Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Power rankings 0

Power Ranking NFL 2018 – Semaine 16 : Indianapolis dégaine son Colt !

Power Ranking NFL 2018 – Semaine 16 : Indianapolis dégaine son Colt !

Le mercredi sur Touchdown Actu, c’est le jour du Power Ranking ! 3, 2, 1, go !

Pan ! Pan ! Pan ! Lustré comme jamais. Sorti de son étui flambant neuf. Indianapolis a dégainé son plus beau Colt pour abattre des Cowboys et leur étoile de Shérif pourtant imbattables depuis 5 semaines. Un coup de maître ! Dans leur sillage, la diligence des leaders flanche. Les Rams tombent encore dans un choc qui sentait bon les séries avant l’heure. Les Chiefs se font surprendre dans leur antre. Les Seahawks se ratent chez les Chercheurs d’or. Les Pats perdent au pays de l’acier et du Ketchup et quittent notre Top 10 pour la première fois de la saison. Quant aux, Saints ils ont eu chaud aux fesses.

Au milieu de tout ce joli bazar dont la saison 2018 a le secret, les Colts, Titans et Texans se neutralisent dans une AFC Sud dont la compétitivité tranche avec la médiocrité des dernières années. Idem pour les Ravens et Steelers dans le Nord de l’Américaine. Si les Seahawks ont grillé un joker, les Vikings, eux, ont retrouvé le cahier de jeu de Pat Shurmur l’an dernier et conservent leur destin bien en main pendant que les Eagles viennent gentiment souffler dans la nuque des Cowboys. Idem pour des Redskins qu’on avait déjà enterrés.

Chez les cancres, le même foutoir. Les gros coups succèdent aux trous d’air. Vainqueurs à la hargne des Steelers une semaine plus tôt, les Raiders ont de nouveau sombré à Cincy. Deux semaines après leur petit coup d’éclat dans le Wisconsin, les Cards sont de nouveau confortablement installés dans le fauteuil de lanterne rouge. Les 49ers jouent leur rôle d’arbitre à la merveille dans une fin de saison sans grand enjeux pour eux. Les Giants retombent violemment sur terre. On se demande encore comment les Jaguars ont réussi à battre les Colts il y a 15 jours.

Qui plane ? Qui sombre ? Qui voit s’éloigner ses espoirs de séries ? Qui, au contraire, a plus que jamais les playoffs en ligne de mire ? Qui peut déjà se pencher très sérieusement sur les 5 meilleurs joueurs universitaires ? Voici notre classement. Une hiérarchie qui ne se base pas uniquement sur le nombre de victoires, mais avant tout sur la forme du moment. Si deux équipes sont proches et ne se sont pas affrontées récemment, on se demande laquelle l’emporterait si le match se jouait aujourd’hui. Battre la meilleure équipe ne vous propulsera pas au sommet de ce classement en un claquement de doigts. Perdre contre un des cancres ne vous précipitera pas dans les abysses. On peut gagner et perdre quelques places, s’incliner et grimper de quelques rangs. C’est l’impitoyable loi du Power Ranking !

pr-saints-ok 1. New Orleans Saints (12-2) +1
Ne pas marquer plus de 12 points, mais s’imposer au bout, ça ne le leur était plus arrivé depuis le 25 octobre 1998 face aux Bucs. Une éternité.

pr-chargers-ok 2. Los Angeles Chargers (11-3) +2
Quand les Chargers ont 14+ points de retard dans les 5 dernières minutes avant jeudi dernier : 0-88
Quand les Chargers ont 14+ points de retard dans les 5 dernières minutes après jeudi dernier : 1-88

pr-chiefs-ok 3. Kansas City Chiefs (11-3) -2
1810 jours. Les Chiefs n’avaient plus perdu face aux Chargers depuis le 29 décembre 2013. Patrick Mahomes était encore au lycée.

pr-bears-ok 4. Chicago Bears (10-4) +2
Pour la première fois depuis 2010, les Bears règnent sur le Nord de la NFC. Cette année-là, c’est un autre membre de la NFC Nord qui les avait battus en finale de conférence pour aller décrocher le Trophée Lombardi deux semaines plus tard.

pr-rams-ok 5. Los Angeles Rams (11-3) -2
Face à des Saints tout-puissants dans le choc de milieu de saison de la NFC : ❌
Face à des Bears enragés en cette fin de saison : ❌
Face à des Eagles qui ressemblent enfin à ceux de l’an dernier : ❌

L’incapacité de Jared Goff à l’emporter face aux gros de la NFC pourrait rapidement devenir problématique pour Sean McVay.

pr-texans-ok 6. Houston Texans (10-4) +2
Si jeune et déjà clutch.

pr-colts-ok 7. Indianapolis Colts (8-6) +4
Très chère mère,

Avant de lire un mot de plus, peut-être devriez-vous vous asseoir. Les Géants sont en approche. Les éclaireurs ignorent leurs dimensions exactes, mais ils sont déjà en chemin. Pour nous préparer au mieux, nous allons nous entraîner perchés sur les épaules d’un de nos coéquipiers. Nous sommes déterminés.

Andrew

pr-cowboys-ok 8. Dallas Cowboys (8-6) -2
0. Depuis une défaite 0-12 chez les Patriots le 16 novembre 2003, les Cowboys n’avaient jamais été réduits au silence. 243 matchs. Cette année-là, Jerry Jones avait signé un petit rookie non-drafté en provenance d’Eastern Illinois. Tony Romo.

pr-seahawks-ok 9. Seattle Seahawks (8-6) -2
En planter plus de 40 aux Niners pour mieux se faire surprendre 2 semaines plus tard malgré un Russ bien meilleur que face aux Vikings et un bon jeu au sol. C’est toute l’absurdité de cette saison NFL. En attendant, les Seahawks ont raté une occasion en or de (presque) sécuriser une place en séries avant d’accueillir les Chiefs.

pr-steelers-ok10. Pittsburgh Steelers (8-5-1) +5
Après 7 longues années de disette face aux Pats, les Steelers ont retrouvé la recette du succès face à leur grand rival de l’AFC. 16 partout balle au centre.

pr-ravens-ok11. Baltimore Ravens (8-6) -1
Une défense intraitable dans les airs, un jeu au sol survitaminé et un Lamar Jackson qui limite le risque d’erreurs au maximum. Au StubHub Center des L.A. Chargers, les Ravens auront besoin de la même formule pour éviter la poignée de châtaigne.

pr-titans-ok12. Tennessee Titans (8-6) –
Les 12 premiers matchs de Derrick Henry : 474 yards, 3.7 yards par course, 5 touchdowns
Les 2 derniers matchs de Derrick Henry : 408 yards, 8.2 yards par course, 6 touchdowns

pr-patriots-ok13. New England Patriots (9-5) -4
– 2 défaites consécutives en décembre. Du jamais vu depuis 2002 en Nouvelle-Angleterre (Week 15 @ Titans et Week 16 vs. Jets).
– 5 défaites sur une saison. Pire total depuis 2009.

C’est la crise à Foxboro !!!

pr-vikings-ok14. Minnesota Vikings (7-6-1) -1
97. Depuis 2 matchs, les Vikings ont concédé un total net (yards gagnés dans les airs – yards perdus sur sack) de 97 yards à la passe.

pr-eagles-ok15. Philadelphia Eagles (7-7) +1
Ça fait belle lurette qu’on a arrêté de jouer les étonnés quand Nick Foles sort sa baguette magique en fin de saison. Quand bien même on l’a déjà vu bien plus brillant que dimanche soir.

pr-browns-ok16. Cleveland Browns (6-7-1) +2
Matchs avec 2 touchdowns ou plus dans les airs pour Baker Mayfield : 7
Matchs avec 2 touchdowns ou plus dans les airs pour les autres quarterbacks draftés au 1er tour en 2018 : 8

pr-dolphins-ok17. Miami Dolphins (7-7) -3
0-21 après 15 minutes de jeu. Ça ne le leur était plus arrivé depuis le 4 décembre 2005 face aux Bills. Cette année-là, ils avaient su renverser la vapeur pour s’imposer 24-23 grâce, entre autre, à un 21-0 dans le dernier quart. Dimanche dernier, pas de miracle. Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas.

pr-broncos-ok18. Denver Broncos (6-8) -1
98. Aucun joueur dans l’histoire des Broncos n’a amassé autant de sacks que Von Miller.

pr-redskins-ok19. Washington Redskins (7-7) +5
Josh Johnson aux commandes, AP le cyborg de 33 ans dans son dos, Jeremy Sprinkle, un illustre inconnu, à la réception de leur seul touchdown du jour et une victoire au bout chez une défense qui a échoué à un poil du Super Bowl il y a un peine un an. Même sous acide, on est incapable d’imaginer un délire pareil.

pr-giants-ok20. New York Giants (5-9) -1
Quand un linebacker comme Alec Ogletree se fait démolir par Marcus Mariota, tu sais que ça ne va pas être ton jour.

pr-buccaneers-ok21. Tampa Bay Buccaneers (5-9) -1
Pour la 11e année consécutive, les Bucs verront les playoffs de leur canapé. La 2e pire série du genre en cours dans la NFL.

pr-panthers-ok22. Carolina Panthers (6-8) +1
Il y a encore un mois, les Panthers étaient 6-2 et une autoroute vers les playoffs s’ouvrait à eux. 6 défaites plus tard, il faudrait un miracle plus miraculeux encore que le plus miraculeux des miracles pour filer en séries. Un gigantesque gâchis.

pr-packers-ok23. Green Bay Packers (5-8-1) -1
Aaron Rodgers et les Packers ne savent plus gagner loin de leurs bases :
– 0-7 cette saison loin du Lambeau Field
– Incapables de l’emporter à l’extérieur depuis le 10 décembre 2017 à Cleveland (10 défaites consécutives)
– Première défaite à Chicago en 8 ans (27 décembre 2010)

pr-lions-ok24. Detroit Lions (5-9) -3
Le seul objectif de leur fin de saison : pourrir les chances de playoffs des Vikings en les battant dimanche prochain. Car quand on a plus rien à gagner, autant faire perdre un rival.

pr-bengals-ok25. Cincinnati Bengals (6-8) +1
Une défense au point et un jeu au sol en forme depuis 2 semaines. Les Browns et Steelers sont prévenus, les Bengals vont jouer leur rôle d’arbitre de la fin de saison à fond.

pr-falcons-ok26. Atlanta Falcons (5-9) +2
Dans les airs, au sol, en défense. Rien de tel qu’un beau feu d’artifice pour clore la saison à la maison sur une bonne note. Pour le reste, cette saison va vite disparaitre des mémoires.

pr-niners-ok27. San Francisco 49ers (4-10) +2
Les Broncos sont tombés dans le piège. Les Seahawks aussi. Les Bears savent à quoi s’en tenir. Les Rams aussi.

pr-bills-ok28. Buffalo Bills (5-9) +3
Après 2 semaines lamentables, on promettait déjà aux Bills d’ouvrir le grand bal de la prochaine draft. Finalement, parfois en dominant, parfois au courage, ils auront su arracher quelques jolis succès.

pr-jaguars-ok29. Jacksonville Jaguars (4-10) -4
Même quand leurs adversaires leur filent des coup de main, les Jags trouvent quand même le moyen de paumer.

pr-jets-ok30. New York Jets (4-10) – 
Retour à la case défaite. Face à des Packers incapable de gagner à l’extérieur, il faudra finir la saison à domicile avec le sourire.

pr-raiders-ok31. Oakland Raiders (3-11) -5
Khalil Sack : 12,5 sacks
Oakland Raiders : 12 sacks

On ne se lasse décidément pas de cette stat.

pr-cardinals-ok32. Arizona Cardinals (3-11) –
Les Cardinals vont gagner à Green Bay
Les Falcons se font plumer à Green Bay
Donc les Cardinals se font rôtir sur le barbuc par les Falcons

Les sophismes revisités par la NFL de 2018.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
19 Nov à 3:15 LAC 2.6 pariez 1.35 KC
22 Nov à 3:20 HOU 1.4 pariez 2.45 IND
24 Nov à 20:00 ATL 1.38 pariez 2.5 TB
24 Nov à 20:00 BUF 1.33 pariez 2.7 DEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR