Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] NFL Semaine 17 : c’est déjà les playoffs pour les Colts et le Titans

L’épilogue explosif d’une saison spectaculaire !

[Preview] NFL Semaine 17 : c’est déjà les playoffs pour les Colts et le Titans

Voilà, c’est fini ! Après 16 semaines intenses de football (voire 16 semaines de football intense), la saison régulière 2018 touche à sa fin avec une semaine 17 de tous les suspenses. Si beaucoup de choses se sont décantées dimanche dernier, il reste plusieurs points chauds dans les deux conférences. Qui gagnera la dernière place disponible en playoffs en NFC ? Qui gagnera l’AFC Nord ? Qui sortira vainqueur du duel entre les Colts et les Titans ?

Autant de questions qui trouveront leurs réponses dimanche. Pour cette ultime semaine de football, la NFL nous a réservé 16 duels de division. Il y aura plusieurs matchs sans enjeux (3), des franchises qui devront se contenter de gagner pour rester à leur place ou encore d’autres qui doivent non seulement l’emporter, mais aussi compter sur des faux pas devant. On vous décrypte tout cela pour une dernière fois cette saison : voici le programme de la semaine 17 !

L’AFC Sud

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Tennessee Titans (9-6) – Indianapolis Colts (9-6)

C’est incontestablement LE match de la semaine. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la NFL a décidé de le mettre en « prime time » dimanche soir. Le gagnant est qualifié pour les playoffs, le perdant, lui, sera éliminé. Difficile de faire plus simple. C’est en quelques sortes déjà les playoffs pour ces deux franchises. Un match couperet comme on les aime. À domicile, les Titans sont compliqués à manœuvrer. C’est simple, ils n’ont perdu qu’un match depuis le début de l’année au Nissan Stadium. C’était en semaine 6, face aux Ravens (21-0). Sur leur pelouse, ils devraient avoir l’avantage, surtout que dans le même temps, les Colts ont un peu de mal hors de leurs bases avec un bilan négatif à l’extérieur (3-4). Sauf qu’un match face à Tennessee est toujours un peu particulier pour Andrew Luck. Le quarterback n’a en effet jamais perdu face à son rival de division depuis qu’il est arrivé dans la ligue. 10 matchs, 10 succès et souvent de grandes performances. Il ne faut d’ailleurs pas chercher très loin pour en trouver une. Il y a à peine plus d’un mois, les deux franchises se sont rencontrées et Indianapolis n’a fait qu’une bouchée des Titans (38-10) avec un énorme Luck (23/29, 297 yards et 3 TDs). Durant ce match, Blaine Gabbert avait remplacé un Marcus Mariota touché. Le quarterback pourrait de nouveau devoir manquer ce rendez-vous face aux Colts puisqu’il a été touché la semaine dernière et on ne sait toujours pas s’il pourra tenir sa place. Une raison de plus pour que l’attaque des locaux se tourne massivement vers le sol et Derrick Henry. Le coureur affiche 966 yards cette année avec presque la moitié de ceux-ci (492) uniquement lors des trois dernières semaines. Face à la défense de Frank Reich, il n’avait toutefois couru que 9 fois pour seulement 46 yards le 18 novembre. Au rayon des mauvaises nouvelles, Jurrell Casey, le lineman défensif qui était peut-être le meilleur joueur des Titans de ce côté du ballon, a été placé sur la liste des blessés et ne jouera pas ce match. Un coup dur pour cette escouade, qui devrait tout de même être très compétitive. Elle qui n’a pas encaissé plus de 16 points depuis un mois.
Pronostic : C’est le match avec le plus d’enjeux de la semaine et c’est certainement celui qui est le plus compliqué à pronostiquer. Victoire Colts.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (10-5) – Jacksonville Jaguars (5-10)

Les deux scénarios sont simples pour les Texans. Soit, ils perdent et sont éliminés des playoffs quasiment à coup sûr, car seul un match nul entre les Titans et les Colts (ce qui est peu probable) peut les sauver. Soit ils s’imposent et sont assurés d’aller en playoffs voire même d’avoir une semaine de repos si les Patriots s’inclinent. Ils ont donc leur destin entre leurs mains. Face à eux, ils auront Jacksonville qui est en difficulté cette année. Pour preuve, la franchise a perdu 9 de ses 11 derniers matchs. La difficulté avec ces Jaguars c’est qu’on ne sait jamais à quel moment ils vont se réveiller sur quelques drives pour créer une surprise, notamment en défense. Ils se sont imposé à Miami la semaine dernière par exemple mettant fin aux espoirs de post-saison des Dolphins. Il ne faudrait pas qu’ils jouent ce mauvais coup aux Texans ce dimanche. Lors de leur premier affrontement, Houston avait facilement pris la mesure des Floridiens. C’était en semaine 7 et les hommes de Bill O’Brien s’étaient imposés 20-7 grâce à un solide Deshaun Watson (12/24, 139 yards et 1 TD). Si sa franchise en est là, c’est en grande partie grâce à lui cette année et si elle veut se qualifier en playoffs et aller loin, il devra être à son top niveau. Lui qui avait manqué les matchs couperets l’an dernier à cause d’une blessure. En face, en revanche, le poste de quarterback est beaucoup plus problématique avec un Blake Bortles qui a été placé sur le banc pendant quelques matchs dus à des performances très moyennes. Pour le dernier match de la saison, l’ancien lanceur d’UCF sera de retour sur le banc pour prouver qu’il peut être performant. Face à la défense des Texans, ce n’est pas un cadeau.
Pronostic : Concentré, Houston ne se fera par surprendre par une équipe de Jacksonville trop inconstante. Victoire Texans.

Dernière place à prendre en NFC

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Washington Redskins (7-8) – Philadelphia Eagles (8-7)

Le field goal de 35 yards de Jake Elliott dans les dernières secondes du match face à Houston la semaine dernière a peut-être sauvé la saison des Eagles. En tout cas, il leur a donné la victoire et leur permet de croire encore aux playoffs. Le problème est que leur destin n’est pas entre leur main. Ils doivent gagner certes, mais aussi espérer une défaite des Vikings face aux Bears. Ce qui est possible en soit. Cette semaine en tout cas, les joueurs et le staff de Philadelphia ont assuré qu’ils n’auront pas les yeux rivés sur le résultat de l’autre match qui se joue au même moment (voir ci-dessous). La première partie du travail est de gagner cette rencontre à Washington. L’adversaire, les Eagles le connaissent bien puisqu’ils l’ont déjà battu en semaine 13 (28-13). Les Redskins avaient déjà perdu Alex Smith et Colt McCoy et c’était Mark Sanchez était derrière le centre. Dimanche, Josh Johnson sera le quarterback de l’équipe de la capitale pour le troisième match consécutif. Pour Nick Foles, ce sera sa cinquième titularisation de la saison. Carson Wentz est toujours indisponible et le MVP de la finale l’an dernier aura cette fois pour objectif d’amener son équipe en post-saison. Ça tombe bien, il est plutôt en forme. La semaine dernière, il a lancé pour 471 yards (un record de franchise), lors de la victoire des siens sur les Texans.
Pronostic : Pour ne pas avoir de regrets, Philadelphia est obligée de faire le travail. Victoire Eagles.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Minnesota Vikings (8-6-1) – Chicago Bears (11-4)

En NFC, tout le monde a déjà pris ses billets pour les playoffs… sauf une équipe. Il reste encore un ticket à composter et pour l’instant Mike Zimmer le tient entre ces mains. Le problème est qu’on ne lui a pas donné encore, on lui a prêté à une seule condition : battre les Bears en visite à Minneapolis. S’il ne remplit pas le contrat, il y a de fortes chances qu’on lui reprenne ce billet pour le donner plutôt aux champions en titre Eagles qui jouent à Washington (voir ci-dessus). Mais en réalité, pour les Vikings, les playoffs ont déjà un peu commencé. Dimanche, ce sera un match couperet et une victoire lui offrirait un aller simple pour… Chicago. En effet, avec un succès, Minnesota se classerait certainement tête de série numéro 6, car il y a peu de chance que la numéro 5, Seattle, perde face aux Cardinals. Dans ces cas-là, ils iraient jouer chez le numéro 3 qui s’avère être les Bears. Ces deux équipes pourraient bien se rencontrer deux fois en deux semaines. En tout cas, la première fois qu’elles se sont affrontées, les joueurs de Matt Nagy avaient pris le dessus sur les adversaires. Une victoire référence en semaine 11 (25-20). Mais depuis il y a eu du changement à Minnesota et Kevin Stefanski a pris les rênes de l’attaque. Un changement payant pour le moment, car depuis deux matchs l’escouade offensive semble bien mieux. À l’image d’un Dalvin Cook qui a enregistré deux matchs consécutifs à plus de 100 yards depuis la ligne de scrimmage pour la première fois depuis le début de sa carrière.
Pronostic : Minnesota veut se venger face aux Bears et se donner le droit de jouer une belle la semaine prochaine. Victoire Vikings.

L’AFC Nord

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Baltimore Ravens (9-6) – Cleveland Browns (7-7-1)

Si on leur avait dit qu’ils auraient leur destin entre leurs mains au moment d’aborder, à domicile, le dernier match de la saison, ils auraient signé tout de suite. Grâce à une superbe victoire face aux Chargers la semaine dernière, combinée à une défaite des Steelers contre les Saints, les Ravens sont en passe de remporter l’AFC Nord. Une première depuis 2012. Pour cela, il leur faut simplement une victoire. Ça paraît simple dit comme cela, mais c’est plus compliqué que cela en a l’air. Baltimore en sait quelque chose. L’an dernier, l’équipe de John Harbaugh était dans la même situation. Sauf que les Ravens avaient complètement craqué en encaissant un touchdown de 49 yards sur une quatrième tentative face aux Bengals alors qu’il ne restait que 44 secondes. Une terrible déception qu’ils ne veulent pas revivre cette année. Dimanche, ce ne sera pas Cincinnati en face, mais Cleveland. Et si les Browns ne peuvent plus jouer les playoffs, ils seront hypermotivés à l’idée de finir avec un bilan positif pour la première fois depuis 2007. Cette rencontre sera aussi l’occasion de voir les deux derniers Heisman Trophées s’affronter pour la première fois dans le monde professionnel. Leur première année aura en tout cas fait forte impression. Au fur et à mesure de ses titularisations, Baker Mayfield aura montré qu’il peut devenir un vrai « franchise-quarterback » pour Cleveland. Il a même été élu joueur offensif de la semaine en AFC. Pour Lamar Jackson c’est différent, il lui aura fallu attendre la blessure de Joe Flacco pour réellement se montrer. Depuis, il a porté sa franchise sur ses épaules, notamment grâce à ses jambes (605 yards, total le plus élevé chez les quarterbacks). Mais pour les deux lanceurs, le match de dimanche est peut-être le plus important de leurs jeunes carrières en NFL.
Pronostic : Baltimore ne refera pas deux fois la même erreur. Victoire Ravens.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (8-6-1) – Cincinnati Bengals (6-9)

On le savait depuis le début de l’année : le calendrier de fin de saison était extrêmement compliqué pour les Steelers. S’ils ont réussi à s’en sortir face aux Patriots qu’ils ont battu il y a deux semaines, c’était plus compliqué face à la meilleure équipe de la NFL, les Saints. Dans un match très serré, Pittsburgh s’est incliné et a laissé la première place de l’AFC Nord aux Ravens au plus mauvais moment. Maintenant, ils sont en position de chasseurs et non plus de chassés. Avant toutes choses, ils doivent se concentrer sur leur match. Il leur faut une victoire à tout prix. Face aux Bengals, ils restent sur une série de sept victoires consécutives. La dernière étant le 14 octobre quand Ben Roethlisberger avait lancé une passe de 31 yards vers Antonio Brown pour un touchdown et une victoire à seulement 10 secondes de la fin (28-21). Il faut donc s’attendre à un match serré entre les deux équipes. Lors de ce premier affrontement, James Conner, le running back, avait fait des dégâts majeurs dans cette défense avec pas moins de 111 yards à la course. Il faut dire que Cincinnati possède la 29e défense dans ce domaine. Sauf que le coureur rookie n’est pas encore sûr d’être disponible dimanche. Ce qui serait une nouvelle fois un coup dur pour la franchise de Pennsylvanie. Quoi qu’il en soit, les Steelers doivent absolument prendre soin du ballon. Les pertes de balles sont en train de détruire leur saison. Depuis la semaine 1, ils ont perdu 10 ballons de plus que ceux qu’ils ont gagnés. À l’image de la semaine dernière quand Stevan Ridley et Ju-Ju Smith-Schuster ont été coupables de fumble dans le quatrième quart-temps rendant toute tentative de remporter le match infructueuse. Il faudra donc être bon au sol et ne pas perdre le ballon. Voilà les deux priorités pour Pittsburgh. Pour le reste, ils auront le regard vers le Maryland
Pronostic : Ce sera peut-être le dernier de l’année, mais Pittsburgh se doit de sortir un grand match. Victoire Steelers.

L’AFC Ouest et la tête de la conférence

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Denver Broncos (6-9) – Los Angeles Chargers (11-4)

Quand ils ont vu Seattle battre Kansas City dimanche dernier, les Chargers ont dû être plus déçus qu’autre chose. Certes, cela leur permet de toujours croire à la première place de la division et de la conférence, mais cela leur donne encore plus de regrets de ne pas avoir battu les Ravens le samedi précédent. Ils seraient alors devant les Chiefs et joueraient à Denver pour conserver leur place. Alors que là, ils doivent gagner et espérer une défaite des Chiefs. Mais on a du mal à imaginer Kansas City s’incliner contre les Raiders. Selon toute vraisemblance, Los Angeles devra donc aller se frotter au champion de l’AFC Nord (Baltimore ou Pittsburgh) sur son terrain, alors que la franchise va terminer avec le meilleur bilan de la conférence à égalité avec les Chiefs. Ce dernier match n’est toutefois pas à prendre à la légère. Déjà parce que Denver a déjà battu les Chargers cette année. Une victoire d’un tout petit point (22-21) en semaine 11. Ensuite parce qu’avec la défaite la semaine dernière à domicile face aux Ravens, les joueurs d’Anthony Lynn doivent se rassurer et repartir sur une dynamique positive pour entamer les playoffs. Face à eux, ils n’auront pas Philip Lindsay. Le running back rookie qui portait le jeu au sol de cette équipe (2e coureur de l’AFC avec 1 037 yards) s’est blessé la semaine dernière et on ne le reverra plus avant 2019.
Pronostic : Vengeance et playoffs vont motiver Los Angeles dans ce match. Victoire Chargers.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Kansas City Chiefs (11-4) – Oakland Raiders (4-11)

On a du mal à imaginer les Chiefs perdre à trois fois coup sur coup en fin de saison alors qu’ils n’avaient chuté que deux fois avant cela. Qui plus est quand l’équipe qui se déplace est un concurrent aux hauts choix de draft l’an prochain. Il y a un mois, ces deux équipes s’étaient déjà rencontrées. Kansas City avait étrillé la défense d’Oakland, inscrivant 40 points. En fin de match, les Raiders, emmenés par Derek Carr avaient marqué quelques points pour rendre le score un peu plus présentable (40-33), mais à aucun moment les Californiens n’y ont cru. Dans cette rencontre, Travis Kelce avait livré une performance majuscule. Il avait battu son record en carrière du nombre de réceptions (12), auquel il faut ajouter 168 yards et 2 TDs. Jon Gruden doit encore s’en souvenir. À l’inverse, Tyreek Hill, lui, n’avait pas été dans son assiette du tout et avait livré le pire match de sa carrière (1 réception pour 13 yards). Mais de toute façon, les Chiefs ont tellement d’armes et surtout un Patrick Mahomes en feu (48 TDs pour l’instant, 4e meilleur total sur une saison). Le quarterback se plait d’ailleurs particulièrement à l’Arrowhead Stadium puisqu’il n’y a perdu qu’une seule fois cette saison (face aux Chargers en semaine 15, 29-28). Ça tombe bien, avec une nouvelle victoire, les Chiefs s’assureraient l’avantage du terrain durant toute la durée des playoffs.
Pronostic : L’enjeu est trop grand pour que Kansas City laisse passer ça. Victoire Chiefs.

Une victoire pour rester à sa place

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New England Patriots (10-5) – New York Jets (4-11)

Grâce à un petit coup de pouce de Nick Foles et des Eagles, New England a récupéré la place de tête de série numéro 2 dans l’AFC. Une position qui lui donne le droit à une semaine de repos et une demi-finale de conférence à domicile. Pour la valider, il faut gagner ce dimanche face aux Jets (ou que Houston ne s’impose pas). Plus que quiconque, les Patriots ont besoin d’avoir l’avantage du terrain. Cette saison par exemple, ils sont invaincus à domicile (7-0), alors que leurs 5 défaites sont arrivées à l’extérieur. Dimanche, New York risque une nouvelle fois de faire les frais de cette domination au Gillette Stadium. En revanche, il se pourrait que ce soit d’une manière plus originale que d’habitude. Une fois n’est pas coutume, le bourreau ne devrait pas s’appeler Tom Brady. Le quarterback sera bien là certes, mais le jeu au sol devrait sera certainement l’élément principal de l’attaque des locaux. La semaine dernière déjà, New England a couru pas moins de 273 yards en 47 courses. Les Patriots ne devraient pas s’arrêter là, surtout que face à eux ils auront une défense qui autorise 4,7 yards par course. On sera quand même très attentif à l’attaque double championne de l’AFC en titre. À seulement quelques semaines des playoffs, Tom Brady et les siens n’ont pas encore totalement rassuré quant à leurs capacités à élever leur niveau de jeu des deux côtés du terrain. Il ne leur reste plus que 60 minutes pour faire les derniers réglages.
Pronostic : Difficile de rivaliser à New England pour les Jets. Victoire Patriots.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Los Angeles Rams (12-3) – San Francisco 49ers (4-11)

Une équipe doit absolument gagner, l’autre se doit de perdre. Pour une fois, les intérêts des deux adversaires vont dans le même sens. En effet, pour être sûr de profiter d’une semaine de repos en playoffs, les Rams doivent garder la place de tête de série numéro 2. Pour cela, une victoire suffit. Ils pourraient aussi compter sur une défaite des Bears à Minnesota. En face, San Francisco ne veut certainement pas gagner le match. Avec un bilan de 4 victoires pour 11 défaites, leur saison est déjà foutue. Un succès de plus ou de moins ne changerait pas grand-chose au bilan de leur année. En revanche, cela pourrait lui faire perdre au moins 2 places (probablement plus) au classement de la draft 2019. À l’inverse, une défaite leur assurerait le deuxième choix de cette cuvée 2019. Le résultat de ce match ne fait donc que très peu de doute. Chez les Rams, certains joueurs ont aussi des motivations côté statistiques. Avec 3 sacks la semaine dernière Aaron Donald n’est plus qu’à 3 unités  du record historique du nombre de sacks en une saison de Michael Strahan (22,5). Il y a aussi Todd Gurley qui pourrait dépasser son record personnel de yards sur une saison (1305) en accumulant 55 unités. Avec un touchdown de plus, il peut aussi égaler Eric Dickerson au nombre de touchdowns inscrits sur une saison sous le maillot des Rams (22). Toutefois, le running back est blessé et n’est pas encore sûr de pouvoir tenir sa place. Dans ces cas-là, C.J. Anderson devrait de nouveau assurer l’intérim comme il l’avait très bien fait la semaine dernière (20 courses, 167 yards et 1 TD).
Pronostic : On l’a dit, le résultat est écrit d’avance. Victoire Rams.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (9-6) – Arizona Cardinals (3-12)

Les Seahawks sont certains de deux choses. 1) Quoiqu’ils se passent, ils joueront les playoffs cette année. 2) Ils devront se déplacer pour le Wild Cards Round. Le reste est encore à décider, notamment l’adversaire. Une victoire dimanche permettrait à Seattle de garder sa tête de série numéro 5 et donc d’aller à Dallas pour le premier week-end de janvier. Une défaite en revanche pourrait les faire changer de destination. Si les hommes de Pete Carroll s’inclinent et que Minnesota s’impose, il faudra aller beaucoup plus au nord des États-Unis, à Chicago. Si chaque équipe est dangereuse en playoffs, il vaut certainement mieux aller jouer à Dallas (même s’ils n’ont perdu qu’un match à domicile) plutôt que chez les Bears (7-1 aussi à domicile). Il faut donc absolument une victoire. Et si Arizona est la pire équipe de la NFL, Seattle avait eu du mal lors de son premier match face aux Cardinals avec une courte victoire sur un field goal à la dernière seconde en semaine 4 (20-17). Mais depuis, le champion 2014 s’est imposé comme la meilleure équipe au sol de la ligue (158,5 yards/match). Et comme Arizona possède elle la pire escouade défensive dans ce domaine (153,1 yards/match), on se doute bien où les locaux vont appuyer. La semaine dernière, C.J. Anderson, que les Rams avaient signé seulement quelques jours avant pour remplacer Todd Gurley, a gagné 167 yards face à cette défense. Ce match sera donc parfait pour mettre en confiance les coureurs de Seattle qui sont voués à être des pièces importantes du puzzle de Pete Carroll une fois arrivé en playoffs.
Pronostic : S’ils l’ont fait face aux Chiefs la semaine dernière, ils n’auront pas trop de mal à le faire face aux Cardinals. Victoire Seahawks.

Ils attendent

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (5-10) – Dallas Cowboys (9-6)

Au sortir de sa défaite face aux Titans en semaine 9, Dallas affichait un bilan de 3-5. Les Cowboys venaient de se faire laminer par Tennessee alors qu’ils sortaient de leur semaine de repos et voyaient l’horizon vers les playoffs s’assombrir. Huit semaines plus tard, la franchise débarque à New York pour ce dernier match de l’année déjà qualifiée. Les Cowboys ont complètement retourné le destin de leur saison. Ils ont enchaîné cinq victoires consécutives ainsi que 6 succès en 7 rencontres. Une deuxième partie de saison qui les a propulsés vers la post-saison et maintenant, ils n’ont plus qu’à attendre leur adversaire. Une chose est sûre pour eux, ils seront champions de la NFC Est et recevront durant le Wild Cards Round. Reste maintenant à savoir qui. Pour l’instant, ce devrait être les Seahawks et cela ne devrait pas trop changer (sauf surprise majeure en dernière semaine). L’avantage est que Seattle étant la meilleure équipe de la ligue dans le jeu au sol, affronter l’un des meilleurs coureurs de la NFL en semaine 17 peut-être un bon entraînement. Saquon Barkley est en effet l’une des plus grandes menaces du pays dans ce domaine. Le rookie est en train de clôturer une première très belle saison (244 courses, 1 198 yards et 10 TDs). L’escouade défensive de la franchise du Texas sera donc mise sous pression durant ce match et c’est probablement tant mieux pour Jason Garrett qui va pouvoir voir comment réagissent ses joueurs. Ce match sera d’ailleurs un beau duel de coureur, car côté visiteur, on possède tout simplement le meilleur joueur de la ligue à ce poste : Ezekiel Elliott. L’ancien d’Ohio State affiche une nouvelle fois des statistiques énormes pour sa troisième saison en professionnel (304 courses, 1 434 yards et 6 TDs). Cette année, il a même doublé, voire triplé, toutes ses statistiques dans le jeu aérien (77 réceptions, 567 yards et 3 TDs). Il aura peut-être à cœur de prouver au nouveau venu qu’il reste le patron.
Pronostic : Face à son rival, New York sera motivé malgré le manque d’enjeu. Victoire Giants.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New Orleans Saints (13-2) – Carolina Panthers (6-9)

Toute la semaine, les Saints ont fait leur maximum pour essayer de nous persuader qu’ils seraient très motivés pour ce match. Pour être honnête, on a beaucoup de mal à les croire. D’abord parce que ce match ne changera rien pour eux. Avec leur victoire la semaine dernière contre les Steelers, ils se sont assuré la première place de la conférence. Ils auront donc une semaine de repos, et ne joueront qu’à domicile jusqu’au Super Bowl. Ensuite, beaucoup de joueurs auront probablement les blessures en tête. Il serait dommage pour les joueurs (et pour l’équipe) de se blesser à seulement quelques jours des matchs qui comptent vraiment. C’est d’ailleurs dans cette optique-là que Sean Payton devrait faire reposer certains de ses titulaires. Drew Brees a déjà annoncé qu’il ne jouera pas tout le match. Et il se pourrait même qu’il ne joue pas du tout. Le succès face à Pittsburgh n’a pas seulement fait du bien comptablement, il a aussi rassuré les esprits. Il s’agissait de lever quelques doutes en attaque. Avant ce match, New Orleans restait sur une moyenne de 16,5 points inscrits sur les 3 derniers matchs. Une aberration pour une équipe qui n’avait marqué moins de 30 points qu’à deux reprises avant cela. Pour finir de se convaincre que l’attaque des Saints est de retour, il faudra une belle performance face à cette défense de Carolina qui lui a posé des problèmes par le passé. Pas plus tard qu’il y a deux semaines lors du premier affrontement entre ces deux équipes. Les Panthers avaient perdu, mais n’avaient encaissé aucun touchdown face à Drew Brees et les siens (12-9). C’est donc un beau défi pour les Saints. Pour les visiteurs, ce sera aussi l’occasion de rendre hommage à des joueurs qui pourraient bien mettre un terme à leur carrière (Ryan Kalil, Julius Peppers, Thomas Davis,…).
Pronostic : Même démotivé et sans l’équipe type, New Orleans a plus de talent que son adversaire du jour. Victoire Saints.

Le reste (sans enjeux)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (5-10) – Miami Dolphins (7-8)

Il y a deux ans, les Dolphins se préparaient à se qualifier en playoffs pour la première fois depuis 8 ans. L’an dernier, ce sont les Bills, à la suite d’une victoire face à Miami, qui atteignaient la post-saison après presque 20 ans d’absence à ce niveau. Mais cette saison, aucune de ces deux franchises ne sera de la partie. Pendant quelques semaines le Dolphins ont espéré, mais entre la blessure de Ryan Tannehill et les contre-performances en fin de saison, l’espoir s’est envolé. Les deux équipes n’ont plus que ce match pour bien terminer la saison. Une partie qui pourrait être la dernière de certains dans leur tunique actuelle. La plus grosse décision à prendre sera pour les Floridiens et leur quarterback. Est-ce que les dirigeants vont décider de continuer avec Ryan Tannehill ? Vont-ils plutôt partir dans une autre direction ? Le lanceur doit prendre pas moins de 26,6 millions de dollars de cap hit la saison prochaine. D’autres joueurs sont sur la sellette. Pour différentes raisons, DeVante Parker, Frank Gore, Cameron Wake ou encore Reshad Jones pourraient ne pas revenir à Miami l’an prochain. En face, il y a aussi beaucoup d’interrogations sur le cas de LeSean McCoy qui vit actuellement la pire saison de sa carrière : 488 yards, c’est presque 200 de moins que lors de sa saison rookie en 2009 quand il avait couru pour 637 yards. Quant à Charles Clay, il vit probablement ses dernières minutes en tant que Bill. Pas mal de mouvements donc pour ces équipes de l’AFC Est, mais en avant cela, il faut terminer la saison. Et bien, si possible.
Pronostic : Josh Allen progresse, mais a encore beaucoup de travail à faire dans sa poche. Victoire Dolphins.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Green Bay Packers (6-8-1) – Detroit Lions (5-10)

C’est quand on voit des matchs comme celui de la semaine dernière que l’on se dit que chaque année que passe Aaron Rodgers à ne pas jouer le titre est un gâchis. Avec une performance de choix face aux Jets, le quarterback a ajouté encore un peu plus à sa légende (37/55, 442 yards,2 TDs + 5 courses, 32 yards et 5 TDs). Le problème est que, mise à part donner une première victoire à l’extérieur à son équipe, ce succès n’a servi à rien. Les Packers ne jouent plus les playoffs et l’un des tout meilleurs lanceurs de la ligue (et de l’histoire) ne sera pas en post-saison. Les enjeux sportifs de cette rencontre sont quasiment nuls, mais il n’en reste pas moins important. Pour Davante Adams par exemple. Avec 111 réceptions et 1 386 yards, il réalise une si bonne saison qu’il est sur le point de battre des records de franchise. Avec 2 réceptions, il passerait devant Sterling Sharpe qui détient le record du nombre de réceptions sur une saison. Il lui faudra 134 yards pour surpasser Jordy Nelson (1 519) au nombre de yards sur une saison. Côté Detroit, l’équipe semble totalement à bout de souffle. En attaque, sans Marvin Jones, Kerryon Johnson et Golden Tate, l’équipe n’avance plus. Surtout, elle ne marque plus de points. Elle n’a plus dépassé les 20 unités depuis une défaite face au Bears le 11 novembre. Matthew Stafford n’atteindra pas la barre des 4 000 yards (3 511 yards actuellement) pour la première fois depuis 2010. Preuve de la saison très compliquée qu’il a vécue et qui se terminera dans le Wisconsin dimanche.
Pronostic : À domicile, Green Bay n’a perdu qu’un seul match cette saison. Victoire Packers.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (5-10) – Atlanta Falcons (6-9)

Ce match oppose clairement deux des plus grosses déceptions de la saison 2018. Deux équipes qui espéraient (au moins) être dans la course au moment de ce dernier match. Il n’en est rien et ni Atlanta ni Tampa Bay ne peut atteindre les playoffs. Ce match n’a donc aucun intérêt sportif sauf qu’il peut être utile pour les deux entraîneurs. L’un comme l’autre a déçu et forcément cela amène à se poser des questions sur suite pour eux. À Tampa Bay, Dirk Koetter est en très mauvaise posture. Depuis sa première saison en 2016 avec un bilan de 9-7, il n’a gagné que 10 rencontres et affiche pour l’instant un bilan de 19 succès pour 28 défaites. C’est peu et cela pourrait lui coûter sa place. Surtout que certains choix ont été vivement critiqués cette saison entre ses constants changements de quarterback titulaire et sa décision trop tardive de se séparer du coordinateur défensif, Mike Smith. Pour Dan Quinn, le siège est un peu moins éjectable. Mais il affiche tout de même son pire bilan depuis qu’il a pris le poste (et ce, peu importe le résultat de dimanche). On comprend alors pourquoi les deux techniciens aimeraient terminer la saison sur une bonne note pour laisser une impression positive. En tout cas, même si le match n’aura aucun enjeu, il risque d’être très spectaculaire et agréable à regarder. Lors de leur premier affrontement, les deux équipes avaient inscrit au total 63 points et parcouru 927 yards. Amateurs de football champagne, c’est ici qu’il faut regarder.
Pronostic : Plus en forme que son adversaire du jour Atlanta peut terminer par un succès à l’extérieur. Victoire Falcons.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (5-10) – Miami Dolphins (7-8)
Tampa Bay Buccaneers (5-10) – Atlanta Falcons (6-9)
New York Giants (5-10) – Dallas Cowboys (9-6)
New Orleans Saints (13-2) – Carolina Panthers (6-9)
New England Patriots (10-5) – New York Jets (4-11)
Houston Texans (10-5) – Jacksonville Jaguars (5-10)
Green Bay Packers (6-8-1) – Detroit Lions (5-10)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Washington Redskins (7-8) – Philadelphia Eagles (8-7)
Denver Broncos (6-9) – Los Angeles Chargers (4-11)
Kansas City Chiefs (11-4) – Oakland Raiders (4-11)
Minnesota Vikings (8-6-1) – Chicago Bears (11-4)
Baltimore Ravens (9-6) – Cleveland Browns (7-7-1)
Los Angeles Rams (12-3) – San Francisco 49ers (4-11)
Pittsburgh Steelers (8-6-1) – Cincinnati Bengals (6-9)
Seattle Seahawks (9-6) – Arizona Cardinals (3-12)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Tennessee Titans (9-6) – Indianapolis Colts (9-6)

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
26-Mai à 2:30 TOR 1.73 pariez 2.17 MIL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR