Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Cleveland Browns War Room 0

[Intersaison] War Room : Cleveland Browns, les toutous ont enlevé la muselière

[Intersaison] War Room : Cleveland Browns, les toutous ont enlevé la muselière

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Ouaf et ouf. Du côté de Cleveland, le ouaf des supporteurs est de rigueur dans la tribune portant masques de têtes de chiens. Ouf aussi. Enfin ces perennial looser (durablement perdants) semblent sur la bonne pente. Jason Campbell, Brandon Weeden, Brian Hoyer, Johnny Manziel, Austin Davis, Connor Shaw, Josh McCown, Cody Kessler, une moitié de RGIII, DeShone Kizer, Kevin Hogan, Tyrod Taylor. Tous ont démarré au moins un match pour les marrons depuis 2013. Et, Baker Mayfield. Ouf.

Baker Mayfield a réussi l’exploit de faire taire les moqueries sur les Browns en une seule saison

LES TAULIERS

1. Baker Mayfield (QB)
2. Myles Garrett (DE)
3. Joel Bitonio (G)

Baker Mayfield. Un joueur. Un. Et soudain l’espoir est revenu du côté du 216 (code postal de la ville). Autant qu’à l’époque Lebron James, Cleveland c’est Believeland (believe = croire land = terre/lieu). Le presque rookie offensif de l’année a rendu de la fierté au Dawg Pound et de l’espoir à tous les fans de la mythique franchise au casque marron. Qu’il semble loin le donut du 0-16 ! C’était pourtant, il y a un an seulement. Une éternité…

Cet amateur de paléontologie est The Flash, un defensive-end avec des qualités athlétiques au-dessus de la norme. Myles Garrett, sur le terrain, est un vrai T-Rex : puissant et agressif, chassant sa proie. Et même une version améliorée du grand prédateur, car ses bras sont longs. 47 QB hits et 20,5 sacks en deux saisons. Et quand on pense qu’il n’est encore qu’en phase de progression avec seulement deux saisons pro. Wow !

Testé en left tackle au début de la saison, Joel Bitonio est un des meilleurs guard de la ligue. Un seul sack concédé en 2018, un seul. Seulement 15 pénalités sifflées contre lui en cinq saisons. Sans être au niveau hall of famer du retraité Joe Thomas, Joel Bitonio est la définition même de ce qu’est un taulier.

L’INDÉSIRABLE

– Tyrod Taylor (QB)

Engagé 48 jours avant la draft de Baker Mayfield, Tyrod Di’allo Taylor était censé jouer tout 2018 avant que le rookie ne soit prêt. Il aura joué seulement quatre matchs en tout, trois en tant que titulaire. Agent-libre, il est fort peu probable que, à la fois la franchise et lui veuillent que la collaboration se poursuive. Les Browns ont déjà un back-up avec état d’esprit « je suis au service du petit jeune », en la personne d’un Drew Stanton dont la personnalité laisse à deviner un avenir dans un coaching staff. TT lui, a sans doute encore un petit quelque chose à apporter à une autre équipe (Miami ? Washington ?).

LA PROMOTION INTERNE

– Greg Robinson (OT)

Choisi numéro 2 de la draft par des Rams alors à St.Louis, Greg Robinson n’a pas réussi l’entrée en NFL que cette sélection laissait envisager. 6 sacks concédés et 10 fautes sifflées contre lui en moyenne durant ses trois saisons avec les béliers ! Ouch ! Avec les Browns en 2018, il devient titulaire pendant huit matchs et ne concède aucun sack. Le rookie Austin Corbett, que tous les observateurs savaient meilleur à l’intérieur, sera t’il à nouveau essayé en tant que tackle gauche ? Robinson, s’il parvient à réduire sa tendance au holding, pourrait devenir un élément fiable à ce poste si important. Un pari qui mérite d’être tenté. Au pire, la place occupé à droite ne l’est pas de main de maitre.

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS (pronostic)

– QB Tyrod Taylor (OUT)
– OT Greg Robinson (IN)
– CB EJ.Gaines (OUT)
– WR Breshad Perriman (IN)
– WR Rashard Higgins (IN)
– DT Trevon Coley (IN)
– G Earl Warford (OUT)
– Briean Boddy-Calhoun (IN)

Les deux premiers ont déjà été discuté plus haut. Higgins semble le second des agent-libres a mériter un nouveau contrat : jeune et en progression constante depuis son arrivée en 2016. Ses 572 yards et 4 touchdowns en 2018 en font une solution pour Baker Mayfield, derrière Landry et Callaway.

Perriman traine derrière lui son statut de 1e tour de la draft comme un boulet. Ciblé seulement 25 fois en dix matchs, il s’en sort avec 340 yards et 2 touchdowns. Il pourrait être conservé comme une solution 4 ou 5 (il en faut aussi) en attendant que le jeune Ratley atteigne son potentiel (ou pas).

Trevon Coley, sans être une terreur, est le genre de joueur solide dont une équipe a toujours besoin. Briean Boddy-Calhoun semble, de part son profil et son âge, un élément à conserver, davantage que le souvent blessé EJ.Gaines (21 matchs ratés en 4 saisons).

LES BESOINS

1- Ligne Defensive
2- Ligne Offensive
3- Cornerback
4- Receveur

Seulement quatre équipes ont encaissé plus de points au sol que les Browns en 2018. Schobert, Collins et Kirksey (seulement 7 matchs en 2018) sont des machines à plaquer, c’est devant que le travail doit être mieux fait. Ogunjobi, joueur venant pourtant de la modeste université de Charlotte, s’est révélé comme un légitime starter NFL, cependant l’ajout d’un coéquipier de premier plan serait précieux. Les Browns étaient en 2018 la 28e défense contre la course en yards encaissés, la 31e en touchdowns subies au sol.

À l’opposé de Garrett, Ogbah est un joueur au rendement correct depuis sa draft mais rien de plus. Chad Thomas peut-il devenir mieux qu’un joueur de rotation ? Dans cette AFC nord réputée physique, la Dline se doit d’être une force de l’équipe. (c’est le cas chez leurs trois rivaux).

Le tackle droit Chris Hubbard a concédé 8,5 sacks en 2018. Arrivé dans les bagages de Todd Haley, dont il connaissait parait-il le système, il a signé un contrat important. Un minimum de concurrence pour générer de l’émulation ne serait pas de trop. Le staff espère peut-être que le premier choix du second tour de la draft 2018, Austin Corbett, peut devenir une alternative viable à ce poste ? Celui-ci jouait tackle gauche avec l’université du Nevada. Bien que mobile, Baker Mayfield mérite d’être mis dans les meilleurs conditions possibles.

Denzel Ward est un vrai pot de colle pour les receveurs adverses, 11 passes défendues en 13 matchs alors que les quarterbacks ont vite appris à éviter son côté du terrain. Le second cornerback des Browns est donc souvent ciblé. Un choix de draft ou une signature serait bienvenue (Claiborne, Darby, Melvin, Dennard, Roby).

Landry joue souvent dans le slot, Callaway le plus souvent en profondeur. Si David Njoku est une cible régulière et fiable, Baker Mayfield a besoin d’un joueur de confiance à l’extérieur. Higgins possède des qualités indéniables mais semble plutôt efficace lorsque dans un rôle de back-up. Damion Ratley n’est encore qu’un projet d’avenir.

LA CIBLE

– LB Thomas Davis (Panthers)

Jamie Collins a signé un joli contrat en 2017 (50M dont 26 garantis) et après une saison 2017 tronquée par une blessure, il a montré de belles choses en 2018 (104 plaquages/4 sacks) mais est-ce suffisant ? Il se murmure que le joueur ne se donnerait pas à 100% et ne justifierait pas les 11M qu’il doit gagner en 2019. Et il n’est pas une recrue de John Dorsey. Si coupe ou échange de Collins alors un joueur plus jeune (et plus cher) comme le Viking Anthony Barr pourrait être ciblé pour le remplacer.

Thomas Davis est un All-Pro et un leader sur et en dehors du terrain. Cette franchise qui a souffert d’un manque de leadership pendant des années, en a retrouvé avec Baker Mayfield en attaque. La défense et notamment les plus jeunes comme Garrett et Ward bénéficieraient grandement de la présence d’un linebacker, certes en fin de carrière mais exemplaire à bien des égards. Une recrue répondant davantage à un besoin dans le vestiaire que d’un besoin sportif à la position. Et si Jamie Collins venait à jouer ailleurs en 2019, l’escouade serait séduisante avec Davis, Schobert, Kirksey, sans oublier le très prometteur Genard Avery. Plus encore si Collins est conservé avec un vétéran tel que Thomas Davis pour donner le ton et montrer l’exemple. L’AFC Nord est dite « physique » non ?

LE SANG NEUF

– DT Dexter Lawrence (Clemson)

Pour contrer le jeu de course adverse, en NCAA, personne ou presque n’était aussi performant que lui. La défense de Clemson a subi presque 2 yards de plus par course lorsque Dexter Lawrence était sur la touche que quand il était sur le terrain. Une suspension pour les playoffs universitaire, en raison de l’utilisation d’un produit interdit, pourrait lui faire perdre quelques places à la draft. Cependant, un joueur de son talent sans aucun autre incident à déplorer durant son cursus de trois ans, serait une recrue de choix pour leur nouveau coordinateur défensif : Steve Wilks.

Autres choix crédibles : Dalton Risner (OT, Kansas State), DeAndre Baker (CB, Georgia), Rashan Gary (DE, Michigan)

Bien que cela semble encore tôt, les Browns pourraient surprendre du monde en 2019. Une qualification en playoffs serait en soi, déjà, une grande performance. Les Steelers de Pittsburgh conduit par l’expérimenté Big Ben face aux jeunes loups Baker Mayfield et Lamar Jackson, cela promet de beaux duels en perspective. Sans oublier un possible rebond des Bengals. AFC Nord, en voilà une division intéressante…

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Mai à 2:30 TOR 2.3 pariez 1.7 MIL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une