Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New Orleans Saints Philadelphia Eagles Résumés

Saints – Eagles (20-14) : le dernier miracle du champion intercepté !

13 janvier 2019 22 h 40 min
vs
20
NO(#1)
14
PHI(#6)

New Orleans Saints (1) – Philadelphia Eagles (6) : 20-14

Les Eagles ont eu un le ballon pour aller chercher la victoire dans les derniers instants du match, mais la passe de Nick Foles a rebondi sur les mains d’Alshon Jeffery avant de tomber dans celles de Marshon Lattimore. De quoi sceller la victoire de New Orleans.

Philadelphie a démarré fort avant de caler. À l’inverse, les Saints sont montés en puissance. Ils recevront les Rams en finale NFC.

Le moment clé : les interceptions de Marshon Lattimore

Plus qu’un moment clé, il y a eu deux moments décisifs dans ce match. Et les deux sont liés à Marshon Lattimore. Avec ses deux interceptions, le cornerback des Saints aura été le facteur X du match. Avec sa première interception, alors que les Eagles menaient 14 à 0 et semblaient une nouvelle fois rouler sur la défense des Saints, il a réveillé son équipe, son stade et changé le momentum du match avec des Eagles qui ne marqueront plus 1 point derrière.

Enfin, sa dernière interception à deux minutes du coup de sifflet final est venue donner la victoire aux Saints.

Le film du match

Début de match tambours battants pour les Eagles avec une défense qui intercepte Drew Brees (28/38, 301 yards, 2TD, 1INT) sur sa toute première passe du match !

Derrière, l’attaque des champions en titre se met au diapason en réalisant un drive chirurgical avec Nick Foles (18/30, 201 yards, 1TD, 1INT) qui conclut en trouvant Jordan Matthews pour un touchdown de 37 yards (0-7).

Philadelphie continue sa domination dans ce premier quart en forçant deux fois les Saints à punter, notamment une fois suite à un fumble de Brees consécutif à la pression mise par Brandon Graham mais recouvert par New Orleans. En attaque, les visiteurs continuent de dérouler avec un nouveau drive victorieux : 10 jeux, 75 yards et un Foles qui conclut sur un quarterback sneak (0-14). A noter que durant ce quart, les Saints ont perdu Sheldon Rankins et les Eagles ont vu Brandon Brooks les quitter.

Les Saints se réveillent défensivement en début de quart lorsque la défense parvient enfin à stopper l’attaque adverse par l’intermédiaire de Marshon Lattimore, auteur d’une interception sur ses 25 yards.

Sur la série qui suit, New Orleans se maintient en vie offensivement en réussissant une 4e&1 sur une fake punt avec Taysom Hill en coureur. Un drive qui se transforme en cauchemar pour les Eagles qui voient coup sur coup Fletcher Cox et Michael Bennett (le DE reviendra sur ce drive) se blesser et surtout prennent un touchdown à la réception de Kiff Kirkwood (7-14).

Les défenses prennent progressivement le pas sur les attaques en cette fin de première mi-temps et les équipes enchaînent les punts. Les Eagles sont bien perturbés en attaque par le bruit des fans locaux. In fine ce sont les locaux qui ont le dernier mot avant de rentrer aux vestiaires avec un drive express d’une minute bouclé par un field goal pour revenir à 10-14.

Pour leur premier drive en seconde mi-temps, les Saints réalisent une série XXL : 18 jeux, 92 yards remontés, 10 minutes écoulées et un touchdown de Michael Thomas pour finir. Avec ce touchdown, ils passent pour la première fois du match devant au score (17-14) grâce à leur receveur auteur de quatre réceptions sur cette série !

New Orleans garde le monopole du cuir et sur le match en continuant à bloquer totalement l’attaque adverse. Son attaque continue ses longs drives et ses avancées en ajoutant un field goal (20-14). En revanche, Will Lutz met une épine dans le pied des siens en ratant un field goal de 53 yards à 3 minutes de la fin. Ce qui aurait pu être le coup de pied du KO se transforme en balle de match pour les Eagles.

Et Philadelphie en profite pour faire peur aux Saints. Partants de leur camp, les visiteurs arrivent en moins d’une minute sur les 30 yards des locaux. Foles envoit alors une passe pour Alshon Jeffery (5rec, 63 yards) qui ne contrôle la balle et voit celle-ci arriver dans les bras de Lattimore, encore bien placé.

Cette fois, c’est fini, les Saints n’ont plus qu’à faire descendre le chrono pour l’emporter.

Le MVP : Michael Thomas

Le receveur des Saints aura été l’homme clé de l’attaque des Saints. Omniprésent sur toutes les séries, le receveur finit le match avec une fiche de 12 réceptions, 171 yards et 1 touchdown. Il bat d’ailleurs le record de réceptions et de yards sur un match de playoffs pour un receveur des Saints ! Au-delà de ça, le numéro 13 s’est montré très précieux sur plusieurs 3e tentative et moments clés.

Mention spéciale à Marshon Lattimore et ses 2 interceptions dont l’une qui est sans doute le moment le plus fort dans le changement de momentum.

Le flop : l’attaque des Eagles

0 point et 3 petits jeux joués dans le camp des Saints après le premier quart-temps. Forcément avec des chiffres pareil l’attaque des Eagles est à mettre au pilori. Pour le coup, si Foles n’a pas été des plus inspirés, il n’est pas le seul fautif. On peut également évoquer un coaching staff qui est resté sans solution pendant 45 minutes après un départ canon. Philadelphie, qui avait notamment gagné l’an dernier sur son agressivité et après un festival offensif, sera donc tombé en attaque cette année.

La stat : 22

Parfois le football c’est simple, si vous avez le ballon cela veut dire que votre adversaire ne l’a pas et que ses chances de marquer sont réduites. C’est exactement ce qu’ont appliqué les Saints en monopolisant le cuir pendant 22 minutes lors de la seconde mi-temps. Cette main mise sur le ballon couplée à inefficacité offensive des Eagles a fini par jouer un mauvais tour aux champions en titre.

La suite

Avec cette victoire, les Saints rejoignent donc la finale NFC et auront l’avantage de recevoir les Rams à la maison. Un affrontement entre deux des meilleurs attaques de la ligue, les deux premiers de la conférence et sous un dôme. Il y a de quoi se régaler.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Jan à 22:05 NO 1.5 pariez 2.35 LAR
21-Jan à 1:40 KC 1.57 pariez 2.2 NE

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une