Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Dallas Cowboys Los Angeles Rams Résumés

Rams – Cowboys (30-22) : Todd Gurley et C.J Anderson portent Los Angeles vers la finale de conférence

13 janvier 2019 2 h 15 min
vs
30
LAR(#2)
22
DAL(#4)

Los Angeles Rams (2) – Dallas Cowboys (4) : 30 – 22

Inarrêtable au sol, Los Angeles a tenu Dallas à distance pendant la grande majorité du match et s’offre une place en finale de conférence sans vraiment trembler. Du côté des Cowboys, Ezekiel Elliott (20 courses, 47 yards, 1TD – 2 réceptions, 19 yards) n’a pas eu le rendement espéré ce qui a considérablement fait chuter le temps de possession de sa franchise.

Le moment clé : la quatrième tentative ratée des Cowboys

Début du quatrième quart-temps, le score est de 23 à 15 pour les Rams et les Cowboys sont sur les 35 yards adverses. En 4&1, Jason Garrett décide de laisser son attaque sur le terrain plutôt que d’envoyer son kicker. Mais, après deux réussites dans les mêmes circonstances plus tôt dans le match, Ezekiel Elliott est cette fois bien bloqué par la ligne défensive et le score ne bouge pas.

Sur la possession suivante, les Rams mangent le chrono pendant près de 8 minutes avant que C.J Anderson (23 courses, 123 yards, 2TDs) ne permette à son équipe de reprendre le large.

Le film du match

Les Rams sont rapidement dans leur match et le jeu au sol est déjà en place. Ils progressent rapidement jusqu’à la red zone, mais Jared Goff (15/28, 186 yards) ne trouve pas la solution. Greg Zuerlein entre en jeu pour ouvrir le score, 3-0.

Si la défense des Cowboys est restée à Dallas, l’attaque se montre efficace dès sa première mise en action. Après une 4&1 convertie, Dak Prescott (20/32, 266 yards, 1TD) trouve Amari Cooper (6 réceptions, 65 yards, 1TD) qui file vers la endzone, 3-7.

Après un nouveau field goal de Zuerlein et un stop défensif rapide, les locaux repartent de l’avant et cette fois, C.J Anderson emmène son équipe en terre promise, 13-7.

De nouveau en possession du ballon, c’est au tour de Todd Gurley (16 courses, 115 yards, 1TD) de briller. Il porte le score à 20 à 7, après une course de 35 yards.

La pause n’a pas permis aux Cowboys de s’ajuster. Le duo Anderson/Gurley est toujours aussi efficace, et il faut un fumble de Goff, qu’il recouvre lui-même, pour stopper l’avancée de Los Angeles. Zuerlein en profite pour inscrire son troisième field goal du match, 23-7.

Après avoir encaissé 17 points consécutivement sans répondre, les Cowboys réussissent enfin à produire de nouveau. Dak Prescott trouve d’abord Michael Gallup (6 réceptions, 119 yards) sur une passe de 44 yards, avant qu’Elliott ne finisse le boulot. La conversion à 2 points est réussie, 23-15.

Synonyme des difficultés défensives du jour pour Dallas, le premier punt des Rams n’intervient qu’à 3 minutes de la fin du troisième quart-temps. Ça sera également le seul de la rencontre.

Le début du quatrième est marqué par la 4&1 manquée par les Cowboys qui conduit au second touchdown du match pour C.J Anderson, 30-15.

Il reste alors 7 minutes aux Cowboys pour marquer 2 fois. En 4&3, à 3 minutes de la fin, Prescott sous pression lance dans la direction d’Amari Cooper mais le lancer est trop court. Sauf que les arbitres signalent une interférence de passe défensive et Dallas en profite. Prescott va lui même ramener son équipe à 8 points, 30-22.

Alors qu’il ne reste plus que 2 minutes et 11 secondes à jouer. Jason Garrett prend la décision de ne pas tenter l’onside kick et laisse la charge à sa défense de faire ce qu’elle n’a pas réussi du match : stopper le jeu au sol des Rams. En 3&7, Jared Goff s’occupe d’aller chercher la première tentative et met un point final à cette rencontre.

Les MVPs : C.J Anderson et Todd Gurley

Dans ce match, impossible de dissocier les deux tant leurs performances ont été similaires. En moyenne, les Cowboys n’ont pris que 94.6 yards par match durant la saison régulière. Anderson et Gurley ont, à eux deux, parcouru 238 yards et inscrit 3 touchdowns à la cinquième meilleure défense au sol de la ligue. Ils ont été tout simplement inarrêtable durant la totalité de la rencontre.

Le flop : Ezekiel Elliott

Les Cowboys ont besoin d’un Ezekiel Elliott productif pour gagner et cela s’est encore vérifié aujourd’hui. Avec une moyenne de 2.3 yards par courses, le coureur de Dallas n’a pas pesé sur la rencontre. Laissé seul en attaque, Dak Prescott a parfois manqué de précision dans ses passes mais a quand même sorti un match correct, toutefois insuffisant pour espérer l’emporter.

La stat : 36 minutes et 13 secondes

Avec un jeu au sol aussi prolifique, Los Angeles en a profité pour monopoliser le ballon. A la fin de la première mi-temps, les Rams avaient eu la possession pendant 20 minutes, contre 10 pour les Cowboys. L’absence d’impact d’Elliott n’a pas permis d’équilibrer cette statistique. Face à l’une des meilleures attaques de la ligue, ne pas avoir la possession est rarement synonyme de victoire.

La suite

Les Rams vont pouvoir patiemment attendre la rencontre entre les Saints et les Eagles pour connaitre leur prochain adversaire. Ils se déplaceront en cas de victoire de New Orleans, alors qu’ils recevraient à nouveau si c’est Philadelphie qui s’impose.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Jan à 22:05 NO 1.5 pariez 2.35 LAR
21-Jan à 1:40 KC 1.57 pariez 2.2 NE

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une