Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Declarations TDA au Super Bowl

Jean-Pierre Gagick (TF1) : « Jouer au football américain me manque ! »

Le 3 février, TF1 diffusera pour la première fois le Super Bowl. Au micro, vous pourrez entendre Jean-Pierre Gagick, que les habitués d’Auto-Moto connaissent bien.

Mais le journaliste originaire de Cannes n’est pas passionné que par le monde de l’automobile. Le football américain, il connait très bien ! La preuve avec l’entretien qu’il nous a accordé.

Est-il vrai que vous avez pratiqué le football américain ?

Bien-sûr ! J’ai même joué contre Lionel Buton à l’époque (lire notre interview de Lionel Buton). Il jouait aux Canonniers à Toulon. Moi je jouais aux Remparts à Antibes. J’ai commencé à la fin des années 80 et j’ai joué jusqu’en 1994, je crois, quand l’équipe d’Antibes a fusionné avec celle de Cannes pour former les Iron Mask.

Après je suis monté à Paris pour mes études. Avant de monter à Paris je me suis cassé la malléole lors d’un entrainement. Quand je suis arrivé à Paris pour mes études de journalisme, j’habitais au septième étage sans ascenseur, et je me suis dit : « Mon dieu, si je reprends le foot US et si je me blesse… » Parce que je bossais aussi pour payer mes études. Du coup je me suis dit que j’allais arrêter provisoirement. C’est dommage parce que j’habitais dans le treizième arrondissement et j’avais les Rafales de Paris, la seule équipe intra-muros, qui jouait à 400 mètres de chez moi. Mais c’était trop risqué de reprendre là. Après il y a eu le boulot, j’ai enchainé… Et ça me manque ! C’est terrible. J’ai toujours l’impression qu’il me manque quelques années de foot US dans les pattes.

Vous jouiez à quel poste ?

Je jouais safety. J’étais strong safety. Enfin à l’époque il y avait une passe tous les quinze jeux. On jouait plus en 4-4 qu’en 4-3. Donc j’étais entre strong et outside linebacker. Un poste un peu hybride.

Toujours en défense. J’ai toujours préféré mettre les coups que les prendre.

Votre premier contact avec la NFL, vous vous en souvenez ?

C’était sur Canal. Si mes souvenirs sont bons, ça devait être un Houston Oilers – Green Bay Packers. Commenté par George Eddy et Philippe Chatenay évidemment, on a été biberonné par les deux amis. Ca devait être le milieu des années 80 j’imagine.

Après je suis allé acheter une casquette des Vikings du Minnesota. C’est toujours un petit peu resté mon équipe de cœur parce que c’était ma première casquette. En fait je me suis toujours demandé d’où ça venait ces Minnesota Vikings, alors j’ai commencé à regarder. C’était la préhistoire, il n’y avait pas Internet. Donc je regardais un peu les bouquins sur le foot US. Après c’est en passant, à côté de chez moi, j’ai vu qu’il y avait une équipe qui s’entrainait, celle d’Antibes. Et c’est là que j’ai commencé.

Alors, Vikings équipe préférée ? Vous avez des coups de cœur pour des équipes, des joueurs ?

J’ai toujours bien aimé les Vikings pour cette raison là, parce qu’autrement cette année je ne les supporte pas parce qu’ils ont mal joué et je trouve qu’ils n’auraient pas du faire venir Kirk Cousins à un prix aussi exorbitant. J’aime bien aussi les équipes dur au mal, type Rust Belt. Les Pittsburgh Steelers, Philadelphia Eagles… Toutes ces équipes un peu à la dure, à l’époque de Buddy Ryan. Des brutes épaisses. Je suis plutôt équipes très traditionnelles on va dire.

Cette année j’aimais bien les Chiefs évidemment, parce qu’ils étaient tellement spectaculaires à voir jouer, avec Patrick Mahomes, qui est juste incroyable. C’est juste incroyable ce qu’il fait ce gamin. C’était une très, très belle équipe à voir jouer.

J’aime beaucoup les Saints de la Nouvelle Orléans parce que j’aime beaucoup la ville. Je suis allé 57 fois aux États-Unis depuis que je fais ce boulot. Je connais un petit peu le coin et j’aime beaucoup la Nouvelle Orléans. Et j’aime beaucoup le rapport que la ville a avec cette équipe, qui est évidemment lié à Katrina et à cet espèce d’arche de Noé qu’était devenu le Superdome après cet événement, et toute l’histoire qui eu lieu derrière avec les Saints. C’est une équipe que j’aime et qui évidemment encore cette année s’est fait… s’est fait un tout petit peu avoir (rires).

En tout cas ça va être un beau Super Bowl. Je suis content parce qu’il y a plein de choses à dire sur ces deux équipes.

« Ce qui est vraiment important pour moi c’est qu’on puisse contenter la personne qui ne connait pas forcément et que la personne qui aime ce sport ne se retrouve pas à s’emmerder au bout de trois minutes. »

On sent que vous avez le temps de suivre la NFL de près.

Ah je suis de près. Ce sport m’a suivi et je le suivrai tout le temps. J’ai joué, j’ai mon beau fils qui a commencé à jouer aux Quarks de Villebon. Il a arrêté parce qu’il a quelques problèmes avec sa cheville, mais complètement. Je suis, je regarde les résultats en France. J’adore.

Le Super Bowl c’est un défi journalistique. Vous allez avoir des connaisseurs et des néophytes qui vous regardent. Est ce que vous avez déjà défini un angle ou un ton pour cette diffusion ?

Philippe Gardent connait très bien la NFL et la NFL à la télé. […] Pour moi avoir quelqu’un comme Philippe c’était important. Il va pouvoir contenter les gens qui connaissent ce sport.

Ce qui est important pour nous c’est que la personne qui ne connait pas puisse découvrir le foot US. On veut lui faire comprendre ce sport assez rapidement pour qu’il puisse s’y intéresser et qu’il commence à comprendre comment ça marche la 3e&10, les fumbles, sack, etc.

Et puis la personne qui aime ce sport, on veut qu’elle se dise que sur TF1 il se passe aussi quelque chose. Évidemment il y a beIN et le Game Pass. Mine de rien il y a du choix sur le foot US. Mais ce qui est vraiment important pour moi c’est qu’on puisse contenter la personne qui ne connait pas forcément et qui va se dire qu’elle va regarder jusqu’à la mi-temps parce qu’il y a le spectacle, mais aussi que la personne qui aime ce sport ne se retrouve pas à s’emmerder au bout de trois minutes.

C’était la grande question qu’on a beaucoup vu : est ce qu’ils vont rappeler les règles tout le temps ?

On ne va pas rappeler les règles tout le temps mais évidemment qu’il va falloir que ce soit didactique. Forcément. Faut bien se dire une chose : sur TF1 il y a quatre sports qui sont diffusés. Le foot. Le rugby et le handball vraiment sur les gros évènements. La Formule 1, quatre grand prix par an. Et il y a le foot US. Tu t’imagines. La première chaine d’Europe. Un des sports traités par TF1 c’est quand même le football américain.

D’abord c’est une chance immense pour ce sport, surtout en France, parce qu’on va en parler aussi du fait qu’on a un championnat, des joueurs et une équipe de France qui réussissent de belles choses. Mais on est quand même TF1. Donc évidemment on va rappeler les règles. Évidemment qu’on va faire un peu de scolaire sur ce sport parce qu’on est obligés. Le foot US on ne peut pas le comprendre en 30 secondes. C’est pas possible, avec toutes les règles, les mouchoirs de pénalité… Mais on va le faire de telle sorte que ce soit digeste pour tout le monde. À la fois pour le téléspectateur qui ne connait pas bien ce sport et pour celui qui connait.

Celui qui connait très bien ira peut-être sur beIN. Celui qui connait très, très, très bien va préférer Tony Romo sur le Game Pass. Très bien. Mais nous notre rôle est de contenter les gens qui connaissent et les gens ne connaissent pas.

« Je fais des sauts en l’air depuis trois semaines. »

L’autre grande question c’est les pubs. US ou pas US ? Beaucoup ou pas beaucoup ?

Pour des questions tout à fait légales on pas le droit de passer les pubs américaines. C’est une question légale. Personne ne peut passer les publicités US. C’est impossible.

Même en terme de volume de publicités à l’heure, ça serait compliqué…

Oui. Et puis y’a ce côté interdiction. Ce sont des marques. On ne peut pas. Il y a des règles très strictes. Et puis il y a un quota de minutes de publicité que tu as le droit de passer sur les chaînes françaises qui est juste un dixième de ce que tu as le droit de passer aux États-Unis. C’est n’est pas du tout les mêmes règles légales.

Évidemment que ce serait marrant de passer ces fameuses pubs. Mais on a pas le droit. C’est interdit. C’est pas plus compliqué.

Sur le dispositif, on peut s’attendre à des surprises ? Comment ça va se passer sur le temps-morts ?

On travaille dessus. Franchement, on va voir. Là je ne peux rien vous dire pour le moment. Nous sommes en train de bosser dessus avec Philippe et Seb. On s’est beaucoup parlé ces derniers jours pour faire en sorte que tout le monde y trouve son compte.

On va voir ce que la NFL propose. Il y a un tout un package et des best-of qui sont mis en place. Et voir ce que nous on va produire de notre coté en terme de contenu pour meubler tous ces temps-morts.

Personnellement, comment vous préparez le match ?

Moi je fais des sauts en l’air depuis trois semaines. Comme je suis très bien le championnat, je prépare ça comme je préparais ça (par le passé).

J’ai commencé ma carrière à l’Équipe TV où je m’occupais des sports américains. Après j’ai été deux ans pigiste entre l’Équipe TV et TF1. Et j’ai fait beaucoup de commentaire de match. Pas de football américain mais beaucoup de NBA. C’est d’ailleurs moi qui ai commenté les 81 points de Kobe Bryant en janvier 2006 sur NBA TV. Je suis même passé au zapping, j’étais tout content, j’ai eu les félicitations de George Eddy à l’époque.

Je prépare de la même façon. C’est à dire que je vais remémorer l’histoire de ces équipes. Les petites anecdotes qui sont toujours sympa sur les joueurs ou les équipes. Typiquement un Tom Brady, expliquer un peu, le côté vieux roublard de ces Patriots. Les Rams avec cet entraineur qui jouait encore au lycée quand les Patriots gagnaient leur premier Super Bowl. Il faut un peu contextualiser ce match pour qu’encore une fois la personne qui connait ce sport se dise qu’on connait notre boulot et qu’on sait où on va. Et de l’autre coté le mec qui ne connait pas va se dire qu’il a compris que d’un côté il a des Patriots qui sont toujours un peu là, que personne n’aime et qui n’arrêtent pas de gagner, et de l’autre côté ces Rams de Los Angeles, l’équipe un peu nouvelle génération.

Moi je me chargerai évidemment du play-by-play. Philippe et Seb se chargeront du côté analyse. Avec Seb qui sera plutôt analyse globale, et Philippe qui aura un peu plus ce coté didactique je pense.

On doit évidemment terminer avec pronostic. Rams ou Patriots ?

Franchement, je pense que les Patriots vont gagner, et ils peuvent très vite découper les Rams. Je pense que c’est vraiment une question de tempo avec les Patriots. On l’a vu sur les deux, trois derniers matchs, dès l’instant où ils trouvent leur rythme ils sont quasiment inarrêtables.

Je pense que ca va être compliqué d’aller chercher Brady parce qu’il lance tellement vite que je ne vois pas comment ils pourraient aller le chercher. C’est vraiment une question de rythme. Si les Rams arrivent un peu à casser le rythme des Patriots en attaque, ils arriveront à faire un match serré. Si Todd Gurley revient un petit peu dans la partie, aussi, parce que je ne suis pas sûr que C.J. Anderson puisse tenir ce rythme là tout le match.

Donc si les Patriots arrivent à trouver leur rythme, je pense qu’ils peuvent gagner assez facilement. Si les Rams arrivent à contrer un peu ce tempo que mettent en place les Patriots, je pense que ça peut être un match serré.

Merci beaucoup !

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu