Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Power rankings 0

Power Ranking NFL 2018 – Semaine 15 : Carolina par terre !

Power Ranking NFL 2018 – Semaine 15 : Carolina par terre !

Le mercredi sur Touchdown Actu, c’est le jour du Power Ranking ! 3, 2, 1, go !

5 à la suite ! En un mois, les Panthers se sont vidé un chargeur entier dans le pied et ne doivent leur survie dans la course aux playoffs qu’à une guerre aux plus nuls pour la 6e place de la NFC. Un petit miracle. Un scénario miraculeux auquel se raccrochent aussi des Vikings incapables de l’emporter en primetime face à des formations dans le vert, mais qui ont encore leur destin en main. Si la saison des Redskins n’est pas encore officiellement morte, c’est tout comme. Les Eagles ont raté l’occasion de faire un gros coup dans la NFC Est. On ne sait pas trop comment, mais les Giants et Packers sont encore en vie.

En haut, les Chiefs retrouvent le sommet de notre classement après une victoire arrachée au bout du suspense face aux Ravens. Les Saints ont tremblé une mi-temps avant d’aller cueillir le 6e titre de division de leur histoire avec autorité. Les Rams ont encore cédé chez un des favoris de la NFC. Pas aussi étincelants qu’à Pittsburgh, les Chargers ont assuré l’essentiel. Les Cowboys et Seahawks sont en feu. Houston a chuté pour la première fois depuis le 23 septembre. Quant aux Pats, ils sont encore tombé dans le piège de Miami. Mais cette fois-ci, ils y ont mis la manière. Idem pour des Steelers qui a force de jouer avec le feu depuis le début de la saison, se sont brûlés pour la 2e semaine consécutive.

Derrière, les cancres de la NFL n’en finissent plus de jouer au yo-yo et maintiennent le suspense pour la course au 1er choix général de la draft. Vainqueurs il y a une semaine, les Cards et Bills se sont inclinés. Vaincus la semaine passée, les Raiders, Niners et Jets se sont imposés.

Qui plane ? Qui sombre ? Qui voit s’éloigner ses espoirs de séries ? Qui, au contraire, a plus que jamais les playoffs en ligne de mire ? Qui peut déjà se pencher très sérieusement sur les 5 meilleurs joueurs universitaires ? Voici notre classement. Une hiérarchie qui ne se base pas uniquement sur le nombre de victoires, mais avant tout sur la forme du moment. Si deux équipes sont proches et ne se sont pas affrontées récemment, on se demande laquelle l’emporterait si le match se jouait aujourd’hui. Battre la meilleure équipe ne vous propulsera pas au sommet de ce classement en un claquement de doigts. Perdre contre un des cancres ne vous précipitera pas dans les abysses. On peut gagner et perdre quelques places, s’incliner et grimper de quelques rangs. C’est l’impitoyable loi du Power Ranking !

pr-chiefs-ok 1. Kansas City Chiefs (11-2) +2
1159. Il ne manque plus que 169 yards à Travis Kelce pour détrôner Rob Gronkowski et devenir le tight end le plus prolifique en yards sur une saison. Et vu sa forme du moment, ça ressemble à une formalité.

pr-saints-ok 2. New Orleans Saints (11-2) +1
Rois du Sud de la NFC pour une 2e saison consécutive. Une première en 52 ans d’histoire.

pr-rams-ok 3. Los Angeles Rams (11-2) -2
Moins de 200 yards, zéro touchdown, 4 interceptions et une évaluation abyssale de 19,1. Jared Goff a passé le pire dimanche soir de sa vie de footballeur. Même Mitchell Trubisky rikiki a réussi à faire mieux.

pr-chargers-ok 4. Los Angeles Chargers (10-3) +2
Face aux Chiefs jeudi, ça n’est pas seulement le titre de l’AFC Ouest qui se joue, mais tout simplement la suprématie dans la Conférence Américaine. Fin en apothéose pour le dernier Thursday Night Football de la saison,

pr-bears-ok 5. Chicago Bears (9-4) +5
28 yards au sol, 30 dans les airs. Aucune défense n’avait réduit Todd Gurley à pareil silence depuis la résurrection des Rams sous les ordres de Sean McVay.

pr-cowboys-ok 6. Dallas Cowboys (8-5) +1
Un coup de pied de mammouth de 62 yards juste avant la pause. Un ballon dévié dans les airs sur la ligne et qui retombe miraculeusement dans les bras d’Amari Cooper pour l’emporter en prolongation. Toujours obligés d’être dans la démesure ces Texans.

pr-seahawks-ok 7. Seattle Seahawks (8-5) +1
Pour la 9e fois de la saison, la meilleure attaque au sol de la ligue a éclipsé la barre des 150 yards.

pr-texans-ok 8. Houston Texans (9-4) -4
Un jeu au sol au ralenti, un quarterback trop souvent laissé à lui-même et une défense écartelée par T.Y. Hilton. Les Texans ont raté une occasion en or de clore tout suspense dans l’AFC Sud.

pr-patriots-ok 9. New England Patriots (9-4) -4
1-5 depuis 6 ans à Miami. Ça fait longtemps qu’on a arrêté de jouer les étonnés quand les Pats sont envoyés par le fond par les Dauphins.

pr-ravens-ok10. Baltimore Ravens (7-6) +1
Même une attaque appliquée, des équipes spéciales clutch et une défense de haut niveau n’ont rien pu faire face à un Patrick Mahommes une nouvelle fois éblouissant.

pr-colts-ok11. Indianapolis Colts (7-6) +3
Une semaine plus tard, le raté XXL de Jacksonville ressemble déjà à un simple accident de parcours.

pr-titans-ok12. Tennessee Titans (7-6) +4
L’attaque des Jaguars : 63 actions, 255 yards et un touchdown
Derrick Henry : 17 courses, 238 yards et 4 touchdowns

pr-vikings-ok13. Minnesota Vikings (6-6-1) -1
En 2012, les Ravens viraient leur coordinateur offensif Cam Cameron après la semaine 14. 2 mois plus tard, ils remportaient le Super Bowl. On dit ça, on dit rien.

pr-dolphins-ok14. Miami Dolphins (7-6) +7
Rien à ajouter. On vous laisse (re)savourer.

pr-steelers-ok15. Pittsburgh Steelers (7-5-1) -6
0-3. Big Ben ne s’est jamais imposé à Oakland. Pour trouver trace d’une victoire des Steelers dans le Black Hole, il faut remonter au 10 décembre 1995. Ben Roethlisberger n’avait que 13 ans à l’époque.

pr-eagles-ok16. Philadelphia Eagles (6-7) -1
L’interférence offensive contre un Dallas (ça ne s’invente pas) Goedert qui filait dans la peinture risque de hanter les nuits des Eagles pendant de longues semaines.

pr-broncos-ok17. Denver Broncos (6-7) -4
S’incliner d’un rien face aux Chiefs et Texans puis s’imposer face aux Steelers et Chargers pour finalement chuter à Santa Clara, ça fait tâche.

pr-browns-ok18. Cleveland Browns (5-7-1) +2
Un 3e match à plus de 125 d’évaluation en 4 semaines pour Baker Mayfield et une 5e victoire cette saison. Ça ne le leur était plus arrivé depuis leur 7-9 de 2014, sous les ordres de Mike Pettine.

pr-giants-ok19. New York Giants (5-8) +3
Les Giants ont battu les Bears il y a une semaine.
Les Bears ont battu les Rams cette semaine.
Les Giants sont meilleurs que les Rams.
Logique implacable.

pr-buccaneers-ok20. Tampa Bay Buccaneers (5-8) -1
Le temps d’une mi-temps, on a bien cru qu’ils allaient nous refaire le coup de la semaine un en s’offrant le scalp des Saints. Puis l’attaque s’est murée dans le silence.

pr-lions-ok21. Detroit Lions (5-8) +5
101. Pour retrouver un Matthew Stafford aussi timide dans les airs, il faut remonter au 12 septembre 2010 face aux Bears (83 yards). Sauf que cette fois-ci, les Lions s’étaient inclinés.

pr-packers-ok22. Green Bay Packers (5-7-1) +5
Aaron Rodgers n’a plus été intercepté depuis 368 passes. En trouvant Randall Cobb dans le coin de la endzone en début de seconde mi-temps, le numéro 12 a effacé le record de 358 passes sans interception d’un autre numéro 12 entre 2010 et 2011 : Tom Brady.

pr-panthers-ok23. Carolina Panthers (6-7) -6
Les Panthers ont perdu la recette du succès. Et avec un secondary aussi vulnérable dans les airs, on a du mal à croire qu’ils la retrouvent face aux Saints.

pr-redskins-ok24. Washington Redskins (6-7) -6
2555 jours ! Quand tu es envoyé sur le banc pour un mec qui n’a plus lancé une passe depuis 6 ans, 11 mois et 29 jours et a dû passer sa semaine sur Madden pour apprendre le nom des receveurs et du reste de ses coéquipiers, ça sent sérieusement le roussi pour ta carrière.

pr-jaguars-ok25. Jacksonville Jaguars (4-9) -2
Éteindre un Andrew Luck en feu pour se faire piétiner par Derrick Henry 5 jours plus tard. On a beau essayer très très fort, on arrive toujours pas à comprendre.

pr-bengals-ok26. Cincinnati Bengals (5-8) -2
Bien en place en défense, portés par un Joe Mixon en jambes en attaque, les Bengals ont bien failli jouer un sale tour aux Chargers. Face aux Raiders dimanche, ils tenteront de finir leur saison à domicile avec les honneurs.

pr-raiders-ok27. Oakland Raiders (3-10) +2
Ça sentait le traquenard à plein nez, les Steelers sont tombés dedans à pieds joints. Une victoire sur le terrain et une autre en coulisses avec le renvoie de Reggie McKenzie. Un weekend parfait pour un Jon Gruden désormais investi des pleins pouvoirs.

pr-falcons-ok28. Atlanta Falcons (4-9) -3
13 points et une flopée de yards dans un 4e quart anecdotique pour cacher la misère d’un nouveau dimanche raté. Vivement la fin de saison.

pr-niners-ok29. San Francisco 49ers (3-10) +3
En une mi-temps, George Kittle a tout pété et empilé 210 yards titanesques.
Il lui restait 30 minutes pour décrocher 5 petits yards et effacer des tablettes les 214 yards records pour un tight end de Shannon Sharpe (20/10/2002). Il n’a plus jamais vu le ballon du match… So close, yet so far !

pr-jets-ok30. New York Jets (4-9) +1
Ils l’ont fait ! ILS L’ONT FAIT ! Après 6 défaites consécutives, les Jets renouent avec le succès et se vengent de leur fessée de l’aller.

pr-bills-ok31. Buffalo Bills (4-9) -3
Des 490 yards gagnés au sol par Josh Allen, 401 ont été décrochés sur des situations de passe. Roi de l’impro.

pr-cardinals-ok32. Arizona Cardinals (3-10) -2
1286. Aucun joueur dans l’histoire de la NFL n’a attrapé autant de passes sous un seul et même maillot que Larry Fitzgerald. Même pas Jerry Rice !

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
26-Mai à 2:30 TOR 1.72 pariez 2.2 MIL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une