Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens Los Angeles Chargers Résumés 0

Ravens – Chargers (17-23) : Baltimore si loin et si proche…

Soirée difficile pour les Ravens et leur quarterback

Ravens – Chargers (17-23) : Baltimore si loin et si proche…

6 janvier 2019 19 h 05 min
vs
17
BAL(#4)
23
LAC(#5)

Baltimore Ravens (10-6) – Los Angeles Chargers (12-4) : 17-23

Malgré une défense de haut niveau, les Ravens sont tombés à cause de leur attaque et de Lamar Jackson trop longtemps muet. Incapable de lancer le cuir et de faire avancer les siens une grande partie du match, le quarterback rookie a vécu une soirée compliquée pour son premier match de playoffs.

Sans avoir été brillants offensivement, les Chargers auront pu compter sur une défense qui aura étouffé pendant trois quart-temps et demi l’attaque unidimensionnelle des Ravens.

Le moment clé : le touchdown de Melvin Gordon

Devant au score (3-12) et en position de 4e&1 au début du dernier quart, Anthony Lynn fait le choix de jouer la 4e tentative plutôt que de mettre un nouveau field goal. Melvin Gordon donne raison à son entraîneur, puisque le coureur franchit le yard manquant pour s’en aller au touchdown. Avec la conversion à deux points derrière, les Chargers mènent 20 à 3. Un écart trop conséquent à remonter pour ces Ravens et leur attaque malgré le sursaut final.

Le film du match

Trois fumbles en 10 actions et 2 séries. Voilà le début de match catastrophique de l’attaque de Baltimore. Les deux premiers sont dus à Lamar Jackson (14/29, 194 yards, 2TD, 1INT, 1FUM) mais le rookie a la chance de voir le cuir récupéré par son équipe. Kenneth Dixon (3rec, 53 ; 6 courses, 13 yards) n’a pas cette chance et voit la défense des Chargers s’emparer du cuir sur les 15 yards des Ravens.
Une faute défensive permet même aux Chargers de commencer sur les 6 yards de Baltimore. Mais le drive ne se passe pas comme prévu avec une attaque des Chargers bloquée sur ses 3 tentatives et surtout qui perd Melvin Gordon (17rec, 40 yards, 1TD) sur une blessure au genou… Los Angeles finit pas s’en sortir avec un field goal (0-3) mais ce n’est pas cher payé vu le contexte.

Le reste de la première mi-temps suit le même rythme. Baltimore n’avance pas et les Chargers galèrent mais parviennent à grappiller les yards suffisants pour ajouter deux field goals et ainsi mener 9 à 0. A noter que le 3e coup de pied des visiteurs vient à la suite d’une interception malchanceuse lancée par Jackson et un nouveau bon placement de Phillips, déjà auteur du fumble recouvert plus tôt.

Après avoir une nouvelle fois bloquée l’attaque des locaux dans les deux dernières minutes du premier acte, les Chargers ajoutent de nouveau un field goal par l’intermédiaire de Mike Badgley (5/5) juste avant la mi-temps pour mener 12 à 0.

Avec 75 yards en 23 jeux à la mi-temps, l’attaque des Ravens est perdue dans le néant. Les entraîneurs des Ravens doivent trouver une solution s’ils veulent s’en sortir la tête haute. Côté Chargers, ce n’est pas beaucoup mieux avec 135 yards mais les positions de départ des séries ont aidé à aller jusqu’aux field goals. Et tant que la défense forcera Jackson a être muet, il n’y a pas de grosses craintes.

A la reprise, les Chargers se placent d’entrée avec un gros retour sur le coup de pied d’engagement mais ils voient leur field goal bloqué. Derrière, la défense de Baltimore continue à se montrer héroïque en forçant un fumble que CJ Mosley récupère pour amener le cuir sur les 20 yards des Chargers. Seulement l’attaque des locaux patine encore et toujours et doit se contenter d’un field goal (3-12) malgré les 20 petits yards à gagner…

Après un nouveau stop défensif et un punt bloqué, les Ravens peuvent repartir des yards adverses. Encore une fois, l’occassion est gâchée avec un field goal raté par Justin Tucker. Surtout, Baltimore pourrait regretter d’avoir refusé de jouer une 4&1 en territoire adverse alors que le momentum du match semblait changer.

Sur la série suivante, tous les fans de NFL ont le droit à un bel ascenseur émotionnel. D’abord Philip Rivers (22/32, 160 yards) fait remonter son équipe de 60 yards et pense envoyer Derek Watt au touchdown. Pas pour les arbitres, qui ne valident pas le challenge des Chargers. Alors Los Angeles donne la balle à Melvin Gordon pour tuer le match. Le coureur entre dans la end zone mais laisse la balle échapper. Un défenseur des Ravens s’en empare et remonte tout le terrain pour touchdown. Baltimore pense alors revenir à 12-10. Sauf qu’une nouvelle fois le corps arbitral annule l’action et annonce une course sans gain pour Gordon. Derrière, Anthony Lynn fait le choix de renvoyer son coureur sur la 4e. Cette fois c’est la bonne et Los Angeles marque son premier touchdown du soir. LA mène alors 20 à 3 (avec conversion à deux points). Game Over.

Après un nouveau field goal des visiteurs (3-23), Baltimore va enfin réussir sa première série offensive de la soirée à 6 minutes de la fin du match. Lamar Jackson et les siens remontent 75 yards en 8 actions et le drive se conclut sur une réception de 31 yards de Michael Crabtree (2rec, 38 yards, 2TD) pour le touchdown (10-23).

Les Ravens font même mieux que sauver l’honneur lorsqu’un Jackson survolté conduit un nouveau beau drive qu’il conclut en trouvant une nouvelle fois Crabtree dans la end zone (17-23) à deux minutes du terme. En stoppant une nouvelle fois l’attaque de Rivers, la défense permet même à Baltimore d’avoir l’opportunité de pouvoir l’emporter en récupérant le cuir avec 50 secondes à jouer.

Mais comme un symbole de cette soirée, Lamar Jackson finit par perdre le ballon mi-terrain. Le cuir est alors récupéré par Melvin Ingram et permet aux Chargers de remporter un match qu’ils dominaient au bout du suspense. Chargers Style.

Le MVP : Melvin Ingram

2 sacks, 2 plaquages pour perte, 2 QB hits et le fumble recouvert de la victoire. Avec une telle ligne de stat, Ingram apparaît forcément comme un candidat pour le titre de MVP de ce match. Au-delà des chiffres, Ingram symbolise la pression constante mise sur Lamar Jackson pour étouffer toute initiative du rookie. En tenant Jackson muet plus de 3 quart-temps, c’est surtout comme ça que les Chargers ont gagné.

Mention à Adrian Philips auteur de une interception et d’un fumble recouvert.

Le flop : Lamar Jackson

Difficile de donner un autre nom. Oui, le rookie a des circonstances atténuantes, comme la très faible prestation de sa ligne offensive ou les jeux appelés par ses coaches, mais quand même… Avant ses touchdowns à la passe en fin de match, Lamar Jackson en était à 6/15, 72 yards et 1 interception en 45 minutes. Une prestation catastrophique qui a rendu l’attaque des Ravens bien trop unidimensionnelle et muette. La marche était trop haute pour le rookie, a lui d’apprendre et sa fin de match laisse penser qu’il en a les capacités.

La stat : 10

10 comme le nombre de passes lancées par Lamar Jackson avant la première série à touchdown pour les Ravens. 10 passes lancées en 45 minutes ! Sans grande surprise avec une attaque aussi unidimensionnelle, les Ravens se sont compliqués leur mission.

La suite

La semaine prochaine les Chargers iront défier les Patriots chez eux. Un match qui s’annonce passionnant entre ces deux équipes et une confrontation qui n’aura rien à voir pour la défense des Chargers.

Côté Baltimore, la franchise est arrivée en playoffs grâce à sa défense mais aussi avec la dynamique apportée pour le rookie. Cette fois la marche était trop haute mais cela fait parti de l’apprentissage.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Mar à 18:00 NYK 4.7 pariez 1.2
24-Mar à 22:30 MIL 1.08 pariez 8 CLE
24-Mar à 23:00 IND 2.05 pariez 1.75 DEN
25-Mar à 0:00 TOR 1.17 pariez 5 CHA

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une