas avoir su exploiter toutes les qualités ayant fait de lui le lycéen numéro 1 du pays, il présente néanmoins une solide combinaison de taille, puissance et vitesse ainsi qu’une capacité à être un facteur contre la passe et le jeu de course.

21- Minnesota Vikings : TE Noah Fant, Iowa

GR : S’il peut être précieux en zone rouge, Kyle Rudolph n’est pas le plus régulier qui soit à la réception. Drafter Fant permettrait à Cousins d’obtenir une autre menace plein centre, en plus d’un excellent bloqueur sur les phases de passe ou de course.

22- Seattle Seahawks : DT Christian Wilkins, Clemson

JMB : 16e en nombre de sacks et 17e en yards encaissés au sol, Wilkins qui possède des qualités dans les deux secteurs aiderait à rendre ce front 7 plus performant.

23- Baltimore Ravens : WR A.J. Brown, Ole Miss

GR : Comme prévu, malgré de bonnes sorties occasionnelles de Crabtree, Snead ou John Brown, les Ravens peinent encore à trouver un receveur numéro 1. Faites donc entrer A.J. Brown, capable d’apporter de la taille et de la puissance sur les extérieurs.

24- Pittsburgh Steelers : CB DeAndre Baker, Georgia

JMB : Joe Haden aura 30 ans au moment de la draft et de l’autre côté Artie Burns est…Artie Burns. Baker a tous les atouts d’un shutdown corner au niveau supérieur.

25- Oakland Raiders : DE Brian Burns, Florida State

GR : Faute d’avoir pu mettre la main sur Nick Bosa en début de draft, Oakland se tourne sur un prospect extrêmement prometteur sur l’extérieur de la ligne. Complet, Burns est un poison du pass rush, s’appuyant sur une bonne panoplie de moves et des appuis incroyables.

DK Metcalf, l’autre playmaker d’Ole Miss …

26- Oakland Raiders : WR DeKaylin Metcalf, Ole Miss

JMB : l’explosivité d’un Parris Campbell (Ohio St) est séduisante mais la taille de Metcalf lui donne l’avantage pour devenir potentiellement le nouveau WR1 de Derek Carr.

27- LA Chargers : LB Te’Von Coney, Notre Dame

GR : Actuellement blessé et agent libre au printemps, Denzel Perryman pourrait ne pas revenir dans une défense des Chargers déjà fournie. Si son poste doit être encore défini sur le deuxième rideau, Te’Von Coney est une vraie machine à plaquer, apte à devenir le nouveau middle linebacker vedette de Gus Bradley.

28- Houston Texans : OT David Edwards, Wisconsin

JMB : bien que Watson soit mobile, les Texans ont tout intérêt à le protéger du mieux possible. Edwards n’est pas le plus athlétique mais très solide dans un rôle de tackle droit.

29- New England Patriots : DT Derrick Brown, Auburn

GR : Monstre physique, Brown est un des plus brillants élèves de Rodney Garner, coach de la ligne défensive d’Auburn. Ce dernier a notamment fait exploser Richard Seymour et Marcus Stroud au début des années 2000. Deux joueurs qui ont fini par intéresser Bill Belichick. Au vu des besoins sur le premier rideau, son intérêt pourrait encore être piqué.

30- Green Bay Packers : DL Raekwon Davis, Alabama

JMB : l’expérience Wilkerson a tourné court en raison d’une blessure. Si Raekwon Davis ne semble pas représenter un besoin urgent sur la ligne, son jeu tout en pénétration depuis l’intérieur fait que les Packers ne peuvent passer sur son talent.

31- Kansas City Chiefs : CB Trayvon Mullen, Clemson

GR : Si Kendall Fuller et Steven Nelson ont été assez corrects en 2018, la fin de contrat d’Orlando Scandrick pourrait pousser KC à renforcer son backfield défensif. Mullen a de plus le gabarit pour apporter du défi physique aux receveurs adverses.

32- LA Rams : DT Dexter Lawrence, Clemson

JMB : Suh est bon mais coûte cher et avec les contrats de Donald, Gurley et bientôt Goff, les Rams pourraient choisir une solution moins chère (et cependant performante) au poste de nose tackle.

Les choix vous plaisent ou ne correspondent pas à vos attentes ? À vos commentaires. Il reste en tout cas beaucoup de très bons joueurs disponibles, de Zach Allen (DE, Boston College) à Amani Oruwariye (CB, Penn St), de Cody Ford (OL, Oklahoma) à Jachai Polite (DE/OLB, Florida).

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Jan à 22:05 NO 1.5 pariez 2.35 LAR
21-Jan à 1:40 KC 1.57 pariez 2.2 NE

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une