Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Miami Dolphins War Room

[Intersaison] War Room : Miami Dolphins, une page à tourner

La saison 2018 est terminée. Dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Adam Gase est parti. Place à Brian Flores. Un esprit défensif succède à un coach offensif. Un changement d’esprit sur la touche qui devrait précéder une nouvelle reconstruction sur le terrain.

LES TAULIERS

1. Xavien Howard (CB)
2. Laremy Tunsil (OT)
3. Reshad Jones (S)

Place aux jeunes ! 25 ans pour Howard. 24 pour Tunsil. Selon le Miami Herald, les Dolphins veulent lancer une reconstruction en profondeur. Alors autant miser sur le noyau de joueurs récemment draftés et talentueux. Howard (12 matchs, 35 plaquages, 12 passes déviées, 7 interceptions) s’est imposé comme un des meilleurs cornerbacks de la ligue au cours de la saison écoulée. Tunsil est encore imparfait, mais il progresse et semble, à terme, pouvoir être un left tackle fiable.

Minkah Fitzpatrick, auteur d’une bonne première saison, pourrait compléter le trio. Pour le moment, on laisse tout de même la place à Reshad Jones (14 matchs, 72 plaquages, 9 passes déviées, 3 interceptions), trentenaire et titulaire, qui devra guider les jeunes dans une saison compliquée.

LES INDÉSIRABLES

– Ryan Tannehill (QB)
– Andre Branch (DE)
– Albert Wilson (WR), Devante Parker (WR) ou Kenny Stills (WR)

Ryan Tannehill (11 matchs, 64,2%, 17 TDs, 9 int) n’est pas une calamité, mais il n’est pas un quarterback qui peut emmener une équipe NFL en playoffs. Point barre. Il doit compter pour 26,6 millions de dollars dans la masse salariale en 2019. C’est délirant par rapport à son niveau. S’il est coupé, il comptera pour 13,4 millions tout de même, mais seulement 5,5 millions en 2020. En rajeunissant l’équipe, ce genre de charge est gérable.

Les Dolphins n’auront que 11 millions de dollars disponibles pour la free agency. La faute à une pluie de contrats calamiteux distribués par Mike Tannenbaum, heureusement démis de ses fonctions de manager général il y a quelques semaines. Andre Branch n’a débuté qu’un seul match et enregistré 1,5 sack, mais il doit compter pour 9 millions de dollars dans le salary cap. Les dirigeants vont aussi devoir faire un choix dans leur groupe de receveurs. Albert Wilson (8,3M$) a capté 26 ballons en 7 match avant d’être stoppé par une blessure. Devante Parker (9,3M$) est plus décevant (11 matchs, 24 rec, 309 yards, 1 TD) mais il n’a que 24 ans. À moins que ce ne soit Kenny Stills (9,7M$), qui n’a capté que 37 ballons en 15 matchs pour un salaire encore plus élevé ? Danny Amendola est le plus vieux, mais il a été le plus productif (59 rec, 575 yards, 1 TD) et coute le moins cher (6M$).

Kiko Alonso (8,2M$) a réussi une grosse saison sur le plan statistique (125 plaquages, 3 fumbles forcés, 3 interceptions), mais il pourrait très bien être une coupe surprise, surtout si la franchise veut vraiment reconstruire de fond en comble.

LA PROMOTION INTERNE

– Mike Gesicki (TE)

Sélectionné au second tour en 2018, Mike Gesicki n’a pas vraiment brillé, avec 22 réceptions pour 202 yards. Il n’a même pas encore trouvé la end zone. Mais le poste de tight end nécessite souvent une période d’apprentissage un peu plus longue. Les autres joueurs du même poste n’ont pas fait beaucoup mieux. Surtout l’arrivée de Chad O’Shea au poste de coordinateur offensif en provenance de New England pourrait être l’occasion de passer la vitesse supérieure.

Les Patriots ont toujours bien su utiliser leurs tight ends au cours des dernières saisons. Le changement de staff pourrait donc permettre de transformer Gesicki en une des pièces importantes de l’attaque.

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS (pronostic)

– Ja’Wuan James, RT (IN)
– Cameron Wake, DE (IN)
– Frank Gore, RB (IN)
– William Hayes, DE
– Stephone Anthony, LB
– James Brendel, C
– A.J. Derby, TE
– MarQueis Gray, TE
– Brock Osweiler, QB (OUT)
– Mike Hull, LB (restreint)
– Sam Young, OT
– John Denney, LS

Ja’Wuan James est clairement LA pièce à conserver. Il est un titulaire solide, dans la force de l’âge, à un poste important. Les autres joueurs en fin de contrat sont des vétérans ou des role players. Cameron Wake serait un leader de vestiaire utile pour montrer les bonnes manières aux jeunes. Même chose pour l’inépuisable Frank Gore en attaque.

LES BESOINS

1. Quarterback
2. Defensive tackle
3. Guard/centre
4. Coureur
5. Receveur/tight end
6. Linebacker

Quasiment tous les postes pourraient figurer sur cette liste. Miami a, au minimum, besoin de profondeur absolument partout. Le poste de quarterback est la priorité numéro un si Ryan Tannehill est remercié. Le Miami Herald rapportait que les dirigeants seraient prêts à attendre Tua Tagovailoa en 2020. Si c’est le cas, il faudra renforcer la défense au sol. Car Miami s’est fait marcher dessus tout au long de la campagne 2018 (4,8 yards/course, 26e en NFL).

Dans l’autre sens, il va falloir renforcer le centre de la ligne. Les quarterbacks des Dolphins ont été sackés 52 fois. Les Jaguars, Packers, Cowboys et Texans sont les seuls à avoir fait pire. Trouver un vrai receveur numéro un plutôt que la pagaille actuelle.

LES CIBLES

– Trey Flowers (DE)

Et si Brian Flores débarquait en Floride directement avec un des hommes qui a permis à la défense des Patriots d’étouffer les Rams au Super Bowl ? Il va falloir un gros chèque pour arracher Flowers lors de la free agency, mais probablement moins que pour DeMarcus Lawrence, Dee Ford ou Jadeveon Clowney, dont les noms sont un peu plus glamour. Sauf que la relation existante entre Flowers et Flores serait un gros atout.

Le poste de defensive end n’est pas forcément le plus prioritaire en Floride. Loin de là. Mais l’opportunité est belle d’ajouter un joueur de 25 ans avec une connaissance du système.

Si l’idée de la free agency est de renforcer le secteur de la défense au sol, Grady Jarrett pourrait être une bonne idée.

LE SANG NEUF

– Cody Ford (OT, Oklahoma)

La ligne des Dolphins a autorisé 52 sacks en 2018, seules quatre équipes ont fait moins bien. 18e en yards au sol. Que ce soit en protection ou pour la course, les ‘Fins se doivent d’améliorer la ligne offensive. Cody Ford est une montagne, 1m93 pour 153 kilos. Il jouait tackle droit avec Oklahoma (oui le Oklahoma de Baker Mayfield puis de Kyler Murray), à ce poste il pourrait remplacer Ja’Wuan James qui est libre d’explorer le marché. Si ce dernier obtenait un nouveau contrat, Ford est décrit par la majorité des observateurs comme ayant un potentiel important en tant que guard. Le titulaire à droite est Jesse Davis, 7 sacks concédés ainsi que 6 pénalités. A gauche Josh Sitton a 32 ans et jouera dans sa dernière année de contrat. Si le propriétaire, Stephen Ross, pense réellement à la draft 2020 pour sélectionner un quarterback, les Dolphins seraient inspirés, dès à présent, d’améliorer la ligne offensive.

Autres choix crédibles : Christian Wilkins (DT, Clemson), Rashan Gary (DE, Michigan), Andre Dillard (OT, Washington State).

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Mar à 1:00 CHA 1.95 pariez 1.87 PHI
20-Mar à 1:30 ATL 3.7 pariez 1.27 HOU
20-Mar à 2:00 MIL 1.09 pariez 7.4 LAL
20-Mar à 2:00 MIN 2.9 pariez 1.4 GSW

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une