Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] Wild Card week-end : un samedi au Texas, un dimanche en défense

[Preview] Wild Card week-end : un samedi au Texas, un dimanche en défense

On y est. Les playoffs démarrent ce samedi. Après 17 semaines de football, la première sélection s’est enfin faite. Il ne reste plus que 12 équipes qui peuvent prétendre au titre final. Quatre d’entre elles resteront à la maison ce week-end, profitant d’une semaine de repos bien méritée. Pendant que les têtes de série numéro 3 à 6 de chaque conférence vont s’affronter pour accéder au Divisional Round.

Ces quatre premières rencontres de playoffs de la saison se dérouleront sur les terrains des vainqueurs de division. Le samedi aura l’accent texan puisque Houston (face aux Colts) puis Dallas (face aux Seahawks) accueilleront chacun un match sur leur pelouse. Le lendemain, ce seront Baltimore (face aux Chargers) ainsi que Chicago (face aux Eagles) qui seront les hôtes des deux autres rencontres. Deux vainqueurs de division très défensifs qui auront à cœur de museler l’attaque adverse. En tout cas, nous on a hâte.

Coup d’envoi samedi à 22h35
Houston Texas (3) – Indianapolis Colts (6)

C’est le match qui va lancer les hostilités. Cette rencontre aura la particularité d’être un duel de division. En effet, ces deux franchises se sont déjà affrontées à deux reprises cette saison. La première fois en semaine 4. Houston n’a alors gagné aucun match et va lancer sa saison à Indianapolis. Deux field goals de Ka’imi Fairbairn en prolongations vont donner leur première victoire aux Texans (37-34) dans cette saison. Les hommes de Bill O’Brien sont alors lancés et ne vont plus perdre jusqu’à la semaine 14 et une réception… des Colts. Défait à domicile, Indianapolis se venge en allant gagner à Houston. Deux matchs et deux victoires à l’extérieur pour ces formations de l’AFC Sud.

Le duel promet d’être passionnant. D’abord entre les deux quarterbacks. Pour Deshaun Watson, ce sera le premier match de playoffs de sa carrière. Mais avant d’arriver en NFL, le lanceur de Clemson a prouvé qu’il savait être bon dans les moments importants, comme lors des deux finales de playoffs universitaires qu’il ait jouées face à Alabama (820 yards et 7 TDs). En face, Andrew Luck n’a jamais été champion universitaire, mais il a déjà 6 matchs de post-saison derrière lui, dont une finale de conférence lors de la saison 2014. Cette année, l’ancien de Stanford est revenu en force avec sa meilleure saison depuis 2014 justement (4 593 yards, 39 TDs et 15 INTs) et deux performances majuscules face aux Texans. Dans son sillage, T.Y. Hilton, son receveur fétiche, affiche des chiffres exceptionnels face à la défense aérienne de Houston (13 réceptions et 314 yards en deux rencontres cette saison). Son duel à distance avec DeAndre Hopkins promet d’être électrique. Le numéro 10 texan est peut-être ce qui se fait de mieux à ce poste en ce moment. Cette année, il a capté 115 ballons pour 1 572 yards et 11 TDs et surtout n’affiche aucun drop. Impressionnant. Qu’ils soient en attaque ou en défense, les duels que va proposer ce match voudront le coup d’œil et l’équipe qui atteindra le Divisional Round ne sera pas facile à jouer.

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h15
Dallas Cowboys (4) – Seattle Seahawks (5)

Si la NFL a décidé de mettre ce match en « prime time » samedi soir, c’est probablement parce que c’est le plus indécis des quatre. Difficile d’imaginer un scénario à l’avance. Pourtant, ces deux équipes sont plutôt similaires. D’abord parce qu’elles ont le même bilan à la sortie de la saison régulière (10-6). Ensuite, parce que leur attaque est organisée de la même manière. Elles ont un quarterback mobile et surtout un jeu au sol dominant. D’un côté, il y a la meilleure attaque dans ce domaine de la ligue. Seattle, gagne en effet 160 yards par rencontre à la course. De l’autre, c’est tout simplement le meilleur coureur de la ligue. Ezekiel Elliott a terminé en tête du classement des yards gagnés à la course (1 434) auxquels il faut ajouter 6 touchdowns.

Il faut alors se pencher de l’autre côté du terrain. Là, où la défense devra affronter les running backs. Dans ce domaine, les Cowboys sont plus efficaces. Ils n’encaissent que 94,6 yards/match (5e), quand les Seahawks dépassent les 110 yards autorisés (113,2 yards/match, 13e). Autre avantage pour Dallas, le match se jouera dans le AT&T Stadium. À domicile, les Cowboys n’ont chuté qu’à une seule reprise cette saison. C’était face aux Titans (29-14) en semaine 9. Il faut aussi noter que ces deux franchises se sont déjà rencontrées cette saison. En effet, les joueurs de Jason Garrett avaient traversé les États-Unis pour aller jouer au CenturyLink Field. Là-bas, ils avaient chuté (24-13) dans un match que Seattle avait largement dominé. Mais c’était à la fin du mois de septembre, le 23, et depuis Dallas va beaucoup mieux.

Coup d’envoi dimanche à 19h05
Baltimore Ravens (4) – Los Angeles Chargers (5)

Le système de qualification en playoffs est parfois cruel. Alors que les Chargers avaient le meilleur bilan de la conférence AFC, à égalité avec les Chiefs (12-4), ils ont dû se contenter de la deuxième place dans l’AFC Ouest à la faveur d’un bilan face aux adversaires de division moins bon que celui de Kansas City. Résultat, Los Angeles ne remporte pas sa division et doit aller jouer un match à Baltimore durant le Wild Cards Round. Pas un cadeau pour une équipe qui a dominé cette saison. Pour nous en revanche, ça ressemble à Noël après l’heure. En effet, ces deux équipes ont déjà joué l’une contre l’autre. Elles avaient même livré un match magnifique. C’était il n’y a pas si longtemps d’ailleurs, le samedi 22 décembre, pour le compte de la semaine 16. Baltimore devait absolument l’emporter pour garder ses espoirs de playoffs en vie et avait battu Los Angeles (22-10) dans ce qui est peut-être l’un de ses matchs les plus aboutis de la saison. Lamar Jackson avait même dépassé les 200 yards à la passe pour la première fois de sa carrière (12/22, 204 yards, 1 TD + 13 courses et 39 yards).

Surtout, la défense de John Harbaugh avait rendu la tâche très difficile à Philip Rivers. Le quarterback s’était même fait intercepter deux fois. Les pertes de balles seront d’ailleurs la clé dans ce match. En 14 rencontres, Los Angeles n’a commis que 12 turnovers. Sauf qu’en deux semaines, ils en ont accumulé 7 de plus. Pour avoir une chance, il faudra que les Chargers prennent soin du ballon. Cette fois, le match sera dans le Maryland, ce qui donne un avantage aux Ravens même si les coéquipiers de Joey Bosa n’ont perdu qu’une seule fois à l’extérieur (@Rams en semaine 3, 35-23).

Coup d’envoi dimanche à 22h40
Chicago Bears (3) – Philadelphia Eagles (6)

Et pour clotûrer le tout, le champion en titre. À force de s’accrocher, les Eagles sont toujours en course. Et ils espèrent refaire le même coup que l’an dernier. Nick Foles est toujours là, alors pourquoi pas ? La différence est que cette année, si Philadelphia veut faire le doublé, cela passera par des victoires à l’extérieur. La première étape de ce chemin jusqu’au Super Bowl se trouve dans l’Illinois, à Chicago plus exactement. Champions de la division NFC Nord, les Bears sont sûrs de leurs forces. En défense d’abord où ils forment l’escouade qui encaisse le moins de points dans la ligue (17,2 unités/match, 1e en NFL). Une mauvaise nouvelle pour Philadelphia qui possède une attaque moyenne cette saison (22,9 points/rencontre, 18e). Toutefois, depuis que Nick Foles est de retour au poste de quarterback remplaçant, les  hommes de Doug Pederson marquent près de 7 points de plus par match (28,6 unités/rencontre) soit presque un touchdown supplémentaire chaque semaine.

L’autre côté du terrain sera aussi crucial. L’attaque des locaux se base avant tout sur le sol (121,1 yards au sol/rencontre, 11e de la ligue), ce qui permet à Mitch Trubisky d’avoir moins de pression. Mais le quarterback va tout de même affronter l’une des meilleurs lignes défensives de ces playoffs. Des joueurs qui savent élever leur niveau de jeu quand arrivent les matchs couperets. Ce « front seven » est très bon face à la course (96,9 yards autorisés par match, 7e) et le duel face à la ligne offensive et les running backs des Bears sera intéressant.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h35
Houston Texans (3) – Indianapolis Colts (6)
Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 2h15
Dallas Cowboys (4) – Seattle Seahawks (5)
Coup d’envoi dimanche à 19h05
Baltimore Ravens (4) – Los Angeles Chargers (5)
Coup d’envoi dimanche à 22h40
Chicago Bears (3) – Philadelphia Eagles (6)

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Jan à 22:05 NO 1.5 pariez 2.35 LAR
21-Jan à 1:40 KC 1.57 pariez 2.2 NE

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une