Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New York Giants War Room

[Intersaison] War Room : New-York Giants, place à la jeunesse !

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Saquon Barkley a décroché le titre de rookie offensif de la saison 2018 pour s’établir directement parmi les leaders des G-Men. Reste désormais à reconstruire une partie de l’effectif autour de lui.

Tour d’horizon du vestiaire bleu.

LES TAULIERS

1. Saquon Barkley (RB)
2. Odell Beckham Jr. (WR)
3. Landon Collins (S)

Autour de qui articuler cette équipe ? Sans grande surprise, les Giants doivent consolider l’équipe autour de ses stars offensives. Odell Bekcham a encore fait une saison à plus de 1000 yards et avec son contrat longue durée, il ne bougera pas. Avec Saquon Barkley (2028 yards sol+air, 15 TD), New-York a trouvé un talent rare qui a réussi plus d’une fois à faire avancer son équipe. En défense, Landon Collins, dont le contrat rookie se finit cette intersaison, fait office de pierre angulaire dans une escouade défensive qui peut manquer de talent. Si le safety n’est pas toujours le plus régulier, il n’en reste pas moins que les Giants n’ont pas de quoi se séparer de leurs rares talents.

LES INDÉSIRABLES

1. Oliver Vernon (OLB)
2. Jonathan Stewart (RB)
3. Reth Ellison (TE)

Ici mélange entre gros salaires et joueurs inutiles. Si Vernon reste un défenseur de bon niveau, il traîne son contrat en boulet. A 19 millions par an, difficile de dire que la production de Vernon (et ses absences pour blessure) est satisfaisante. En s’en séparant, New-York économisera quasiment 12 millions et pourra faire place aux jeunes. Quand à Jonathan Stewart et Reth Ellison ce sont deux vétérans trop payés pour leurs productions respectives. New-York pourrait leur trouver des remplaçants via d’autres voies.

A noter que des joueurs comme Janoris Jenkins ou Alec Ogletree pourraient être des coupes intéressantes financièrement mais les deux joueurs semblent être des piliers pour Pat Shurmur donc…

LA PROMOTION INTERNE

Lorenzo Carter (LB)

Drafté en 2018, le linebacker n’a joué que 2 matchs en tant que titulaire cette saison. Si tout n’a pas été bon, Carter finit quand même la saison avec 4 sacks notamment. En partant du principe que New-York devrait se débarrasser d’Oliver Vernon, alors il semble opportun pour les Giants de laisser les commandes du pass-rush à Lorenzo et d’en faire l’outside linebacker titulaire de cette équipe. Avec une saison de plus au compteur, s’il passe un cap alors il sera la première menace de l’équipe et surtout sur un contrat rookie, tout bénef pour les Giants donc.

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS (pronostics)

1. Landon Collins (S) IN
2. Aldrick Rosas (K) IN
3. Jamon Brown (G) IN
4. John Halapio (C) IN
5. Josh Mauro (DL) IN
6. Kerry Wynn (DE) OUT
7. Zak Deossie (LS) IN
8. BW Webb (CB) IN
9. Mario Edwards (DE) IN
10. Curtis Riley (CB) OUT

Outre la star Landon Collins (qui pourrait être gardé avec un franchise tag), les Giants auront quelques titulaires sur le marché à conserver. D’abord Aldrick Rosas (K) qui s’est montré très précis cette saison et devrait être resigner. Sur la ligne offensive, Jamon Brown et Halapio ont le potentiel pour être le guard gauche et le centre titulaire de cette équipe, ils ne devraient donc pas partir. Le reste des joueurs listés sont surtout des joueurs de devoir et qui peuvent apporter de la profondeur au banc à moindre coût. Leur maintient dans l’effectif dépendra des opportunités de la free agency.

LES BESOINS

1. Edge rusher
2. Quarterback
3. Tackle
4. Cornerback
5. Linebacker

Avec seulement 18 sacks l’an dernier, les Giants ont besoin de mettre la pression plus souvent sur le quarterback adverse. En partant du principe qu’Oliver Vernon ne rempilera pas du côté de la Grosse Pomme, New-York aurait tout intérêt à se chercher un playmaker défensif dans ce secteur. A côté de ça, l’autre grand chantier est la succession d’Eli Manning. Que le vétéran soit conserver ou non, New-York doit avoir une solution de rechange en cours de saison que cela soit par le marché ou la Draft. Enfin les Giants auraient bien besoin de renforcer la droite de leur ligne offensive ou encore de se trouver un cornerback n°2 à l’opposé de Janoris Jenkins.

LA CIBLE

Jadeveon Clowney (OLB, Texans)

On l’a dit, les Giants ont besoin de joueurs capables de mettre la pression sur le quarterback adverse. Si Carter est une solution interne, New-York aurait tort de se priver d’aller chercher un autre pass-rusher. Ralenti par des blessures en début de carrière, Clowney n’a eu cesse de progresser ces dernières saisons. Très bon pass-rusher, le Texan est en plus excellent contre le course, et c’est pourquoi on le préfère à Dee Ford. Le défenseur doit encore pouvoir progresser et souhaitera peut-être sortir un peu plus de « l’ombre » de JJ Watt à Houston.

LE SANG NEUF

Dwayne Haskins (QB)

Et si 2019 était enfin l’année pour préparer la succession d’Eli Manning ? Ce n’est pas impossible, loin de là… Déjà l’an dernier le propriétaire des Giants voulait drafter un quarterback. Le manager ne l’avait pas écouté mais il ne pourra peut-être pas faire ça une 2e année de suite. D’autant plus qu’Eli Manning semble lessivé, que les Giants draftent en 6e position et qu’il faut bien préparer la suite un jour.

Selon mes collègues spécialistes Draft, Dwayne Haskins est le rookie qui correspond le mieux à ce besoin. Considéré comme le meilleur prospect de sa classe depuis que Justin Herbert a décidé de rester à Oregon, Haskins a lancé pour 4,831 yards et 50 touchdowns pour 8 interceptions en 2018. Plus que les records battus, c’est sa capacité à être précis tout en lançant rapidement qui a impressionné dans la seconde partie de saison. Coach Shurmur utilise souvent Eli Manning en shotgun pour des passes courtes et intermédiaires. Un système qui conviendrait parfaitement aux qualités de Dwayne Haskins, en plus des read options avec Saquon Barkley.

Si les Giants ne sont pas convaincus par Haskins, ils pourraient se retourner vers un tackle droit comme Jonah Williams ou un cornerback comme Byron Murphy.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR