Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

AAF

Une semaine en AAF : les Fleet prennent le large, Trent Richardson machine à scorer

Revanches de la première semaine avec un Garrett Gilbert toujours aussi décisif, un Christian Hackenberg encore abyssal et un Trent Richardson mué en machine à touchdowns, voilà le programme de cette troisième semaine de compétition.

Salt Lake City Stallions (1-2) – Arizona Hotshots (2-1) : 23-15

Salt Lake était sur le point de créer la surprise la semaine passée sans résultat et a du patienter pour finalement obtenir sa première victoire de la saison grâce à un touchdown tardif en fin de rencontre. C’était une journée sans pour les Hotshots avec un pauvre 2/10 sur troisième tentative et seulement 23 minutes de possession de balle. La sortie sur blessure de leur quarterback titulaire John Wolford (14/22, 127 yards, 1 touchdown, 1 interception) au début du troisième quart-temps n’a pas aidé Arizona, Trevor Knight (8/17, 95 yards) n’a pas trouvé le rythme nécessaire pour faire avancer son équipe. La défense des Stallions a réussi une grosse performance pour permettre aux locaux de rester dans le match et laisser l’attaque apporter un succès méritée. Joel Bouagnon (45 yards en 12 portées, 1 touchdown) se chargeant de marquer le touchdown décisif après une série de plus de 8 minutes, 14 actions et 75 yards.

Cette rencontre a été très lente comparativement à la première opposition en semaine 1 où Arizona l’avait emporté 38-22 à domicile. Le début de match est symbolisé par le duel entre Wolford et le défenseur des Stallions Karter Schult qui mème la ligue en terme de sacks (4 dont un dans ce samedi). Le quarterback visiteur était sous pression constante pendant toute la première mi-temps, ne parvenant pas à trouver ses cibles et s’agaçant ouvertement de la situation. Résultat, les locaux prenaient logiquement les devants après un field goal de 54 yards de Taylor Bertolet dans le premier quart-temps, et le touchdown de 25 yards de De’Mornay Pierson-El ( 8 réceptions, 90 yards, 1 touchdown) en début de second (9-0).

Bien que dominés jusqu’à présent, les visiteurs trouvent les ressources nécessaires pour revenir au score et rejoindre les vestiaires sur un score de parité (9-9) malgré une production offensive limitée. Rashad Ros (6 réceptions, 51 yards), 1 touchdown) marquant son quatrième touchdown de la saison, répondant au field goal de Nick Folk.

Revigorés par ce retour rapide, les Hotshots comptent bien reprendre sur le même rythme mais la première action vient tout changer. Greer Martini intercepte Wolford; quelques secondes plus tard, Branden Oliver conclut au sol sur une course d’un yard pour permettre à Salt Lake de reprendre les commandes. Arizona, à l’image de son quarterback blessé sur l’action, ne s’en relèvera pas.

Les locaux ont conservé leur avantage de 3 points jusqu’au milieu du dernier acte, moment choisi par Bouagnon pour marquer sur quatrième tentative, après une série chronophage et une révision vidéo. La conversion à deux points réussie a donnée le plus gros avantage de la partie et de la saison aux Stallions. Knight a essayé de ramener les Hotshots, mais les trois nouveaux points de Folk sont arrivés trop tard. Arizona, après un départ très lent, n’a pas surmonté la perte de Wolford.

Orlando Apollos (3-0) – Memphis Express (0-3) : 21-17

L’attaque d’Orlando n’a pas perdu de temps, normal lorsqu’une équipe mène la ligue avec 38,5 points par match. Le premier touchdown des Apollos est intervenu dans les deux premières minutes du match sur une course de 4 yards de D’Ernest Johnson (79 yards en 13 portées, 1 touchdown). Dans la foulée, Memphis n’a pas connu le même démarrage avec une nouvelle interception pour Christian Hackenberg (8/14, 88 yards, 2 interceptions), la troisième de la saison.

Dans un match fermé, la suite du premier acte n’est pas aussi transcendant, et les deux équipes regagnent les vestiaires sur le score de 9-0 pour les locaux. À noter, la tentative de field goal ratée du kicker des Express Josh Jasper à 41 yards de distance.

Dos au mur, Mike Singletary a bougé ses pions à la mi-temps, Zach Mettenberger (9/12, 120 yards, 2 touchdowns) a pris la place d’un Hackenberg encore bien en difficulté. En moins de cinq minutes, ce choix s’est avéré payant avec une passe de 28 yards pour un touchdown de Devin Lucien (3 réceptions, 51 yards, 1 touchdown), la première passe de touchdown de l’histoire de la franchise.

L’élan de Memphis a été de courte durée, Garrett Gilbert (14/28, 207 yards, 1 touchdown) montrant qu’il est peut être le meilleur joueur de l’AAF à l’heure actuelle. Sur une quatrième tentative et 8 yards à parcourir, le quarterback des Apollos, sous pression, sort de sa poche et trouve de façon miraculeuse le receveur Rannell Hall ( 4 réceptions, 68 yards, 1 touchdown) pour un touchdown de 37 yards (15-6). Dans le dernier acte, sur un jeu d’option, il trompe la défense adverse aux abonnés absents et s’en va marquer seul après une course de 28 yards.

Au moment où les spectateurs pensaient le match plié, Memphis et Mettenberger ont frappé de nouveau. À un peu plus de cinq minutes du terme, le nouveau titulaire du poste trouvait Gerrard Sheppard pour un touchdown de 40 yards; la transformation à deux points réussie, les visiteurs n’étaient plus alors menés que 21-17 avec encore du temps à l’horloge. Cependant, l’attaque d’Orlando a maitrisé les minutes restantes, sans permettre aux Express de récupérer le ballon et ainsi assurer une troisième victoire en autant de rencontres.

Atlanta Legends (0-3) – Birmingham Iron (3-0) : 12-28

Birmingham a fait la différence en seconde mi-temps et notamment dans le troisième quart-temps avec onze points inscrits. Malgré ses 328 yards dans les airs, la journée est à oublier pour le quarterback des Legends Matt Simms (28/48, 328 yards, 1 touchdown, 3 interceptions). Ses trois interceptions et ses nombreuses pénalités pour retard de jeu se sont avérées coûteuses dans une attaque en manque de rythme qui n’a pu parcourir que 43 petits yards au sol, dont 27 rien que pour Simms.

Birmingham a également eu du mal à la course avec Trent Richardson à 46 yards en 17 portées et Ladarius Perkins à 26 yards. La différence?Richardson a réussi à inscrire trois nouveaux touchdowns sur ce match, portant son total à six depuis le début de saison pour seulement 145 yards cumulés. L’ancien Colts d’Indianapolis en NFL est redoutable sur courte distance en atteste ses réalisations de dimanche soir. Une de cinq yards en fin de première mi-temps pour placer les Iron en tête (3-9), une seconde d’un yard en fin de troisième quart-temps pour accroitre l’avance de son équipe (6-18).

Après seulement deux field goals dans le second quart-temps, Atlanta a sauvé l’honneur dans les deux dernières minutes de la partie lorsque Simms a trouvé Montay Crockett (2 réceptions, 47 yards, 1 touchdown) pour un touchdown de 23 yards. La tentative à deux points ratée, Atlanta tente le tout pour le tout mais en AAF, il n’y a pas de onside kick. La seule possibilité de conserver la possession est de réussir une quatrième tentative et 12 yards à parcourir, avec la balle placée sur ses propres 28 yards. Et pour la première fois, cette tentative fonctionne, non sans mal, après la réception acrobatique et tout en touché de Seantavius Jones (4 réceptions, 72 yards).

Ce miracle n’a servi à rien, Simms est de nouveau intercepté sur l’action suivante, inhalant tout espoir de retour. Comme d’habitude, Birmingham a pu compter sur sa solide défense, certainement la meilleure de la ligue, qui a forcé trois stops dans la zone rouge.

San Diego Fleet (2-1) – San Antonio Commanders (1-2) : 31-11

Ja’Quan Gardner a pris le rôle d’artificier en chef de la flotte californienne pour venir à bout des Commanders avec un jeu de course redoutable. Gardner n’a porté le cuir que 12 fois mais a gagné 122 yards dont l’énorme touchdown de 83 yards plein centre, où il a pu faire admirer sa pointe de vitesse.

Le début de rencontre ne laissait pourtant pas présager un tel écart final. Sur la première action du match, De’Vante Bausby intercepte une passe de Philip Nelson. Sur le jeu suivant Logan Woodside (12/23, 151 yards, 1 touchdown, 2 interceptions) cherche à faire mal d’entrée de jeu et trouve Mekale McKay (4 réceptions, 91 yards, 1 touchdown) sur un tracé profond pour un touchdown de 47 yards.

Après ce début idyllique, l’attaque de San Antonio s’est rapidement asséchée terminant avec 291 yards au total et deux pertes de balle préjudiciables. San Antonio a mis un quart-temps avant de trouver son rythme de croisière et ont pris les devants au tableau d’affichage en début de deuxième quart-temps sur un pick-six de A.J Tarpley (12-8).

Dès lors, les locaux ont fait fructifier cette avance sans jamais être inquiétés, la défense texane n’ayant trouvé aucune solution pour arrêter l’attaque adverse. Après son interception, Nelson s’est calmé et a offert deux touchdowns. Le jeu au sol a dominé outrageusement les débats avec en plus de la performance de Gardner, le bon rendement de Terrell Watson avec 73 yards en 13 portées. Avec ce deuxième succès consécutif, l’équipe de Mike Martz rejoint Arizona en tête de la conférence Ouest.

La semaine prochaine

Samedi 2 mars à 22h00* : Memphis Express (0-3) – San Diego Fleet (2-1).
Dimanche 3 mars à 02h00* : Salt Lake Stallions (1-2) – Orlando Apollos (3-0).
Dimanche 3 mars à 22h00* : Birmingham Iron (3-0) – San Antonio Commanders (1-2).
Lundi 4 mars à 2h00* : Arizona Hotshots (2-1) – Atlanta Legends (2-1).

* En heures françaises.

Advertisement
tdabanniereunibet
Parier en ligne avec
6 Sep à 2:20 CHI 1.48 pariez 2.25 GB
8 Sep à 19:00 CAR 2.1 pariez 1.55 LAR
8 Sep à 19:00 CLE 1.33 pariez 2.7 TEN
8 Sep à 19:00 JAX 2.45 pariez 1.4 KC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR