Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Histoire Jacksonville Jaguars New Orleans Saints

[Flashback] Semaine 16 : Le miracle avorté

Imaginez avoir tous les bons numéros au loto mais perdre le ticket avant de l’encaisser. Ce sentiment de frustration, c’est ce que les fans des Saints ressentent le 21 décembre 2003 après l’une des actions les plus incroyables de l’histoire : le River City Relay.

Si proche du but

2003, semaine 16  : les Saints de la Nouvelle Orléans sont aux portes des playoffs. Avec seulement 5 participations en 36 années d’existence, il faut dire que l’on est peu habitué à jouer au football en janvier en Louisiane. Après avoir raté de peu en 2002 le dernier ticket, la faute à trois défaites de rang pour finir la saison (dont une contre les faibles Bengals), les joueurs de Jim Haslett comptent bien accrocher le dernier ticket pour la post-season en 2003. Aaron Brooks, Deuce McAllister, Joe Horn,  l’attaque est jeune et prometteuse. Après 4 défaites en 5 rencontres, la saison démarre pourtant très mal mais les Saints se reprennent et enchaînent 6 victoires sur les 9 rencontres suivantes et gardent toutes leurs chances avant le début de la semaine 16, avant-dernière de la saison. Il faudra battre les Jaguars, puis les Cowboys lors des deux dernières journées.

Le premier obstacle Floridien, ne semble pas insurmontable, les hommes de Jack Del Rio végètent dans l’AFC et ne jouent plus rien avec un bilan de 4 victoires et 10 défaites. Ce sont pourtant eux qui prennent les devant et mènent 17 à 10 à la mi-temps. La seconde période est insipide, seul les kickers inscrivent un coup de pied à trois point chacun. Il reste deux minutes et les Jaguars sont en tête 20 à 13, avec le ballon en leur possession et un seul temps-mort disponible pour le Saints. Sans surprise, Jacksonville joue la course via Fred Taylor pour égrainer le chronomètre. A 17 seconde, les Jaguars rendent le ballon aux Saints sur un punt. Avec le ballon sur leur ligne des 25 yards, il faut un miracle aux Saints pour espérer revenir…

Le miracle ….

Comme les Dolphins il y a quelques semaines face aux Patriots, le miracle à lieu. Trop loin pour tenter un Hail Mary, les Saints jouent l’option passe latérales. Aaron Brooks trouve Donte Stallworth qui élimine plusieurs Jaguars avant de transmettre à Michael Lewis. Lewis gagne quelques yards et donne à McAllister. Le coureur des Saints manque de tomber au sol mais arrive à trouver Jerome Pathon qui court vers la endzone pour le touchdown. L’impensable se produit, les Saints ont gagné 75 yards alors qu’il ne restait 6 secondes et sont en passe de provoquer une inespérée prolongation.

… qui n’en est pas un

Il ne risque plus qu’à John Carney a convertir l’extra point pour ramener les deux équipes à égalité. Une formalité pour celui qui a converti 370 extra point en carrière sur 375 tentatives et réussi ses 35 tentatives cette saison. Mais dans scénario que seul le football peut connaitre, Carney rate complètement le coup de pied qui part sur la droite. Le commentateur des Saints Jim Henderson n’en croit pas ses yeux

« Nooooonn !!! le coup de pied passe à droite des poteaux ! Oh mon dieux, comment il a pu faire cela ! »

Une issue cruelle pour les Saints qui perdent la rencontre et voient leurs espoirs de playoffs s’envoler sur cet échec. Un revers d’autant plus dur à digérer pour le coach Jim Haslett qui plus tôt dans la saison a déclaré faire confiance à Carney au point de lui confier sa vie. Il réagit ironiquement après la rencontre.

« Je devrais probablement être mort alors. C’est un des meilleurs botteurs de l’histoire. Je n’aurais jamais pu imaginer que cela arrive ».

John Carney déclare plus tard (SportingNews) que cette action a eu un impact sur sa carrière.

« Cela a été un tournant de ma carrière. J’ai dû ajuster mes entrainements, ma préparation et ma concentration. Cela m’a inspiré, motivé pour travailler davantage et être plus que prêt pour continuer ma carrière ».

Une longue carrière que Carney continue jusqu’en 2010, à l’âge de 46 ans.

Les Saints ratent les playoffs en 2003 malgré une dernière victoire sur les Cowboys. Des regrets atténués par la victoire des Seahawks en semaine 17 qui, même en cas de victoire des Saints face aux Jaguars, aurait éliminé la Nouvelle Orléans.

Pour les Jaguars, la victoire inespérée n’a aucun impact….en tout cas sur la saison. Avec une défaite de plus, les Jaguars auraient pu prétendre à une place dans le TOP 3 à la draft 2004. Ils auraient alors pu prendre Larry Fitzgerald avec le numéro 3 au lieu du receveur Reggie Williams qui aura tout sauf une grande carrière à Jacksonville.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
8 Déc à 20:00ATL1.48pariez2.25CAR
8 Déc à 20:00BUF2.85pariez1.3BAL
8 Déc à 20:00CLE1.25pariez3.1CIN
8 Déc à 20:00GB1.09pariez4.9WAS

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR

Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1