Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Oakland Raiders War Room 0

[Intersaison] War Room : Oakland Raiders, Chucky veut piller la draft

[Intersaison] War Room : Oakland Raiders, Chucky veut piller la draft

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Oakland Raiders. Du « Just Win Baby » au fameux black hole, de coach Madden au plus célèbre de tous les punters (ce sont des personnes aussi) : Ray Guy. 25 joueurs au Hall of Fame (plus Al Davis) : Warren Sapp, Charles Woodson ou Randy Moss pour les plus récents. Quatre plus anciens donnent leurs noms pour les récompenses annuelles en football universitaire : Biletnikoff (meilleur receveur), Guy (punter), Hendricks (defensive-end) et Lott* (défenseur). *(okay il a beaucoup plus joué avec les 49ers mais Raiders un jour…)

Au mois de Janvier 2018, Mark Davis donne 100 millions de dollars à Jon Gruden. Deux mois plus tard, lors du NFL Combine, il déclare :

« Je ne vais pas me servir des GPS et de tous ces machins. Des personnes le feront sans doute pour moi mais je pense que l’ancienne méthode est toujours la meilleure »

LES TAULIERS

1. Derek Carr (QB)
2. Tahir Whitehead (LB)
3. Maurice Hurst (DT)

Derek Carr est-il vraiment le leader ? S’il affirme être un meilleur quarterback malgré une saison en deçà des attentes, son rôle ne semble pas aussi solide que celui habituellement dévolu à un franchise quarterback. Néanmoins et sauf énorme surprise, il devrait à nouveau être le chef d’orchestre de l’escouade offensive.

Tahir Whitehead vient d’arriver mais il est déjà un taulier. Une seule saison mais quelle saison : 126 plaquages dont 89 solo. 126 représente le double du second dans l’équipe et le neuvième total de la ligue.

Si Karl Joseph, malgré de récents propos, veut tenter de combler l’immense vide que le départ de Khalil Mack a laissé (en plus du sportif), sa production sur le terrain ne lui permet pas pour l’instant d’obtenir une légitimité dans ce domaine :

« Je veux être un leader. Je l’ai dis à coach Gruden et à Paul Guenther (coordinateur défensif). Ce n’est pas un rôle facile mais je veux le tenir » (NBCsports, 21 decembre 2018)

Seulement rookie, Maurice Hurst est déjà un titulaire au poste de defensive tackle, presque un taulier (cela dénotant également le manque dans ce domaine). Son nombre de snaps joués va continuer d’augmenter. Une anomalie cardiaque lui a valu d’être sélectionné bien plus tard que son talent aurait du le lui permettre : 140e de la draft 2018.

13 matchs et 4 sacks plus tard, il est une des rares satisfactions de la saison 2018 des silver & black.

Mo Hurst, un atout au milieu de la Dline des Raiders

LES INDÉSIRABLES

– Reggie Nelson (S)

Le joueur aura 36 ans lorsque la saison reprendra.  Sa saison 2015 semble loin ( 14 passes défendues et 8 interceptions avec les Bengals). Depuis, si sa première saison du côté d’Oakland fut bonne (12 passes défendues dont 5 INTs), sa production décline. Avec déjà un Nelson en attaque et un autre en défense (Nick, cornerback), il semble désormais celui de trop.

– AJ.McCarron (QB)

Signé en 2018 pour être le remplaçant de Derek Carr, le mari de Katherine Webb voit sa place remise en question avec la signature de Nathan Peterman. La franchise ne gardera sans doute pas les deux et l’ancien de l’université de Pittsburgh a l’avantage de coûter moins cher.

LA PROMOTION INTERNE

– Jared Cook (TE)

Cook n’est plus tout jeune à 31 ans mais avec 896 yards et 6 touchdowns en 2018, sa présence est souhaitable en 2019. Le tight-end est souvent surnommé « le meilleur ami du quarterback » et ce n’est pas comme si les Raiders avaient déjà dans l’effectif un jeune joueur à cette position pour le remplacer.

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS (pronostic)

– TE Jared Cook (IN)
– RB Marshawn Lynch (OUT)
– CB Rashaan Melvin (IN)
– S Marcus Gilchrist (IN)
– S Reggie Nelson (OUT)
– DT Jonathan Hankins (OUT)
– RB Doug Martin (OUT)

Le cornerback Rashaan Melvin a bien digéré la transition entre Indianapolis et Oakland. Dans une unité jeune (Conley, N.Nelson, Joseph), il est aussi un élément moteur sur lequel l’équipe peut compter. Il devrait logiquement obtenir un nouveau contrat.

Les signatures de Gilchrist (58 plaquages et 3 interceptions) et de Doug Martin vont dépendre des joueurs que la franchise saura attirer (ou pas) au mois de mars.

LES BESOINS

1. Ligne défensive
2. Safety
3. Linebacker
4. Coureur
5. Receveur
6. Ligne offensive

L’expérience Beast Mode s’étant révélée davantage sympathique qu’efficace, les Raiders ont besoin d’un vrai coureur numéro un. Les départs de Khalil Mack et d’Amari Cooper ont eux laissés un vide à leurs positions respectives. Concernant le remplacement du premier, la draft 2019 est remplie de joueurs talentueux à cette position et les Raiders ont trois 1e tour de draft. La free-agency est également une option et des joueurs comme Jadeveon Clowney (Texans), DeMarcus Lawrence (Cowboys) ou Brandon Graham (Eagles) seront sans doute des pistes explorées.

Tahir Whitehead s’est avéré être une bonne signature lors de la free-agency 2018 mais cette unité a besoin de renforts pour encadrer les jeunes Lee et Cabinda. L’escouade de receveurs nécessite également au moins deux renforts. Avec 4 choix de draft dans les 36 premiers, le nouveau manager général, Mike Mayock, a de quoi améliorer l’effectif avec de jeunes talents.

Sur la ligne offensive les joueurs avec un gros contrat (Osemele, Hudson et Jackson) n’ont pas été à la hauteur en 2018 : 52 sacks concédés (seul quatre équipes font pire).  Le retour de Donald Penn peut apporter quelque chose mais à 35 ans, il ne peut être le sauveur. En 2018, Kolton Miller a concédé 16 sacks et Brandon Parker 10 ! 26 sacks et 18 pénalités à eux deux ! Derek Carr en garde encore le souvenir sur son corps et dans son esprit. Constamment sous pression, il n’a pu exprimer ses qualités en étant trop souvent obligé de se débarrasser du ballon au plus vite.

L’expérience est précieuse à ce poste, l’attitude également : entraineur de l’équipe North au Senior Bowl la semaine dernière, Jon Gruden a pu apprécier le jeu et l’agressivité du tackle droit Dalton Risner. Il en devient une possibilité en fin de 1e tour.

LES CIBLES

– Mark Ingram (RB, Saints)

Gruden a démontré sa préférence pour un jeu de course via un joueur puissant. Ground and pound. Mark Ingram est puissant et talentueux alors que les Raiders ont un gros chèque à disposition. Deal ? Les Raiders ont environ 80M de dollars à dépenser, si le projet sportif semble plus séduisant du côté de la Nouvelle-Orléans, l’histoire nous apprend à ne jamais sous-estimer le pouvoir de l’argent.

– Earl Thomas (S, Seahawks)

Si la défense des Raiders manque de talent, elle a aussi besoin de leadership. Earl Thomas a les deux. Ne se sentant pas assez considéré par sa franchise de Seattle, E.T pourrait chercher maison avec une équipe en reconstruction en y étant à la fois, un joueur d’impact ainsi qu’un exemple pour les jeunes joueurs (Hurst, Key, Hall, Conley, Joseph). Suivant le même principe, qualité sportive/leadership/besoin à ce poste, le nouveau duo en charge pourrait tenter d’attirer le linebacker des Ravens de Baltimore, CJ.Mosley.

LE SANG NEUF

– Kelvin Harmon, WR, North Carolina State

Après avoir (fort probablement) sélectionné un défenseur avec le choix numéro 4, le tandem Gruden-Mayock sera tenté de trouver un WR1 pour Derek Carr avec le choix des Bears ou avec celui des Cowboys. Harmon est grand, costaud et a de bonnes mains. Son jeu physique, pour se débarrasser du marquage ou comme bloqueur dans le jeu de course, fait de lui un fit pour l’attaque souhaitée par Jon Gruden.

Autres choix crédibles pour un receveur en fin de 1e tour : AJ.Brown (WR, Ole Miss), Hakeem Butler (WR, Iowa State), Deebo Samuel (South Carolina), N’Keal Harry (WR, Arizona State)

Qui sait ? Qui sait si en 2019, après deux ou trois signatures de joueurs confirmés, après une draft ajoutant quelques jeunes loups talentueux, qui sait si cette équipe ne va pas surprendre tout le monde en 2019 ? 2020 ? Au pire, la franchise n’aura pas perdu d’argent. Jon Gruden l’affirme :

« Si je n’y arrive pas, je ne prendrai pas l’argent. Et puis, qui peut affirmer que je vais vivre encore dix ans ? » (USA Today)

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
8 Déc à 20:00ATL1.45pariez2.3CAR
8 Déc à 20:00BUF2.85pariez1.3BAL
8 Déc à 20:00CLE1.25pariez3.1CIN
8 Déc à 20:00GB1.08pariez5.1WAS

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une