Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match 0

[Preview] Divisional Round week-end : des retrouvailles et Los Angeles en playoffs

[Preview] Divisional Round week-end : des retrouvailles et Los Angeles en playoffs

Le Divisional Round est probablement le plus beau week-end de NFL. Tout est réuni. Il y a 4 matchs ce qui est suffisant pour tous les apprécier sans en perdre une miette. Il ne reste plus que 8 équipes et ce sont les meilleures de chaque conférence. Après 3 victoires à l’extérieur le week-end dernier, ce sont désormais les têtes de séries numéro 1 et 2 qui accueillent les rencontres.

Ce Divisional Round démarrera dès samedi 22h35 avec des retrouvailles entre Kansas City et Indianapolis qui nous avaient livré un grand match la dernière fois qu’ils s’étaient croisés en post-saison. Il y aura ensuite les deux équipes de Los Angeles (Rams et Chargers) sur le pont, à cheval entre samedi soir et dimanche en début de soirée. Avant de terminer avec la meilleure équipe de la NFL, New Orleans, qui reçoit le champion en titre. Rien que ça. Un beau programme en somme.

Coup d’envoi samedi à 22h35
Kansas City Chiefs (1) — Indianapolis Colts (6)

C’est la première fois que les Chiefs sont la tête de série numéro 1 de l’AFC depuis 1995. Grâce à leur saison magnifique, ils ont gagné le droit de recevoir cette demi-finale de conférence après une semaine de repos ainsi que la finale de conférence (s’ils y arrivent). Pourtant on a l’impression que c’est presque un cadeau empoisonné pour eux. Samedi, Kansas City accueille en effet Indianapolis, sa bête noire en playoffs. En post-saison, ces deux franchises se sont affrontées à 4 reprises. Le Colts se sont imposés à chaque fois. Beaucoup se rappellent encore du dernier match de playoffs entre les coéquipiers d’Andrew Luck et les Chiefs. Kansas City menait de 18 points (38-10) dans troisième quart-temps. Indianapolis était finalement revenu pour l’emporter et atteindre la finale de conférence en 2014 (45-44).

La différence est que cette fois le match se passera à l’Arrowhead. Un avantage pour Kansas City mais attention tout de même, la franchise n’a plus gagné dans son stade en playoffs depuis 1993. En tout, cela fait 6 défaites consécutives dans son enceinte en post-season. Dans ce match, on attends de voir l’affrontement entre la ligne offensive des Chiefs et la protection d’Andrew Luck. Après J.J. Watt ou Jadeveon Clowney, la ligne offensive de Frank Reich doit maintenant gérer les cas Justin Houston, Dee Ford ou Chris Jones. Ce ne sera pas facile, mais cela va conditionner la capacité (ou pas) des visiteurs à avancer. Le reste, ce sera à Andrew Luck de jouer. On pari en tout cas que Patrick Mahomes saura répondre. Le probable futur MVP va jouer sa première rencontre de playoffs et on est curieux de savoir comment il va réagir.

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 2h15
Los Angeles Rams (2) – Dallas Cowboys (4)

La première équipe de Los Angeles reçoit son match de playoffs. Un affrontement face à Dallas en « prime time » samedi soir. Pile une semaine après la victoire à l’arrachée des Cowboys contre Seattle la semaine dernière. Forcément, quand on pense à cette demi-finale de conférence, on pense immédiatement aux deux running backs. On a là les deux meilleurs coureurs de la NFL : Ezekiel Elliott et Todd Gurley. Le premier a accumulé 1 434 yards cette année ainsi que 9 touchdowns pendant que le deuxième affiche 1 251 yards et 21 touchdowns. Des statistiques impressionnantes pour deux joueurs qui seront la clé offensive de leur équipe respective.

Du coup, malgré une défense où le talent regorge, stopper le jeu au sol n’est pas une qualité pour les Rams. Los Angeles affiche en effet la plus mauvaise moyenne de yards autorisés par course (5,1 yards/course). Ce qui n’est pas bon signe quand on se prépare à affronter un joueur qui gagne lui 4,7 yards à chaque fois qu’il porte la balle. De l’autre côté du ballon, Todd Gurley n’a plus joué depuis la semaine 15. Le repos devrait lui avoir fait du bien mais pas sûr tout de même qu’il soit à 100%. Défaits lors du Wild Cards Round l’an dernier face aux Falcons (26-13), les hommes de Sean McVay doivent cette année passer le cap et s’imposer à domicile pour rejoindre la finale de conférence. La pression sera sur eux samedi soir.

Coup d’envoi dimanche à 19h05
New England Patriots (2) — Los Angeles Chargers (5)

Boston vs. Los Angeles. Dans un autre sport, c’est une rivalité légendaire. Au football, beaucoup moins. Depuis que les Chargers sont partis plus au nord de la Californie, c’est la première fois que les deux franchises s’affrontent. Avant ça, il faut remonter à 2007, il y a plus de 10 ans, quand les Chargers étaient encore à San Diego. New England avait battu Philip Rivers et les siens en finale de conférence pour se hisser au Super Bowl. Il faut dire que c’est une constante. Le quarterback n’a jamais battu les Patriots en post-saison (0-2). Pire, il n’a jamais battu New England alors que Tom Brady était titulaire (0-5). Sa seule victoire est arrivée lors de la saison blanche du numéro 12.

Désormais le temps presse pour Rivers. S’il veut vaincre sa bête noire et ajouter une vraie épopée en playoffs à sa carrière il doit le faire cette année. Les Chargers ont livré une superbe saison régulière et se sont sortis du piège des Ravens la semaine dernière. Ce dimanche, la rencontre devrait être plus enlevée, ce qui pourrait plus convenir aux visiteurs. Le problème, c’est que Melvin Gordon pourrait ne toujours pas être à 100%. De leur côte, les hommes de Bill Belichick ont pu profiter de leur semaine de repos pour analyser leur futur adversaire. Et on le sait, ils sont redoutables dans ces situations. Après une saison en dent de scie, ils font leur entrée dans ces playoffs. Ils n’ont plus perdu à ce stade de la compétition depuis 2010.

Coup d’envoi dimanche à 22h40
New Orleans Saints (1) – Philadelphia Eagles (6)

L’affiche a de quoi exciter. D’un côté, la meilleure équipe de la NFL cette saison. De l’autre, le champion en titre toujours accroché à son trophée. À la fin du week-end une des deux ne sera plus de la partie. Sur le papier, les Saints sont (largement) au-dessus. Sauf que depuis deux ans, Philadelphia et Nick Foles semblent déjouer tous les pronostics quand arrivent les matchs couperets. Cette fois-ci la montagne à gravir et immense. Ces deux équipes se sont déjà affrontées. C’était en semaine 11 et New Orleans n’avait fait qu’une bouchée de leurs adversaire (48-7). Drew Brees avait lancé pour 4 TDs alors que Carson Wentz avait envoyé 3 INTs.

Quoi qu’ils aient fait lors de ce match de novembre, il va falloir faire mieux. Notamment en défense. Jim Schwartz et son escouade défensive blitz rarement (autour de 20%, le ration le plus bas de la ligue), mais il faudra peut-être utiliser ce système plus souvent pour désorienter l’attaque des Saints.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h35
Kansas City Chiefs (1) — Indianapolis Colts (6)
Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 2h15
Los Angeles Rams (2) – Dallas Cowboys (4)
Coup d’envoi dimanche à 19h05
New England Patriots (2) — Los Angeles Chargers (5)
Coup d’envoi dimanche à 22h40
New Orleans Saints (1) – Philadelphia Eagles (6)

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
15 Nov à 3:20 CLE 1.55 pariez 2.1 PIT
17 Nov à 20:00 BAL 1.38 pariez 2.5 HOU
17 Nov à 20:00 CAR 1.33 pariez 2.7 ATL
17 Nov à 20:00 DET 2.5 pariez 1.38 DAL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR