Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

AAF

Une semaine en AAF : Orlando se détache, San Antonio a eu chaud

Orlando poursuit son cavalier seul, San Diego son sans faute à domicile, Arizona s’est réveillé trop tard et Atlanta enchaine, voilà le programme de cette cinquième semaine de compétition.

Birmingham Iron (3-2) – Orlando Apollos (5-0) : 14-31

Nouvelle semaine et nouvelle victoire pour Orlando. Cette confrontation entre les deux meilleures équipes du championnat a donné le coup d’envoi de la cinquième semaine de la saison. Et les Apollos ont montré pourquoi ils sont encore invaincus en étant agressif dès le premier quart-temps pour étouffer son adversaire qui n’a jamais pu se relever. Le premier drive offensif fait mouche, Garrett Gilbert, encore une fois très propre (23/35, 286 yards, 2 touchdown), trouve Scott Orndoff (3 réceptions, 61 yards, 1 touchdown) dans la end zone pour un touchdown de 21 yards. Avant que la défense floridienne ne vienne participer à la fête avec un pick-six du cornerback Keith Reaser sur un mauvais lancé de Luis Perez (3/7, 4 yards, 1 interception). 14-0 pour les visiteurs au bout de seulement 15 minutes.

Pour Birmingham, pas grand chose dans le jeu dans cette première période, bien cadenassé par son adversaire et trop porté par un jeu de course stérile sur ce match (49 yards au total). Trent Richardson (8 courses, 21 yards, 1 touchdown) parvient tout de même à inscrire son touchdown juste avant la mi-temps, le huitième de la saison. Personne ne fait mieux que lui dans cet exercice. Les locaux parviennent à recoller au score dans le troisième quart-temps grâce à leur premier touchdown de la saison dans les airs. Perez ayant laissé sa place à Keith Price (18/29, 234 yards, 1 touchdown), le jeu aérien a trouvé un second souffle. Ce dernier est à l’origine de l’offrande de 30 yards pour le running back Brandon Ross sur sa seule réception du match.

En quête de saison parfaite, Orlando n’allait pas laisser passer sa chance. Après un deuxième et troisième quart-temps amorphes avec seulement trois field goals réussis, les hommes de Steve Spurrier ont plié le match dans le dernier acte grâce à une redoutable défense. Gilbert trouvant sa cible favorite Charles Johnson (6 réceptions, 83 yards, 1 touchdown) pour valider un cinquième succès.

Il s’agissait de l’opposition entre la meilleure attaque de l’AAF (Orlando avec 29,5 points par match) et la meilleure défense (Birmingham, 8,3 points encaissés). Aussi forte et dominante que la défense des Iron a été depuis le début du championnat, elle n’a rien pu faire pour arrêter Gilbert et les Apollos. Orlando reste invaincu à mi-saison et se place en bonne position dans la conférence Est en vue d’une qualification pour les playoffs avec deux matchs d’avance sur son poursuivant le plus proche.

San Diego Fleet (3-2) – Salt Lake Stallions (1-4) : 27-25

Alors que la première rencontre de samedi soir n’a pas manqué de points, la seconde a été une lutte défensive pendant une bonne partie du temps. Les deux escouades ont empêché les attaques adverses d’être efficaces ou de profiter du momentum; elles ont permis à des joueurs comme Kameron Kelly (San Diego) de briller avec trois interceptions sur la rencontre. La première mi-temps était assez fermée, Joel Bouagnon (11 courses, 36 yards, 2 touchdowns) a inscrit l’unique touchdown de cette période sur une course de trois yards, suffisant pour donner l’avantage aux visiteurs à la pause (6-8).

La partie se lance en toute fin de troisième quart-temps et à l’image de la rencontre, les californiens ont pu compter sur leur défense pour reprendre le dessus, récupérant deux fumbles sur deux possessions adverses consécutives. Le premier a été retourné sur 41 yards jusque dans la end zone par Jordan Martin. Le deuxième a idéalement placé la flotte, le tight-end Ben Johnson (2 réceptions, 22 yards, 1 touchdown) captant la passe de Mike Bercovici (22/43, 304 yards, 1 touchdown, 1 interception) pour le touchdown. Le quarterback de San Diego retrouve une place de titulaire après la blessure de Philip Nelson la semaine passé. Ces deux touchdowns en moins de trois minutes ont permis aux locaux de prendre le large avec sept points d’avance à l’entame du dernier acte, malgré les tentatives à deux points ratées à chaque fois qui auraient pu compter chères en fin de match.

L’écart aurait pu s’aggraver si Bercovici n’avait pas été intercepté dans la zone rouge. Une aubaine pour Salt Lake qui s’est transformée en cauchemar lorsque Josh Woodrum (31/48, 380 yards, 1 touchdown, 3 interceptions) a trouvé les mains de Kelly sur son chemin pour la troisième fois de la soirée. Mais cette fois-ci pour un pick-six cruel.

Au fond du trou, Woodrum a fait preuve d’un mental à toute épreuve et a été capable de réagir en ramenant son équipe dans le match. Il a rapidement mené les Stallions à deux touchdowns, dont un dans la dernière minute. Sa capacité à prolonger les jeux a aidé les visiteurs à compléter une conversion à deux points pour reprendre les commandes de la partie après un retard de 13 points quelques minutes auparavant. Mais le kicker des Fleet Donny Hageman a eu le dernier mot en réussissant le field goal de la gagne, à 44 yards de distance sur le tout dernier snap de la partie.

Après 29 petits points cumulés en trois quart-temps, les deux équipes en ont marqué 23 dans un dernier acte de feu, avec une fin au buzzer. San Diego prend les rênes de la conférence Ouest grâce à son bilan parfait à domicile (3 victoires en autant de matchs). Avec ce quatrième revers, Salt Lake amenuise ses chances de phases finales.

Atlanta Legends (2-3) – Memphis Express (1-4) : 23-20

Après un début de saison compliqué, les Legends enchainent un deuxième succès d’affilée. Et comme la semaine dernière, le kicker Younghoe Koo est le héros de la soirée en réussissant le field goal victorieux de 35 yards à 13 secondes de la fin.

Memphis semblait contrôler les match aves des points inscrits dans les trois premiers quart-temps mais a connu un trou d’air fatal dans le money time, laissant échapper une victoire précieuse. À l’image de l’interception de Tyson Graham Jr. qui a changé la donne. Alors que le score était de 20 partout, cette perte de balle a idéalement placé Atlanta qui ne s’est pas prié pour convertir cette offrande par l’intermédiaire de Koo.

Le match a vu s’opposer deux anciens quarterbacks de la conférence SEC en NCAA : Aaron Murray (Georgia) côté Atlanta et Zach Mettenberger (LSU) pour Memphis. Murray (27/43, 306 yards, 1 touchdown), fraichement nommé titulaire à la place de Matt Simms, en est sorti vainqueur. Son efficacité a aidé Atlanta à conserver le ballon pendant de longs drives avec 23 minutes de possession en première mi-temps. Mais cette domination ne s’est pas concrétisée au tableau d’affichage avec un manque d’efficacité en zone rouge qui a conduit à un écart réduit en fin de partie.

L’ancien tiger a tout simplement était le meilleur joueur de cette partie, partageant à merveille le cuir entre toutes ces cibles, avec Seantavius Jones (5 réceptions, 89 yards) en option prioritaire. Il a notamment permis à son équipe d’égaliser en fin de match sur sa première passe de touchdown pour Tarean Folston (6 réceptions, 23 yards 1 touchdown à la réception + 11 courses, 83 yards, 1 touchdown au sol), qui avait au préalable déjà scoré à la course.

Memphis est resté dans le match grâce à leur efficacité et au travail de leurs running backs aussi bien au sol qu’à la réception à l’image des deux touchdowns de Zac Stacy (13 courses, 41 yards). Bien en jambes depuis sa titularisation, Mettenberger (9/17, 181 yards, 1 interception) a éprouvé les pires difficultés dans cette opposition, avec un pourcentage de réussite plus bas qu’à l’accoutumée, et son interception tardive a ruiné toute chance de gagner. Il est tout de même à l’origine de la plus grosse action du match avec une passe-écran pour son running back Sherman Badie qui a gagné 56 yards sur cette action, avant d’échouer à quelques centimètres de la end-zone.

Chez un autre mal en point, Memphis tentera de rebondir à Salt Lake la semaine prochaine pour recoller au classement.

Arizona Hotshots (2-3) – San Antonio Commanders (3-2) : 25-29

Arizona n’a pas réussi son retour miraculeux et a du s’incliner une troisième fois d’affilée, faute à un départ catastrophique. Menés 26-0 à la mi-temps devant leurs spectateurs, ils ont échoué à quatre petits points à la dernière minute. Les Commanders ont eu très chaud et se sont accrochés à une victoire précieuse pour la suite du championnat.

Bien emmenés par Logan Woodside (21/27, 290 yards, 2 touchdowns, 1 interception), San Antonio a dominé très tôt les débats avec de gros jeux des deux côtés du ballon. Derron Smith a ouvert les festivités en interceptant John Wolford (19/33, 246 yards, 2 touchdowns, 3 interceptions) pour remonter le ballon jusqu’au touchdown. Sur ses trois interceptions lancées en première période, le quarterback d’Arizona a trouvé les mains de Smith à deux reprises.

Les texans ont aggravé la marque après la réception de 55 yards de Mekale Mckay (5 réceptions, 91 yards, 1 touchdown) pour les six points. Dans l’euphorie, ils ont rejoint deux autres fois la end zone dont une passe pour le tight-end Stehly Reden (2 réceptions, 12 yards, 1 touchdown), isolé de tout marquage.

Après une partition quasi parfaite, San Antonio a joué petit bras au retour des vestiaires, se contentant d’un field goal dans le dernier acte. Cet attentisme a permis aux locaux de revenir petit à petit dans la rencontre. Le touchdown sur une passe de 45 yards pour Rashad Ross (5 réceptions, 106 yards, 1 touchdown) a sonné la révolte dans le troisième quart-temps avant quinze dernières minutes de folie où le tight-end Thomas Duarte (2 réceptions, 18 yards, 1 touchdown) et le running back Tim Cook (12 courses, 33 yards, 1 touchdown) ont rajouté deux nouveaux touchdowns pour réduire l’écart. Trop tard. L’équipe a manqué de temps et poursuit dans sa spirale négative.

Malgré tout, l’état d’esprit est à saluer car ils n’ont jamais rien lâché. La semaine prochaine, ils devront afficher ce visage lors du déplacement chez la meilleure équipe de la ligue. Mais surtout, ils ne devront pas rentrer dans le match au bout de 30 minutes.

La semaine prochaine

Samedi 16 mars à 21h00* :Salt Lake Stallions (1-4) –Memphis Express (1-4).
Dimanche 17 mars à 01h00* : Orlando Apollos (5-0) – Arizona Hotshots (2-3).
Dimanche 17 mars à 21h00* : Atlanta Legends (2-3) –San Antonio Commanders (3-2).
Lundi 18 mars à 1h00* : San Diego Fleet (3-2) – Birmingham Iron (3-2).

* En heures françaises.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
15 Nov à 3:20 CLE 1.55 pariez 2.1 PIT
17 Nov à 20:00 BAL 1.4 pariez 2.45 HOU
17 Nov à 20:00 CAR 1.33 pariez 2.7 ATL
17 Nov à 20:00 DET 2.6 pariez 1.35 DAL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème AAF

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR