Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Super Bowl

Les 9 leçons du Super Bowl LIII : Dont’a Hightower et Julian Edelman, héros sous-côtés

Bill Belichick est le plus grand

Aucun coach n’avait gagné cinq Super Bowl. Bill Belichick se détache encore plus au palmarès avec une sixième bague. Mais l’important, c’est la manière. Face à celui qui est présenté comme un génie offensif depuis deux ans, le coach des Pats’ a répondu avec une défense bien préparée, parfaitement coachée, qui a fait bafouiller à la fois Sean McVay et Jared Goff.

Les blitz étaient parfaitement organisés. La couverture aussi. Le front seven a pris le dessus. Jamais Los Angeles n’a semblé avoir la moindre solution pour débloquer la rencontre. Lorsqu’il y a eu des ouvertures, Goff n’a pas su en profiter. L’an dernier, Doug Pederson et les Eagles n’avaient pas eu peur de New England. Ils avaient imprimé leur rythme. McVay a coulé.

Les Patriots sont immortels

On l’avait déjà dit sur ce site : les Patriots sont la plus grande dynastie de l’histoire de la NFL. Voilà un chapitre de plus à leur histoire. Le plus fou ? Le match a semble serré, mais les 10 points d’écart sont la plus grosse marge de New England dans un Super Bowl remporté.

D’une certaine manière, ils étaient donc plutôt à l’aise par rapport à certains matchs fous qu’ils ont remporté par le passé !

Dont’a Hightower est la star défensive la plus sous-cotée de la ligue

On ne parle pas assez de Dont’a Hightower. On ne parle pas assez de Dont’a Hightower ! Peut-être qu’il est trop discret. Qu’il ne met pas de costumes voyants avant les matchs. Qu’il n’est pas assez sur Instagram. Mais le linebacker des Patriots est un exceptionnel footballeur.

En 2015, il stoppait Marshawn Lynch à 1 yard du touchdown qui aurait donné le titre à Seattle. En 2017, il provoquait le fumble de Matt Ryan qui lançait la remontée folle. Cette fois, il a réussi 2 sacks et dévié une passe. Trois gros matchs, trois titres.

Julian Edelman, légende de playoffs

Ce dimanche, Julian Edelman a signé son 13e match consécutif en playoffs avec au moins 5 réceptions. Jerry Rice est le seul joueur qui a capté plus de passes que lui lors des phases finales.

Dans un match d’une grande pauvreté offensive, Edelman a été l’éclair de régularité. Une référence. Son titre de MVP est amplement mérité. Car Tom Brady a été un cran en-dessous. Le quarterback a réussi l’essentiel : ne pas trembler sur les lancers les plus importants. Mais c’est bien Edelman qui a donné le ton toute la soirée.

Les défenses gagnent toujours des titres

Bla, bla, bla révolution… Bla, bla, bla jeunes équipes offensives…. Bla, bla… Au final, contrairement à ce que les Super Bowl de l’an dernier et le début de saison régulière voulaient nous faire croire, les titres peuvent encore se gagner en défense.

Après le Big Game avec le plus de yards de l’histoire l’an dernier, vous avons eu droit à celui avec le moins de points.

Jared Goff était inquiétant

Déjà en galère dans les premières minutes de la finale NFC à New Orleans, Jared Goff a encore livré une prestation empreinte de pas mal de panique. Et cette fois, il ne s’est jamais vraiment repris. Attention, il n’est pas le seul en cause. Sa ligne offensive a été mangée, et ses receveurs n’ont jamais créé de séparation avec les excellents defensive backs de New England.

Mais Goff a parfois semblé tellement perdu, qu’il va vraiment falloir espérer que cette campagne de playoffs soit bien digérée et serve d’apprentissage. Le lanceur des Rams a peiné en fin de saison. La perte de Cooper Kupp n’a pas aidé. Mais cela n’est pas une excuse. Sa passe trop tardive pour un Brandin Cooks tout seul dans la end zone coûte très cher.

La bonne nouvelle, c’est que Ben Roethlisberger avait aussi été catastrophique dans son premier Super Bowl. Sauf que lui avait gagné.

Les Rams doivent garder Wade Phillips

Wade Phillips a 71 ans. Sa défense a mis du temps à prendre forme cette saison. Mais si les Rams ont une chose à faire dans les mois à venir, c’est de s’assurer qu’il reste et qu’il soit heureux. Oui, les Patriots ont fini par trouver la faille. Mais Los Angeles a tenu très, très longtemps.

Mais où est passé Todd Gurley !!!????!!!!

Il parait que les Rams jouaient avec le joueur offensif de la saison 2017. Un joueur qui a aussi marqué 21 touchdowns en saison régulière cette année. Ce jour a été invisible avant la mi-temps. À peine plus après.

Son bilan : 10 courses pour 35 yards.

« Je sais qu’il y a eu beaucoup d’inquiétude au sujet de mon genou, mais je vais vraiment bien », a-t-il assuré à USA Today après la rencontre.

Alors que s’est-il passé ? Pourquoi Sean McVay a-t-il complètement sorti sa meilleure arme de son plan de jeu. Un des grands mystères de l’année 2019 pour le moment.

Nos punters ont du talent

Ce n’est pas le job le plus glamour, mais les punters ont fait un énorme boulot dimanche soir. Johnny Hekker a frappé 9 fois, pour 46,3 yards de moyenne, et 5 ballons placés dans les 20 yards adverses. Il a même battu le record du plus long punt de l’histoire du Super Bowl, avec ballon envoyé à 65 yards.

Ryan Allen a tourné à 43 yards de moyenne sur ses 5 tentatives, avec 3 ballons dans les 20 yards adverses. Probablement les joueurs qui ont assuré le plus parfaitement leur travail.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une