Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Super Bowl

Super Bowl LIII : les pronostics de TDActu, un plébiscite !

Le grand moment est arrivé ! Plus qu’un match !

Les Rams peuvent ils triompher des Patriots et ainsi venger l’équipe de 2002 ? Peuvent-ils réussir le même exploit que les Eagles l’an dernier ? Voici tous les pronostics de la rédaction !

New England Patriots – 18 votes

Patriots 27 Rams 17. Difficile de parier contre les Patriots tant l’expérience est de leur côté, que ce soit sur le banc ou sur le terrain. La ligne offensive est imperméable et laisse le temps à Brady de s’amuser avec les playmakers que sont Michel, Edelman et Gronk. Et une surprise car cela est souvent le cas avec eux : qui de Hogan, Dorsett, White ou de Patterson se montrera décisif à un moment clé ? Les Rams ont néanmoins de sérieuses armes à faire valoir : l’agressivité des appels de McVay, la vitesse de Cooks ou de possibles turnovers provoqués par Donald ou Peters. Un facteur X de leur côté sera sans doute la forme de Todd Gurley même si la défense contre la course des Patriots est très efficace. Avantage Patriots pour moi. (Jean-Michel Zappa)

Los Angeles Rams – New England Patriots : 21-24. Règle numéro 1, ne jamais parier contre les Patriots en playoffs : New England est programmé pour arriver en forme à partir de janvier et cette année n’a pas dérogé à la règle.De vilaines défaites à l’extérieur, une défense pas au mieux, quelques blessures et tout le monde espérait une chute de l’empire Patriots. Il n’en est rien. Une montée en régime progressive, une défense retrouvée à partir de décembre , un jeu au sol solide avec Sony Michel et les revoilà une nouvelle fois à disputer le titre, avec à chaque tour des prestations convaincantes en première mi-temps. Un succès et ils rejoindront les Steelers au nombre de victoires finales (6) qui plus est face aux Rams, contre qui tout a commencé en 2002, histoire de boucler la boucle. Attention, la partie s’annonce serrée, Sean McVay n’hésitera pas à prendre des risques si le besoin s’en fait sentir, il l’a démontré tout au long de la saison. Los Angeles forme un groupe soudé, sa défense arrive à préformer au bon moment et le duo Todd Gurley-C.J Anderson fait des ravages au sol mais la marche semble trop haute à franchir pour Jared Goff. À l’inverse, Tom Brady sait gérer ce genre de rencontres. S’il reste sur le terrain et dispose de suffisamment de temps pour lancer, difficile pour les Rams d’aller chercher une seconde bague. Niveau coaching, si McVay incarne le feu, Bill Belichick est glaçant d’efficacité. Il est capable de mettre en place un plan de match où un joueur que personne n’attend sera la pièce maîtresse de son système. Et la fin, ce sont les Patriots qui l’emportent. (Sebastien Polomeni)

Archi favori l’année dernière où ils ont perdu un match qui n’auraient certainement jamais dû perdre. Cette année, ils ne vont pas laisser passer un deuxième Super Bowl d’affilé. Pour le score 37 – 16 pour les Patriots. (Nicolas Candelon)

Patriots 35 – Rams 32. Je mise sur un Superbowl offensif mais serré comme à chaque fois avec les Patriots. Ils sont les mieux armés pour remporter ce genre de rencontre, tant au niveau de l’expérience bien sûr mais aussi pour les certitudes plus nombreuses que les Rams. Même si il a été bon en finale de conférence, je ne vois pas Goff prendre le dessus sur la défense des Patriots, notamment sur une paire de corner sous-estimé mais une des plus brillantes de la ligue. Brady a une revanche à prendre, son niveau en saison régulière était un leurre, ils est bien le GOAT et va le prouver dimanche. (Swan Gerome)

Les Patriots déclenchent facilement des superlatifs. « Jamais » et  « toujours » semblent leur coller à la peau. Ils ne sont jamais morts. Ils sont toujours capables de surmonter un adversaire. Le magicien Bill Belichick a sorti par le haut son écurie d’une saison qui semblait un peu plus difficile que d’habitude, et l’a préparée pour être à son optimum au moment prévu : quand ça compte. La partie devrait se jouer sur les fondamentaux du côté de New England. Résurgence de la défense, efficacité du jeu au sol et niveau de production de la ligne offensive, si l’équipe du Massachussetts continue de s’imposer dans ces domaines elle n’aura pas la partie gagnée mais elle aura l’opportunité de mettre la main sur le déroulement du match. Après, on peut faire confiance à Tom Brady, Julian Edelman, James White et Rob Gronkowski pour assurer la finition. Bill Belichick prouvera encore qu’il est un maître. Il emmènera New England sur le toit de la NFL, et les Patriots pourront regarder les Steelers dans le fond des yeux pendant que Magnificent Tom Brady savourera sa sixième bague. (Matthieu Pasquier)

Victoire des Patriots par +10. Comme beaucoup, j’aime quand un sport est équilibré et qu’on ne peut pas connaître les gagnants à l’avance. Mais les Patriots de Brady et Belichick sont au dessus de ces préocupations. Ils sont une machine impitoyable qui n’a qu’un seul but : gagner, gagner et gagner. Je vois les Pats servir la même sauce qu’au match précédents : une overdose de jeu au sol pour ouvrir, une grosse cuillère de défense sur Goff et Gurley, un soupçon de Gronkowski/Edelman pour assomer avant la mi-temps. Et la cerise Brady sur le gâteau qui va plier le match dans le 4e quart. (Raoul Villeroy)

Patriots 33 – 27 Rams. Comme lors des deux dernières éditions, j’imagine un Super Bowl offensif. Ça n’a pas réussit aux Pats l’an dernier, mais je les vois mal se faire avoir une deuxième fois en deux ans. Los Angeles a les moyens de résister mais tout est encore trop jeune et inexpérimenté pour les Rams. Je ne ferait en tout cas pas ce plaisir à Julian Edelman en pariant contre les Patriots. (Lucas Vola)

Patriots 28 – 10 Los Angeles Rams. Tout le monde n’est pas Nick Foles. (Loic Goyet)

Victoire des Patriots 27-20. Difficile d’imaginer les Patriots perdre un second Super Bowl de suite. L’expérience et la certitude qu’offre New England, notamment suite à leur performance face aux Chiefs en finale de conférences vont certainement primer face à une talentueuse équipe des Rams qui soulèvent cependant certaines interrogations en cette fin de saison (Blessure de Gurley, comment Goff va-t-il gérer la pression, faiblesse du backfield défensif). (Frederic Beucler)

Mon cœur dit Rams mais ma raison dit Patriots… Au vu des petites imperfections et irrégularités des Rams des matchs précédents, je ne les vois pas renverser la machine Patriots qui arrivera mieux a gérer la pression et saura exploiter la moindre faille de ces Rams ! Patriots 31 – Rams 20. Dans un match d’une telle envergure, difficile de ne pas miser sur une équipe aussi calibrée et expérimentée. (Ben)

Après avoir battu en prolongations les épouvantails de la ligue, les Chiefs du jeune padawan Patrick Mahomes, les Patriots vont entrer un peu plus dans l’histoire en venant à bout des Rams. Le match sera accroché et les clés pour New England sera de limiter le jeu au sol de Los Angeles et que la ligne offensive arrivent à contenir le pass rush adverse symbolisé par Aaron Donald.
Le chancelier Belichick et Dark Brady vaincront de nouveau… en tout cas je l’espère. (Mehdi Jullien)

Victoire des Patriots : 24 – 17. Les quelques petits questionnements récents dans l’attaque des Rams (gestion de Goff, blessure de Gurley) devraient peser lourd face à un adversaire qui ne pardonne pas le fait de ne pas contrôler le match. (Camille Saraben)

Victoire des Patriots. Après une saison régulière mi-figue mi-raison, les Pats arrivent au Super Bowl en évoluant à leur meilleur niveau. Après la défaite de l’an dernier contre les Eagles, je vois mal New England perdre encore une finale. Évidemment, il y a du lourd du côté de Los Angeles, autant sur le plan offensif qu’au niveau de la ligne défensive (l’une des grandes clés de ce match), mais l’expérience des Patriots et Tom Brady vont faire la différence contre la jeune et séduisante équipe des Rams. Le passage de témoin n’aura pas lieu cette année. (Nicolas Meichel)

28-24 Patriots. Parce que Tony Romo a dit que ça serait le score. Parce que Tom Brady et Bill n’ont pas pour habitude de perdre deux fois de suite. Parce que le duo a une expérience inégalée de ce gene d’événement contrairement à Jared Goff et Sean McVay. Parce que la défense des Patriots est plus complète. Parce qu’il faudrait cloner Aaron Donald 10 fois pour espérer neutraliser Sony Michel et tous les autres jouets de Tommy Boy. (Axel Perrichet)

New England Patriots 28 – 3 Los Angeles Rams. Il y a quelques jours, les Dodgers ont rendu visite aux Rams… Peut-être pour leur montrer le chemin. C’est vrai, perdre contre Boston, ils savent très bien comment le faire. S’ils pouvaient transmettre un peu de leur poisse à leurs camarades du football. Je souhaite que Jared se gauffre, pour que Bill n’ait pas les boules, pour que TomTom puisse être heureux avec ses deux nanas, Gisèle et le trophée Lombardi. Le score, simplement pour rappeler à Grégory et ses Falcons qu’une avance de 25 points, ça ne se gaspille pas. Après le 49-3 de Manu, le 28-3 d’Atlanta. (Jonathan Pham)

Rams – Patriots : 17-27. Difficile d’imaginer les Patriots perdre 2 superbowls d’affilée. Face à la pression imposée par Suh et Donald, Belichick et compagnie ont déjà prouvé qu’ils pouvaient faire avec. S’ils veulent gagner, les Rams vont devoir laisser Tom Brady sur le banc et avoir une possession du ballon significative. Malheureusement pour eux, Todd Gurley semble diminué et Jared Goff n’arrivera pas à porter seul son équipe. Et puis, le jeu Madden a pronostiqué une victoire des Rams, preuve supplémentaire que le trophée Lombardi va retourné à Foxborough. (Brice Duhamel)

Désormais, comme on dit c’est choisir entre la peste et le choléra. Disons tant qu’à faire, allez les Patriots mais alors sans conviction du tout. Vivement la prochaine saison et le Super Bowl à Miami. (Rémi Brazon)

Les Patriots ont l’avantage sur l’expérience et le quarterback. Ce n’est jamais anodin dans un Super Bowl. Sean McVay et Wade Phillips ont de beaux arguments, mais Bill Belichick et Josh McDaniels ont les moyens de les surprendre. Et de six. (Alain Mattei)

Los Angeles Rams – 3 votes

Rams – Patriots : 27-24. Aucune conviction pour le coup. Je vois un match serré jusqu’au bout et une victoire sur le fil pour l’une des équipes. 2 raisons de croire aux Rams : la capacité de Wade Phillips a faire gagner à Suh et Donald le combat face à l’OL des Pats. Rappelez-vous ce qu’il avait fait avec Von Miller et Ware face à Brady il y a quelques temps… La deuxième, la capacité des Rams à s’entêter au sol. Oui Gurley et CJ Anderson peuvent être bloqués, mais cela n’empêchera pas McVay de continuer à jouer au sol pour ouvrir des opportunités et tenter de contrôler la montre. C’est ce qu’il a fait face aux Saints en donnant 20 portées à ses coureurs pour 54 yards (à titre de comparaison, Reid n’a donné que 10 ballons à son RB dans la défaite face aux Pats). 2 clés du match qui me font pencher vers les Rams, malgré qui soient les outsiders de cette finale. (Raphael Masmejean)

Il est temps d’instaurer une nouvelle dynastie en NFL pour prendre la place des Patriots. Et qui de mieux que les L.A. Rams pour le faire lors du Super Bowl ?
Un jeune coach, une attaque solide et une défense avec certainement le meilleur joueur de la NFL. Sur le papier, cette équipe est séduisante et à montré cette saison qu’elle pouvait passer les tests ! Un dernier test face à l’ogre bostonien est à leur portée. Puis mon coeur vibre pour les Raiders et j’ai encore la Tuck Rule en travers de la gorge donc dimanche : Let’s Go Rams ! (Romain Therasse)

Victoire des Rams par le score de 27 à 17. La clé du match sera surement la ligne défensive des Rams. Ils doivent dominer et mettre Brady sous pression. Gronk me semble moins dominateur que sur les dernière saisons, et arrêter Edelman dans l’entrejeu sera indispensable pour s’en sortir côté Rams et temporiser suffisament pour permettre à la DL de sacker Brady. Je fais confiance à McVay pour arriver préparé, mais Bill Bellichick fait vraiment peur et va encore sortir un joueur que personne n’attend de son chapeau et lui faire faire le match de sa vie… (Guillaume « Plax » Berson)

La tableau des pronostics du podcast

Super Bowl LIII Alain Raoul Gregory Raphael
1 Rams – Patriots Rams Patriots Patriots Rams

Pour rappel, Alain Mattei et Gregory Richard vous ont livré les clés du match, les facteurs X, ainsi que leurs pronostics dans l’épisode 283 du podcast.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Mai à 2:30 TOR 2.32 pariez 1.7 MIL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une