Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New York Jets War Room 0

[Intersaison] War Room : NewYork Jets, prêt pour le décollage ?

[Intersaison] War Room : NewYork Jets, prêt pour le décollage ?

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

J.E.T.S Jets Jets Jets. Le gang green a désormais un quarterback. Hourra ! Après Mark Sanchez, Geno Smith, Ryan Fitzpatrick, Bryce Petty et Josh McCown, sans parler de Christian Hackenberg. Joe Namath, légende de la franchise avec qui il a remporté le Super Bowl III, à son avis sur la question :

« Oui j’aime Sam Darnold, il est bon. Mais maintenant il faut bien l’entourer : jeu de course, une ligne offensive digne de ce nom et une défense » (HBO)

LES TAULIERS

1. Sam Darnold (QB)
2. Leonard Williams (DT)
3. Jamal Adams (S)

L’énoncé des « tauliers » donnent déjà une image de cette franchise : du talent mais beaucoup (trop ?) de jeunesse. Darnold a montré du potentiel en 2018, suffisamment pour que l’équipe construise autour de lui. Leo Williams, lui, est depuis sa draft en 2015 une satisfaction (17 sacks, 85 QB hits en 4 saisons). 2019 est la dernière année de son contrat rookie, nul doute qu’une prolongation est à l’étude.

Jamal Adams justifie pleinement sa sélection dans le top 10 de la draft 2017 (6e). En 2018 il signe 115 plaquages dont 3,5 sacks, 3 fumble forcés et 12 passes défendues. Leader sur le terrain, il l’est également dans le vestiaire. Il sait même comment faire pour se mettre les fans dans la poche :

L’INDÉSIRABLE

– Bilal Powell (RB)

Bilal Powell n’a jamais atteint la barre des 800 yards dans une saison. Il n’a accomplit que par deux fois une saison complète (16 matchs) en 8 ans en raison de diverses blessures. Mais ces deux faits ne sont pas la raison pour laquelle il semble désormais indésirable. Celle-ci est simple : il est un running-back âgé de 30 ans.

LA PROMOTION INTERNE

– Henry Anderson (DE)

Henry Anderson, après trois saisons mitigées avec les Colts, semble avoir trouvé sa vitesse de croisière avec 7 sacks en 2018. Le natif d’Atlanta a été échangé par les Colts contre un 7e tour de draft, choix payant pour la défense des Jets. En trois saisons, il rate 19 matchs (sur 48) avec des Colts jouant dans un schéma défensif 34. Le passage en 43 sous Matt Eberflus l’a rendu indésirable du côté d’Indianapolis, à suivre donc avec l’arrivée de Gregg Williams chez les Jets et son habitude de jouer en 43.

Cependant, avec de nombreux besoins et beaucoup d’argent à disposition, il devrait obtenir une offre de la franchise après sa belle saison 2018.

Anderson lors de son 1e match officiel avec les Jets, face aux Lions de Detroit

– Nathan Shepherd (DT)

Le rookie de Fort Hays State en division 2 a joué 15 matchs en 2018, dont 5 comme titulaire. Ce joueur Canadien au gabarit imposant (1m93 pour 142 kilos) va voir son rôle s’accroitre en 2019, en remplacement de Steve McLendon, qui à 33 ans ne devrait pas être re-signé. Il a été drafté au 3e tour en 2018 (72e) après s’être montré à son avantage au Senior Bowl.

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS (pronostic)

– CB Morris Claiborne (IN)
– CB Buster Skrine (OUT)
– G James Carpenter (OUT)
– WR Jermaine Kearse (OUT)
– WR Robbie Anderson (IN)
– RB Bilal Powell (OUT)
– QB Josh McCown (IN)
– DE Henry Anderson (IN)
– NT Steve McLendon (OUT)
– K Jason Myers (IN)

Morris Claiborne n’a jamais justifié, en sept saisons, son statut de numéro 6 de la draft (Dallas a même donné un 2e tour aux Bears pour pouvoir monter dans la draft). Celui qui au NFL Combine a réussi la performance d’obtenir un 4/50 au wonderlic test (test d’aptitude intellectuelle) reste cependant un joueur solide : 57 plaquages et 14 passes défendues (dont 2 INTs) en 2018. C’est beaucoup moins le cas d’un autre ancien 1e tour de draft (Seattle), le guard James Carpenter.

Si on parle parfois de Robbie Anderson dans la rubrique fait-divers des journaux New-Yorkais, il en reste pas moins un joueur important. Le WR1 de cette escouade jouant sur sa vitesse pour surprendre les défenses adverses.

Dans une ligue où un field-goal réussi ou raté change souvent le cours d’un match, Jason Myers et son 33 sur 36 en 2018 parait être un élément méritant un nouveau contrat.

LES BESOINS

1. Ligne offensive
2. Pass rush
3. Coureur
4. Receveur

Au minimum deux renforts semblent nécessaire pour une unité qui a laissé Darnold être sacké 30 fois (7 fois pour McCown). Sam Darnold mérite mieux que Kelvin Beachum pour protéger son côté aveugle : 5 sacks concédés en 2018 en plus de quatre faux-départ et trois holding. Spencer Long semblait apporter un peu d’expérience mais il vient d’être coupé et le reste de l’unité manque de talent.

L’escouade défensive a besoin d’élever la pression sur le quarterback adverse (voir plus bas). Jordan Jenkins avec 7 sacks ne peut être l’élément principal en edge.

Isaiah Crowell a montré de belles choses avec 685 yards et 6 touchdowns mais cela est-il suffisant ? Sera t’il un jour capable d’apporter davantage ? Lui qui n’a jamais dépassé les 1000 yards ni les 8 touchdowns sur ses cinq saisons jouées.

S’il parait logique que Robbie Anderson obtienne un nouveau contrat, quid des autres agent-libres à cette position ? Andre Roberts, Jermaine Kearse et Rishard Matthews pourraient quitter l’équipe. Sous ses ordres, Demarius Thomas, Eric Decker et Jarvis Landry ont dépassé la barre des 1000 yards en réception/saison alors Adam Gase voudra sans nul doute choisir, au moins un receveur pour son plan de jeu. Il paraitrait d’ailleurs qu’il a commencé à le chercher et, quand Adam cherche…

LA CIBLE

– Le’Veon Bell (RB, Pittsburgh Steelers)

Il semble acquis que la franchise tourne autour du prometteur quarterback Sam Darnold, la direction des Jets se doit donc de bien l’entourer. Un coureur du niveau de Le’Veon Bell serait une acquisition allant dans ce sens : capable d’assumer une grande partie de l’attaque et apportant un peu d’expérience. Tout bénéfice pour Darnold et pour les Jets. Et si les Jets faisaient coup-double avec d’anciens Steelers ? Allo Antonio Brown, le tout jeune JJ.Jones est tout disposé à te laisser le 84 si tu veux et puis, imagine l’énorme marché New-Yorkais visionnant tes arrivées en hélico ou discutant de tes coupes de cheveux façon zazou.

En plus d’un salary-cap important, la franchise originellement nommée Titans de New-York, peut aussi bénéficier de l’attrait de la ville qui ne dort jamais. L’exposition médiatique qu’elle offre est indéniablement séduisante pour qui aime se montrer.

Autres cibles potentielles : DeMarcus Lawrence (DE, Cowboys), Robert « Trey » Flowers (DE, Patriots), Trent Brown (OT, Patriots), Matt Paradis (C, Broncos), Roger Saffold (G, Rams)

LE SANG NEUF

– DE Clelin Ferrell (Clemson)

Avec l’arrivée de Gregg Williams comme coordinateur défensif, il est fort probable que les Jets changent de système défensif pour jouer dans une formation de base 43 (4 Dlinemen et 3 linebackers). Les Jets jouant en 34 depuis des années, les profils de leurs joueurs du front 7 ne correspondent pas vraiment, plus ou moins selon certains, à ce système. Entre alors Clelin Ferrell, un defensive-end parfait pour un schéma en 43. Panoplie de moves relativement complète, vitesse et souplesse, défendant la course et mettant la pression.

Gase et Darnold attendront pour du renfort en attaque (attendront le 3e tour après l’échange de 2018, leur 2e tour appartient aux Colts). Un left tackle tel que Jonah Williams est une possibilité cependant, Ferrell et Williams se sont affrontés en finale universitaire et c’est peu dire que, sur une action au moins, le défenseur a remporté son duel, et pas qu’un peu !

Autres choix crédibles : NT Quinnen Williams (Alabama), OT Jonah Williams (Alabama), DE/OLB Josh Allen (Kentucky)

Le nouvel entraineur, Adam Gase, a beaucoup de travail devant lui pour permettre aux Jets de battre enfin les Patriots dans la course à la division est de la conférence AFC. Le point positif étant que l’équipe a déjà en son sein, quelques joueurs de talents qui ont tous moins de 25 ans : Darnold, Adams, Williams, Lee, Maye, Herndon. De quoi envisager l’avenir (et le présent ?).

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Avr à 23:30 SAS 1.58 pariez 2.46 DEN
21-Avr à 2:00 DET 4.5 pariez 1.21 MIL
21-Avr à 4:30 UTA 1.73 pariez 2.1 HOU
21-Avr à 19:00 IND 2.15 pariez 1.72 BOS

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une