Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens War Room 0

[Intersaison] War Room : Baltimore Ravens, la consécration du dalaï-lamar

[Intersaison] War Room : Baltimore Ravens, la consécration du dalaï-lamar

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Les corbeaux de Baltimore jouent en NFL depuis 1996. Franchise bâtie à la suite du déménagement des marrons de Cleveland dans la ville de l’état du Maryland. Dès leur cinquième saison seulement, ils sont champions ! Croa croa. Ils remettent cela douze ans après. En 2018, ils enthousiasment la fin du premier tour de la draft avec la sélection du controversé mais talentueux quarterback Lamar Jackson. Qualifiée pour les playoffs en 2018, la saison 2019 demande une confirmation pour la franchise nommée d’après un poème (d’Edgar Allan Poe).

LES TAULIERS

1. CJ.Mosley
2. Marshall Yanda
3. Justin Tucker

CJ.Mosley est free-agent (voir plus bas) et avec un autre agent-libre, Terrell Suggs, il est le leader de la défense. Si T-Sizzle est le « taulier » depuis des années, la jeunesse de Mosley lui vaut la mention. 600 plaquages, 35 passes défendues et 32 QB hits en cinq saisons. Double champion universitaire avec Alabama, il aura 27 ans au mois de juin 2019, en pleine force de l’âge pour un sportif.

Marshall Yanda, en 2018, est selon ProFootballFocus le troisième meilleur guard de la ligue. Pourtant il aura 35 ans en septembre prochain. 2018 était sa douzième saison avec les pros, douzième avec les Ravens : il joue les 16 matchs et ne concède aucun sack, seulement deux pénalités sifflées contre lui. Un taulier.

Le Texan Justin Tucker est une machine. Un taux de réussite de 90% sur field-goals. Il rapporte en moyenne 136 points à son équipe par saison. Un fait exceptionnel s’est cependant produit en 2018 : pour la première fois depuis ses sept saisons en NFL, il a raté un extra-point ! Son total est donc désormais de 241 réussis sur 242 tentés. Une machine on vous dit…

Il ne peut, pas encore, être considéré comme un taulier cependant, avec Joe Flacco échangé à Denver, Lamar Jackson est officiellement intronisé comme guide de la franchise, celui devant les conduire sur le chemin de l’illumination. Terrell Suggs, Eric Weddle, Ronnie Stanley et Brandon Williams méritent également, au minimum,  une mention.

LES INDÉSIRABLES

– Maxx Williams ou Nick Boyle (TE)

Sélectionné au 2e tour de la draft 2015, Maxx Williams a inscrit 3 touchdowns en 4 saisons. Nick Boyle, drafté lui aussi en 2015 en provenance de la même université que Joe Flacco (Delaware), n’en a inscrit aucun en quatre saisons. En avril 2018, le manager général Ozzie Newsome a dirigé sa dernière draft avant de prendre sa retraite. Lui, le tight-end élu au Hall of Fame aussi bien au niveau universitaire que celui NFL, a sélectionné avant de partir deux tight-ends : Hayden Hurst au 1e tour (25e) et Mark Andrews au 3e tour (86e). Si Hurst a vu sa saison gêné par une blessure, Andrews a lui inscrit 3 touchdowns. Ils sont l’avenir et d’ores et déjà le présent à ce poste. Néanmoins, un parmi Williams et Boyle devrait être de retour, notamment en raison de leurs qualités en tant que bloqueur.

Mark Andrews sera t-il aussi bon avec Lamar Jackson qu’il ne l’était avec le désormais ennemi juré Baker Mayfield ? (Haha, comme dirait Nelson Muntz des simpsons)

– Jimmy Smith (CB)

Indésirable, non. Cependant, Smith doit gagner en 2019 plus de 9M de dollars. Pour une franchise devant compter ses sous afin de conserver CJ.Mosley, Michael Pierce et/ou Brent Urban, sans parler d’une possible dernière saison de Terrell Suggs, cela fait beaucoup. Surtout pour une franchise venant de prolonger Tavon Young et possédant déjà avec Marlon Humphrey un potentiel CB1. Anthony Averett, assez peu utilisé (65 snaps) a néanmoins montré du potentiel alors que le vétéran Brandon Carr apporte déjà de l’expérience au poste et a effectué une bonne saison 2018. Coupe ? Échange ? Restructuration ? La situation de Jimmy Smith ne devrait pas rester en l’état.

LA PROMOTION INTERNE

– LB CJ.Mosley

Il est LA priorité de l’intersaison des Ravens. Convoité il sera, Raven il restera. Cette formulation façon maitre Yoda n’est qu’un pronostic cependant, cette franchise a montré par le passé qu’elle a su fidéliser ses meilleurs éléments à l’image de Yanda, Suggs ou Ray Lewis et Jonathan Ogden par le passé, effectuant toute leur carrière à Baltimore.

Conserver Mosley est la priorité de l’inter-saison des Ravens

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS (pronostic)

– LB CJ.Mosley (IN)
– LB Terrell Suggs (IN)
– LB Z.Smith (OUT)
– TE M.Williams (OUT)
– TE N.Boyle (IN)
– WR J.Brown (OUT)
– DE B.Urban (IN)
– DT M.Pierce (OUT)
– QB R.Griffin (IN)
– RB T.Montgomery (OUT)
– RB J.Allen (IN)

Si Suggs ne peut représenter l’avenir, il semble vouloir continuer, sans doute sur un contrat d’une saison. Za’Darius Smith lui pourrait obtenir un beau contrat, la question est de savoir où ? En 2018 il signe 8,5 sacks et les Ravens vont bien entendu essayer de le conserver mais, ils ne pourront pas conserver à la fois Smith, Michael Pierce et en même temps signer un gros contrat à Mosley. Le « OUT » pour Z.Smith se base sur le pronostic qu’à son âge, après cette belle saison 2018 et le besoin d’équipes en défense 34 (Buccs, Cardinals, Jets, Titans, Packers), il recevra des offres que les Ravens ne pourront se permettre de lui donner.

Michael Pierce est un élément d’avenir mais son futur avec les corbeaux est incertain pour les raisons évoquées plus haut. Brent Urban, lui aussi sur la ligne défensive, devrait « commander » un contrat plus modeste et pourrait être conservé.

Avec l’avènement de Gus Edwards, 718 yards pour ce joueur non drafté à sa sortie de Rutgers ainsi que la présence du prometteur Kenneth Dixon et d’Alex Collins, Ty Montgomery jouera probablement ailleurs en 2019. Javorius « Buck » Allen présente lui l’avantage d’être un coureur capable dans le jeu de passe. S’il n’est pas trop gourmand, il pourrait obtenir un nouveau contrat. Ça ferait l’affaire. Les Ravens, au pire, savent qu’en 2020 la cuvée de coureurs sera bien meilleure.

Un mot sur Robert Griffin the third. Difficile pour un joueur ayant été drafté #2, après une telle saison rookie ouvrant la perspective d’un joueur sélectionné au Pro Bowl chaque année ou presque, d’accepter de devenir un remplaçant. Il semble pourtant avoir eu cette force de caractère en 2018 et il pourrait bien, à nouveau, tenir ce rôle derrière le jeune Lamar.

LES BESOINS

1. Ligne offensive (intérieur)
2. Receveur
3. Ligne défensive
4. Pass rush

Les postes de left tackle et de guard droit sont tenus de mains de maitres par Ronnie Stanley et Marshall Yanda. A droite, le rookie Orlando Brown fils a joué les 16 matchs (10 comme titulaire) et n’a concédé qu’un seul sack ! Certes le quarterback était le plus souvent en ballade et lorsque plaqué, cela ne comptait pas comme un sack. Blague mise à part, si l’extérieur est solide, l’intérieur de la ligne offensive a lui besoin de renfort. Alex Lewis est souvent blessé, Eluemunor est un élément jeune à conserver même si sa meilleure position (intérieur ou extérieur) semble encore à déterminer. Elle sera sans doute à mettre en rapport avec le développement de Greg Senat. L’analyse continue dans la catégorie « sang neuf ».

Intersaison 2018, les Ravens ont essayé d’améliorer cette escouade en signant plusieurs receveurs : Michael Crabtree, John Brown et Will Snead (en plus de la draft de Jaleel Scott et Jordan Lasley). Bien que l’attaque repose davantage sur le jeu de course, les Ravens n’ont inscrit que 18 touchdowns dans les airs, seules 5 équipes ont fait moins bien. La draft ou la signature d’un receveur de qualité semble nécessaire, surtout après s’être séparé de Michael Crabtree.

Pass rush ? Matt Judon (7 sacks), Za’Darius Smith (8,5 sacks) en plus du prometteur Tim Williams (2 sacks en 7 matchs) ou les 5,5 sacks de l’inside linebacker Patrick Onwuasor. Oui mais quid de Terrell Suggs et ses 153 sacks en carrière ? Âgé de 36 ans il est libre de tout contrat. S’il rempile pour une dernière saison alors, un renfort ne semblerait pas forcément nécessaire. S’il décide d’appeler cela « une carrière » et de prendre sa retraite, les Ravens pourraient y songer. Surtout que Smith est également free-agent et sera convoité après cette saison laissant entrevoir du potentiel.

Suivant la même idée, avec la présence de nombreux joueurs de qualité au poste à la draft et la priorité de signer CJ.Mosley, les corbeaux pourraient perdre Michael Pierce et/ou Brent Urban. Un defensive tackle/34 defensive-end pourraient être ciblé à Nashville lors de la draft ou en free-agency.

LA CIBLE

– DT Ethan Westbrooks

Les Ravens ont pour priorité de re-signer leurs propres free-agent mais si M.Pierce et Brent Urban venaient à partir, alors ils devront trouver un autre joueur à ce poste. Brandon Williams est meilleur que ce que ses stats laissent apparaitre mais Wormley, Henry (blessé la majeure partie de 2018) et Sieler sont jeunes. Après avoir donné un gros contrat à Mosley, les Ravens n’iront pas chercher un profil onéreux. Autant garder Pierce sinon. Westbrooks ou Allen Bailey (Chiefs) pourraient être ciblé.

LE SANG NEUF

Garrett Bradbury (C, North Carolina State)

Vainqueur du Rimington Trophy* décerné au meilleur centre universitaire, Bradbury ne gagne pas ses duels par son gabarit mais avec technique et agilité. Cet ancien tight-end (et defensive-end) au lycée est bel et bien le meilleur à son poste de la classe 2019, cuvée pourtant séduisante avec des joueurs tel que Elgton Jenkins (Mississippi State) et Erik McCoy (Texas A&M). Recruté comme tight-end par l’ancienne fac de Phillip Rivers, il a conservé à sa nouvelle position ses qualités athlétiques, notamment l’explosivité de son premier pas, si précieuse dans le jeu de course ou pour couvrir les déplacements d’un pass rusher.

Bradley Bozeman, s’il jouait centre avec Alabama, semble à l’aise en tant que guard gauche et sa saison rookie a été correcte, à voir s’il peut mériter davantage de snaps. Matt Skura lui, est loin du niveau d’un centre comme Bradbury cependant sa polyvalence est précieuse.

* Trophée remis depuis 2000 avec notamment récompensés Maurkice Pouncey (Steelers en 2009), Ryan Kelly (Colts, 2015) et consécutivement les deux joueurs d’Ohio State Elflein (Vikings) et Price (Bengals).

Autres choix crédibles : AJ.Brown (WR, Ole Miss), Chris Lindstrom (G, Boston College), Brian Burns (OLB, Florida State), Charles Omenihu (DE, Texas)

Si les Steelers sont encore et toujours leur rival principal, la montée en puissance des Browns de Baker Mayfield annonce une compétition serrée (et excitante à suivre) dans la physique AFC nord. Les Ravens ont-ils fait le bon choix avec Lamar Jackson ? La saison 2 de cette série, un rien moins violente que The Wire, devrait nous apporter des éléments de réponses sur le sujet.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR