Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Dallas Cowboys Résumés Seattle Seahawks

Cowboys – Seahawks (24-22) : Dallas au bout du suspense

6 janvier 2019 2 h 15 min
vs
24
DAL(#4)
22
SEA(#5)

Dallas Cowboys (4) – Seattle Seahawks (5) : 24 – 22

Dallas prend sa revanche ! Battus en semaine 3 à Seattle, les Cowboys ont pu compter sur une défense impeccable au sol et sur ses trois joueurs majeurs en attaque. Les Seahawks ont longtemps cru pouvoir s’imposer grâce à un Russell Wilson (18/27, 233 yards, 1TD – 3 courses, 14 yards, 1TD) toujours aussi efficace dans les moments importants, mais l’absence de jeu au sol aura été fatale à Seattle.

Le moment clé : le touchdown au sol de Dak Prescott

Il reste 7 minutes à jouer quand les Cowboys récupèrent la balle. A ce moment, ils mènent seulement de 3 points. Bien aidé par de bonnes courses d’Ezekiel Elliott mais également par 2 interférences de passes défensives, Dallas se retrouve en zone rouge. En 3&14, Dak Prescott (22/33, 226 yards, 1TD, 1 int – 6 courses, 29 yards, 1TD) voit un espace, s’engouffre dans la brèche et obtient la première tentative. Sur l’action suivante, il va lui même inscrire le touchdown de la victoire sur un QB sneak.

Sur cette série, les Cowboys ont mangé 5 minutes sur le chrono, forcés les Seahawks à prendre leurs 2 derniers temps-morts, et pris pour la première fois du match 2 possessions d’avance.

  Le film du match

Dès le début du match, Dallas se retrouve rapidement devant grâce à un field goal de Brett Maher mais perd sur blessure Allen Hurns. Touché très sévèrement à la cheville, le receveur a été évacué sur civière. Du côté des Seahawks, il faut attendre le second quart-temps pour voir enfin Russell Wilson et les siens obtenir une première tentative. Ils vont enchainer en peu de temps 2 fields goals ce qui leur permet de prendre l’avantage, 3-6.

Les Cowboys réagissent immédiatement et Elliott réveille l’AT&T Stadium avec une course de 44 yards. Prescott finit le travail et trouve Michael Gallup dans la end zone, 10-6. Tout le monde pense se diriger avec ce score à la mi-temps lorsque Tyler Lockett (4 réceptions, 120 yards) remonte le coup de pied d’engagement jusqu’au milieu du terrain. Les Seahawks tentent alors un field goal de 57 yards mais Sebastian Janikowski rate son tir et se blesse sur l’action.

Le début de la seconde mi-temps commence comme la première pour l’attaque de Seattle. En 4&5, à portée pour un long field goal mais sans un vrai botteur, les Seahawks se montrent agressifs et ça paye.

Wilson se charge lui même de finir le travail par un touchdown au sol. La conversion à 2 points est réussie, 10-14.

Mais encore une fois, les Cowboys réagissent immédiatement et Elliott va inscrire, à son tour, un touchdown au sol, 17-14. Après un retour de punt de 51 yards de Tavon Austin pour les Cowboys et une interception de K.J Wright pour les Seahawks, on arrive au moment clé du match et le touchdown de Prescott, 24-14. Avec deux possessions de retard et seulement 2 minutes à jouer, Russell Wilson n’abandonne pas et il trouve une nouvelle fois Tyler Lockett pour un gros gain.

Il trouve ensuite J.D McKissic dans la end zone et ramène son équipe à 2 points, après une nouvelle conversion à deux points réussie, 24-22.

Mais c’est là où l’absence de Janikowski se fait sentir. Au moment de taper l’onside kick, le punter Michael Dickson tente un coup de pied qui ressemble plus à un engagement de rugby et les Cowboys récupèrent la balle sans être inquiété. Dak Prescott peut tranquillement poser un genou au sol et mettre fin à la rencontre.

Le MVP : Ezekiel Elliott

Il a souvent été dit que cette équipe de Dallas ne pouvait pas gagner sans un Ezekiel Elliott déterminant, et il l’a été dans ce match. 26 courses, 137 yards soit une moyenne de 5.3 yards par course et un touchdown, Elliott a su réussir à avancer quand il le fallait, notamment juste avant la mi-temps.

Le flop : le jeu au sol des Seahawks

Seattle a terminé la saison avec une moyenne de 160 yards obtenus par match au sol, ce qui en faisait la meilleure équipe de la ligue dans ce domaine. Aujourd’hui, ils n’ont parcouru que 73 yards. Pire, Chris Carson (13 courses, 20 yards) termine le match avec une moyenne de 1.5 yards par portés. Dans ces conditions, il a souvent été compliqué pour Russell Wilson de faire avancer son attaque.

La stat : 2/13

C’est la réussite des Seahawks en troisième tentative. Conséquence d’un jeu au sol inexistant, Wilson s’est souvent retrouvé à négocier de longues troisièmes tentatives, ce qui n’est jamais facile, surtout à l’extérieur. De leur côté, les Cowboys n’ont pas fait beaucoup mieux vu qu’ils n’ont converti que 4 de leurs 11 tentatives.

La suite

Les Cowboys vont devoir maintenant se déplacer pour disputer le divisional round. Une victoire de Chicago les enverrait à New Orleans tandis qu’un succès de Philadelphie les conduirait à jouer à Los Angeles.

Advertisement
tdabanniereunibet
Parier en ligne avec
6 Sep à 2:20 CHI 1.48 pariez 2.25 GB
8 Sep à 19:00 CAR 2.1 pariez 1.55 LAR
8 Sep à 19:00 CLE 1.33 pariez 2.7 TEN
8 Sep à 19:00 JAX 2.45 pariez 1.4 KC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR