Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Tableau noir

Tableau noir : divisional round

Le tableau noir de cette semaine est entièrement consacré à Rob Gronkowski, et à l’impact phénoménal que le tight end a eu lors de la victoire des Patriots sur Denver. Arrêtons nous un instant sur ses trois touchdowns : chacun permet de mieux cerner les différents aspects de son jeu, et d’expliquer pourquoi la nouvelle cible préférée de Tom Brady a battu des records vieux de plusieurs années cette saison. Merci à Profootballfocus.com qui nous autorise à traduire ses textes et à utiliser ses images.

Broncos @ Patriots (10-45)

La situation :
1er quart-temps, 6:48 à jouer, 2ème & 3.
Tom Brady trouve Rob Gronkowski au fond de l’endzone pour faire le break, 14-0.

Le jeu :
Pour son premier TD, Gronkowski démarre dans un alignement classique pour son poste (en trois points), en bout de ligne à gauche. Aaron Hernandez est lui à côté de Tom Brady, dans un format shotgun. Les Broncos affichent une défense en dime, avec six defensive backs et cinq joueurs scotchés à la ligne de scrimmage pour tenter de déstabiliser la protection des Patriots.
Denver joue une défense de zone pour enrayer la combinaison de tracés de Gronkowski et Hernandez. Mais dans le déroulement du jeu, deux défenseurs se retrouvent proches de Hernandez, qui effectue un tracé court intérieur derrière la ligne, et représente la plus grande menace immédiate. Cela laisse Andre Goodman seul en couverture sur Rob Gronkowski, qui file sur un tracé en coin vers le fond de la zone d’en-but. Avec ce type de couverture, les Broncos offrent aux Patriots le un contre un tant recherché, car le safety isolé en milieu d’endzone n’aura jamais l’occasion d’intervenir sur une passe vers l’extérieur, là où Tom Brady veut lancer.

Goodman est plutôt bien placé, obligeant Brady à une passe difficile, qui requiert énormément de toucher et de précision. Le QB lance un poil trop loin, mais les exceptionnelles qualités de Gronkowski lui permettent de sauver le coup. Le tight end parvient à toucher le ballon avec une main, et sécurise sa réception en tombant. Après examen vidéo, les arbitres considèrent que Gronkowski avait bien le contrôle du ballon lorsque ce dernier a touché le sol, et accordent le TD.
Dans cet exemple, Rob Gronkowski met à profit son envergure, son agilité et sa supériorité athlétique pour sauver une passe a priori ratée.

La situation :
2ème quart-temps, 7:49 à jouer, 3ème & 3.
Le tight end reçoit le ballon à 5 yards de l’endzone après un crochet extérieur. Les Patriots reprennent deux possessions d’avance, 21-7.

New England est en 3ème & 3 dans la zone rouge, à 12 yards de l’endzone. Rob Gronkowski est aligné dans une formation groupée à gauche, avec Wes Welker et Deion Branch derrière lui. La formation groupée (appelée bunch) consiste à aligner trois receveurs très proches les uns des autres. Cela complique la tâche des défenseurs, qui doivent prendre une décision rapide sur la couverture à attribuer pour chaque joueur. Il est également difficile de bien couvrir de près en individuel, car chaque receveur attaque une zone distincte du terrain, et il faut se frayer un chemin à travers un important trafic avant de pouvoir se coller au bon joueur. Dans ce cas en revanche, les Broncos jouent bien le coup et parviennent à rapidement faire leurs assignations pour Welker, Branch et Gronkowski.
Le tight end effectue un simple crochet extérieur : il parcourt 7 yards puis se retourne sur sa gauche. Le joueur se retrouvant en couverture de Gronkowski est Chris Harris Jr., un cornerback rookie. Jusque là, Harris a fait du bon boulot pour Denver dans la couverture intérieure, mais il se retrouve ici surpassé physiquement par son vis-à-vis.

En attaquant son tracé, Rob Gronkowski rentre littéralement dans le jeune corner, et le traîne dans son chemin. Puis, au moment de se retourner, flirte avec la faute en le repoussant au loin. Ce contact suffit à mettre Harris hors course pour disputer le ballon. Brady étant déjà en train d’armer sa passe, alors que son tight end ne s’est pas encore retourné vers le ballon.

Le temps que Gronkowski réalise sa réception, Harris n’a plus aucune chance d’intervenir pour l’empêcher de parcourir les 5 yards qui le séparent du TD. Ce jeu illustre à la perfection la difficulté qu’ont tous les defensive back à couvrir une armoire à glace du gabarit de Gronkowski. Physiquement, Harris n’a pas eu la moindre chance d’enrayer le tight end dans sa progression.

La situation :
2ème quart-temps, 10 secondes à jouer, 1ère & 10.
New England enfonce le dernier clou dans le cercueil des Broncos. Gronkowski capte une passe pour un TD de 19 yards. 35-7 à la mi-temps.

Rob Gronkowski s’aligne en deux points, en tant que receveur, à gauche de la ligne. Les Patriots choisissent ici d’élargir le terrain, avec trois autres receveurs au large. Aaron Hernandez est une nouvelle fois aux côtés de Tom Brady, dans une formation shotgun.
Denver se positionne une nouvelle fois en dime. Von Miller vient s’ajouter à deux hommes de ligne pour mettre la pression. Derrière, il y a deux linebackers et six defensive backs. Miller parvient à passer Matt Light dans la ligne et à frapper Brady, mais il arrive trop tard, car le ballon est déjà en l’air.

Les Broncos optent pour une couverture de zone face à la formation écartée des Patriots, mais ils manquent complètement leur coup et Gronkowski se retrouve absolument seul au milieu. Joe Mays s’aligne sur le tight end et le suit bien tout en reculant mais il se rate au moment où Gronkowski coupe en profondeur vers le milieu du terrain. Les deux safeties ont reculé si loin, que personne n’est là pour intervenir juste après la réception.
En surveillant le regard du QB, David Bruton, qui joue dans la boîte à cet instant, comprend le problème. Il se tourne pour tenter de jouer la passe, mais pour lui aussi, il est trop tard. C’est en fait du côté de D.J. Williams qu’il faut regarder pour trouver le responsable. Parti de la boîte lui aussi, le linebacker choisit de couvrir le tracé jumeau de Wes Welker, tournant ainsi le dos à Rob Gronkowski, qui s’engouffre dans l’espace vide laissé au milieu.

Aligner Rob Gronkowski à un linebacker rapporte rarement gros, tant il est rapide et propre dans ses tracés. Mais lorsque l’on oublie complètement de le couvrir, on fait systématiquement cadeau de six points aux Patriots.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND1.92pariez1.6DEN
16-Déc à 23:30DET1.3pariez2.7CHI
17-Déc à 3:25KC1.85pariez1.65
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une