Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Transferts 0

Top 5 Free Agency NFL 2019 : linebackers – il y en a pour tous les goûts

Franchises NFL faites votre choix, les linebackers sont légions dans cette free agency.

Top 5 Free Agency NFL 2019 : linebackers – il y en a pour tous les goûts

Avant la free agency, Touchdown Actu vous propose ses traditionnels Top 5 des free agents qui seront disponibles à chaque poste le 11 mars. On arrive au second niveau de la défense ce mercredi avec les linebackers.

Au milieu de la défense, le poste de linebacker est toujours aussi important en NFL, peu importe le schéma tactique. De plus en plus polyvalent, il est le cœur de l’escouade et en est souvent le capitaine. Si les très bons linebackers, ceux capables de jouer tous les downs avec des missions différentes, sont de plus en plus rares, la cuvée de free agent cette année est l’une des plus fournies.

C’est pourquoi les franchises dans le besoin à ce poste n’auront que l’embarras du choix pour trouver leur bonheur parmi les joueurs disponibles. Surtout qu’à l’inverse de l’an dernier, le vivier de linebackers qui se présente à la draft ne fait pas rêver grand monde. En dehors d’un Devin White qui devrait être choisi au premier tour, les autres n’ont pas l’assurance d’être appelés dès le jeudi. La free agency est donc la solution. Une solution qui risque toutefois d’être coûteuse.

Attention : les outsides linebackers qui sont quasi exclusivement des pass-rusheurs sont volontairement exclus de ce classement et sont à retrouver dans le Top 5 de la ligne défensive.

1. C.J. Mosley – 26 ans

Stats 2018 : 15 matchs, 105 plaquages, 0,5 sacks, 5 passes défendues et 1 interception.

Au centre de cette défense des Ravens, C.J. Mosley est le digne successeur de Ray Lewis. Le numéro 57 semble jouer avec la même hargne et férocité que son prédécesseur. Il apporte en tout cas une dimension physique indéniable au second niveau de cette escouade. Il est l’un des meilleurs linebackers face à la course de la ligue. Depuis son arrivée en NFL, il y a 5 ans, Mosley a accumulé 574 plaquages et n’a manqué que trois matchs. À lui maintenant de progresser encore dans la couverture face à la passe pour devenir un linebacker totalement polyvalent.

Un temps pressenti pour être taggé par Baltimore, C.J. Mosley va finalement bien devenir un agent libre. Ses poursuivants devraient être nombreux, mais les Ravens ne perdent pas espoir de le resigner. En tout cas, il est probable qu’il devienne le linebacker le mieux payé de l’histoire de la ligue.

La destination idéale : Baltimore Ravens. L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs. L’argent pourrait jouer un grand rôle dans cette décision, mais sportivement, rester à Baltimore serait une très bonne chose pour les deux parties. Il pourrait prendre encore plus de poids sur le terrain et dans le vestiaire, surtout si Terrell Suggs venait à quitter la franchise.

2. Anthony Barr – 26 ans

Stats 2018 : 13 matchs, 55 plaquages, 3 sacks, 8 plaquages pour perte, 2 passes défendues et 1 fumble forcé.

En 5 saisons, Anthony Barr a déjà été Pro Bowler à 4 reprises. Sous les ordres de Mike Zimmer, il est devenu une machine de guerre. Un homme à tout faire. Son gabarit lui permet d’être assez costaud face à la course, mais aussi assez rapide pour être bon en couverture. Il est LE linebacker polyvalent par excellence. Dans le système des Vikings, il a même montré qu’il savait blitzer avec précision.

Reste maintenant à savoir s’il peut s’adapter à tous les systèmes défensifs. Depuis son arrivée dans la ligue, il n’a évolué que dans une défense en 4-3 et il serait curieux de voir si une équipe qui affiche un schéma en 3-4 serait prête à beaucoup investir sur un joueur comme Anthony Barr. Dans tous les cas, on ne se fait pas de souci pour ce défenseur qui devrait voir de nombreuses offres lui parvenir.

La destination idéale : La Californie. San Francisco ou Oakland semblent être des destinations idéales pour le linebacker. Minnesota ne l’a pas taggé et risque d’avoir beaucoup de mal à aligner les dollars pour le garder. Il pourrait donc partir dans une équipe qui a de l’argent à dépenser, un réel besoin au poste de linebacker côté fort et un schéma défensif principalement basé sur le 4-3. Les 49ers et les Raiders remplissent tous ces critères.

3. K.J. Wright –  29 ans

Stats 2018 : 5 matchs, 23 plaquages et 3 passes défendues.

Il est le plus vieux de cette liste. Celui qui aura trente ans au mois de juillet est aussi le plus expérimenté de ce top 5. Il est l’un des rares joueurs de la Legion of Boom, titrée lors de la saison 2014, à être toujours présent dans les rangs de Seattle. Mais ce temps est peut-être révolu et K.J. Wright pourrait bien prendre la direction d’une nouvelle escouade. Pour cela, les équipes intéressées voudront d’abord connaître son état de santé.

Lors de ses sept premières années en NFL, le Seahawk n’a manqué que 5 rencontres, mais l’an dernier, il a été obligé de déclarer forfait à 11 reprises à cause d’une blessure au genou. Reste à savoir maintenant s’il est capable de revenir à son meilleur niveau. Car à 100%, il est l’un des meilleurs linebackers en couverture. Il a aussi « le nez pour le ballon », c’est-à-dire qu’il sait renifler les bons coups et peut détruire un jeu à lui tout seul.

La destination idéale : Los Angeles. Que ce soit du côté des Chargers ou des Rams, un linebacker dans le sens des arrivées serait le bienvenu. K.J. Wright pourrait se sentir bien dans ces deux systèmes et apporter un peu d’expérience au deuxième niveau de la défense.

4. Jordan Hicks – 26 ans

Stats 2018 : 12 matchs, 91 plaquages, 3 sacks et 5 passes défendues.

Jordan Hicks est peut-être le joueur le plus sous côté de cette liste, car quand il est sur le terrain, il n’est pas loin d’être le meilleur linebacker de la ligue. C’est simple, selon Pro Football Focus, sa note cette année était de 80,7, ce qui lui permet d’être dans le top 10 à son poste. En 2016, il avait fait encore mieux avec une note de 88,3 qui le plaçait 3e du classement, juste derrière Luke Kuechly et Jerrell Freeman. S’il excelle surtout dans la couverture, l’Eagle est capable de tout faire sur un terrain.

Le problème avec lui, c’est qu’on ne sait jamais vraiment s’il va être capable de rester sur le terrain. En 4 ans dans la ligue, Hicks a livré deux saisons énormes (2016 et 2018) ainsi que deux saisons où il a terminé sur la liste des blessés (2015 et 2017). Difficile dans ce cas-là de miser sur ce joueur. L’équipe qui le fera prendra en tout cas un gros risque.

La destination idéale : Pittsburgh Steelers. Ce n’est un secret pour personne, la franchise est à la recherche d’un linebacker. Presque toutes les mock drafts imaginent les dirigeants choisir un joueur à ce poste dès le premier tour. Toutefois, le trou pourrait bien être bouché par la free agency. Un élément comme Jordan Hicks serait parfait dans le système en couverture de zone de Mike Tomlin.

5. Kwon Alexander – 24 ans

Stats 2018 : 6 matchs, 45 plaquages, 1 sacks, 2 passes défendues et 2 fumbles forcés.

Recruter Kwon Alexander sera aussi un pari risqué. S’il est le plus jeune des 5 linebackers cités ici, il est aussi celui qui vient de souffrir d’une rupture du ligament croisé. Celui qui a été drafté au quatrième tour en 2015 n’a joué que 6 matchs cette année. Si la plupart des joueurs reviennent à 100 % après une blessure de la sorte, il est toujours difficile de faire un chèque conséquent sur plusieurs années à un joueur encore en convalescence.

Sur le terrain, Alexander fait les beaux jours des Bucs depuis quelques saisons. Il fait partie des linebackers très agressifs qui n’ont pas peur de prendre des risques. Si ceux-ci sont souvent payants, il lui arrive parfois de faire quelques erreurs à cause justement d’un trop-plein d’agressivité.

La destination idéale : Tampa Bay Buccaneers. Les dirigeants auraient déjà proposé un contrat de longue durée au linebacker. Kwon Alexander veut lui tester le marché et espère signer un contrat aux environs de 10 millions de dollars la saison. Pas sûr qu’il le trouve, et on l’imagine bien revenir en Floride. Surtout que les Bucs ont toujours la possibilité de le tagger maintenant que Donovan Smith a signé son contrat.

Les (bons) joueurs restreints : Cory Littleton et Patrick Onwuasor

Sans être les joueurs les plus flashy, Littleton et Onwuasor sont de très bons linebackers et ils pourraient faire pas mal de bien à plusieurs équipes. Du côté des Rams toutefois, on imagine mal les dirigeants laisser partir Cory Littleton. Mark Barron vient d’être remercié et il ne resterait plus qu’Ebukam à ce poste si Littleton venait à partir. Au contraire, Los Angeles a plutôt intérêt à garder le linebacker et à apporter un peu de profondeur à ce poste.

Pour Patrick Onwuaso, le contexte est un peu différent. Alors qu’il sort d’une saison solide, notamment en fin d’année et en playoffs, il risque de devoir attendre les décisions des Ravens concernant les autres linebackers. En effet, à Baltimore, C.J. Mosley et Terrell Suggs sont aussi agents libres. Si le premier devrait être la priorité de la franchise, il faudra voir ce qui est décidé pour le deuxième. Ces négociations pourraient en tout cas avoir un impact sur Patrick Onwuasor.

La potentielle bonne affaire : Denzel Perryman

Le poste de linebacker est surtout une affaire de profil. Certains sont meilleurs que d’autres, mais certains profils conviennent mieux à certains systèmes. Grâce à ça, plusieurs équipes pourraient faire de bonnes affaires sans avoir à viser les joueurs les plus chers. Dans cette catégorie, Denzel Perryman pourrait être une signature intéressante.

Le joueur sort d’une saison marquée par les blessures et c’est ce qui pourrait faire baisser son prix. En revanche, s’il est à 100 %, ils peut apporter énormément à sa future équipe.

Le vétéran : Thomas Davis Sr.

Depuis le début de cet article, on ne parle que de jeunes linebackers qui, pour la plupart, signeront des contrats de longues durées. Mais il existe aussi sur le marché un profil de joueur totalement différent. Celui du défenseur en fin de carrière, mais qui peut encore apporter son expérience au sein d’un groupe de jeunes joueurs.

Dans cette optique-là, Thomas Davis Sr. peut être une bonne acquisition. Non conservé par les Panthers alors qu’il jouait encore à un niveau très élevé en 2018, il doit désormais trouver un dernier point de chute. Celui qui aura 36 ans au moment de démarrer la future saison a certainement encore une saison dans les jambes. À l’image par exemple de Lorenzo Alexander qui, au même âge, vient de signer un nouveau contrat d’un an avec les Bills.

Les autres principaux linebackers disponibles

Jamie Collins, Deone Bucannon, Mark Barron, Josh Bynes, Jake Ryan, L.J. Fort, Mychal Kendricks, Manti Te’o…

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
21-Avr à 21:30 4.75 pariez 1.21 GSW
22-Avr à 1:00 ORL 3 pariez 1.4 TOR
23-Avr à 4:30 UTA 2.1 pariez 1.72 HOU
24-Avr à 2:00 PHI 1.27 pariez 3.77 BKN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une