Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] NFL Semaine 16 : 7 places à prendre, un ordre à décider et un week-end décisif

Il faudra avoir un œil sur tous les terrains ce week-end pour une semaine 16 qui s’annonce explosive, à commencer par samedi.

[Preview] NFL Semaine 16 : 7 places à prendre, un ordre à décider et un week-end décisif

Rarement, la NFL aura été si serrée à cette période de l’année. S’il est normal que les Wild Cards se jouent au dernier moment dans les ultimes rencontres de la saison, cette année ce sont quasiment tous les étages qui apportent du suspense. On ne connait aucune des 4 équipes qui pourront profiter d’une semaine de repos en playoffs et seulement 3 divisions sur 8 ont déjà donné leur verdict. Ils restent donc deux matchs à tout le monde pour garder sa place ou bien en grappiller une ou deux.

Désormais, il n’y aura plus de Thursday Night Football cette saison. Les 32 équipes s’affronteront ce week-end, même si (comme la semaine dernière) cela commencera dès le samedi avec deux affiches (TitansRedskins et ChargersRavens). Beaucoup d’enjeux donc avec entre autres la tête de l’AFC et de la NFC, les places en Wild Cards ou encore l’objectif de la semaine de repos : voici le programme de la semaine 16 !

La tête de la NFC

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Arizona Cardinals (3-11) – Los Angeles Rams (11-3)

Pour la première fois de l’ère Sean McVay à Los Angeles, les Rams viennent de subir deux défaites consécutives. Une mauvaise passe qui arrive au plus mauvais moment. Los Angeles était en position idéal en tête de la NFL puis la franchise a perdu contre Chicago et Philadelphia et a vu ses poursuivants la rattraper. Désormais, il lui faut une victoire (couplée à une défaite des Bears) pour s’assurer une semaine de repos en janvier. Les deux prochains matchs vont surtout servir aux Californiens pour se rassurer, surtout en attaque. Depuis deux matchs, Jared Goff a commis 7 pertes de balle, dont 5 interceptions, pour aucun touchdown. Todd Gurley, qui est le coureur le plus prolifique de la ligue en termes de touchdowns (21) et le 2e en termes de yards (1 251 unités), a été limité à seulement 76 yards lors des deux dernières rencontres. Mais pour le running back, la situation est un peu différente. Le Ram souffre du genou gauche et n’est pas à 100 %. D’où aussi la nécessité d’avoir une semaine de repos plutôt que d’un match de Wild Card éprouvant. La franchise a d’ailleurs recruté C.J. Anderson pour soulager un peu Todd Gurley, sachant que Malcolm Brown est indisponible pour la saison. En tout cas, pour Los Angeles, ce déplacement à Phoenix tombe à pic pour refaire le plein de confiance. Les Cardinals n’ont pas les armes pour lutter. En semaine 2, lors du premier match entre ces deux équipes, les Rams s’étaient imposés 34-0. Une débâcle qui avait couté sa place de titulaire à Sam Bradford au profit de Josh Rosen. Depuis le quarterback rookie n’a pas vraiment impressionné avec plus d’interceptions (14) que de touchdowns (10). Les Cardinals pensent même à le mettre sur le banc pour les deux prochains matchs (Rams et Seahawks) pour le préserver.
Pronostic : Les observateurs seront particulièrement attentifs à la manière dont Los Angeles va se comporter dans ce match, pour ce qui est du résultat, il ne fait pas de doute. Victoire Rams.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New Orleans Saints (12-2) – Pittsburgh Steelers (8-5-1)

Pour New Orleans, la situation est simple. Une victoire et c’est la tête de la conférence qui s’offre à elle ainsi qu’une semaine de repos et l’assurance d’avoir l’avantage du terrain durant toute la durée des playoffs. Pour Pittsburgh, c’est plus tendu. Baltimore est tout près dans l’AFC Nord, et les Steelers jouent quasiment leur peau à chaque match. La semaine dernière, ils s’en sont sortis grâce à une superbe performance face aux Patriots. Ce dimanche, le défi est peut-être encore plus grand puisqu’il faut aller gagner en Louisiane. Contre New England, le salut des joueurs de Mike Tomlin est venu du sol. Le rookie Jaylen Samuels a couru 142 yards alors que ce n’était que la deuxième titularisation de sa carrière. On ne sait pas encore si James Conner sera de retour, mais quoi qu’il arrive, le jeu au sol sera important. Sauf qu’en face, ce ne sera pas la défense poreuse des Patriots, mais bien la meilleure escouade de la ligue dans ce domaine. Les Saints n’autorisent que 79,1 yards/match au sol (1e de la ligue) ainsi que 3,7 yards/course (1e en NFL). Il va donc falloir que les Steelers trouvent la faille dans ce mur défensif. De l’autre côté du ballon, New Orleans doit se reprendre. Si la défense va bien, voire très bien, en ce moment, c’est l’attaque qui flanche un peu depuis trois matchs. Après avoir enregistré 37 points par rencontre lors des 11 premiers matchs, Drew Brees et ses coéquipiers n’inscrivent plus que 16,7 unités par partie lors des trois derniers dimanches.
Pronostic : Malgré une forte impression laissée la semaine dernière, la marche est encore trop haute pour Pittsburgh. Victoire Saints.

La tête de l’AFC

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h20
Los Angeles Chargers (11-3) – Baltimore Ravens (8-6)

C’est probablement l’un des matchs les plus excitants de la semaine. Une opposition de style comme on les aime. D’un côté, il y a la défense intraitable des Ravens, de l’autre, une attaque des Chargers qui peut s’avérer inarrêtable. Pour voir ce match, il faudra rester éveillé tard dans la nuit de samedi. Baltimore, virtuellement qualifié en Wild Cards pour l’instant, peut encore gagner l’AFC Nord. La franchise du Maryland colle aux basques de Pittsburgh qui est à 8-5-1. Attention tout de même, elle peut aussi tout perdre. Derrière elle, il y a au moins trois franchises (Miami, Indianapolis et Tennessee) prêtent à profiter du moindre faux-pas. Pas facile donc de se déplacer sur le terrain de l’équipe la plus en forme de la ligue. Los Angeles est sur une série de 4 victoires consécutives (la meilleure de la NFL actuellement). Les Chargers, eux, sont sûrs d’aller en playoffs, mais espèrent toujours prendre la tête de l’AFC Ouest aux dépens des Chiefs qu’ils ont battus la semaine dernière. Ils devraient en plus enregistrer les retours de Melvin Gordon et Keenan Allen. Des joueurs qui seront face à Eric Weedle, l’ancien Charger aujourd’hui du côté de Baltimore. Celui qui vient d’être nommé pour la 6e fois de sa carrière au Pro Bowl sait mieux que personne à quel point la tâche sera dure face à cette attaque.
Pronostic : Difficile de pronostiquer cette rencontre qui s’annonce très serrée, mais l’avantage va tout de même à l’équipe la plus en forme qui plus est quand elle reçoit. Victoire Chargers.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Seattle Seahawks (8-6) – Kansas City Chiefs (11-3)

Cet affrontement est relativement comparable au précédent : une équipe déjà qualifiée grâce à son attaque de feu et qui espère la semaine de repos, face à une franchise actuellement en Wild Cards et qui espère y rester avec l’aide de sa défense. La différence c’est que ce match se jouera le dimanche. Pour Kansas City, c’est double tranchant. Soit les Chargers auront perdu la veille et les Chiefs auront un joker gratuit pour s’assurer la tête de l’AFC Ouest. En revanche, si Los Angeles s’imposait samedi soir, cela mettrait une grosse pression sur les hommes d’Andy Reid. Ils perdraient la première place de la division et le bénéfice de la semaine de repos. Ce serait dommage pour cette équipe qui a dominé l’AFC. Cette rencontre sera aussi l’occasion de voir l’affrontement entre Russell Wilson et Patrick Mahomes. Les deux quarterbacks ont beaucoup de points communs. Du baseball à leur capacité à improviser hors de la poche, les deux lanceurs se ressemblent et sont surtout très spectaculaires. Dimanche sera la première fois qu’ils se croiseront sur une pelouse de NFL. En tout cas, nous, on a hâte.
Pronostic : Comme depuis le début de la saison, Patrick Mahomes devrait prendre l’avantage grâce à toutes ses cibles. Victoire Chiefs.

Les Wild Cards en AFC

Coup d’envoi samedi à 22h30
Tennessee Titans (8-6) – Washington Redskins (7-7)

Ces deux équipes sont dans une situation similaire : elles peuvent encore se qualifier, mais n’ont pas leur destin entre leurs mains. Titans et Redskins sont aux portes de la qualification, mais ils doivent compter sur des faux pas devant eux. Pour Tennessee, l’objectif est la dernière place de Wild Cards actuellement occupé par Baltimore. Pour Washington, les options sont un peu plus nombreuses puisque la franchise peut encore récupérer une place en Wild Cards en NFC (Minnesota n’est qu’à une demi-victoire devant) ou même remporter sa division (Dallas est à 8-6). La bonne nouvelle est qu’après ce match, l’une des deux équipes y croira encore pour la dernière semaine puisqu’elle aura gagné. La mauvaise, est que l’autre sera probablement définitivement éliminée puisqu’elle viendra de perdre. Quoi qu’il arrive, ces deux équipes vont continuer ce qui fait leur succès depuis ces dernières semaines : utiliser le jeu au sol. Côté Titans, Derrick Henry marche (ou plutôt court) sur l’eau en ce moment avec pas moins de 408 yards et 6 touchdowns en 2 semaines. En face, Adrian Peterson est moins en feu, mais il porte tout de même l’attaque des Redskins, surtout depuis les blessures en chaîne de l’équipe. Il manque 77 yards au running back pour atteindre les 1 000 unités cette saison. Une barre qu’il n’a plus dépassée depuis 2015, il était alors un Viking. Ce serait la 8e fois dans sa carrière.
Pronostic : Miraculés la semaine dernière, les Redskins vont avoir du mal à garder leurs espoirs en vie. Victoire Titans.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (8-6) – New York Giants (5-9)

Qui aurait cru il y a deux mois et demi, au moment où les Colts venaient de perdre face aux Jets dans ce qui était leur cinquième revers pour seulement une seule victoire, qu’ils seraient là, fin décembre, aux portes des playoffs ? Pas grand monde pour être franc. Et pourtant, au prix d’une formidable série de 7 victoires en 8 matchs, Indianapolis est plus que jamais dans la course. Surtout, les hommes de Frank Reich viennent de livrer leurs deux performances les plus abouties des deux côtés du terrain de l’année. Ils ont d’abord battu les Texans à Houston (24-21) alors qu’ils restaient sur 9 victoires consécutives, puis ont complètement éteint les Cowboys (23-0) qui eux aussi étaient sur une bonne série (5 victoires d’affilée). En bref, ce n’est pas le moment de prendre les Colts. Pourtant, les Giants doivent bien faire le déplacement. Un voyage qu’ils pourraient faire sans Odell Beckham Jr. Blessé depuis deux semaines, le receveur ne s’est pas entraîné en début de semaine et pourrait être mis au repos par Pat Shurmur jusqu’à la fin de la saison. Saquon Barkley sera bien là lui en tout cas et ce sera un nouveau défi pour les locaux. Dimanche dernier, ils ont contenu, Ezekiel Elliott, le meilleur coureur de la ligue, à seulement 87 yards en 18 courses. Cette semaine, il faudra être tout aussi bon dans le domaine du jeu au sol face au rookie qui est lui 3e au classement des yards engrangés à la course (1 155). Il est d’ailleurs de plus en plus utilisé dans les airs aussi avec pas moins de 82 réceptions pour 654 yards. Les Colts sont prévenus.
Pronostic : On ne sait pas encore si Indianapolis va se qualifier en playoffs, mais si c’était le cas, l’équipe a tout du poil à gratter. Victoire Colts.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (7-7) – Jacksonville Jaguars (4-10)

Il faudrait un petit miracle pour que les Dolphins soient en playoffs. Miami a besoin de gagner ses deux prochains matchs et que dans le même temps des équipes comme Indianapolis, Tennessee, Baltimore ou encore Pittsburgh craque en fin de saison. C’est difficilement imaginable, mais comme on a pu le voir il y a deux semaines contre New England, avec les Dolphins tout est encore possible jusqu’au tout dernier moment. Ce dimanche, les hommes d’Adam Gase reviennent dans le sud de la Floride, là où ils jouent le mieux. En effet, à domicile, Miami n’a perdu qu’un seul petit match sur 7. Difficile donc de venir les battre, surtout quand on s’appelle Jacksonville et que l’on a du mal à battre qui que ce soit. Les Jaguars ont en effet beaucoup de difficultés cette saison et attendent tranquillement la draft. Eux, à l’inverse, n’ont remporté qu’un match à l’extérieur depuis le début de l’année. C’était à New York, lors du premier match de la saison (20-15). Et même si le running back titulaire de Miami, Frank Gore (722 yards cette année), vient d’être annoncé comme étant indisponible jusqu’à la fin de l’année, cela ne devrait pas être insurmontable contre Jacksonville. Si l’équipe venait à aller plus loin en revanche, cela pourrait leur faire défaut. Mais avant cela, il faut un miracle…
Pronostic : Même si on ne sait jamais quand les Jaguars vont décider de faire un bon match, Miami devrait faire le travail. Victoire Dolphins.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (6-7-1) – Cincinnati Bengals (6-8)

Parmi les quelques franchises encore en course pour accrocher une Wild Card, Cleveland est celle qui a le moins de chance. Mais rien que le fait d’être encore là, si tard dans la saison, doit être une grande satisfaction pour les supporters et tous ceux qui suivent le club. Il y a bien longtemps que les Browns n’avaient pas joué un match avec de l’enjeu en décembre. Alors, ils ne devraient toujours pas jouer en janvier cette saison, mais cela prouve une vraie amélioration et donne des espoirs pour la suite. En attendant, Cleveland doit faire le travail… au cas où. Dimanche, ils accueillent un rival de division. À domicile, les coéquipiers de Baker Mayfield sont très durs à manœuvrer. C’est simple, 4 de leurs 6 victoires sont arrivées dans l’Ohio ainsi que leur match nul en tout début de saison face aux Steelers. Autant dire que le FirstEnergy Stadium est un stade où il est difficile de s’imposer. Victorieux la semaine dernière, les Bengals n’avaient plus gagné un match depuis le 28 octobre face aux Buccaneers. À ce moment-là, ils étaient à 5 victoires pour 3 défaites. Puis tout a dérapé. Pour ce qui est des hommes de Gregg Williams, ils iront à Baltimore la semaine prochaine en espérant être toujours en course. Mais même s’ils ne le sont pas, ils tenteront d’avoir un bilan positif pour la première fois depuis bien longtemps. Mais pour cela, il faut gagner dimanche.
Pronostic : Cincinnati n’a plus aucune motivation en cette fin de saison, à l’inverse de Cleveland. Victoire Browns.

À la recherche du repos

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphia Eagles (7-7) – Houston Texans (10-4)

Houston est l’exemple même de l’indécision qu’il règne en NFL en ce moment. La franchise est première de sa division et si on n’en restait là, elle serait même la tête de série numéro 2 avec l’avantage d’une semaine de repos et d’un match à domicile lors des demi-finales de conférence. Mais en même temps, avec seulement deux matchs à jouer, elle n’a aucune certitude. Elle n’est même pas encore sûre d’aller en playoffs. En effet, les Colts et les Titans sont toujours à leur trousse dans l’AFC Sud et même une place en Wild Card ne lui est pas encore assurée. Toutefois, il faudrait un vrai concours de circonstances et surtout deux défaites pour que les Texans manquent les playoffs. Il y a peu de chance que cela arrive. Les hommes de Bill O’Brien pourraient même être déjà qualifiés au moment de jouer le premier snap de cette partie. En effet, si Baltimore venait à perdre samedi face aux Chargers, cela enverrait directement Houston en playoffs. Malgré ça, la victoire est impérative, car les Texans veulent être tête de série. Attention toutefois à ce déplacement chez le champion. Philadelphia a encore les moyens de défendre son titre. Les Eagles visent toujours les playoffs. Avec la blessure de Carson Wentz, ils font de nouveau confiance à Nick Foles pour les guider jusqu’à la post-saison. Ce match risque d’être une vraie bataille de tranchées entre des lignes défensives qui mettent une grosse pression sur le quarterback et des lignes offensives qui font ce qu’elles peuvent pour le protéger. En tout cas, cette rencontre fait partie de celles qui ont le plus d’enjeux dimanche.
Pronostic : La rengaine est (très) classique, mais il ne faut jamais sous-estimer le cœur d’un champion. Victoire Eagles.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (4-10) – Chicago Bears (10-4)

À l’inverse de beaucoup d’équipes, les Bears ont beaucoup à gagner et très peu à perdre en cette fin de saison. Chicago est déjà assuré d’être premier de sa division et donc de participer aux playoffs. L’idée maintenant est d’essayer d’aller accrocher une des deux premières têtes de séries pour pouvoir avoir une semaine de repos et jouer le plus de matchs de post-saison à domicile. Car cette année, c’est peut-être la seule faiblesse des Bears : ils ne sont pas bons à l’extérieur. Au Soldier Field ? Pas de problème. Le bilan est de 7 victoires pour seulement 1 défaite et l’équipe tourne à plein régime. En dehors par contre, c’est plus compliqué. La franchise compte autant de victoires que de défaites hors de ses bases (3-3). Surtout, Mitchell Trubisky, le quarterback, affiche des statistiques bien différentes de celles qu’ils proposent à domicile. Son évaluation de quarterback passe par exemple de 97,2 à Chicago à 87,6 à l’extérieur. C’est énorme. Les deux prochains matchs San Francisco et à Minnesota) seront donc un test pour les hommes de Matt Nagy qui veulent se prouver qu’ils sont capables d’être bons en dehors de l’Illinois. Si la deuxième rencontre devrait être plus dure, celle de dimanche ne doit pas être prise à la légère. Aussi surprenant que cela puisse paraître, San Francisco reste sur deux victoires consécutives. Deux succès à domicile face aux Broncos et surtout contre Seattle en prolongations. Chicago a donc l’exemple des Seahawks qui se sont fait piéger et ne doit pas reproduire les mêmes erreurs. Même si cela n’aura pas vraiment d’impact direct sur son classement, le niveau de confiance en prendrait un coup avant d’aborder les matchs couperets en janvier.
Pronostic : Le « jamais deux sans trois » ne s’applique pas ici. Victoire Bears.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New England Patriots (9-5) – Buffalo Bills (5-9)

Cela faisait 16 ans que les Patriots n’avaient plus perdu deux matchs consécutifs en décembre. Normalement, c’est le mois de l’année où rien ne leur résiste. Où tout est fait pour que la franchise arrive en playoffs sûre de sa force et en pleine confiance. Cette année, ce n’est pas vraiment le cas. Après un revers dans les tout derniers instants à Miami, New England a enchaîné avec une contre-performance à Pittsburgh. De quoi être inquiet ? À vrai dire, on ne sait pas. Et il y a peu de chance qu’on le sache avant les playoffs. Il reste deux matchs à domicile aux Patriots, face aux Bills et aux Jets. Ce n’est donc pas face à ces deux rivaux de division en difficulté que l’on verra si New England est prêt à battre de grosses écuries. En attendant, il faut tout de même gagner. Une victoire assurerait la tête de la division à New England, mais Bill Belichick et ses hommes ont plus d’ambition que cela. Eux veulent une semaine de repos et l’avantage du terrain le plus possible durant la post-saison. On le sait, se déplacer en playoffs est rarement bon signe pour l’équipe du Massachusetts alors qu’à domicile elle est quasiment imbattable. Pour l’instant, elle n’a pas son destin entre ses mains puisqu’elle doit attendre un faux pas de Houston. La rencontre de dimanche ne devrait en tout cas pas poser beaucoup de souci aux locaux. Les deux équipes se sont déjà affrontées cette année et New England s’était imposée 25-6, faisant passer le bilan de Bill Belichick à 33-4 contre les Bills. Attention toutefois, Buffalo aura cette fois Josh Allen au poste de quarterback. Le rookie était absent lors de la première rencontre. Pour ce qui est des Patriots, ils doivent désormais faire sans Josh Gordon.
Pronostic : S’il y a une constante avec New England cette année, c’est que l’équipe est difficilement manœuvrable à domicile. Victoire Pats.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (5-9) – Minnesota Vikings (7-6-1)

Les Vikings ne peuvent plus être champions de la NFC Nord. Chicago ne peut plus être rattrapé et Minnesota doit maintenant s’accrocher à sa place en Wild Cards. Car derrière, ça pousse. Avant de recevoir les Bears pour le dernier match de la saison régulière, il faut d’abord aller à Detroit pour les hommes de Mike Zimmer. Là-bas, l’opposition face aux Lions est largement à leur portée. Alors qu’ils ont perdu 3 de leurs quatre matchs qui ont suivi leur semaine de repos, les Violets ont été solides face à Miami (41-17) la semaine dernière pour casser la spirale négative. Cette saison, Detroit et Minnesota se sont déjà rencontrés. C’était en semaine 9 et les Vikings s’étaient imposés 24-9. Surtout, la défense avait fait passer un calvaire à Matthew Stafford en le sackant à 10 reprises. Un record pour la franchise de Minneapolis. Avec une ligne défensive bourrée de talents et des blitz toujours très bien sentis de Mike Zimmer, le pass-rush est l’atout principal de cette équipe. Ce n’est pas pour rien qu’elle est en tête du classement des sacks cette saison (47). La semaine dernière encore, les défenseurs ont mis Ryan Tannehill au sol à 9 reprises. Le lanceur de Detroit sait désormais à quoi s’attendre. Surtout que derrière, les lignes arrière font le travail et au total la défense se retrouve 4e au nombre de yards encaissés par match (314,3). C’est en tout cas avec ces caractéristiques-là que les Vikings pourront aller en playoffs et pourront y jouer les trouble-fêtes.
Pronostic : Detroit n’a plus rien à jouer et ça se voit. Victoire Vikings.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Dallas Cowboys (8-6) – Tampa Bay Buccaneers (5-9)

Tampa Bay et New York. Voilà les deux prochains adverses des Cowboys. Deux équipes qui n’ont pas gagné plus de 5 matchs cette saison. Pour Dallas l’objectif est clair : remporter la NFC Est. Pour cela, il faut au moins une victoire avant la fin de la saison. Au vu de l’opposition cela devrait le faire, mais la performance de la semaine dernière a un peu inquiété dans le Texas. Non seulement les Cowboys se sont inclinés à Indianapolis, mais ils ont été en très grande difficulté offensive. Ils n’ont pas pu cumuler plus de 292 et surtout, ils n’ont inscrit aucun point (23-0), une première depuis 15 ans pour la franchise. Voilà pourquoi ils veulent se rassurer à domicile ce week-end. Inscrire des points sera donc la priorité, surtout qu’en face, Tampa Bay est efficace en attaque. Les Floridiens possèdent la troisième attaque de la ligue au nombre de yards total (5 832). Mais ces dernières semaines, l’escouade offensive semble s’enrailler un petit peu. Lors de leurs deux dernières défaites, ils n’ont inscrit que 26 points au total et parcouru seulement 260 yards par rencontre. Des statistiques inhabituelles de la part de cette attaque qui engrange normalement les yards par centaine. En tout cas, eux n’ont plus rien à jouer, mais certains joueurs aimeraient prouver qu’ils auraient mérité d’être au Pro Bowl (Mike Evans, Jason-Pierre Paul, Lavonte David…). Pour la première fois depuis 2009 qu’aucun Buccaneer ne représentera la franchise au Pro Bowl. Pour ce qui est de dimanche, en 12 matchs à Dallas, Tampa Bay n’a gagné qu’un seul match (2001).
Pronostic : Motivé à l’idée de gagner la division, Dallas voudra aussi laver l’affront de la semaine dernière. Victoire Cowboys.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (4-10) – Green Bay Packers (5-8-1)

Cette saison, Green Bay n’a toujours pas gagné à l’extérieur. Sa dernière victoire hors de ses bases remonte à l’an dernier, face à Cleveland. En 7 déplacements, les Packers se sont inclinés 7 fois. Leur dernier match en tant que visiteurs sera donc à New York, dans l’antre des Jets. La dernière fois que Green Bay a terminé la saison sans aucune victoire à l’extérieur, c’était en 1950. Une éternité. Elle est donc obligée de sauver l’honneur ce dimanche, pour ne pas rester dans l’histoire pour ce genre de record peu valorisant. Face aux Jets, ce n’est pas une mission impossible. Cinq équipes sont déjà reparties du MetLife Stadium avec une victoire (Miami, Buffalo, New England, Houston et Minnesota). Il ne faudra pas non plus croire que ce sera chose facile. Aaron Rodgers vit une saison très compliquée. Il doit d’abord composer avec les blessures de ses coéquipiers. Aaron Jones a ainsi été placé sur la liste des blessés tandis que Randall Cobb est pour l’instant au sein du protocole commotion. Mais le quarterback doit aussi gérer ses propres passages à l’infirmerie. Gêné par un genou depuis quelques semaines, il s’est cette fois blessé à l’abducteur dimanche dernier. Pas sûr qu’il soit à 100 %. Pas sûr qu’il soit sur le terrain même. Pour Sam Darnold, le lanceur adversaire, cela ne change pas grand-chose, même s’il s’apprête à affronter deux légendes à son poste : Aaron Rodgers et Tom Brady. Le rookie se nourrit de l’expérience de ce genre de joueur et continue de progresser. La semaine dernière face aux Texans, il a livré un très bon match et espère finir la saison sur une bonne note.
Pronostic : Surprise sans en être une, New York peut embêter les Packers dimanche, surtout s’ils sont privés d’Aaron Rodgers. Victoire Jets.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Carolina Panthers (6-8) – Atlanta Falcons (5-9)

Carolina a encore une maigre chance d’atteindre les playoffs, mais il faudrait un concours de circonstances énorme. En d’autres termes, un miracle. À tel point que la franchise a décidé de mettre Cam Newton dans le formol. Le quarterback, touché à l’épaule depuis quelques semaines, ne doit pas prendre de risques. Il restera sur le banc pour les deux dernières rencontres de la franchise. Pour Atlanta, c’est une bonne nouvelle. Les Falcons n’auront pas à affronter le MVP 2015, même si les hommes de Dan Quinn ne jouent plus rien cette saison. Ils espèrent simplement bien finir l’année. La semaine dernière, ils ont réussi à arrêter la spirale négative dans laquelle ils étaient. Cinq défaites et jamais plus de 20 points inscrits, effacés par une victoire 40-14 face aux Cardinals. Contre Carolina, ils affronteront un quarterback qui n’a lancé que cinq passes en NFL. Taylor Heinicke va avoir l’occasion de se montrer lors des deux prochains matchs, même si Christian McCaffray sera certainement le fer de lance de cette attaque.
Pronostic : Sans Cam Newton, difficile d’espérer quoi que ce soit pour les Panthers. Victoire Falcons.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Oakland Raiders (3-11) – Denver Broncos (6-8)

Ce dernier match de la semaine n’est malheureusement pas le plus excitant. Oakland a décidé d’utiliser cette saison comme d’une année de transition. Pendant ce temps, les Broncos se sont vus éliminer de la course aux playoffs la semaine dernière après une défaite à domicile face à Cleveland. Alors cette rencontre sera plutôt l’occasion de regarder l’avenir pour ces deux franchises. Pour les Raiders, c’est peut-être la dernière rencontre au Coliseum. La franchise doit rejoindre Las Vegas en 2020, mais entre temps, on ne sait pas où joueront les Raiders l’an prochain. Et avec les récents rebondissements, il se pourrait que ce ne soit pas à Oakland. Pour Denver aussi l’avenir est incertain. Une défaite lors des deux prochains matchs serait synonyme d’un bilan négatif pour la saison 2018. Après 2017, ce serait le deuxième en deux ans. Une première depuis 1970. Des mauvais résultats qui mettent l’entraîneur, Vance Joseph, sur la sellette selon les médias. Le technicien pourrait être remercié à la fin de la saison.
Pronostic : Dans un match sans grands enjeux, le niveau ne devrait pas atteindre des sommets. Victoire Broncos.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h30
Tennessee Titans (8-6) – Washington Redskins (7-7)

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h20
Los Angeles Chargers (11-3) – Baltimore Ravens (8-6)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (6-7-1) – Cincinnati Bengals (6-8)
Dallas Cowboys (8-6) – Tampa Bay Buccaneers (5-9)
Detroit Lions (5-9) – Minnesota Vikings (7-6-1)
New England Patriots (9-5) – Buffalo Bills (5-9)
New York Jets (4-10) – Green Bay Packers (5-8-1)
Philadelphia Eagles (7-7) – Houston Texans (10-4)
Carolina Panthers (6-8) – Atlanta Falcons (5-9)
Indianapolis Colts (8-6) – New York Giants (5-9)
Miami Dolphins (7-7) – Jacksonville Jaguars (4-10)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Arizona Cardinals (3-11) – Los Angeles Rams (11-3)
San Francisco 49ers (4-10) – Chicago Bears (10-4)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New Orleans Saints (12-2) – Pittsburgh Steelers (8-5-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Seattle Seahawks (8-6) – Kansas City Chiefs (11-3)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Oakland Raiders (3-11) – Denver Broncos (6-8)

Parier en ligne sur la NFL avec :
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR