Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

0

Les 12 leçons de la semaine 14 : Dallas a gagné l’échange pour Amari Cooper, Saquon Barkley rookie offensif de l’année

La classe à Dallas ! Un bulldozer à New York ! Tout ce qu’il faut retenir de la Semaine 14 en NFL.

Les 12 leçons de la semaine 14 : Dallas a gagné l’échange pour Amari Cooper, Saquon Barkley rookie offensif de l’année

Saquon Barkley est le rookie offensif de l’année

S’il a connu un petit creux en milieu de saison, Saquon Barkley a probablement mis fin au début sur le rookie offensif de l’année dimanche soir en atomisant la défense des Redskins. À lui tout seul, ou presque, le coureur débutant a porté l’attaque des Giants. Son mélange de puissance et de vitesse est impressionnant. Il en a même ajouté une couche avec une superbe réception à une main. De quoi faire oublier Odell Beckham, absent ce dimanche.

Une raison de plus pour New York de se trouver un nouveau quarterback pendant l’intersaison. Car avec Barkley, la franchise a trouvé sa version de Todd Gurley ou Ezekiel Elliott.

Les Cowboys ont gagné l’échange pour Amari Cooper

Amari Cooper en 6 matchs avec les Raiders : 22 réceptions, 280 yards, 1 touchdown
Amari Cooper en 6 matchs avec les Cowboys : 40 réceptions, 642 yards, 6 touchdowns

Au-delà du petit tacle aux Raiders, il est clair que le pari de faire venir Amari Cooper, même contre un choix du premier tour, est une franche réussite pour Dallas. Dans un match capital dimanche soir, le receveur a répondu présent, avec 10 réceptions pour 217 yards et 3 touchdowns, dont celui de la victoire en prolongation.

Avec Ezekiel Elliott, Cooper est devenu le deuxième pilier de l’attaque de Dallas. Un ajout essentiel, qui force les défenses à ne pas se concentrer uniquement sur le jeu au sol. Depuis son arrivée, Dallas a perdu une fois, avant d’enchainer sur cinq succès de suite. Il n’y est pas pour rien.

Les partisans de la méthode rugby marquent des points

Parmi les observateurs de la NFL, y compris dans la rédaction de TDActu, nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi les équipes n’utilisent pas plus souvent des actions contenant des passes latérales. La raison est assez simple : la trouille. Si le ballon tombe, c’est un fumble. Et la valeur des ballons perdus est telle pour les coachs que prendre le moindre risque semble insensé.

Pourtant, les Dolphins ont signé un exploit. Évidemment, il a fallu que les Patriots mettent Rob Gronkowski au poste de safety en prévision d’une passe très improbable puisque les Dolphins étaient sur leurs propres 31 yards. Il a aussi fallu une couverture très large, avec quatre défenseurs à plus de 37 yards de la ligne de scrimmage au moment du snap.

Mais si cette action folle en inspirait des plus courtes, plus maitrisées au cours du match ? Les coachs sont de plus en plus audacieux, et tout le monde copie ce qui marche. Alors pourquoi pas ?

La pression monte sur Jared Goff

C’est un peu injuste car Todd Gurley n’a pas beaucoup aidé non plus, mais c’est la vie en NFL : les yeux sont tournés vers les quarterbacks. Après un début de saison flamboyant, Jared Goff est retombé sur terre ces deux dernières semaines. Contre les Bears, il a vécu une soirée cauchemardesque : 20/44, 180 yards et 4 interceptions !

Les Rams sont déjà qualifiés pour les playoffs. Les phases finales, c’est tout ce qui compte. Et à ce moment là, Goff va être scruté comme jamais. À lui de prouver qu’il peut mener Los Angeles jusqu’au bout.

Les Steelers aiment se compliquer la vie

Tous les ans, Pittsburgh perd un ou deux matchs contre toute logique. C’est encore arrivé contre les Raiders. Oui, James Conner et Ben Roethlisberger se sont blessés. Mais les prétendants sérieux doivent ce sortir de ce genre de soirée. La défense n’a pas su fermer la porte à Derek Carr, alors même qu’Oakland n’a pas réussi à mettre en place son jeu au sol.

Le soucis pour les Steelers, c’est que cela met désormais leur avenir en playoffs en péril. La fin de leur calendrier ? Patriots, Saints et Bengals. Cela va être très chaud avec les Ravens, Colts, Dolphins et Titans juste derrière.

Les défenses vont compter

On commençait à ne plus y croire après un début de saison totalement porté vers l’attaque. Mais si Amari Cooper a été décisif, le retour en force des Cowboys est aussi porté par la défense. À Chicago, on monte au classement grâce à une prestation défensive magistrale face aux Rams.

Sans quelques miracles de Patrick Mahomes, les Ravens étaient à quelques instants de faire tomber Kansas City. Ouf ! La défense est de retour au bon moment.

Bonnes vacances aux Redskins

On le répète souvent, tout va très vite en NFL. Il y a quelques semaines, les Redskins avaient la main sur la NFC Est. Le fibula d’Alex Smith leur a porté un premier coup sérieux. Celui de Colt McCoy les a définitivement brisés. Avec Mark Sanchez aux commandes (6/14, 38 yards, 2 int, 5 sacks), ils se sont fait humilier par les Giants. Josh Johnson (11/16, 195 yards, 1 TD, 1 int) a fait mieux, mais dans le garbage time. Avec des matchs à venir contre les Jaguars, Titans et Eagles, qui peuvent tous perturber le quarterback, la saison de la franchise de la capitale est terminée.

Les supporters l’ont déjà compris.

Les Broncos ont fini de rêver

C’était sympa, mais ce n’était pas raisonnable. Les Broncos n’ont pas ce qu’il faut pour aller en playoffs. Sûrement pas en attaque, et plus vraiment en défense. Ils ont laissé George Kittle les transpercer pour 210 yards rien qu’en première mi-temps ! Le tight end des Niners a signé le plus gros gain sur une première mi-temps depuis 1991. Il est pourtant la cible la plus dangereuse et la plus reconnue de San Francisco cette année. Le laisser se balader comme ça était assez impardonnable, même s’il a été stoppé sur la deuxième partie du match.

Les Panthers sont en panne sèche

C’est un spectacle assez triste. Flamboyant pendant sa saison de MVP puis décevant ensuite, appliqué au début de cette année, Cam Newton semblait retrouver le sommet. Mais tout s’écroule. Les Panthers ne gagnent plus. Cinq défaite de suite. Newton est probablement gêné par son épaule, comme l’a montré l’obligation de faire entrer son remplaçant pour lancer une Avé Maria à sa place il y a une semaine contre Tampa.

Le plus inquiétant, c’est que Newton, pour la deuxième fois de suite, a manqué une passe à sa portée pour faire basculer la rencontre en fin de match.

Contre les Browns, il n’a pas été aidé par Devin Funchess, qui n’a capté aucun des trois ballons qui lui ont été adressés.

Les Chargers ont un kicker !

4/4 sur les field goals. Une réussite à 59 yards. Deux extra points réussis. C’est un miracle ! Michael Badgley a signé une soirée parfaite tout en étant un kicker des Chargers.

Le coup bas de l’année est pour Henry Anderson

Vontaze Burfict et le club des joueurs sales sont fiers de vous présenter Henry Anderson, qui aime s’en prendre à plus petit que lui.

Ca ne sert à rien de perturber les célébrations adverses

Vraiment, en-dehors de créer une bagarre, quel intérêt ?

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR