Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Super Bowl

Les 10 moments les plus fous de l’histoire du Super Bowl

Chaque dimanche de Super Bowl, le monde du football américain espère se régaler devant un grand match. Il faut dire que les grands souvenirs du Big Game sont nombreux. Les dernières saisons ont même été particulièrement prolifiques en scénarios de folie.

Pour s’échauffer en attendant le coup d’envoi, voici un retour sur les

1. Le « Helmet Catch » (2008)

Eli Manning était sacké. Il avait l’air sacké. Il s’en est sorti. Que le quarterback des Giants puisse se défaire des défenseurs était déjà un miracle. Que sa passe tombe ensuite le casque de David Tyree, esseulé au milieu d’une nuée de défenseurs, et que ce receveur quasi-anonyme réussisse à garder le cuir malgré l’étreinte de Rodney Harrison était tout simplement irréel.

Une conversion sur troisième tentative qui a écoeuré les Patriots, qui encaissent quelques instants plus tard le touchdown de la défaite par Plaxico Burress. Une fin de match folle pour priver New England d’une saison parfaite. Inoubliable.

2. Malcolm Butler sauve le match (2015)

Un yard à parcourir. Quelques secondes à jouer. Les Seahawks sont aux portes de la victoire. Rien ne peut leur arriver, puisque c’est notamment une réception miraculeuse de Jermaine Kearse qui les a mis dans cette position. Et pourtant. Plutôt que de donner le ballon à Marshawn Lynch, Pete Carroll choisit la passe. Malcolm Butler, un joueur alors méconnu, surgit. Interception. Game Over.

3. 1 yard trop court (2000)

Il n’y a pas que les Seahawks sont passés tout près. En 2000, les Titans, eux, visaient l’égalisation et la prolongation. Avec 6 secondes à jouer, ils sont à 10 yards de la end zone. Steve McNair trouve Kevin Dyson. Mais Mike Jones est là pour le plaquage. Le receveur a beau tendre le bras, c’est trop court. Le chrono affiche zéro. Les Rams tiennent leur victoire.

4. Wide right ! (1991)

Pauvres Bills. Le premier de leur quatre Super Bowls perdus à la suite? Probablement le plus douloureux. À 4 secondes de la fin, ils sont menés d’un point, mais Scott Norwood a la victoire au bout du pied. Il faut marquer un field goal de 47 yards. Le botteur frappe, et son ballon échoue légèrement sur la droite. À quelques centimètres de devenir le héros.

5. Terry Bradshaw, un K.O. victorieux (1976)

À un peu plus de trois minutes de la fin du Super Bowl X, les Steelers mènent 15-10 contre les Cowboys. Terry Bradshaw prend le snap et va passer. Il attend le dernier moment pour lancer une magnifique balle qui survole plus de 60 yards dans les airs avant de tomber dans les mains de Lynn Swann pour le touchdown décisif du 21-10.

La passe est parfaite. Une des plus belles de l’histoire. Le soucis pour Bradshaw ? Il n’a pas vu le résultat. Car dans l’instant où il a lâché le cuir, Larry Cole est venu percuter sa tête. Le lanceur des Steelers est K.O. et ne termine pas le match. Mais il a fait ce qu’il faut pour que son équipe reparte avec la bague.

6. Philly Special (2018)

Laissons la description de NFL Films vous donner une idée de la chose : « une action que les Eagles n’avaient jamais appelée, appelée sur 4e tentative, avec un coureur rookie non-drafté qui passe le ballon au troisième tight end qui n’avait jamais tenté une passe en NFL, qu’il lance au quarterback remplaçant qu’il n’avait jamais capté une passe en NFL ou à l’université avant, sur une des plus grandes scènes du football. »

De quoi permettre aux Eagles de mener 22-12 à la pause, en route vers une victoire surprise sur les Patriots.

7. Santonio Holmes du bout des orteils (2009)

Aller chercher la victoire sur un dernier drive avec 2mn37 au chrono, c’est faisable. Mais la manière dont les Steelers ont planté la dernière banderille pour décrocher leur sixième titre reste acrobatique et inoubliable. Alors qu’il avait capté une passe de 40 yards quelques instants plus tôt pour mettre son équipe à portée, Santonio Holmes capte un ballon glissé entre les défenseurs par Ben Roethlisberger. Sa prouesse ? Garder les pieds dans le terrain. Du bout des orteils.

8. John « Helicopter » Elway (1998)

John Elway en avait marre d’être un loser magnifique. Après trois défaites au Super Bowl, le voilà à 37 ans pour une quatrième tentative, face à des Packers favoris de la rencontre et champions en titre. Dans le troisième quart, les deux équipes sont à égalité. 3e et 6 yards. Pas de solutions, le quarterback y va lui-même, quitte à prendre un choc qui fait tourner tout son corps. First down !

Deux actions plus tard, Denver marque. Au bout du match, le premier des deux titres d’Elway.

9. Julian Edelman du bout des doigts (2017)

S’il y a un moment qu’il faut retenir de l’incroyable remontée des Patriots face aux Falcons lors du Super Bowl LI, c’est probablement la réception complètement folle de Julian Edelman.

New England est alors encore mené de 8 points. Il reste moins de trois minutes à jouer et Tom Brady est dans sa partie de terrain.

« Je ne sais pas comment il l’a attrapée », avoue Brady après la rencontre.

10. John Riggins toujours plus loin (1983)

Menés 17-13 à un peu plus de 10 minutes de la fin, les Redskins sont face à une 4e et 1 yard sur les 43 yards des Dolphins. C’est le futur Hall of Famer John Riggins qui va avoir le ballon au sol, c’est sûr. Il perce la ligne et gagne le first down. Mais il ne s’arrête pas là, et remonte carrément les 43 longueurs qui le séparaient de la end zone. Touchdown ! Washington repasse devant et ne sera jamais dépassé.

Avec 38 ballons portés pour 166 yards et un touchdown, Riggins est logiquement élu MVP de la partie.

Mention spéciale : Janet Jackson choque l’Amérique

Il ne s’agit pas d’un moment de football américain, mais la planète entière a entendu parler de ce moment. Le 1er février 2004, au milieu du match entre les Patriots et les Panthers, Justin Timberlake arrache une partie du costume de scène de Janet Jackson et laisse apercevoir un instant le teton de la chanteuse.

Le scandale est énorme. Jawed Karim, un des co-fondateurs de You Tube, a même expliqué plus tard que l’évènement lui avait inspiré la création de la plateforme de partage de vidéos car il ne pouvait pas trouver la vidéo de l’incident en ligne.

Traumatisée, la NFL a enchainé avec des années de show de mi-temps assurés par des artistes beaucoup plus sages.

Mention spéciale 2 : blackout à New Orleans !

C’est un Super Bowl presque sans histoire que les Ravens étaient en train de dominer. 28-6 en leur faveur et un peu plus de 13 minutes à jouer dans le troisième quart. Et là lumière… ne fut plus.

Avec une partie du Superdome de New Orleans plongé dans le noir, le match est arrêté pendant 34 minutes. En France, au milieu de la nuit, les spectateurs luttent pour leur survie à grand coup de tasses de café. À la reprise, les 49ers revivent et se rapprochent. Mais c’est bien Baltimore qui finit par l’emporter.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
15 Nov à 3:20 CLE 1.55 pariez 2.1 PIT
17 Nov à 20:00 BAL 1.38 pariez 2.5 HOU
17 Nov à 20:00 CAR 1.33 pariez 2.7 ATL
17 Nov à 20:00 DET 2.5 pariez 1.38 DAL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR