Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Les joueurs NFL sont toujours plus jeunes… et donc moins chers

Dans une étude unique en son genre, l’Associated Press a comparé l’évolution des effectifs NFL. Depuis 2005 les effectifs ont tendance à rajeunir : 4,6 années d’expérience en moyenne en 2005 contre 4,3 aujourd’hui.

Et à partir de 3 ou 4 ans d’expérience, la majorité des joueurs peine à garder un poste à cause des blessures ou de la concurrence des jeunes promus. En 2005, 784 joueurs avaient 3 années ou moins d’expérience ; 714 en avait 5 ou plus. En 2018, l’écart s’établit à 852 contre 644.

En 2006 et 2011, la NFL et le syndicat des joueurs ont travaillé en commun et ont adopté des règles salariales et comptables destinées à prolonger les carrières des vétérans, sans beaucoup de résultats.

Les équipes sont de plus en plus constituées de quelques stars millionnaires et d’une armée de jeunes joueurs proches du minimum salarial, avec de moins en moins de joueurs d’expérience au milieu. Chaque saison des joueurs avec 3 ou 4 ans d’ancienneté sont coupés pour faire de la place à des joueurs plus jeunes et moins chers, qui eux même deviendront dispensables dès que leurs salaires augmenteront. Et contrairement à la NBA ou la MLB, les salaires en NFL ne sont généralement pas garantis. Cela signifie qu’en cas de blessure un joueur peut ne plus ou ne pas être payé. Et pour de nombreux joueurs il y a plus en jeu que simplement un salaire. Ceux qui atteignent 3 ans et 3 matchs peuvent bénéficier du plan de retraite de la ligue. Beaucoup considèrent également qu’ils méritent un meilleur traitement de la NFL étant donné les risques pris.

« Ils iront toujours chercher les joueurs les plus jeunes »

La disparition des vétérans de milieu de tableau est une source de discorde entre le syndicat des joueurs et la ligue. Le sujet sera un point de discussion pendant les négociation de la nouvelle convention collective après la saison 2020. Les représentants du syndicat avancent qu’ils ont réussi à faire augmenter le montant d’argent distribué aux joueurs, notamment en augmentant le salary cap. Pour ce qui les concerne, la manière dont les franchises dépensent ensuite leur argent est leur seule décision.

« Du moment qu’elles le dépensent. » a déclaré Eric Winston, le Président du syndicat, et qui a joué pendant 12 saisons. « Mais comment résoudre un tel problème ? Si on dit « rendons obligatoire que 5 à 10 gars de chaque équipe aient de 5 à 7 ans d’ancienneté », qui seront les gars qui ne feront pas le roster à cause de cette règle ? »

En 2006, le « bénéfice de salaire minimum » a été ajouté à la convention collective pour aider les joueurs aux salaires les plus bas. Il permet à une équipe de signer un joueur ayant au moins 5 ans d’ancienneté à un salaire minimum défini et de ne pas porter l’intégralité de ce salaire dans la masse salariale de la franchise. En 2011 la NFL et le syndicat ont été plus loin et ont limité le montant des contrats pour le premier tour de la draft, notamment pour libérer de l’argent pour les autres joueurs.

« Le syndicat a eu beaucoup de pression de la part des vétérans qui ne peuvent pas s’aligner. » a dit l’agent Joe Linta. Les nouvelles règles « ont permis aux équipes de les juger sur un pied d’égalité. »

Cependant, d’après les données de Associated Press, depuis la mise en place de la convention collective en 2011 la proportion des joueurs d’expérience continue de diminuer. « Ils iront toujours chercher les joueurs les plus jeunes. » s’est plaint James-Michel Johnson, un linebacker qui a pris sa retraite à 27 ans après avoir été coupé 7 fois par 6 équipes en 4 saisons.

La plupart des franchises utilisent 50% de leur masse salariale sur leurs 10 joueurs les mieux payés, dont un est systématiquement un quarterback. Les rookies draftés représentent 5 à 15 millions de dollars. La trentaine de joueurs restant se partage le reste, sans compter avec les salaires des joueurs blessés ou qui ont quitté l’équipe.

L’ancien defensive lineman des Raiders, Frostee Rucker, qui a 13 ans d’expérience et a joué en 2018 au salaire minimum, a dit que les bénéfices qu’il obtiendra lorsque sa carrière sera terminée le motivent pour continuer. Mais il sait qu’il est un cas particulier.

« L’argent va normalement au quarterback maintenant. » a-t-il dit. « La classe moyenne a pratiquement disparu. »

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
18 Oct à 2:20 DEN 2.3 pariez 1.45 KC
20 Oct à 19:00 ATL 2.1 pariez 1.55 LAR
20 Oct à 19:00 BUF 1.04 pariez 6.2 MIA
20 Oct à 19:00 CIN 2.25 pariez 1.48 JAX

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR