Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2019 0

Fiches NFL Draft 2019 : David Edwards – Offensive tackle

Fiches NFL Draft 2019 : David Edwards – Offensive tackle

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 25, 26 et 27 avril prochains à Nashville.

Cliquez ici pour retrouver toutes les fiches Draft 2019 déjà publiées.

David Edwards – Offensive tackle – 22 ans – Redshirt junior – Wisconsin

Taille : 2m00
Poids : 139 kilos
Position estimée dans la draft : 60-80

Comparaison NFL : Bryan Bulaga (Packers)

1m98 d’un coté, 2 mètres de l’autre. 143 kilos ou 139. Bryan Bulaga et David Edwards sont comparables d’un point de vue physique. Le sont-ils athlétiquement parlant ? Au NFL Combine 2010, le joueur de Green Bay signe des mesures telles que 5,20 secondes au sprint, 2m49 au broad jump et 7,70 secondes au 3-cone. Edwards réalise en 2019 un sprint en 5,28, un saut en longueur départ arrêté de 2m51 et poste un temps de 7,69 au 3-cone. Si Bulaga jouait à gauche avec Iowa, il est depuis qu’il a signé son premier contrat pro, un tackle sur le coté droit. Coté où Edwards a passé toute sa carrière universitaire. David Edwards n’est pas Bryan Bulaga mais si ceux ne suivant pas la NCAA veulent avoir une image, celle de Bulaga pour Edwards peut aisément se justifier.

Points forts

– massif et volontaire
– bon bloqueur sur le second rideau

Edwards est un joueur imposant et il se sert de ses attributs pour jouer de façon physique. En 2018 il fait partie de ce qui était considérée comme la meilleure ligne offensive universitaire. Cependant il a quelque peu déçu, tout comme l’équipe de Wisconsin dans son ensemble avec un bilan de 8 victoires pour 5 défaites. Avec les Badgers (blaireaux) il a joué 37 matchs dont 31 démarrés en tant que tackle droit.

Il joue de façon physique ! Les pass rushers tentant de l’enfoncer avec un bull rush sont le plus souvent rejetés, quant aux linebackers ils sont repoussés virilement lors de ses décrochages pour le jeu au sol. David Edwards joue de sa puissance ainsi que de la rapidité de son premier pas : recruté comme un « projet » en tant que tight-end par Wisconsin, il jouait quarterback au lycée. Un QB double menace en plus, gagnant des yards en sortant régulièrement de la poche. Son nouveau poids fait qu’il a perdu beaucoup de vitesse sur la distance mais sur une zone de 10 yards, ses pieds légers lui donnent très souvent l’avantage.

Quarterback puis tight-end. Puis offensive tackle. Même parcours que l’aigle Lane Johnson, même mentalité : si l’entraineur veut les voir tenter de bloquer les coups de pieds avec l’équipe spéciale alors, l’un comme l’autre se mettra au travail pour répondre à l’exigence. David Edwards n’est pas le plus talentueux lorsqu’il entre sur le terrain mais comptez sur lui pour tout donner de la 1e à la 60e minute.

David Edwards incarne la mentalité originelle de ce sport : blue collar*

*col bleu en référence aux tenues d’ouvriers effectuant un travail manuel, des gens durs au mal qui pour reprendre une autre image n’hésitent pas à mettre les mains dans le cambouis. Par opposition (ou distinction) avec les cols blancs.

Points faibles

– meilleur dans le jeu au sol qu’en protection / technique

Au NFL Combine, il se montre relativement raide lors des ateliers sans mesure (drills). Faut dire que David Edwards doit encore s’ajuster à ce gabarit qui n’a pas toujours été le sien, ainsi qu’à cette position dans laquelle il joue depuis trois ans seulement. Recruté comme tight-end, il a pris un peu plus de trente kilos depuis son arrivée à Madison. Alors contrairement aux autres linemen habitués depuis leur jeune âge à avoir un gabarit imposant, Edwards lui en est encore à comprendre comment bouger efficacement sa masse physique.

Entrainé par un staff habitué à former des linemen de qualités (Havenstein, Ramczyck, Frederick pour les plus récents), il est encore en phase d’apprentissage. Il ne joue cette position que depuis trois années. Très solide pour le jeu au sol, il semble moins performant en protection. Pourtant s’il jouait tackle droit avec Wisconsin, on peut aussi le considérer comme protecteur du coté aveugle du quarterback puisque pendant trois saisons ce dernier était gaucher (Hornibrook).

Les observateurs décrivent Andre Dillard comme un tackle très bon en protection mais questionnent son apport contre la course. Évoluant dans le système aérien de Mike Leach, il a beaucoup moins eu l’occasion de développer des habilités dans ce domaine. C’est exactement l’inverse avec Edwards, tant au niveau des commentaires qu’il reçoit qu’au niveau de ses possibilités de progression au niveau universitaire. L’attaque de Wisconsin était surtout basée sur le jeu au sol : 299 passes tentées en 2018 alors que le seul Jonathan Taylor a tenté 307 courses (+ 262 autres courses par d’autres joueurs). En moyenne cela donne 23 passes et 44 courses par match alors forcément, Edwards a surtout contribué dans ce dernier domaine.

S’il a encore des progrès à faire concernant le jeu de course, c’est surtout lors des situations de passes et donc de protection du quarterback qu’il doit le plus progresser.

Fit possibles

Packers, Falcons, Dolphins, Texans

Après la comparaison avec un Bryan Bulaga jouant dans une équipe avec un besoin identifié sur la ligne offensive, pourquoi ne pas envisager Edwards comme un renfort d’abord puis comme son remplaçant pour la saison 2020 ? Les Jaguars allant dans une autre direction au 1e tour, pourraient améliorer le coté droit de leur ligne actuellement occupé par Will Richardson qui n’a joué aucun match lors de sa première année.

Les Falcons se sont séparés de Ryan Schaeder et ses trois saisons de contrat restantes. Durant la saison 2018, Ty Sambrailo lui avait pris sa place de titulaire mais sa présence n’est pas suffisante pour exclure la sélection d’un autre tackle offensif à Nashville. Les Dolphins ont vu James rejoindre le Colorado et bien qu’ils ne souhaitent pas gagner beaucoup de matchs en 2018, préparer d’ores et déjà, une bonne ligne offensive pour le quarterback choisi dans douze mois, ressemble à une bonne idée. Les Texans sont tout simplement l’équipe ayant subi le plus de sacks en saison régulière. 32e sur 32.

David Edwards porte le jersey floqué du 79 :

 

 

 

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
21-Mai à 3:00 POR 2.3 pariez 1.7 GSW
22-Mai à 2:30 TOR 2.15 pariez 1.73 MIL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu