Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2019 0

Fiches NFL Draft 2019 : Amani Hooker – Safety

Fiches NFL Draft 2019 : Amani Hooker – Safety

Du 11 mars au 24 avril, la rédaction de touchdownactu vous propose un tour d’horizon des meilleurs joueurs universitaires. Un ou plusieurs d’entre-eux seront sélectionnés par votre équipe préférée à Nashville, entre le 25 et le 27 avril 2019.

Cliquez ici pour retrouver toutes les fiches Draft 2019 déjà publiées.

Amani Hooker – Safety – 20 ans – Junior – Iowa

Taille : 1m83
Poids : 95 kilos
Position estimée dans la draft : 55-80

Stats 2018 : 65 plaquages et 4 interceptions

Comparaison NFL : Patrick Chung (Patriots)

Comme le Jamaïcain des Patriots, Hooker est un joueur complet. Sans être exceptionnel dans un domaine précis, il sait, comme l’ancien d’Oregon, un peu tout faire. Dans la même division règne Jamal Adams (Jets). Les deux ont un jeu très complet cependant, en terme de niveau la comparaison ne tient plus : Hooker est bon. Adams est après deux saisons seulement déjà dans le premier panier. Aucun safety de la cuvée 2019 n’est au même niveau que lui, pour cela il faudra attendre 2020 et un joueur évoluant dans la même fac que le joueur de New-York : Grant Delpit (LSU).

Mais revenons à Amani Hooker et, avant d’examiner ensemble ses qualités et défauts, le joueur confie à dailyiowan que ce qui lui manquera peut-être le plus en quittant le Midwest est cette tradition récente : the Iowa Wave. Une vague formée par les fans qui en tribunes se tournent non plus vers le terrain mais vers le nouvel hôpital pour enfants où ceux-ci peuvent suivre les matchs depuis les derniers étages :

Points forts

– Très athlétique
– Q.I football
– Couverture
– Jeu physique

Hooker est un véritabe athlète jouant une position où cela est requis. Vous connaissez le goût de tout quantifier. On a donc établit une formule pour mesurer les capacités athlétiques d’un joueur : le SPARQ (Speed, Power, Agility, Reaction and Quickness). Plutôt que de tenter d’expliquer comment est calculé ce score, disons que 50 est la moyenne établit par un joueur NFL à une position sur le terrain donnée. Amani Hooker obtient un 84,5 et dans cette cuvée 2019 cela le classe 4e des safeties. Le meilleur score SPARQ d’un safety l’est par Juan Thornhill avec 99,5 alors que Chauncey Gardner-Johnson est 16e de ce classement avec 50,5.

Polyvalent. Amani Hooker, avec l’université d’Iowa, a disputé 13 matchs en 2018 : il a démarré 4 matchs comme strong safety et 9 comme linebacker. Sur la demande de ses entraineurs, il s’est spécialisé dans un domaine fort convoité par les coordinateurs NFL : la défense des tight-ends et des receveurs dans le slot. Ses yeux de faucon lui ont permis de signer 3 de ses 4 interceptions dans cette zone du terrain. C’est également là que ses capacités de réaction et comme plaqueur sont précieuses.

Animated GIF - Find & Share on GIPHY

source : catscratchreader

Défendre les menaces offensives que représentent, de plus en plus, les tight-ends est une qualité précieuse et convoitée par les staffs NFL. Faut dire aussi que Amani Hooker a eu de quoi s’entrainer face à ses coéquipiers Fant et Hockenson ainsi qu’avec George Kittle (49ers) lors de sa première saison sur le campus.

Points faibles

– manque de vitesse
– Complet mais excellent dans aucun domaine

Hooker manque de vitesse pour pouvoir jouer free-safety, c’est à dire en étant décroché pour couvrir l’arrière. Sa meilleure utilisation est soit dans la boite ou soit dans un système cover-2, à l’image de ce que font les Colts sous Matt Eberflus : les deux safeties étant responsable d’une moitié de terrain. Pas vraiment de free ni de strong (un peu quand même) mais plutôt un safety gauche et un safety droit.

Ici, une déclinaison de la cover-2, alignement Tampa-2 (la différence se situe au niveau de la zone de couverture du middle linebacker). Chaque safety y est responsable d’une zone :

Il compense son manque relatif de vitesse par une compréhension du jeu qu’il nourrit avec des heures en salle vidéo. Il est un étudiant du jeu (ce qui est un bonheur pour les coaches).

Destinations possibles 

Vikings, Colts, Packers, Chiefs, Chargers

Natif de Minneapolis, les Vikings pourraient le faire rentrer à la maison car le poste, aux cotés du magistral Harrison Smith, se partage entre Anthony Harris et Jayron Kearse sans qu’aucun des deux ne soient dominant. Les Colts et leur cover-2 justement. La signature de Clayton Geathers ne l’est que pour une année, lui qui a raté 23 matchs ces quatre dernières saisons pour blessure. Hooker et Hooker* ! Comme un nom de mauvaise série US non ? *(un safety titulaire des Colts se nomme Malik Hooker, sans lien de parenté).

Les Packers ont chipé Adrian Amos aux rivaux de la ville venteuse mais Mike Pettine, le coordinateur défensif, n’est jamais rassasié de defensive backs de qualité pour son système agressif. Le jeu physique d’Amani Hooker irait bien aux cotés de Tyrann Mathieu (Chiefs) alors que des opposants de division en auraient également l’utilité. Après la cover-2, la cover-3 : Gus Bradley est un adepte de ce système et si les Chargers ont déjà quelques joueurs de bon niveau au poste dont une superstar, un peu de profondeur est toujours importante sans compter que deux d’entre-eux joueront sur leur dernière année de contrat (Phillips et Watkins).

 

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR