Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Green Bay Packers War Room

[Intersaison] War Room : Green Bay Packers, LaFleur au fusil

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

La saison 2018 s’est terminée plus tôt que prévu pour Green Bay avec un bilan négatif pour une seconde année consécutive, une première depuis 1991, et encore une non qualification en playoffs. Débarqué en cours d’exercice, Mike McCarthy est remplacé par l’ancien coordinateur des Titans Matt LaFleur à la tête d’une équipe. Avec près de 40 millions de dollars d’argent disponible, et de deux choix au premier tour de la prochaine draft, les Packers ont de quoi faire quelques ajouts nécessaires en vue d’une reconstruction rapide. Autre bonne nouvelle, Mike Pettine reste aux commandes de la défense qui a montré des signes d’améliorations mais manque encore cruellement d’expérience et de joueurs clés pour faire la différence.
A Brian Gutekunst de trouver les bons éléments afin d’épauler Aaron Rodgers pour qui le temps presse. Blessé dès le premier match et auteur d’une saison en demi-teinte, il ne peut plus compter que sur son seul talent et son bras magique pour faire gagner son équipe.

LES TAULIERS

1. La paire Aaron Rodgers (QB)/ David Bakhtiari (LT)
2. Davante Adams (WR)
3. Blake Martinez (LB)

Quarterback incroyablement talentueux et intelligent, Aaron Rodgers est sur le point d’être mis au défi mentalement et physiquement par un nouveau stratège guère plus vieux que lui. Un nouveau challenge qui pourrait revigorer ses talents et redéfinir le cours de ses 4-5 dernières années, surtout si le nouveau schéma offensif s’appuie davantage sur le jeu de course et lui offre une lecture et des lancements plus faciles. Un grand quarterback n’étant rien sans son tackle côté aveugle, il pourra toujours compter sur l’aide de David Bakhtiari pour le protéger. Le tackle gauche All-Pro est encore parmi l’un des meilleurs joueurs à son poste.
Receveur Pro Bowler à deux reprises et en constante progression, Davante Adams est la menace numéro 1 de l’équipe. Il a réceptionné 389 yards de plus que son ancienne meilleure marque, portant son nouveau record en carrière à 1 386 yards. Si vous ajoutez à cela ses 111 réceptions et 13 touchdowns (pour seulement 5 drops), vous obtenez l’un des meilleurs receveurs de la ligue à seulement 26 ans.
Blake Martinez n’a que 24 ans mais déjà tout d’un grand. Solide face à la course, il a encore été le pion essentiel de la défense de Mike Pettine. Auteur d’une nouvelle saison remarquable statistiquement (144 plaquages, 5 sacks), et l’un des meilleurs plaqueurs de la ligue, il s’impose comme le leader de cette escouade qui devrait une nouvelle fois franchir un pallier avec une année de plus au compteur.

Les deux font la paire. (Photo : Pinterest).

LES INDÉSIRABLES

1. Nick Perry (LB)
2. Bryan Bulaga (RT)
3. Tramon Williams (S)

Une évidence pour Nick Perry, trop rarement en bonne santé durant sa carrière et qui ne justifie pas son contrat de 60 millions de dollars sur 5 ans signé en 2016. Plombé par les blessures, il n’a jamais disputé une saison complète, et connu qu’un seul exercice à plus de 10 sacks. Cette année, il ne s’est jamais complètement remis d’une opération à la cheville durant la dernière inter-saison. Il a terminé sur la liste des blessés après 9 matchs et un problème au genou.
En libérant Bryan Bulaga, les Packers économiseront plus de 6 millions de dollars car malheureusement pour lui, son corps a lâché après une série de graves blessures à la hanche et au genou depuis 2012. Ces deux dernières saisons, il a manqué 12 matchs et a joué la plupart du temps blessé. Green Bay ne peut plus se permettre d’attendre son complet rétablissement pour protéger efficacement Aaron Rodgers. Ou tout du moins pas à ce tarif.
Officiellement Cornerback, Tramon Williams a été déplacé en safety avec les blessures pour dépanner. Il n’a plus les jambes pour reprendre son ancien poste et ne représente pas une solution d’avenir pour le nouveau, même en manque cruel de solution.

LA PROMOTION INTERNE

Bashuad Breeland (CB)

Les Packers entameront la saison prochaine avec Jaire Alexander, Kevin King et Josh Jackson au sommet de la hiérarchie des cornerbacks dans l’effectif de départ. Cela ne doit pas empêcher l’équipe de le signer à nouveau, alors qu’il a eu un impact dans le jeu lors de sa demi-saison dans le Wisconsin (1 touchdown, 20 plaquages et 4 passes défendues). Breeland a généré plusieurs pertes de balles adverses ( 2 interceptions, un fumble recouvert) tout en offrant une profondeur appréciable lorsque les blessures ont décimé le dernier rideau défensif. Son expérience dans la ligue et sa polyvalence sur équipes spéciales sont appréciables, surtout dans une escouade prometteuse mais encore très jeune.

Photo : PackersNews.com.

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS(pronostic)

1. Randall Cobb (WR) OUT
2. Clay Matthews (OLB) IN
3. Muhammad Wilkerson (DE) IN
4. Marcedes Lewis (TE) OUT
5. Byron Bell (RT) OUT
6. Davon House (CB) OUT
7. Bashuad Breeland (CB) IN
8. Eddie Pleasant (FS) OUT
9. Ibraheim Campbell (SS) OUT
10. Lance Kendricks (TE) OUT
11. Jake Ryan (ILB) OUT
12. Danny Vitale (FB) OUT
13. Geronimo Allison (WR) IN
14. Jake Kumerow (WR) IN

Joueur à fort potentiel, Randall Cobb a signé un contrat très lucratif pour le récompenser de son année exceptionnelle en 2015. Malheureusement, il a lutté contre les blessures ces derniers temps et n’arrive plus à enchainer. L’argent économisé permettrait de renforcer l’équipe à bon escient.
Clay Matthews termine son contrat de 66 millions de dollars sur cinq ans signé en 2013. Il n’est plus la machine à sacks capable de faire des ravages dans les lignes adverses (3,5 la saison dernière, 16 lors des trois dernières saisons) mais cela ne signifie pas qu’il ne peut plus être utile. Les Packers ont beaucoup de trous à combler et le fait de le retenir – au bon prix, bien sûr – pourrait aider sur le jeu en couverture et autour de la ligne d’avantage.
Muhammad Wilkerson a été freiné par une blessure mettant fin prématurément à sa saison. Il connaît bien le système de Mike Pettine. Son mélange de taille et de rapidité le rend très polyvalent sur la ligne défensive.
Les jours de Jake Ryan sont comptés. Trop souvent blessé, il ne peut plus rentrer dans les plans de l’équipe même avec un contrat avantageux pour Green Bay.
Jimmy Graham parti pour rester, les deux autres tight-ends vétérans Marcedes Lewis et Lance Kendricks n’ont pas montré grand chose, autant s’en débarrasser maintenant pour construire sur une base plus jeunes. Geronimo Allison a montré une bonne alchimie avec Rodgers avant de se blesser (19 réceptions, 289 yards en quatre matchs), Jake Kumerow a fait quelques bons passages, ils méritent tous les deux une autre chance.

LES BESOINS

1. Edge rusher
2. Safety
3. Defensive end
4. Guard
5. Receveur

La défense est le plus gros chantier de l’équipe, elle qui manque cruellement de maturité et de joueurs d’impact dans ce secteur de jeu. Un bon pass rusher fait notamment défaut. Clay Matthews et Nick Perry vieillissant, les Packers pourraient se tourner vers un talent NCAA avec l’un des deux choix dont ils disposent au premier tour de la draft. Le rôle safety est dénué d’expérience depuis le départ d’Ha-Ha Clinton-Dix à Washington contre un quatrième tour de draft. Ce domaine doit être amélioré afin d’épauler la jeune escouade de cornerbacks. La signature de Muhammad Wilkerson était une bonne chose, mélange d’expérience et de talent mais sa blessure après trois petits matchs à laisser un trou béant au milieu de ligne défensive. L’équipe a besoin d’autre(s) option(s) pour soulager Mike Daniels et Kenny Clark.
En attaque, le problème principal est la ligne offensive qui devrait être à la recherche de talents pour protéger leur investissement majeur. Poste défaillant la saison passée, la position de Guard est à renforcer obligatoirement, des joueurs de compléments sont aussi nécessaires pour apporter plus profondeur de banc. La dernière draft a apporté plusieurs solutions au poste de receveurs mais aucune ne semble pour le moment avoir les épaules suffisamment large pour occuper la place de numéro deux dans la hiérarchie. Derrière Davante Adams, les cheeseheads doivent rechercher un remplaçant expérimenté à un Randall Cobb sur le départ.

« Pourquoi pas moi ? » semble dire Golden Tate. (Photo : Pride of Detroit).

LA CIBLE

Golden Tate (WR)

Le temps est révolu où Aaron Rodgers pouvait lancer le ballon à Greg Jennings, Donald Driver, Jordy Nelson ou James Jones. Il doit maintenant se tourner vers Marquez Valdes-Scantling, Equanimeous St. Brown et J’Mon Moore. Il y a de la qualité individuelle chez ces joueurs mais en tant qu’unité, ils sont encore jeunes et en apprentissage. Une fois Randall Cobb parti, il est fort probable que les Packers envisagent d’offrir une autre option expérimentée à Rodgers. Golden Tate serait une excellente alternative en laquelle il peut avoir confiance. Joueur solide avec des mains fiables, il est connu pour sa lecture des défenses adverses, casser des plaquages et ajouter des yards après la réception. Bon rapport qualité-prix, Tate est toujours très productif à 31 ans. Il apportera un peu d’enthousiasme et de feu sur le terrain avec sa forte personnalité.

Autres cibles possibles dans un autre registre: Jadeveon Clowney, Rodger Saffold, Dante Fowler.

LE SANG NEUF

Jachai Polite (EDGE, Florida)

Même si les Packers ont pléthore de besoins en défense, ils doivent quand même en cibler certains. Le premier rideau défensif en fait partie. Avec 11 sacks récoltés en 13 matchs dans sa saison junior, Jachai Polite a montré un bon potentiel de pass-rusher, avec de bonnes dispositions naturelles pour ce poste où une bonne explosivité et technique de mains sont ses atouts. Compte tenu de sa force dans l’exercice, il pourrait apporter une présence supplémentaire à l’avant-garde défensive des Packers dès les premiers jours. La ruée vers les passeurs adverses est en pleine mutation du côté du Wisconsin, il devrait s’y faire une place de choix et grandir sereinement pour changer le sort de cette escouade.

Autres choix crédibles : Zach Allen (DE, Boston College), Deionte Thompson (S, Alabama), Noah Fant (TE Iowa).

La saison 2018 a été une année de transition pour les Packers et 2019 offre l’occasion d’un nouveau départ. La plupart de l’ossature est en place, il va maintenant falloir que le directeur général apporte une touche finale à cet effectif en y incorporant des joueurs expérimentés pour espérer amorcer une redressement rapide.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR