Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] NFL Semaine 15 : les Steelers face à leur bête noire, les Eagles au bord du gouffre

Beaucoup de matchs décisifs ce week-end dans une NFL qui ne va pas tarder à livrer son dénouement.

[Preview] NFL Semaine 15 : les Steelers face à leur bête noire, les Eagles au bord du gouffre

La semaine n’aurait pas pu mieux commencer avec un Thursday Night Football somptueux entre deux équipes qui seront en playoffs. Derrière ça, les 30 autres équipes doivent emboîter le pas pour nous livrer une grande fin de saison. Quoi qu’il arrive, spectaculaires ou pas, les matchs de cette semaine 15 seront cruciaux. Dès lundi beaucoup d’équipes seront officiellement éliminées de la course à la qualification et le tableau des playoffs commencera à se dessiner peu à peu. On vous explique d’ailleurs tous les scénarios ici.

Attention, ce week-end, en l’absence de football universitaire, la NFL se fait une petite place le samedi avec deux matchs. Ensuite, le dimanche, chaque conférence nous offre un choc pendant que la course aux playoffs se joue un peu partout dans le pays. Deux matchs à ne pas manquer, un samedi soir chargé, la course à la qualif’ et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 15 !

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (7-5-1) – New England Patriots (9-4)

Il y a encore un mois, les Steleers étaient confortablement installés en tête de l’AFC Nord avec un très bon bilan de 7-2-1. Depuis, le choses se sont gâtées pour les hommes de Mike Tomlin qui ont chuté trois fois consécutivement. Successivement, les Broncos, les Chargers et les Raiders sont venus à bout de Pittsburgh qui est maintenant sous la menace directe des Ravens. Baltimore est seulement à un demi-match derrière dans la division et espère bien reprendre la tête. Le problème est que la suite du calendrier est très compliqué. Si la saison régulière se terminera par une réception relativement simple des Bengals en semaine 17, Pittsburgh devra tout de même aller jouer à New Orleans en semaine 16 et donc recevoir les Patriots ce dimanche. Deux matchs très compliqués qui pourraient les éliminer de la post-saison. Ben Roethlisberger et ses partenaires ont décidé de prendre les matchs les uns après les autres pour ne pas trop se mettre de pression. Face au finaliste de l’an dernier, Pittsburgh doit absolument serrer sa défense, surtout en seconde période. Depuis trois matchs, c’est dans la dernière demi-heure que les Steelers craquent : 54 points lors des trois dernières deuxième mi-temps. Face à une très bonne attaque de New England (28 points par match, 6e de la ligue), cela pourrait se payer cash. De l’autre côté du ballon, Pittsburgh devra de nouveau faire sans James Conner, blessé. La franchise a toutefois assez de potentiel offensif pour suivre le rythme imposé par Tom Brady. Surtout que les Patriots n’ont pas non plus une escouade défensive de haut niveau. La preuve avec encore 34 points encaissés face aux Dolphins la semaine dernière. On notera tout de même que les Patriots semblent être comme chez eux en Pennsylvanie. Ils ont remporté leurs 5 derniers matchs au Henz Field Stadium et notamment en décembre dernier lors d’une rencontre décisive pour les playoffs. Tiens, tiens…
Pronostic : Dans un match qui devrait être très offensif, il est difficile de donner un vainqueur. Mais puisqu’il faut se lancer : Victoire Patriots.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Los Angeles Rams (11-2) – Philadelphia Eagles (6-7)

Tout n’est pas encore définitivement perdu pour Philadelphia, mais les Eagles n’ont plus leur destin entre leurs mains. Après leur défaite face aux Cowboys la semaine dernière, les hommes de Doug Pederson sont désormais en attente d’un (ou deux) faux pas devant eux. Entre temps, ils leur faut absolument gagner tout leur match. Manque de chance, ils démarrent cette période de trois matchs par un déplacement à Los Angeles chez l’une des meilleures équipe de la NFL. Pour ajouter au problème, la franchise vient de perdre son quarterback titulaire, probablement pour le reste de la saison. Carson Wentz a un dos en compote, et Philadelphia doit s’en remettre (encore) à Nick Foles. Peut-être encore plus que l’an dernier, le défi est de taille pour le lanceur remplaçant. Il pourra toutefois s’appuyer sur son jeu au sol. Les Rams ont de plus en plus de mal à défendre ce domaine (124,2 yards/match, 23e de la ligue). La semaine dernière, ils ont encaissé 194 yards aux running backs adverses. L’attaque aussi a inquiété contre Chicago. Les Rams n’ont inscrit que 6 points (premier match sous les 23 unités) et certains joueurs ont eu beaucoup de mal. Todd Gurley n’a couru que 11 fois pour 28 yards (son pire total de la saison) et Jared Goff a affiché un 20/44 pour 180 yards par exemple. Ce match doit permettre aux hommes de Sean McVay de se rassurer.
Pronostic : Si une grande équipe ne perd jamais deux fois d’affilée, Los Angeles a l’occasion de prouver sa force dimanche. Victoire Rams.

La fièvre du samedi soir

Coup d’envoi samedi à 22h30
New York Jets (4-9) – Houston Texans (9-4)

Petit coup d’arrêt la semaine dernière pour les Texans. Après une série impressionnante de neuf victoires consécutives, Houston a chuté à domicile face aux Colts (24-21). Une défaite qui permet à ses poursuivants (Indianapolis et Tennessee) d’opérer un petit rapproché dans l’AFC Sud. Les hommes de Bill O’Brien restent toutefois bien devant avec deux victoires d’avance sur le deuxième et le troisième. Un succès samedi leur permettrait de faire un pas de plus vers le titre dans cette division, même si mathématiquement ils ne seraient pas encore assurés de finir premier. À dire vrai, les Texans visent plutôt l’avantage du terrain en playoffs, voire même une semaine de repos pendant le Wild Card Round. Derrière Kansas City, la deuxième place est très convoitée et les adversaires à distance de Houston sont les Patriots et les Steelers (ils s’affrontent d’ailleurs dimanche – voir ci-dessus). Face aux Texans cette semaine, il y aura une équipe de New York qui elle aussi a brisé une série. Une série négative cette fois puisque les Jets ont gagné leur premier match depuis le 14 octobre. Ils restaient sur 6 revers. Toutefois, même à domicile et même avec un Sam Darnold très clutch (il a mené le drive de la gagne la semaine dernière avec seulement 77 secondes à jouer), New York va avoir du mal face à l’une des meilleures équipes de la conférence. La différence devrait même se faire au sol. Là où les locaux ne possèdent que la 27e défense du pays (132 yards/match) pendant que Lamar Miller (190 courses, 909 yards, 4,8 yards/courses et 4 TDs) et toute l’attaque des Texans accumulent en moyenne 136,8 yards à la course par match cette saison (3e de la ligue).
Pronostic : Pas de spirale négative pour Houston qui a l’adversaire idéal pour reprendre confiance, notamment au sol. Victoire Texans.

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h20
Denver Broncos (6-7) – Cleveland Browns (5-7-1)

Denver semblait avoir fait le plus dur en s’imposant face aux Chargers (semaine 11) et aux Steelers (semaine 12). L’équipe était revenu dans la course aux playoffs et n’avait plus que des adversaires largement à sa portée (@Bengals, @49ers, vs. Browns et @Raiders) pour redevenir un vrai candidat aux playoffs et potentiellement jouer sa qualification en semaine 17 face aux Chargers. Et puis les Broncos ont tout gâché. Face à une équipe qui n’aurait dû être qu’une formalité, Denver l’a pris à la légère. À San Francisco, les hommes de Vance Joseph se sont relâchés et ont perdu le match (20-14). Ils étaient même mené 2à-0 à la mi-temps. Une contre-performance qui va rendre la qualification en playoffs très compliquée désormais. Pour Cleveland, la post-saison n’est pas encore mathématiquement exclue (ce qui est déjà un exploit pour cette franchise en décembre), mais les Browns sont encore plus loin dans le classement. Pourtant, pour eux, c’est déjà une saison réussie. Depuis que Baker Mayfield est titulaire, la franchise a remporté trois matchs sur quatre. Attention tout de même, le quarterback risque de passer une mauvaise après-midi dans le Colorado, car il aura Von Miller et Bradley Chubb à ses trousses tout le match. Eux qui cumulent 25,5 sacks cette saison (13,5 pour Von Miller, 2e de la ligue et 12 pour Bradley Chubb, 6e). Pour Cleveland, l’idée est maintenant de bien finir la saison et peut-être que cette fois, la chance sera de leur côté.
Pronostic : En difficulté à l’extérieur, Cleveland va avoir du mal face à une équipe revancharde. Victoire Broncos.

La course à la qualif’

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (5-8) – Tampa Bay Buccaneers (7-6)

Pour la première fois en 11 ans de carrière en NFL, Joe Flacco sera le quarterback remplaçant de sa franchise. Le lanceur, revenu à 100 % pour le match de dimanche, ne sera en effet pas titularisé. C’est Lamar Jackson qui lui a été préféré. Il faut dire que depuis que le rookie joue, les Ravens sont à 3 victoires pour une seule défaite. Les rumeurs sur le licenciement de John Harbaugh semblent être de l’histoire ancienne et Baltimore est plus que jamais dans la course aux playoffs. Pour l’instant, la franchise du Maryland est virtuellement 6e de la conférence et donc qualifiée en Wild Cards. Elle peut même viser la tête de l’AFC Nord. Elle n’est qu’à un demi-match derrière Pittsburgh qui doit encore affronter les Patriots et les Saints notamment. En attendant, Baltimore doit faire le travail de son côté car l’équipe peut aussi tout perdre puisque Miami, Tennessee ou encore Indianapolis sont sur ses talons avec le même bilan dans la course aux playoffs. Ce dimanche, la défense des Ravens, leur point fort, aura un gros défi face à elle puisque Tampa Bay engrange les yards en attaque (430,1 yards/rencontre, 2e de la NFL), porté notamment par des joueurs comme Jameis Winston (2 154 yards, 14 TDs, 12 INTs et 88,1 d’évaluation) ou Mike Evans (70 réceptions, 1 207 yards, 6e dans ce domaine et 5 TDs). Le défi est donc de taille pour les locaux qui tenteront d’imposer leur jeu physique en défense mais aussi en attaque avec un jeu au sol qui s’est beaucoup amélioré depuis les explosions simultanées de Lamar Jackson et Gus Edwards. Surtout que Tampa Bay a beaucoup de mal dans ce domaine en défense. La franchise autorise 119,4 yards par rencontre aux coureurs adverses.
Pronostic : Malgré un bon match face aux Saints la semaine dernière, les Bucs auront du mal à Baltimore. Victoire Ravens.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (5-8) – Tennessee Titans (7-6)

Les Giants n’atteindront probablement pas les playoffs cette année (même si eux doivent l’avoir encore dans un coin de leur tête), mais force est de constater qu’ils finissent bien la saison. Ils ont gagné 4 de leur 5 derniers matchs et semblent être de mieux en mieux. Le déclic est offensif, Patt Shurmur a enfin trouvé la bonne combinaison et les points s’accumulent pour New York. Depuis un mois, l’équipe affiche une moyenne de près de 30 points par match (29,4 exactement), alors qu’elle ne dépassait pas les 20 unités par rencontre lors des 8 premières semaines de la saison (18,8 points/match). Une escouade offensive portée en grande partie par le running back, Saquon Barkley. Le rookie est devenu le premier coureur des Giants a dépassé les 1 000 yards lors d’une saison depuis Ahmad Bradshaw en 2012. Il est d’ailleurs le premier joueur de premier année à New York à accomplir cet exploit. En parlant d’exploit, les regards peuvent aussi se tourner dans l’équipe d’en face, au même poste. Ce déplacement à New York s’apparente au « jour d’après » pour Derrick Henry. Après son touchdown de 99 yards et son match à 258 yards et 4 TDs, le running back va redescendre sur terre… ou pas. La défense au sol des « G-Men »  est souvent en difficulté cette année avec 121,8 yards encaissés par rencontre (22e de la NFL). Alors le coureur ne dépassera probablement pas les 200 yards de nouveau, mais il pourrait tout de même aider son équipe à remporter ce match. Une victoire qui serait très important pour les Titans qui se battent toujours pour une place en Wild Cards.
Pronostic : Dans une bonne passe ces derniers temps, New York peut poser beaucoup de problèmes aux Titans à domicile. Victoire Giants.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (6-6-1) – Miami Dolphins (7-6)

Grâce à un miracle la semaine dernière, les Dolphins sont toujours en course pour les playoffs. Miami a toujours le même bilan que les Ravens, les Colts et les Titans . En revanche, ce match est certainement le plus dur de la fin de saison. Après ce déplacement dans le Minnesota, les joueurs d’Adam Gase recevront les Jaguars, avant d’aller à Buffalo. Rien d’insurmontable donc. Il faut tout de même passer l’obstacle Vikings. Surtout, que les Dolphins ont beaucoup de mal à l’extérieur cette année. Ils restent sur 5 défaites consécutives et leur dernière victoire hors de leur bases remonte au 16 septembre à New York. Ce dimanche, ils vont affronter une équipe de Minnesota qui est dans une mauvaise passe. L’équipe reste sur 3 défaites en 4 matchs et le danger commence à se rapprocher. À  l’inverse de leurs adversaires du jour, les Vikings sont pour l’instant virtuellement qualifiés, mais dans cette conférence aussi la concurrence est féroce. Pour pouvoir garder sa place, Minnesota doit absolument se (re)mettre à marquer des points. En deux matchs, la franchise n’a inscrit que 17 unités. C’est trop peu quand on a des ambitions. Mike Zimmer le sait et il a vu son coordinateur offensif être remercié dans la semaine. John DeFilippo paye le manque de productivité de l’escouade offensive et Kevin Stefanski a désormais la lourde tâche de mener une attaque qui n’est restée sous les 300 yards lors de quatre des cinq derniers matchs.
Pronostic : Avec ce petit électrochoc et surtout sa défense toujours solide, Minnesota devrait s’en sortir à domicile. Victoire Vikings.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (7-6) – Dallas Cowboys (8-5)

Alors qu’elles avaient très mal démarré (1-5 pour les Colts et 3-5 pour les Cowboys), ces deux franchises ont su opérer un tournant dans leur saison pour pouvoir, désormais, jouer la qualifications en playoffs. La seule différence est que pour l’instant, les Cowboys sont virtuellement en post-saison. Premier de la NFC Est, Dallas est en train de coiffer tous ses rivaux pour finir en tête. Une victoire dans l’Indiana permettrait à la franchise texane de se mettre hors de portée des Giants et des Eagles. Seuls les Redskins pourraient encore les rattraper, mais un quarterback remplaçant du quarterback remplaçant, cela semble compliqué. Pour les Colts, c’est un peu plus dur. Leur bilan est le même que Baltimore, Tennessee et Miami. Seule la franchise qui fera la meilleure fin de saison pourra décrocher la dernière place en Wild Cards encore disponible. Ce match de dimanche en devient alors crucial. Malheureusement, Dallas devrait devoir se passer de Zack Martin. Le joueur de ligne offensive s’est blessé la semaine dernière. Les Cowboys pourront toutefois compter une fois de plus sur Ezekiel Elliott (désormais 1e au nombre de yards, 1 262, devant Todd Gurley) et Amari Cooper (40 réceptions, 642 yards et 6 TDs en seulement 6 matchs avec Dallas) qui fait un bien fou à cette attaque depuis qu’il est arrivé. Cette semaine, lui et Dak Prescott (294,2 yards/match depuis 5 rencontres) devraient une nouvelle fois s’amuser puisqu’Indianapolis a beaucoup de mal à défendre dans les airs (242,4 yards/rencontre).
Pronostic : Dallas n’est pas loin d’être la franchise la plus en forme de la NFL en ce moment. Victoire Cowboys.

Les duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (4-9) – Arizona Cardinals (3-10)

Aussi surprenant que cela aurait pu paraître en début de saison, les Falcons sont en effet plus près du premier choix de la draft que d’une qualification en playoffs cette saison. Après une série de cinq défaites consécutives, ils ne se retrouvent qu’à une seule victoire devant les Cardinals, 49ers et Raiders, derniers de la NFL. Si ce match n’aura donc aucun enjeu sportif immédiat, il pourrait être important pour le printemps prochain. En attendant, nous allons tout de même avoir l’occasion d’observer un superbe duel dimanche : Patrick Peterson face à Julio Jones. D’abord parce qu’ils sont peut-être les deux meilleurs joueurs à leur poste en ce moment dans la ligue. Ensuite parce que leurs affrontements sont toujours très spéciaux. Les deux joueurs se sont d’abord rencontrés au niveau universitaire quand le cornerback était à LSU et le receveur à Alabama. Ils ont ensuite été draftés la même année, en 2011. Arizona a récupéré Patrick Peterson avec le 5e choix, alors qu’Atlanta a choisi Julio Jones… à la 6e position. En NFL, le défenseur a pris le dessus à deux reprises. En 2012 d’abord, autorisant seulement 3 réceptions pour 33 yards et aucun touchdown, puis en 2016 avec 4 réceptions pour 35 yards et toujours pas de touchdown pour Julio Jones. Mais entre temps, le Falcon s’était vengé. En 2014, il a en effet enregistré 10 réceptions pour 189 yards et un touchdown sur Patrick Peterson. Depuis ce match, le Cardinal n’a laissé aucun receveur dépasser les 80 yards. Désormais, on a hâte de savoir qui prendra le dessus pour cette quatrième rencontre.
Pronostic : Même si ce duel est peut-être le seul attrait de ce match, Atlanta semble meilleur que son adversaire du jour. Victoire Falcons.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (9-4) – Green Bay Packers (5-7-1)

Ce match est la preuve qu’on peut faire dire tout et son contraire aux statistiques. Grâce à elles, on pourrait prouver que Green Bay va s’imposer à Chicago. En effet, les Packers sont comme chez eux dans l’Illinois. Depuis la finale de la conférence NFC en 2010, Aaron Rodgers et les siens n’ont plus perdu au Soldier Field. 8 matchs et 8 victoires dans l’antre de leur rival de division. Et si on va plus loin, la franchise du Wisconsin n’a perdu que 4 matchs en 25 voyages sur la terre des Bears. Autant dire que Green Bay ressemble à une bête noire pour Chicago sur son terrain. Voilà, ça c’était pour le « tout » de l’expression. Passons maintenant, à « son contraire » qui peut prouver que Green Bay va s’incliner au Soldier Field. Les visiteurs du jour ont, en effet, énormément de mal hors de leurs bases. Sortis du Lambeau Field, les Packers n’y arrivent pas. Cette année, ils ont accumulé 6 défaites à l’extérieur en autant de matchs et il faut remonter au 10 décembre 2017 pour trouver trace d’une victoire. C’était à Cleveland. En plus de ça, Green Bay n’a jamais remporté deux matchs consécutifs. Sachant qu’ils ont battu les Falcons la semaine dernière, la logique voudrait qu’ils s’inclinent dimanche. Toujours est-il qu’une défaite en semaine 15, les élimineraient définitivement de la course aux playoffs. À l’inverse, un succès des Bears leur assurerait d’être premiers de la division et donc de rejoindre la post-saison. En tout cas, quoi qu’il se passe dimanche, on pourra dire que les statistiques avaient raison.
Pronostic : Chicago ne va pas gâcher sa performance impressionnante de la semaine dernière face aux Rams. Victoire Bears.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (3-10) – Seattle Seahawks (8-5)

Dans cette longue saison qu’est cette version 2018 de la NFL, les 49ers et les Seahawks vont se retrouver dimanche pour la deuxième fois en moins d’un mois. Il y a à peine deux semaines, ces deux équipes se jouaient pour la première fois de la saison. C’était le 2 décembre et Seattle avait montré les muscles en s’imposant 43-16 à domicile. Cette fois, le « match retour » sera en à San Francisco. Entre temps, les Seahawks ont empoché une victoire très importante lundi soir face aux Vikings (21-7) pour conforter encore un peu plus leur place en Wild Cards. Mais les 49ers n’ont pas chaumé. Eux ont battu une équipe de Denver qui arrivait en Californie avec beaucoup de certitudes. Pourtant, la défense de Kyle Shanahan a réussi à maintenir les Broncos à seulement 103 yards au sol. Une performance qu’il faudra réitérer face à Seattle pour déstabiliser cette attaque. Lors de leur premier match, les Seahawks avaient enregistré 168 yards dans ce domaine et cela leur avait permis de se mettre sur de bons rails. Il faut voir maintenant si les 49ers seront meilleurs contre la course. De l’autre côté du ballon, les joueurs de Pete Carroll ne doivent pas non plus prendre leur adversaire à la légère malgré son mauvais bilan. Nick Mullens a lancé pour 746 yards en deux semaines (le plus haut total pour un quarterback sur cette période) et Seattle doit avoir un sentiment de revanche après avoir encaissé 414 yards dans les airs en semaine 13. San Francisco pourrait d’ailleurs compter sur les retours du running back Matt Breida et Marquise Goodwin, le receveur, pour aider le lanceur. Des joueurs qui n’étaient pas là à Seattle, le 2 décembre.
Pronostic : Il faut s’attendre à un match plus serré que lors de leur dernière confrontation. Victoire Seahawks.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Carolina Panthers (6-7) – New Orleans Saints (11-2)

Il faudra attendre jusqu’à pour voir ce gros match de NFC Sud. Les Panthers accueillent une équipe qui est non seulement en tête de la division, mais aussi leader au sein de la conférence après la défaite des Rams dimanche soir face aux Bears. Si New Orleans est déjà assurer de remporter cette division, elle vise désormais une semaine de repos et un avantage du terrain tout au long du playoffs. Quand on sait que Los Angeles fait peu d’erreur de parcours, les Saints devront être sérieux en cette fin de saison. Un déplacement à Carolina n’est jamais facile. Surtout qu’en trois semaines, les deux franchises vont s’affronter à deux reprises. Il y aura une première rencontre lundi soir, puis un « match retour »  en semaine 17. Pour les Panthers ces deux matchs sont cruciaux. L’équipe de Ron Rivera est pour l’instant derrière les Vikings qui détiennent la dernière place en playoffs dans cette conférence. Avec les Eagles et les Redskins, Carolina est le premier poursuivant, en attente du moindre faux pas. Mais battre les Saints une fois est déjà compliqué, alors les vaincre à deux reprises en trois semaines en devient presque mission impossible. Pourtant, les coéquipiers de Cam Newton n’ont pas le choix : leur place en post-saison en dépend.
Pronostic : Avant d’aller en Louisiane, il faut déjà jouer à domicile et Carolina a plus besoin de cette victoire que les Saints. Victoire Panthers.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (4-9) – Detroit Lions (5-8)

Si vous avez décidé, pour on ne sait quelles raisons, de regarder ce match dimanche, il faut que vous sachiez que vous n’allez pas voir beaucoup de points. Déjà parce que Buffalo possède l’une des attaques les moins prolifiques de la ligue avec seulement 15,5 points inscrits par rencontre (31e du pays, seulement devant les Cardinals). Ensuite, parce que les Lions ne sont pas beaucoup mieux en ce moment. L’attaque de Detroit ne ressemble plus vraiment à celle du début de saison, avec notamment les absences ou les départ de certains joueurs majeurs comme Kerryon Johnson (blessé au genou), Marvin Jones Jr. (placé sur la liste des blessés) ou encore Golden Tate (échangé à Philadelphia). Résultat, sur les 7 dernières rencontres, l’attaque de Jim Bob Cooter n’a dépassé les 17 points qu’à deux reprises. Matthew Stafford n’a par exemple lancé qu’un tout petit 101 yards dimanche dernier face aux Cardinals. Quand on sait qu’en plus les Bills n’autorisent que 290,6 yards par match (1e de la ligue), les Lions pourraient avoir toujours autant de mal de ce côté du ballon. En tout cas, on vous aura prévenu.
Pronostic : Dans un duel défensif, Buffalo peut prendre le dessus sur son adversaire à domicile. Victoire Bills.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (5-8) – Oakland Raiders (3-10)

Décidément, la saison est vraiment à oublier pour les Raiders. D’abord, elle a très mal commencé avec beaucoup de défaites, des choix contestés par les dirigeants et des rumeurs de vestiaires au bord de l’implosion. Mais depuis, tout ça semblait s’estomper et Oakland se montrait un peu plus à son avantage sportivement. La franchise californienne a même accroché les Chiefs dans un premier temps (33-30 en semaine 13), avant de carrément faire tomber, sur un field goal de la gagne dans les derniers instants, une grosse écurie de la conférence AFC : Pittsburgh. La semaine aurait dû être à la fête et au travail sereinement, mais cela ne se passe pas comme ça à Oakland. Au contraire, il y a eu beaucoup d’agitations pour la franchise. Première étape, lundi, la franchise a remercié son général manager, Reggie McKenzie, sans pour l’instant avoir de remplaçant. Le lendemain, mardi, on apprenait que la ville d’Oakland portait plainte contre les Raiders dans le dossier du déménagement à Las Vegas en 2020. Enfin, mercredi, la franchise a riposté en disant qu’elle ne resterait pas forcément à Oakland la saison prochaine en attendant la fin de la construction de son stade dans le Nevada en 2019. En clair, on ne sait pas encore où vont jouer les Raiders l’an prochain. En attendant, pour finir cette semaine, dimanche il y a match.
Pronostic : Difficile d’être concentré à 100% sur le football dans ces conditions. Victoire Bengals.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (4-9) – Washington Redskins (6-7)

Quand on regarde attentivement le classement, on se rend compte que les Redskins ne sont qu’à un demi-match derrière la dernière place qualificative en playoffs, avec le même bilan que les Panthers ou les Eagles par exemple. Ils pourraient très bien se mêler à la course à la qualification. Malheureusement, la succession d’événements (de blessures surtout) fait qu’il est difficile d’imaginer Washington s’imposer à Jacksonville, puis dans le Tennessee pour terminer avec une victoire face à Philadelphia. Pourtant, c’est peu ou prou ce qu’il leur faudrait pour pouvoir prétendre à la post-saison en janvier. Dimanche, en Floride, Jay Gruden va titulariser un quatrième quarterback de la saison. Josh Johnson, qui n’a plus démarré une rencontre depuis 2011, sera en effet derrière la ligne offensive au début de la rencontre. Et s’il n’a pas été mauvais la semaine dernière quand il a remplacé Mark Sanchez avec 195 yards et un touchdown à 11 sur 16 à la passe (+ 45 yards à la course), il n’a pas pu empêcher la défaite (40-16 vs. les Giants). La quatrième consécutive. Un quarterback moyen donc, qui devrait en plus de ça être privé de ses meilleures armes puisque Jordan Read (54 réceptions et 558 yards, meilleurs totaux de l’équipe dans ces catégories) et Josh Doctson (39 réceptions et 469 yards, deuxième meilleurs totaux) pourraient être absents. Il faudra aussi voir quelle défense se présentera en face de lui. Est-ce que ce sera celle qui a maintenu Andrew Luck et son attaque à 0 point il y a deux semaines ? Ou bien celle qui a encaissé 30 unités, donc 238 yards à la course du seul Derrick Henry, contre les Titans jeudi dernier ?
Pronostic : Plus à l’aise à domicile qu’à l’extérieur, Jacksonville doit profiter des blessures en face. Victoire Jaguars.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h30
New York Jets (4-9) – Houston Texans (9-4)

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h20
Denver Broncos (6-7) – Cleveland Browns (5-7-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (9-4) – Green Bay Packers (5-7-1)
Buffalo Bills (4-9) – Detroit Lions (5-8)
Baltimore Ravens (7-6) – Tampa Bay Buccaneers (5-8)
Atlanta Falcons (4-9) – Arizona Cardinals (3-10)
Cincinnati Bengals (5-8) – Oakland Raiders (3-10)
New York Giants (5-8) – Tennessee Titans (7-6)
Minnesota Vikings (6-6-1) – Miami Dolphins (7-6)
Jacksonville Jaguars (4-9) – Washington Redskins (6-7)
Indianapolis Colts (7-6) – Dallas Cowboys (8-5)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (3-10) – Seattle Seahawks (8-5)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (7-5-1) – New England Patriots (9-4)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Los Angeles Rams (11-2) – Philadelphia Eagles (6-7)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Carolina Panthers (6-7) – New Orleans Saints (11-2)

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Mar à 1:00 CHA 2 pariez 1.8 PHI
20-Mar à 1:30 ATL 3.7 pariez 1.27 HOU
20-Mar à 2:00 MIL 1.1 pariez 6.7 LAL
20-Mar à 2:00 MIN 3 pariez 1.36 GSW

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une