Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

L'équipe type 0

L’équipe type de la semaine 14 : Baker Mayfield à la baguette

L’équipe type de la semaine 14 : Baker Mayfield à la baguette

Attaque

Quarterback : Baker Mayfield, Cleveland Browns (18/22, 238 yards, 1 touchdown)
Face à des Panthers peu inspirés, Baker Mayfield n’a pas manqué l’occasion de réussir la meilleure performance de sa jeune carrière. S’il n’avait pas été trahi par les drops de ses receveurs, il aurait été très proche de la perfection face à Carolina. Sa passe de touchdown à Jarvis Landry est un modèle du genre et prouve encore une fois qu’il n’avait pas usurpé sa place de n°1 de la Draft 2018.

Running back : Derrick Henry, Tennessee Titans (17 portés, 238 yards, 4 touchdowns)
Ezekiel Elliott et Saquon Barkley ont été énormes, mais Derrick Henry a fait encore plus fort lors du Thursday Night Football en écrasant à lui tout seul la soi-disant monstrueuse défense des Jaguars qui semble surtout alterner le très bon et le très mauvais cette saison. Le Heisman Trophy a réussi le deuxième touchdown à la course de 99 yards dans l’histoire de la NFL après Tony Dorsett en 1983.

Receveur n°1 : Amari Cooper, Dallas Cowboys (10 réceptions, 217 yards, 3 touchdowns)
Il y a parfois des choses qui sont faites pour vivre loin l’une de l’autre, comme Amari Cooper et les Raiders par exemple. Depuis le départ du receveur, l’attaque de noirs et gris va mieux. De son côté, Cooper a littéralement explosé chez les Cowboys. Son arrivée coincide d’ailleurs avec la série de 5 victoires consécutives des hommes de Jason Garrett.

Receveur n°2 : T.Y. Hilton, Indianapolis Colts (9 réceptions, 199 yards)
Pas de touchdown, mais 199 yards pour l’excellent receveur des Colts, incertain avant le match, et sans lequel il ne fait aucun doute que ses coéquipiers auraient eu beaucoup plus de mal à s’imposer face à Houston. Sa présence sur le terrain n’est pas précieuse uniquement quand le receveur capte des ballons. Le reste du temps, il ouvre des espaces pour ses coéquipiers de par l’attention que les défenses doivent lui porter

Receveur n°3 : JuJu Smith-Schuster, Pittsburgh Steelers (8 réceptions, 130 yards, 2 touchdowns)
Quel performance du receveur de deuxième année des Steelers qui a réussi plusieurs réceptions exceptionnelles durant l’affrontement face à Oakland. Malheureusement pour lui, les Steelers n’ont par réussi à remporter la victoire en semaine 14 face à des Raiders en progression.

Tight end n°1 : George Kittle, San Francisco 49ers (7 réceptions, 210 yards, 1 touchdown)
Une première mi-temps monstrueuse pour le tight-end des Niners et puis plus rien, mais le mal était fait. En effet, George Kittle a réceptionné la totalité de ses 210 yards durant les deux premiers quart-temps. Il échoue à 4 petits yards du record de Shannon Sharpe établit en 2002.

Ligne offensive : New York Jets
Pour son retour de blessure, Sam Darnold a pu lancer dans de bonnes conditions car sa ligne n’a autorisé aucun sack en semaine 14 et a été une des grandes satisfaction de la victoire face à Buffalo.

Défense

Defensive tackle : Denico Autry, Indianapolis Colts (4 plaquages, 2 sacks)
À l’instar de T.Y. hilton en attaque, Denico Autry a été crucial dans l’affrontement de ses Colts face aux Texans, Constamment dans le backfield adverse, il a empêché Deshaun Watson de développer son jeu et a ajouté 2 sacks à son total de la saison. Il en est d’ailleurs à 5 sur les deux derniers matches.

Defensive tackle : Tyrone Crawford, Dallas Cowboys (1 plaquage, 1 sack, 1 fumble forcé)
Dans un match à couteaux tirés où la bataille des tranchées a été primordiale, Tyrone Crawford a su percer la ligne offensive des Eagles à de nombreuses reprises et a notamment forcé un fumble pour donner le momentum aux Cowboys en début de match.

Defensive end : Demarcus Lawrence, Dallas Cowboys (4 plaquages)
Décidément, l’homme est en forme. Encore une fois intraitable sur le pass rush avec 4 pressions sur Carson Wentz, c’est face à la course qu’il a été le meilleur. Le defensive end de Dallas a stoppé 3 drives de l’attaque des Eagles et redonné le ballon à Dak Prescott qui a eu bien de la peine à faire démarrer la machine.

Defensive end : Myles Garrett, Cleveland Browns (5 plaquages, 1 sack)
Un autre n°1 de la Draft de Cleveland dans l’équipe type. Celui-ci a encore soigné ses stats avec en plus de son sack, 4 pressions sur Cam New ton et deux stops défensifs. Comme quoi, après bien des années dans les abysses de la NFL, les Browns semblent enfin voir le bout du tunnel.

Linebacker n°1 : Tahir Whitehead, Oakland Raiders (10 plaquages, 1 interception)
La défense des Raiders a été la cible de beaucoup de critiques depuis le début de la saison, mais face à Pittsburgh, elle a élevé son niveau de jeu, à l’image de Tahir Whitehead. Le linebacker a été la figure de proue de cette bonne performance défensive. Très appliqué et toujours au bon endroit, il a même réussi une interception sur une passe déviée par Gareon Conley.

Linebacker n°2 : Luke Kuechly, Carolina Panthers (11 plaquages, 2 fumbles forcés)
Les Panthers sont en véritable chute libre, mais Luke Kuechly, lui, est toujours aussi fort. Il a été omniprésent, tant contre le jeu de course que contre le jeu de passe. Il n’a malheureusement pas été aidé par le reste de la défense des Panthers qu’on qualifiait excellente depuis des années et qui surprend par sa médiocrité en 2018.

Linebacker n°3 : Rashaan Evans, Tennessee Titans (5 plaquages)
Tennessee n’affrontait pas une grosse attaque cette semaine, mais il a été impérial en n’autorisant que 3 yards en couverture et en renvoyant l’escouade offensive des Jaguars sur le banc à 3 reprises. Pas au niveau au début de sa saison rookie, Evans commence de plus en plus à ressembler au joueur dominant qu’il était à Alabama.

Cornerback n°1 : Darius Slay (3 plaquages, 1 interception, 1 touchdown)
Dans un match poussif autant pour l’attaque des Lions que pour celle des Cardinals, Darius Slay a su tirer son épingle du jeu et a débloqué la situation en interceptant Josh Rosen et en retournant le ballon jusque dans la end zone.

Cornerback n°2 : Trumaine Johnson, New York Jets (3 plaquages, 2 interceptions)
Deux interceptions pour le cornerback des Jets qui a littéralement remis les siens dans le droit chemin car les Jets étaient menés durant une bonne partie du match. Sa deuxième interception est intervenue au meilleur moment puisqu’elle a permis à Sam Darnold de poser le genou à terre pour mettre fin à la rencontre.

Free safety : Eddie Jackson, Chicago Bears (1 plaquage, 1 interception)
Encore une grosse performance du free safety de Chicago qui a une fois de plus réussi à intercepter le quarterback adverse. Compte tenu du fait que la défense de Chicago affrontait l’attaque des Rams, la performance de Jackson prend encore plus d’ampleur puisque sur les 5 fois où il a été ciblé, il n’a autorisé qu’une réception pour aucun yard et a infligé une évaluation de 0 à Jared Goff lorsqu’il lancé dans sa direction.


Strong safety : Malcolm Jenkins, Philadelphia Eagles (11 plaquages)
Malgré la défaite, Malcolm Jenkins a rendu une belle copie face à Dallas. Forcé à se sublimé à cause de cornerbacks dépassés, il n’a pas pu stopper Amari Cooper, mais il a réussi de nombreux plaquages en un contre un et a permis à Philadelphie de rester dans la partie jusqu’au bout.

Équipes spéciales

Kicker : Brett Maher, Dallas Cowboys (3/4 aux field goals, 2/2 aux extra points)
Un field goal manqué, certes, mais surtout un record pour la franchise des Cowboys avec son field goal de 62 yards à la fin de la première mi-temps.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une