Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New England Patriots War Room 0

[Intersaison] War Room : New England Patriots, se renouveler encore et toujours

[Intersaison] War Room : New England Patriots, se renouveler encore et toujours

Le dernier match de la saison 2018 vient d’avoir lieu, et dès le 13 mars prochain, la campagne 2019 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. On termine finalement cette série par le champion en titre : les New England Patriots.

Si les Patriots réussissent à être aussi bons dans la durée, c’est parce qu’ils ne se reposent jamais sur leurs lauriers. Même après une victoire au Super Bowl, ils utilisent l’intersaison pour constamment se renouveler.

Cette saison, plus que par choix, c’est peut-être par obligation que le roster va être modifié. Beaucoup de champions sont agents libres et pourraient demander un gros chèque ailleurs. Les décisions vont être difficiles à prendre dans le Massachusetts.

LES TAULIERS

1. Tom Brady (QB)
2. Julian Edelman (WR)/Sony Michel (RB)
3. Stephon Gilmore (CB)

Bien qu’il ne sorte pas de sa meilleure saison, Tom Brady a continué d’ajouter des pages à sa légende. Le quarterback est toujours une valeur sûre et incontestablement le leader de ce vestiaire. En attendant qu’il prenne sa retraite, il sera celui qui portera cette attaque. Mais pour ça, il a besoin d’atouts majeurs dans sa main. Le premier est MVP du dernier Super Bowl. Il est son receveur préféré, celui qui sait faire des différences quand il le faut. Alors qu’on ne sait pas ce que fera Rob Gronkowski et que le groupe de receveurs risque de pas mal changer à l’intersaison, Julian Edelman sera lui bel et bien le taulier du jeu aérien. Pour trouver celui qui portera l’attaque au sol, il faut se tourner vers celui qui vient de terminer une magnifique saison rookie. Sony Michel, l’ancien coureur de Georgia a permis à cette attaque d’être imprévisible. Secondé par James White, le running back peut faire beaucoup de dégâts dans cette équipe.

De l’autre côté du ballon, on a encore du mal à imaginer à quoi va ressembler cette défense. Avec beaucoup de free agents et de potentiels mouvements, l’escouade est encore dans l’inconnu, surtout qu’elle va une fois de plus changer de coordinateur (Greg Schiano remplace Brian Flores). S’il y en a un en revanche qui est sûr d’être encore là, c’est Stephon Gilmore. Pour sa troisième saison sous les couleurs des Patriots, le cornerback sera encore une fois crucial pour Bill Belichick et son staff. S’il joue au même niveau que l’an dernier, il sera l’atout numéro 1 en couverture avec la capacité de suivre le receveur adverse le plus dangereux.

LES INDÉSIRABLES

1. Dont’a Hightower (LB)
2. Devin McCourty (S)
3. Rex Burkhead (RB)

Le premier nom de cette liste pourrait surprendre tant le linebacker a été décisif lors des trois derniers titres de New England. Mais, on le sait, les Patriots n’ont aucun scrupule à couper un élément qui devient trop cher. « Indésirable » est peut-être un mot un peu fort pour Hightower, mais avec un contrat qui doit lui allouer 11 millions de dollars en 2019, le défenseur est cher. Les Patriots ont besoin de flexibilité et aimeraient probablement restructurer son contrat. Lui, de son côté, aurait fait savoir à ses dirigeants qu’il n’abaisserait pas son salaire. Il reste du temps aux deux parties pour s’entendre, mais dans le pire des cas on pourrait voir Hightower être coupé.

Pour Devin McCourty, la situation est exactement la même. Le joueur est bon, mais cher (13,4 millions dans le salary cap) et une restructuration est l’option privilégiée. Pour Rex Burkhead en revanche on est un peu plus inquiet. Avec un contrat de 3 millions de dollars, le running back pourrait être l’une des victimes de l’intersaison dans le Massachusetts. Avec Sony Michel et James White, les Pats ont leurs deux coureurs préférentiels et estiment probablement qu’ils peuvent avoir une troisième option correcte moins chère. Et ils ont raison.

LA PROMOTION INTERNE

J.C. Jackson (CB)

Il y a déjà quelques années de ça maintenant, les Patriots avaient sorti Malcolm Butler de leur chapeau. Un cornerback non drafté qui fait des miracles au Super Bowl avant de livrer quelques bonnes saisons. Depuis, le défenseur est parti, mais New England semble avoir trouvé le nouveau Malcolm : J.C. Jackson. Lui non plus n’a pas été drafté, mais lui aussi est en train d’exploser sous le maillot des Patriots. Après une très bonne saison rookie (3 interceptions, 6 passes défendues et 24 plaquages), il est sur le point de prendre encore plus de place dans l’escouade défensive. Les champions en titre ont plusieurs joueurs libres au poste de cornerback et pourraient décider de faire confiance totalement à J.C. Jackson pour l’installer à l’opposée de Stephon Gilmore. Ils pourraient former une sacrée doublette.

LES PRINCIPAUX FREE AGENTS

1. Trent Brown (T)
2. Trey Flowers (DE)
3. Stephen Gostkowski (K)
4. Chris Hogan (WR)
5. Jason McCourty (CB)
6. Dwayne Allen (TE)
7. Cordarelle Patterson (WR)
8. Danny Shelton (DT)
9. Malcom Brown (DT)
10. Phillip Dorsett (WR)

Alors qu’il y avait plusieurs candidats, les Patriots ont décidé de ne pas utiliser leur franchise tag cette année. Une décision que l’on peut lire de différentes façons. D’un côté, on peut imaginer que New England ne l’utilise pas, car la franchise estime pouvoir garder ses joueurs importants en leur faisant signer des contrats longue durée. De l’autre, le prix du tag et des contrats longue durée sont trop élevés et les dirigeants ont décidé de chercher ailleurs. Quoi qu’il en soit, Trent Brown, Trey Flowers ou Stephen Gostkowski, les trois principaux candidats, ne seront pas taggés.

Dans l’idée, les Patriots aimeraient probablement garder tous leurs agents libres. Dans les faits, cela risque d’être plus compliqué. Au sortir du Super Bowl, la franchise n’avait que 18 millions de disponibles dans la masse salariale. La coupe de Dwayne Allen leur a permis d’économiser près de 7 millions pour passer à quasiment 25. Il leur reste encore quelques options avant le 13 mars pour faire un peu de place, on peut s’attendre notamment à quelques restructurations (Brady, Hightower, McCourty…)

LES BESOINS

1. Ligne défensive
2. Receveur
3. Tight end
4. Quarterback

Beaucoup de ces besoins peuvent être assouvis par les Patriots en resignant leurs propres free agents. Avec Flowers, Brown et Shelton potentiellement sur le départ, la ligne défensive sera la priorité de ce côté du ballon. De l’autre, c’est le poste de receveur qui devrait recueillir le plus d’attention. Cordarelle Patterson, Phillip Dorsett et Chris Hogan sont tous sur le marché et New England ne devrait pas tous les garder. La potentielle retraite de Rob Gronkowski laisse aussi la franchise dans une situation compliquée, car tant qu’il n’a pas annoncé sa décision, les Patriots sont dans un entre-deux inconfortable. Le poste de tight end devrait en tout cas voir du changement.

LA CIBLE

Golden Tate (WR, Philadelphia Eagles)

Sans surprise, Golden Tate devrait être la cible des Patriots lors de cette intersaison. On l’a dit, le poste de receveur est une priorité absolue dans le Massachusetts. Les Patriots ne veulent pas revivre le scénario de la saison dernière durant laquelle ils ont galéré à trouver des cibles fiables à Tom Brady. Avant la trade deadline, New England avait même essayé d’arracher Golden Tate à Detroit, avant que celui-ci ne file chez les Eagles. Aujourd’hui, il est free agent et pourrait essayer de venir chercher sa deuxième bague chez le champion en titre. Il convient en tout cas parfaitement au système mis en place par Bill Belichick et son association à Julian Edelman pourrait faire des étincelles.

LE SANG NEUF

Dre’mont Jones (DL, Ohio State)

Les Patriots draftent rarement dès le premier tour (sauf l’an dernier avec deux joueurs récupérés). Bill Belichick est un adepte de l’accumulation de choix sur les tours suivants. New England aura d’ailleurs 5 autres joueurs à choisir lors du 2e et 3e tour. Ce n’est donc pas certain que la franchise garde ce 32e choix. Les champions en titre peuvent descendre dans la draft en lâchant leur premier tour pour plusieurs picks, mais ils pourraient aussi envoyer ce pick à une autre équipe en échange d’un autre joueur. Josh Rosen par exemple.

En tout cas, si les Patriots venaient à choisir à la 32e position, la politique du meilleur joueur disponible pourrait être appliquée. Que ce soit pour la ligne défensive, au poste de tight end, voire à ceux de receveur ou de quarterback remplaçant, les besoins sont nombreux. Ici, on imagine le joueur de ligne défensive Dre’mont Jones atterrir dans le Massachusetts. Le défenseur sort de trois bonnes saisons à Ohio State, où il a été coaché par Greg Schiano… le nouveau coordinateur défensif des Patriots.

Autres choix crédibles : Irv Smith (TE, Alabama), Noah Fante (TE, Iowa), Marquise Brown (WR, Oklahoma), Dexter Lawrence (DL, Clemson)…

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
26-Mar à 1:00 ORL 2.05 pariez 1.78 PHI
26-Mar à 2:00 MEM 3.3 pariez 1.34 OKC
26-Mar à 3:00 UTA 1.04 pariez 11.75 PHX
26-Mar à 4:00 POR 1.36 pariez 3.2 BKN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une