Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Jacksonville Jaguars War Room 0

[Intersaison] War Room : Jacksonville Jaguars, un seul être vous manque

[Intersaison] War Room : Jacksonville Jaguars, un seul être vous manque

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Les Jaguars. La franchise la plus « Européenne » de la NFL avec son match annuel à Londres. Sa mascotte qui saute à l’élastique, son président à moustache, sa piscine dans les tribunes et son Bortles (ah non ça c’était avant). Après une saison ô combien décevante, la direction a choisi la stabilité en conservant l’entraineur Doug Marrone :

« Je suis enthousiaste à l’idée de prouver que je peux redresser la situation. En tout cas, je peux vous promettre que si ce n’est pas le cas, ce ne sera pas en raison d’un manque d’efforts » (conférence de presse après le dernier match 2018 face aux Texans)

LES TAULIERS

1. Calais Campbell (DE)
2. Telvin Smith (LB)
3. Jalen Ramsey (CB)

Calais Campbell justifie son salaire important sur le terrain (25 sacks en 2 saisons) et en-dehors. Son attitude de leader et de mentor pour ses coéquipiers est louée. En plus de son engagement pour la communauté. Telvin Smith est sur le même mode. Jalen Ramsey, s’il parle parfois un peu trop, reste un joueur décisif sur lequel une franchise peut construire.

Le problème de cette franchise est visible dès l’énoncé des « tauliers » : les trois jouent en défense. Sans quarterback de bon niveau, Leonard Fournette avec son statut de numéro 4 de la draft aurait du être celui-là. Cependant, en plus de blessures l’écartant trop souvent des terrains, son comportement a posé question en fin de saison : insulte envers un fan deux semaines après une suspension pour bagarre contre les Bills. L’argent garanti sur son contrat ne l’est plus (7M).

Sa présence dans l’effectif en 2019 semble néanmoins garantie, à lui de prouver qu’il peut devenir un élément moteur de la franchise.

LES INDÉSIRABLES

– Malik Jackson (DT)

Arrivé après sa victoire au Super Bowl, Malik Jackson devrait gagner 15 millions de dollars en 2019. Trop pour un joueur qui signe 3,5 sacks en 2018. Trop pour un joueur dont le remplaçant a été drafté l’an passé au 1e tour : Taven Bryan. Trop une année où avec le numéro 7 de la draft, les Jaguars auront la possibilité de choisir entre caviar et foie gras à cette position.
La franchise floridienne, ayant un espace limité dans la masse salariale, doit absolument faire une ou deux coupes importantes, dans le but de libérer du cash pour un quarterback à la free-agency.

– Marcell Dareus (DT)

Pour les mêmes raisons énoncées concernant Malik Jackson. L’ancien des Bills doit gagner 10M en 2019 et, pour ceux familiers avec les contrats, sa coupe ne génèrerait aucune dead money (aucun argent restant garanti si coupe).

LA PROMOTION INTERNE

Ronnie Harrison (S)

Si les dirigeants ont décidé de se séparer de Barry Church, c’est avant tout car Ronnie Harrison a montré en 2018 que son rôle mérite de prendre de l’ampleur dans l’escouade défensive. Défenseur polyvalent sur la ligne arrière, il a en plus l’avantage de coûter moins d’un million par an sur les trois prochaines années.

Harrison en défense sur Derrick Henry des Titans

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS (pronostic)

– WR Donte Moncrief (OUT)
– RB TJ.Yeldon (OUT)
– G AJ.Cann (OUT)
– OT Erek Flowers (OUT)
– WR Rashad Greene (OUT)
– CB Tyler Patmon (OUT)

L’équipe a avant tout besoin de libérer de la masse salariale. Avec le recrutement de Carlos Hyde, de Thomas Rawls et l’investissement d’un haut choix de draft sur Leonard Fournette en 2017, la présence de Yeldon ne parait pas indispensable. Cependant son utilisation à la passe risque de manquer (487 yards et 4 TDs). Le CB Patmon n’a pas démérité mais avec Bouye, Hayden, Ramsey et de la trésorerie a engranger, sa signature passe au conditionnel.

Le guard AJ.Cann a démontré sur le tard qu’il pouvait jouer dans cette ligue cependant, son niveau ne semble pas supérieur à un joueur que la franchise peut trouver au 2e ou 3e tour de la draft 2019, pour moins cher.

LES BESOINS

1- Quarterback
2- Ligne Offensive
3- Tight-end
4- Receveur
5. Linebacker

Les Jaguars ont-ils besoin de renouveau au poste de quarterback ? Question ou ironie, à vous de voir.  Le nouveau quarterback aura en tout cas besoin d’être mieux protégé (53 sacks concédés, seules deux équipes en ont subies davantage). L’option de glisser Cam Robinson à l’intérieur ne parait pas farfelue tant le joueur est costaud mais trop souvent dépassé en vitesse.

Austin-Sefarian Jenkins n’a joué que 5 matchs en 2018. 43 matchs en 7 saisons NFL (6 matchs en moyenne/saison). Le probable nouveau quarterback aura sans doute besoin d’un joueur, à un poste souvent nommé « le meilleur ami du quarterback ».

Dede Westbrook, DJ.Chark, Marquise Lee ou même Keenan Cole, l’escouade ne manque pas de talent. Mais manque d’un vrai receveur numéro 1. Un qui fait bouger les chaines match après match.

LA CIBLE

Nick Foles (QB)

Blake Bortles sur le banc dans le dernier quart de la saison. Cody Kessler pas plus convaincant. Une classe de draft loin du talent de la cuvée 2018. Trois arguments faisant du poste de quarterback une priorité lors de la free-agency. De plus un nouveau coordinateur offensif est arrivé : John DeFilippo.

Un coach davantage réputée pour ses appels aériens que pour son jeu au sol donc, si la franchise ne va pas totalement changer de philosophie, l’attaque devrait être plus équilibrée en terme d’alternance passe/course. Pour cela, un meilleur lanceur est nécessaire. Un coach de l’attaque qui a déjà travaillé avec Foles chez les Eagles alors qu’une rumeur fait état d’un accord pour un échange entre les deux franchises.

Joe Flacco voire Teddy Bridgewater représentent également des cibles potentielles pour une équipe semblant armée pour aller loin (à un quarterback près ?)

Nick Foles en Floride en 2019 ?

LE SANG NEUF

Jonah Williams (OT, Alabama)

Cam Robinson a joué deux matchs en 2018 avant de se blesser. Si les rapports parlaient d’un joueur voyant sa saison terminée, il est néanmoins revenu pour le dernier match contre Miami. Sa production en 2017 fut entachée par des pénalités pour un joueur paraissant parfois trop lent pour bloquer les pass-rushers rapides. Jonah Williams qui, selon ProFootballFocus, n’a autorisé en saison régulière que 9 pressions sur son QB en 410 snaps de jeu à la passe, pourrait le suppléer à gauche. Robinson pourrait alors glisser à droite comme guard ou tackle.

Autres choix crédibles : Dwayne Haskins (QB, Ohio State), Christian Wilkins (DT, Clemson), DK.Metcalf (WR, Ole Miss)

En 2017, les Jaguars et les Titans se sont qualifiés pour les playoffs. En 2018, ce sont les Texans et les Colts. Souvent dénigrée à tort, la division AFC Sud est sans nul doute une des plus homogènes de la ligue. Les Jaguars sauront-ils prendre les bonnes décisions pour l’emporter à nouveau ?

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une