Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New England Patriots Super Bowl

[tribune] Quoi qu’il arrive, les Patriots de Brady et Belichick sont la plus grande dynastie de l’histoire NFL

Désolé Joe Montana et Bill Walsh. Désolé Terry Bradshaw. Désolé Vince Lombardi, oui, toi aussi.

Les Patriots sont les plus grands. Statistiquement, déjà. Une victoire contre les Rams ferait de New England la franchise avec le plus grand nombre de victoire en playoffs. Ils égaleraient aussi les Steelers avec six titres. Tout ça avec le même coach et le même quarterback.

Les plus grands et les plus polyvalents

Quel est le style Patriots ? La défense béton des trois premiers titres ? L’attaque supersonique de 2007 ? Le jeu au sol de cette année ? Pas facile de répondre. En grand coach qu’il est, Bill Belichick n’est pas buté sur un système. Il prend des joueurs et cherche les meilleures solutions pour gagner. Pas plus, pas moins. Suffisant, quand c’est parfaitement maîtrisé, pour être un des meilleurs techniciens de l’histoire.

Brady non plus n’a pas été le même au fil de sa carrière. D’abord gestionnaire clutch, puis quarterback solide, il est devenu une référence absolue en lançant 50 touchdowns lors de la folle saison 2007. Depuis, il enchaîne les performances de grande classe. Que doit faire un grand quarterback ? Appliquer le plan de jeu à la perfection et ne pas trembler dans les moments chauds. Pas plus, pas moins. Suffisant, quand c’est parfaitement maîtrisé, pour être un des meilleurs lanceurs de l’histoire.

Les résultats sont ahurissants. Voici un échantillon :

– Neuvième participation au Super Bowl
– Cinq titres
– Huit finales AFC de suite
– Tête de série 1 ou 2 neuf saisons de suite
– Neuf saisons de suite avec 11 victoires au minimum
– Belichick est le coach avec le plus de saisons à 11 victoires minimum (16)
– Brady est le quarterback avec le plus de saisons à 11 victoires minimum (15). Peyton Manning est deuxième (11).

Le plus incroyable ? Cette soif de gagner semble sans limite. Brady et Belichick ont participé à plus de matchs pour le titre que 97 franchises du sport américain dans toute leur histoire. Et pourtant, ils travaillent avec la même rage qu’au premier jour.

Inoubliables

Il n’y a pas que les statistiques dans la vie. Il y a aussi les souvenirs laissés dans les mémoires. S’il y a un nom qui restera des deux premières décennies NFL du XIe siècle, c’est celui de Tom Brady. Peyton Manning est le seul à pouvoir lui disputer cet honneur.

Mais avec des Super Bowls gagnés à la dernière seconde, un nombre incalculable de remontées, la victoire contre les Falcons après avoir été menés 28-3, Brady et les Patriots se sont imposés comme les références. Pas un hasard si la franchise est probablement celle qui a le plus de supporters en France à l’heure actuelle. Depuis quasiment 20 ans, Brady émerveille ceux qui découvrent le football américain et les met dans la poche de son équipe. Le numéro 12 a 12 séries offensives pour la victoire à son compteur en playoffs. C’est deux fois plus que John Elway, numéro deux du classement.

Tout le monde a son souvenir de Brady. Dans la victoire comme dans la défaite. La Tuck Rule. Le Helmet Catch. L’interception de Malcolm Butler après un Super Bowl d’une qualité folle. Le 28-3. Les Patriots sont une succession de souvenirs inscrits dans la mémoire de tous les suiveurs de ce sport. C’est aussi comme ça que les grands s’inscrivent dans l’inconscient collectif.

Il y a eu Bart Starr, Terry Bradshaw, Joe Montana ou Brett Favre. Brady est le nom incontournable de son époque.

Oui, mais… ils ont perdu trois fois au Super Bowl

De loin l’argument le plus bancal avancé contre les Patriots. Dire que Joe Montana a plus de mérite d’avoir gagné quatre Super Bowls en quatre participations que Tom Brady n’en aurait d’avoir gagné cinq bagues en huit matchs revient à dire qu’il vaut mieux être éliminé plus tôt dans les playoffs ou ne même pas se qualifier pour le Big Game plutôt que de le perdre.

C’est factuellement faux.

Les Patriots ont forcément réussit une meilleure saison en atteignant le Super Bowl, même sans le gagner, plutôt qu’en se plantant avant.

Oui, mais… leur division est nulle

C’est un grand classique. Les Jets, Bills et Dolphins sont des adversaires bien trop faibles. En roulant sur eux, les Patriots auraient droit à un boulevard vers les playoffs, qu’ils aborderaient frais et à même de battre le reste de la NFL. Sauf que…

Les Patriots ont un bilan de 78,2% de victoires contre leur division depuis 2001. Mais ils ont aussi 75,3% de victoires contre tout le reste de la NFL, ce qui est évidemment le meilleur total de la ligue, et de loin, puisqu’ils ont 25 victoires de plus que n’importe quelle autre équipe de la ligue sur cette période dans les matchs contre les équipes hors de leur division.

Contre les autres équipes vainqueurs de leur division ? 24 victoires et 14 défaites. Les Patriots sont les seuls avec un bilan positif contre les vainqueurs d’autres divisions. Contre les équipes qualifiées pour les playoffs au cours de la saison ? 64,5% de victoire, loin devant les 48% des Steelers, deuxièmes de ce classement.

Contre les équipes avec un bilan positif sur la saison ? 62,5% de victoires. Là encore, les Steelers sont deuxièmes, mais de loin, avec 44% de victoires.

Les Patriots battent tout le monde. Leur division est aussi mauvaise parce qu’ils la laminent. On peut aussi ajouter qu’ils ont atteint le Super Bowl neuf fois dans une conférence qu’ils ont partagé pendant la majorité du temps avec Peyton Manning.

Oui, mais… ce sont des tricheurs

Un peu de mauvaise foi, voulez vous ? D’abord, si vous ne trichez pas un peu, c’est que vous n’êtes pas assez déterminé. Même Joe Montana le confirmait en riant à NFL Network en 2015.

« Vous savez, tout le monde fait ce qu’il peut pour gagner un petit avantage. À l’époque ce n’était pas illégal mais c’était illégal, nos gars mettaient du spray au silicone sur leurs maillots. Tout le monde le faisait à l’époque, pour que les linemen défensifs ne puissent pas attraper leur maillot. […] C’est un jeu. Tout le monde veut gagner, donc vous faites ce qu’il faut pour y arriver. »

Jerry Rice a avoué avoir triché. Les Falcons ont mis de faux bruits de foule dans leur stade. Les Saints ont mis des primes sur la tête des joueurs adverses et sorti Brett Favre d’un match de playoffs. Plusieurs Seahawks se sont fait pincer pour dopage. Tony Romo a essayé de gagner des centimètresDeion Sanders a accusé les Colts d’avoir triché. Les Chargers ont été accusés d’avoir triché. Dans les années 70 la légende des Steelers est liée à leurs victoires, mais aussi à leur amour supposé pour les stéroïdes. Légal à l’époque, pas forcément éthique.

Tout le monde triche en NFL. Un site baptisé Youteamcheats.com va même jusqu’à répertorier les faits d’armes de chaque franchise, et c’est tout sauf glorieux. Les Patriots ne sont que 16e du classement.

58% des joueurs NFL eux-mêmes ne pensent pas que les Patriots seraient des tricheurs.

Surtout, Spygate, Deflategate ou pas, les Patriots ont toujours continué à gagner.

Oui, mais… les arbitres sont avec eux

Quel était l’intérêt de la NFL à ce que les Patriots bénéficient de la Tuck Rule en 2002 contre les Raiders ? À l’époque, c’est bien la franchise d’Oakland qui était la plus populaire et disposait de la plus grosse base de supporters.

Tom Brady serait intouchable ? Selon ESPN, depuis 2009, les adversaires des Patriots ont été sanctionnés par une brutalité sur le quarterback à 28 reprises. C’est le 18e total de la ligue. Dans cet intervalle, les lanceurs des Browns ont eu droit à plus de coups de sifflet. Les Patriots ont droit à un coup de sifflet toutes les 224,5 tentatives de passe, la 20e moyenne en NFL. Sous pression, c’est un mouchoir de pénalité toutes les 48,8 tentatives, 12e moyenne de la ligue.

L’équipe qui a les faveurs des arbitres sur les brutalités ? Les Bills ! 43 coups de sifflet depuis 2009. Une fois toutes les 135,5 tentatives en général et une fois toutes les 35,3 tentatives sous pression.

Pour les pénalités au total, les adversaires de New England se font siffler sur 5,81% des snaps depuis 2001, soit la septième plus faible moyenne de la ligue.

Les joueurs de Bill Belichick se font sanctionner sur 5,22% des snaps. Ils sont les deuxièmes moins sanctionnés derrière les Colts. Peut-être, tout simplement, parce qu’ils sont bien coachés ?

Les arbitres font des erreurs sans vraiment se préoccuper du maillot. Demandez aux Saints.

Ils vous manqueront

D’ici deux ans, trois, quatre… On ne sait plus. Mais au moment où Tom Brady et Bill Belichick vont s’arrêter, mine de rien, ces Patriots vous manqueront. Même à vous, qui ne les aimez pas. Qui allez vous adorer détester ? Odell Beckham et Cam Newton ? Pas assez de titres. Drew Brees et ses records ? Il ne devrait pas tarder non plus. Personne n’a le talent et les victoires pour prendre la relève. Pas sûr qu’on retrouve une telle puissance polarisante dans l’immédiat. Ni sur une aussi longue période.

Oui, il y aura un peu plus de suspense en AFC. Mais les grandes équipes et les grands joueurs ont le pouvoir de rendre toutes les émotions plus fortes, pour ceux qui les supportent comme pour ceux qui les affrontent.

Advertisement
tdabanniereunibet
Parier en ligne avec
6 Sep à 2:20 CHI 1.52 pariez 2.15 GB
8 Sep à 19:00 CAR 2.1 pariez 1.55 LAR
8 Sep à 19:00 CLE 1.33 pariez 2.7 TEN
8 Sep à 19:00 JAX 2.4 pariez 1.42 KC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR