Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Chicago Bears War Room

[Intersaison] War Room – Chicago Bears : Circulez, y’a rien à voir ?

Khalil Mack, symbole d’une franchise retrouvée.

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

LES TAULIERS

1. Khalil Mack (OLB)
2. Jordan Howard (RB)
3. Akiem Hicks (DL)

Dur de savoir si la saison 2018 des Bears aurait été la même sans Khalil Mack ? Mais avec 12 sacks et demi, 6 fumbles forcés et un Pick-6, l’ancien Raider a marqué de son empreinte son arrivée dans l’Illinois. Avec Akiem Hicks, et vraisemblablement Roquan Smith dans un avenir très proche, il est la pierre angulaire du front seven des Ours. En attaque, Jordan Howard ne sort pas de sa meilleure année statistique (935 yards) mais a atterri 9 fois dans l’en-but adverse. De plus, sa production a été limitée par un jeu varié et qui a permis à Mitch Trubisky de briller, de même que son polyvalent binôme Tarik Cohen. Dans sa dernière année de contrat, Howard entendra sans doute montrer qu’il est le taulier de la franchise de ce côté du ballon.

LES INDÉSIRABLES

1. Danny Trevathan (LB)
2. Jonathan Bullard (DL)

Initialement premier de cette catégorie, le tight end Dion Sims a déjà été invité à plier bagage, de par son monstrueux contrat. Les Bears ont économisé 6 millions dans la manoeuvre, mais pourrait être tenté de mettre un peu plus de côté. Le cas Danny Trevathan reste un cas épineux. Agent libre en 2020, l’ancien des Broncos est devenu un joueur de complément dans cette escouade, un rôle qui pèse lourd du haut de ses 7 millions de dollars annuels. Si Chicago peut trouver moins cher, via la free agency, son sort peut paraître sceller. La question mérite de se poser aussi pour Jonathan Bullard, moins coûteux mais qui a globalement déçu au vu de son potentiel. Il peut être précieux sur la rotation, mais sa marge de manoeuvre semble réduite.

Retour possible pour Adrian Amos ?

LA PROMOTION INTERNE

Adrian Amos (S)

Le backfield défensif sera un chantier phare de la franchise pendant l’intersaison. Car avec Adrian Amos et Bryce Callahan disponibles sur le marché, le General Manager Ryan Pace a de quoi trembler. Fondamentalement, l’idée ici n’est pas de dire qu’un joueur est meilleur qu’un autre, mais qu’en termes d’opportunité, la re-signature du safety a plus de sens. Dans une classe très dense lors de la free agency (Earl Thomas, Tyrann Mathieu, Landon Collins, HaHa Clinton-Dix, LaMarcus Joyner, …), Chicago a de quoi jouer la montre pour convaincre l’ancien de Penn State de rester au bercail. Ce sera sans doute moins évident pour Callahan, avec un maigre marché côté cornerbacks, ce qui devrait pousser les équipes à mettre rapidement le feu et la main au porte-feuille. En 2018, Amos a été à l’image du dernier rideau des Bears, en réalisant sa meilleure saison en carrière (73 plaquages, 9 passes défendues, 2 interceptions).

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS

1. Bryce Callahan (CB) OUT
2. Pat O’Donnell (P) IN
3. Bryan Witzmann (G) IN
4. Eric Kush (G) IN
5. Patrick Scales (LS) IN
6. Roy Robertson-Harris (DL) IN
7. Aaron Lynch (OLB) IN
8. Josh Bellamy (WR) IN
9. DeAndre Houston-Carson (S) OUT
10. Kevin White (WR) OUT

Hormis le cas Callahan, expliqué plus haut, Chicago n’a pas de besoins urgents à considérer et doit s’employer à conserver un groupe homogène et assez profond sur certaines positions. C’est notamment le cas des deux côtés de la ligne, où les Bears ont été efficaces malgré quelques pépins physiques tout au long de la saison.

LES BESOINS

1. Kicker
2. Linebacker
3. Nickelback
4. Lineman offensif
5. Receveur / Tight end

Régulièrement malchanceux en 2018, Cody Parkey semble avoir perdu la confiance de son staff et les Bears devront assez rapidement se trouver un kicker clutch ? Pour le reste, la relève est à préparer, notamment sur les postes de linebacker intérieur et de nickelback. Avec un Kyle Long fragile et un Bobby Massie vieillissant, trouver un lineman polyvalent aurait du sens. De même qu’apporter de la profondeur parmi les cibles offensives pour faire franchir un nouveau cap à Trubisky.

Direction l’Illinois pour Matt Bryant ?

LA CIBLE

Matt Bryant (K, Falcons)

Kicker clutch, vous avez dit ? Certes, Matt Bryant n’est plus tout jeune, mais malgré ses 43 printemps, l’ancien des Falcons a toujours été une valeur sûre du côté de la Géorgie. En 17 ans de carrière, son pourcentage sur field goal est de 86% et son aptitude à faire mouche dans les dernières secondes contraste avec celle de Cody Parkey. Parti d’Atlanta, en raison de son salaire conséquent, Bryant ne sera pas le plus abordable qui soit, vu la situation financière des Bears. Mais le pari vaut le coup, sur l’un des rares chantiers de la franchise.

LE SANG NEUF

Joe Giles-Harris (LB, Duke)

Avec aucun choix lors des deux premiers tours, dur de voir la draft comme un facteur déterminant des Bears lors de cette intersaison. Pourtant, la décision pourrait être de préparer l’avenir en anticipant les agents libres de la saison prochaine. Comme évoqué plus haut, le flou autour de Danny Trevathan doit être considéré, à un an de la fin de son bail. Joe Giles-Harris est encore difficile à situer d’un point de vue valeur (entre les 2e et 4e tour) mais son profil est à surveiller si Chicago peut par chance le récupérer. Aussi grand que rapide, « JGH » a le physique pour devenir un Mike efficace dans un système 3-4. Il n’en demeure pas moins polyvalent, avec une étonnante explosivité qui le rend redoutable sur les phases de blitz ou sur la poursuite. Enfin, sa technique de plaquage est plus que solide. Son point de chute est donc tout trouvé, non ?

Autres choix crédibles : Hamp Cheevers (CB, Boston College), Max Scharping (OL, Northern Illinois)

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR