Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Los Angeles Rams War Room 0

[Intersaison] War Room : Los Angeles Rams, un printemps à risque ?

[Intersaison] War Room : Los Angeles Rams, un printemps à risque ?

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Aujourd’hui place aux Rams. Finalistes malheureux du dernier Super Bowl, Los Angeles a une intersaison loin d’être simple avec plusieurs joueurs clés de leur saison 2018 libre de tout contrat. Retenir les joueurs essentiels, trouver des vétérans prêts à jouer pour pas cher chez le finaliste en titre, les Rams ont plusieurs coups à jouer pour maintenir une équipe aussi compétitive que l’an dernier.

LES TAULIERS

1. Aaron Donald (DT)
2. Todd Gurley (RB)
3. Andrew Withworth (T)

Doit-on encore présenter le premier taulier de l’équipe ? Meilleur joueur NFL (tout poste confondu) pour certains, Aaron Donald n’en finit plus de progresser, d’impressionner… Avec lui les Rams ont une menace constante sur le quarterback adverse. Si son 1er Super Bowl ne s’est pas passé comme prévu, il y a fort à parier que le lineman défensif va revenir encore plus déterminé en 2019.

Équipe enthousiasmante offensivement (en dehors du marasme du dernier Super Bowl…), il n’est donc pas étonnant de voir nos autres « piliers » de la franchise an attaque. Avec 1881 yards gagnés et 21 touchdowns marqués, on ne pouvait pas ne pas citer Todd Gurley. Menace n°1 du jeu offensif de L.A, Gurley est le baromètre de son équipe, quand il va, tout va, et si non…  Mais si le coureur est aussi bon, c’est également qu’il profite de l’excellente travail de sa ligne offensive. A ce titre, Andrew Withworth, capitaine de cette escouade, sera bien là en 2019 pour continuer à créer les brèches nécessaire à son partenaire.

LES INDÉSIRABLES

1. Michael Brockers (DE)

Avec moins de 30 millions de libre pour l’intersaison et des joueurs clés à resigner, les Rams seraient bien inspirés d’aller faire quelques économies sur certaines positions.

Notre choix se porte sur Michael Brockers. Un choix très difficile tant Brockers a toujours été exemplaire et est un des rares vétérans 100 % Rams dans cette équipe. Cependant, le défenseur a été décevant l’an dernier et si sa coupe peut permettre de conserver des joueurs avec plus d’impact… Car 10,25 millions de sauver, ce n’est pas rien.

[Edit] : A noter qu’initialement, nous avions mis Mark Barron (LB) et John Sullivan (C) dans cette catégorie. Un choix judicieux puis-qu’avant la publication de ce papier, les deux joueurs ont été coupés.
Pour quelles raisons ? L’argent. En se séparant de Barron, les Rams économisent plus de 6 millions de dollars. Avec Sullivan parti, c’est 5,25 millions.

 

Un nouveau centre pour les Rams ?

LA PROMOTION INTERNE

Brian Allen – C

C’est une décision qui peut paraître risquée mais qui pourrait bien payer. En faisant le choix de se séparer de John Sullivan, Brian Allen se retrouve de fait promu comme le centre titulaire de l’équipe. Avec seulement 7 snaps au compteur pour le 2e année, cette solution peut sembler prématurée. Mais Sullivan a mal jouer l’an dernier et peut globalement remercier ses partenaires. Selon nous, les Rams ont eu raison de tenter le coup Allen aussi bien pour des raisons sportives que financières (5 millions à récupérer).

Concernant l’ancien rookie de Michigan State, il a été vanté pour son mental et sa capacité à finir ses actions et ses blocks même sur le 2e rideau. Un profil intéressant donc pour Los Angeles.

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS (pronostics)

1. Ndamukong Suh (DT) – IN
2. Roger Saffold (G) – IN
3. Dante Fowler Jr. (DE/LB) – OUT
4. Lamarcus Joyner (S) – OUT
5. CJ Anderson (RB) – OUT
6. Sam Shields (CB)- IN
7. Ramik Wilson (LB) –
8. Dominique Easley (DE/LB) – OUT
9. Sean Mannion (QB) – IN

Plusieurs titulaires et joueurs clés de la belle saison 2018 des Rams sont libres de tester le marché cette intersaison. Dans l’optique où les Rams feront les même choix que nous plus haut, alors on se permet de conserver Ndamukong Suh et Roger Saffold.

Le premier a fait une très belle saison au côté d’Aaron Donald. Vrai mur au centre de la ligne, Suh pourrait être de nouveau attiré par ce cadre propice et l’opportunité de jouer pour un prétendant dans cette course à la bague manquante. Cependant, pour revenir, il serait préférable qu’il s’accorde sur un deal « ami » avec la franchise.
Le second est l’homme de ligne, Roger Saffold. Excellent au poste de guard cette saison, notamment dans le jeu de course, il forme un excellent duo avec Wilworth sur le côté gauche de la ligne et sa perte serait dommageable pour l’équipe. Pour nous, il est même la priorité à prolonger côté Rams.

En revanche, et malgré leur talent, il est impossible de pouvoir garder Dante Fowler et Lamarcus Joyner. Dans les deux cas les joueurs risquent d’être trop gourmands pour les Rams et Los Angeles ne devraient pas pouvoir se le permettre (même en ne suivant pas nos idées).

Concernant le reste des joueurs libres, Los Angeles devra trouver un équilibre complexe pour garder des role players intéressants tels que CJ Anderson, Sam Shields ou encore Sean Mannion. Les deux derniers de par leur poste nous semblent peut-être un peu plus important qu’Anderson.

LES BESOINS

1. edge
2. safety
3. linebacker
4. cornerback
5. ligne offensive

Les 3 premiers besoins sont avant tous liés aux choix faits précédemment (et donc pourraient ne pas correspondre aux besoins des Rams s’ils vont dans une autre direction). Les Rams ont besoin de pouvoir amener plus de pression sur le quarterback adverse. Un constat qui s’amplifie si Los Angeles décide de se séparer de Dante Fowler et Michael Brockers. Un edge rusher deviendra alors la priorité de l’équipe que ce soit via la draft ou le marché.

En optant pour une séparation avec Mark Barron et Fowler, les Rams ont alors 2 linebackers « sûrs » : Sansom Ebukam et Cory Littleton. Même si l’on croit en Micah Kiser, l’équipe aurait intérêt à recruter dans cette escouade.

Une défense qui pourrait également avoir pour besoin de renforcer son backfield défensif. Au poste de safety cela semble être une évidence si Lamarcus Joyner n’est pas conservé. Concernant les cornerbacks, on est ici plus dans l’anticipation. Marcus Peters est un électron libre et Aqib Talib et lui seront libres à la fin de la prochaine saison. En draftant une jeune pousse, les Rams pourraient se donner un peu plus de munitions avant de gérer l’intersaison 2020 sur ce poste.

Enfin, la ligne offensive et particulièrement son côté gauche est à étudier. Andrew Withworth a 37 ans et a hésité à rempiler en 2019 et Roger Saffold pourrait ne pas être conservé et il a 32 ans… Réfléchir d’ores-et-déjà à la suite de ses deux hommes n’est pas un luxe.

LA CIBLE

Clay Matthews – LB

Le choix peut paraître étonnant, mais n’oublions que dans notre scénario avec les retours de Suh et Saffold, la marge de manoeuvre des Rams sera limitée pour faire venir un joueur libre.

A 33 ans et avec une production en baisse ses dernières années, Matthews pourrait justement être un ajout à moindre coût. Dans la défense de Wade Phillips, il pourrait retrouver un peu de jeunesse et se concentrer uniquement sur le pass-rush. De plus son expérience pourrait être un apport à une jeune escouade.

LE SANG NEUF

Juan Thornhill – S – Virginia

En faisant le choix de ne pas retenir Lamarcus Joyner (S), les Rams se retrouvent rapidement dans l’obligation de trouver un remplaçant. Si le marché aurait pu offrir des joueurs intéressants à ce poste, leurs prétentions salariales sans doute aussi élevées que Joyner devraient freiner les Rams.

La franchise doit donc se tourner vers la Draft avec son 31e choix et cela tombe bien car un safety pourrait correspondre à leur besoin.

Il s’agit de Juan Thornhill, jeune safety de Virginia. Thornhill s’est illustré au Combine NFL ces derniers jours et ait donc un nom à suivre pour Los Angeles. Le joueur a montré sa vitesse et des qualités athlétiques indéniables. Doté d’un bon instinct et pouvant couvrir les tight ends, Thornhill pourrait bien être un ajout de qualité pour la défense des champions NFC.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR