Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés 0

NFL Semaine 15 : tous les scores et résumés

Ce qu’il faut retenir des rencontres NFL du dimanche 16 décembre 2018.

NFL Semaine 15 : tous les scores et résumés

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20

Los Angeles Rams (11-3) – Philadelphia Eagles (7-7) : 23-30

Coup d’envoi dimanche à 22h

San Francisco 49ers (4-10) – Seattle Seahawks (8-6) : 26-23

Pittsburgh Steelers (8-5-1) – New England Patriots (9-5) : 17-10

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Minnesota Vikings (7-6-1) – Miami Dolphins (7-7) : 41-17

Cincinnati Bengals (6-8) – Oakland Raiders (3-11) : 30-16

Indianapolis Colts (8-6) – Dallas Cowboys (8-6) : 23-0

New York Giants (5-9) – Tennessee Titans (8-6) : 0-17

Chicago Bears (10-4) – Green Bay Packers (5-8-1) : 24-17

Les Bears sont enfin de retour en playoffs ! C’est officiel depuis ce soir. 8 ans que Chicago attendait ça. Cela ne faisait plus beaucoup de doutes depuis quelques semaines, mais pour le symbole, cette qualification est arrivée face à la dernière équipe qu’ils avaient rencontrée en playoffs : Green Bay. Dans ce match, Chicago trouve la solution offensive dès son deuxième drive. Une course de 9 yards de Jordan Howard (19 courses, 60 yards et 1 TD + 1 réception et 15 yards) et les Bears prennent le score en main (7-0). Ils ne le lâcheront plus jamais.

Alors qu’ils ont maintenu l’attaque des Rams à seulement 6 points la semaine dernière, ils vont être tout aussi solides dans ce match. Aaron Rodgers (25/42, 274 yards, 0 TD et 1 INT) est grimaçant, manifestement blessé, Aaron Jones doit rejoindre l’infirmerie dès le début de match et l’attaque des Packers subit la pression adverse. Elle n’inscrit qu’un field goal en première mi-temps alors qu’avant la pause, les Bears trouvent eux la end-zone une nouvelle fois. Mitch Trubisky (20/28, 235 yards, 2 TDs), bien meilleur que la semaine dernière, trouve Tarik Cohen (5 courses, 21 yards + 5 réceptions, 31 yards et 1 TDs) sur 12 yards pour son 6e touchdown dans les airs de la saison (14-3).

En deuxième période, Green Bay trouve enfin la terre promise sur une course de 10 yards de Jamaal Williams (12 courses, 55 yards et 1 TD). À ce moment-là, les visiteurs reviennent à égalité. On se dit alors qu’ils vont peut-être créer la surprise. Eux qui ont remporté leurs 8 derniers matchs à Chicago. Mais cette fois, la magie n’opère pas dans l’Illinois et l’attaque des Packers a toujours autant de mal à l’extérieur (aucune victoire depuis un an) malgré un bon Davanta Adams (8 réceptions pour 119 yards).
À l’inverse, les Bears reprennent la main en marquant 10 points consécutifs dont un nouveau de Trey Burton (4 réceptions, 36 yards et 1 TD), son 6e de la saison, sur une passe de 13 yards (24-14). Malgré les efforts d’Aaron Rodgers, les Packers n’inscriront qu’un field goal de plus dans les tous derniers instants pour rendre la défaite un peu moins lourde. Avec la victoire de Minnesota face à Miami, Green Bay est désormais officiellement éliminé de la course aux playoffs. Pour Chicago en revanche, il va maintenant falloir aller chercher la meilleure place possible pour aborder la post-saison avec l’avantage du terrain, au moins en Wild Cards.

Buffalo Bills (5-9) – Detroit Lions (5-9) : 14-13

Sur le papier, ce n’était pas le plus beau match de la soirée, et sur le terrain, on a compris pourquoi, malgré le score serré en fin de match. D’abord, il aura fallu attendre un quart-temps pour que les deux équipes se jaugent. 15 minutes durant lesquelles aucun point ne sera inscrit et où les punts seront plus nombreux que les belles actions. Puis dès le début deuxième quart d’heure, Detroit allume la première mèche. Matthew Stafford (22/29, 208 yards, 1 TD) trouve Andy Jones dans la end-zone sur 4 yards. Le match est lancé (0-6).

Dès le drive suivant, les Bills, vexés, répliquent. Josh Allen, toujours pas complètement à l’aise dans sa poche (12/26, 204 yards, 1 TD + 9 courses, 16 yards et 1 TD), se charge lui-même de rejoindre la end-zone sur 3 yards (7-6). Alors que ce sont deux des attaques les moins prolifiques de la ligue sur les dernières semaines, le match se met tout de même à s’emballer. Buffalo et Detroit ont décidé de faire mentir les statistiques dans ce 2e quart-temps et ce sont les lignes qui marquent de nouveau.

Cette fois, les points viennent des pieds de Zach Zenner (10 courses, 45 yards et 1 TD) sur une course de 1 yard. Les visiteurs rentrent alors aux vestiaires avec l’avantage (7-13), grâce notamment à un Kenny Galloway en feu (7 réceptions et 146 yards). Sauf que l’illusion ne dure pas et tout redevient à la normale en seconde période. Les punts sont de nouveau de sorties et le score ne bouge pas jusqu’à cette éclaircie. En fin de match, les Bills réussissent une action d’éclat de 42 yards. Une connexion entre Josh Allen et Robert Foster (4 réceptions, 108 yards et 1 TD) qui permet aux Bills d’inscrire leur deuxième touchdown de la partie. Buffalo passe alors devant au score et la défense fera le reste en fin de match. Une cinquième victoire de la saison pour Sean McVay qui ne restera pas dans les mémoires.


Baltimore Ravens (8-6) – Tampa Bay Buccaneers (5-9) : 20-12

Une fois de plus, les Ravens se sont appuyés sur leur défense en deuxième mi-temps pour prendre l’avantage dans un match qui les rapproche encore un peu plus des playoffs. Pourtant, cette escouade défensive encaisse les premiers points de ce match sur une course de 3 yards de Peyton Barber (0-6). Sur le drive suivant, Lamar Jackson (14/23, 131 yards, 1 TD + 18 courses et 95 yards), préféré à Joe Flacco, remplaçant pour la première fois de sa carrière, fait traverser tout le terrain à son équipe. Un drive long de 73 yards qui se termine par une passe de 5 yards vers Chris Moore pour le touchdown (7-6). Les Ravens prennent l’avantage dans ce match, et avec un field goal de chaque équipe pour finir la mi-temps, ils peuvent rentrer aux vestiaires en tête (10-9).

Dès le début de la seconde période, les locaux repartent dans ce qu’ils savent faire le mieux : utiliser le jeu au sol. Dans le sillage d’un bon Gus Edwards (19 courses, 104 yards et 1 TDs), malgré un fumble en début de match, Baltimore va accentuer encore son avance grâce à un drive de 88 yards. C’est le running back qui le conclu de la meilleure des manières avec une course de 10 unités pour rejoindre la end-zone.

Pour répondre, les Buccaneers vont tout tenter, mais rien n’y fait. James Winston (13/25, 157 yards, 0 TD et 1 INT) retombe dans ses travers et lance une interception (la 32e perte de balle de Tampa Bay cette saison) et Mike Evans est trop seul (4 réceptions et 121 yards). Les Floridiens n’obtiennent qu’un field goal dans cette deuxième mi-temps et Baltimore vivra une fin de match sereine (20-12). Toujours qualifiés avec la dernière place en Wild Cards, les Ravens ont leur destin entre les mains pour atteindre les playoffs. Ils devront toutefois aller à Los Angeles la semaine prochaine pour affronter les Chargers.


Jacksonville Jaguars (4-10) – Washington Redskins (7-7) : 13-16

C’est grâce à un field goal dans les dernières secondes que les Redskins l’emportent 16 à 13. Un coup de pied que Washington a obtenu grâce à sa défense qui a intercepté Cody Kessler (9/17, 57 yards, 1INT) à moins de trois minutes de la fin.

Sans surprise la première mi-temps a été fermée et dominée par les défenses des deux équipes. Côté Jaguars, l’attaque a cumulé 1 fumble et 4 punts. Heureusement pour les locaux, Kessler a su conduire les siens à un field goal et surtout DeDe Westbrook a fait parler ses jambes sur un retour de punt de 74 yards pour le touchdown. En face, Washington n’a pas fait mieux. En dehors d’un field goal, les Redskins ont punté 5 fois… C’est pour les Redskins sont menés logiquement 10 à 3 à la mi-temps.

En seconde mi-temps, la tendance s’inverse légèrement. Si les défenses continuent à dominer, ce sont les Redskins qui reprennent l’ascendant. D’abord avec un field goal d’entrée (10-6) puis avec un touchdown sur réception de Jeremy Sprinkle après un drive de 6 minutes (13-13).

De leur côté, les Jaguars ont du se contenter de punts et d’un field goal dans ce laps de temps. La partie tourne donc quand la défense des visiteurs intercepte le quarterback adverse. Derrière Washington marque le field goal de la victoire (13-16).

Atlanta Falcons (5-9) – Arizona Cardinals (3-11) : 40-14

A domicile, les Falcons n’ont pas tremblé pour s’imposer face à des Cardinals toujours aussi mauvais en attaque et un Josh Rosen (13/22, 132 yards, 2INT) en grande difficulté.

Si les Cardinals ont bien débuté le match avec un touchdown de David Johnson (11 courses, 33 yards, 1TD) sur le premier drive (0-7), ils ont ensuite payé les erreurs du rookie Rosen. En effet, les 3 balles perdues par le quarterback ont couté trois touchdowns. D’abord le lanceur se fait intercepter par Deion Jones pour un pick-6 (7-7) de près de 50 yards. Ensuite la défense des Falcons force Rosen au fumble sur ses 36 yards. Quelques jeux après, Matt Ryan (22/36, 231 yards, 2TD) entre lui même dans la end zone (17-7). Enfin, une nouvelle interception du rookie est transformée quelques actions après en touchdown (26-7) de 21 yards par Julio Jones (6rec, 82 yards, 1TD). Entre temps, les Falcons avaient mis deux field goal.

Côté Cardinals, l’attaque coute encore une fois beaucoup à cette équipe. Car en dehors des turnovers, l’attaque a enchaîné les punts…

Les Falcons tuent définitivement le match en second mi-temps. La défense empêche les Cardinals d’avancer et l’attaque ajoute deux touchdowns : l’un par Tevin Coleman (11 courses, 145 yards, 1TD), sur une course de 43 yards (33-7), l’autre sur une réception de Justin Hardy (40-7). Arizona sauve l’honneur avec un touchdown de Trent Sherfield. D’ailleurs, c’est Mike Glennon qui est le lanceur sur ce drive. Les Cardinals toujours aussi anémiques en attaque ont donc décidé de ramener Rosen sur le banc.

Résumés par Lucas Vola et Raphaël Masmejean

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Mar à 1:00 CHA 2 pariez 1.8 PHI
20-Mar à 1:30 ATL 3.7 pariez 1.27 HOU
20-Mar à 2:00 MIL 1.1 pariez 6.7 LAL
20-Mar à 2:00 MIN 3 pariez 1.36 GSW

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une