Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Arizona Cardinals Field Advisor Histoire

Field Advisor : le State Farm Stadium des Arizona Cardinals

Coup de projecteur sur le domicile des Cardinals.

Nouvelle structure, rénovation, future implantation… qu’importe l’avancée du projet, le stade demeure l’élément de base pour chaque franchise. Il représente à la fois un véritable moyen de pression auprès des municipalités et une extraordinaire machine à cash pour les équipes. Au cours de ce tour d’horizon, TDActu vous propose de découvrir les spécificités de chaque enceinte. Retour sur les stades actuels accueillant une franchise à temps complet tout au long de la saison.

Cap à l’Ouest cette semaine pour découvrir le State Farm Stadium de Glendale, dans la banlieue de Phoenix.

Retrouvez les enceintes de la première saison en cliquant sur ce lien.

State Farm Stadium, le cactus de la West Valley

Achevé en aout 2006, le State Farm Stadium a établi la norme pour les installations polyvalentes de la NFL. Abritant une multitude d’évènements sportifs et de divertissements, il a été salué de manière remarquable au cours de sa brève histoire :  » Site de l’année » en 2007 par Event Solutions Magazine, « Meilleur site NFL » par le Sports Business Journal et le Sports Business Daily en 2006 et 2007, « Meilleur surface de jeu de la NFL en 2008 » et « Meilleur site des années 2000 » par Sports Illustrated.

Conçu par l’architecte new-yorkais Peter Eisenman en partenariat avec HOK Sports et Hunt Construction Group, le bâtiment est un excellent exemple d’ingénierie, de technologie et de design soigné, qui peut passer d’un terrain de football à un espace multifonctionnel en moins d’une heure, lui permettant d’accueillir une pléthore d’évènements mondiaux (Super Bowl, Final Four basket NCAA, Finale nationale NCAA, concerts).

Photo : Spokesman.

Le stade ne se trouve pas à Phoenix mais à Glendale, dans la banlieue Ouest de la capitale de l’Arizona. Cette zone en plein essor possède la plus forte croissance économique de la région. Elle comprend la Gila River Arena (patinoire des Coyotes en NHL), le Camelback Ranch (terrain d’entrainement d’avant-saison des Los Angeles Dodgers et Chicago White Sox en baseball), et le Sportsman’s Park pour le tailgate qui s’étend sur 10 hectares.

Joyau architectural futuriste, il a été pensé comme un cactus baril, représentatif du paysage typique de la région, qui s’élève comme un ovni dans la West Valley. Il est le seul stade aux Etats-Unis et l’un des rares au monde à posséder un toit escamotable et un terrain rétractable en gazon naturel. En dehors des matchs de football, l’aire de jeu peut être automatiquement déplacée à l’extérieur pour profiter de la lumière du soleil. La façade est composée de panneaux métalliques qui reflètent la lumière changeante du désert, tandis que 21 fentes verticales en verre offrent aux fans des vues exceptionnelles sur l’horizon.

Le stade

Le State Farm Stadium est la propriété de l’Arizona Sports & Tourism Authority (AZSTA) et exploité par SMG. Niché dans le quartier des sports et des divertissements, à proximité de l’autoroute AZ Loop 101 Freeway, entre Bethany Home Road, Cardinals Way et Glendale Avenue, le lieu est entouré de 14 000 places de stationnement disponibles dans de nombreux parking. Chaque zone indique un chemin préférentiel à suivre pour faciliter la sortie et fluidifier le trafic.

Construit pour succéder au Sun Devil Stadium de Tempe, il prend place sur un site de pratiquement 16 hectares à 20 minutes du centre-ville de Phoenix. Dans sa conception football, ce stade ultra-moderne et climatisé comprend 63 400 places dont 7501 sièges VIP, 7 salons et 88 suites de luxe appelés « lofts ». Dans ces « lofts », 16 nouvelles suites pourront voir le jour au fur et à mesure de l’évolution du stade. La capacité peut être portée à 72 200 avec des sièges temporaires, ou 78 600 places debout en fonction des évènements organisés.

Les tribunes s’élèvent sur trois niveaux le long de chaque ligne de touche, un seul derrière les zone d’en-but qui peuvent recevoir les sièges supplémentaires. Elles entourent l’aire de jeu en gazon hybride Tifway 419 Hybrid Bermuda Grass.

Photo : Tops Images.

La construction

Les Cardinals ont une longue histoire qui remonte à 1898, année de leur fondation à Chicago. En 1960, ils ont déménagé à Saint Louis pour partager les installations du Busch Stadium avec les autres Cardinals, ceux de MLB; avant de s’envoler après la saison 1987 pour la chaleur de l’Arizona. Encore une fois, ils n’étaient pas les seuls occupants, contraints d’évoluer au Sun Devil Stadium, terrain de l’université d’Arizona State. Cette solution ne devait être que temporaire, attendant qu’un nouveau bâtiment puisse voir le jour à Phoenix. Cependant, la crise de l’épargne et des prêts immobiliers a fait dérailler son financement au cours des années 1990.

Cette situation n’était pas supportable et ils ont cherché pendant plus d’une décennie à corriger cela. En n’étant que locataires des lieux, ils se privaient de sources de revenus supplémentaires et ont fait campagne pour obtenir un nouvel établissement plus moderne. Finalement en aout 2002, l’Arizona Sports & Tourism Authority a voté en faveur de la construction d’une nouvelle enceinte à toit escamotable à Glendale. Les terrains ont été achetés par la franchise elle-même aux familles Rovey et Pendergast, familles d’agriculteurs de longue date de la West Valley. Une partie étant cédée à l’autorité créée en 2000 pour en être le propriétaire en charge de l’exploitation, l’entretien et du développement futur de l’installation. Le reste serait transmis à la ville de Glendale pour le stationnement.

Économiser de l’argent était primordial pour les Cardinals, chaque centime supplémentaire dépensé proviendrait de leur poche. L’investissement initial de l’équipe était de 85 millions de dollars, il finira par grimper à 143,2 millions sur les 455 millions du projet. Ce total comprend 395,4 millions pour le stade, 41, 7 millions pour l’amélioration du site et 17,9 millions pour le terrain. En plus de la franchise, l’AZSTA (302, 3 millions de dollars) et Glendale (9,5 millions) ont contribué pour financer la construction. L’argent public était dû à une émission d’obligations financées par une taxe sur les nuits d’hôtels et les locations de voiture.

Photo : Pinterest.

L’inauguration solennelle des travaux a eu lieu le 12 avril 2003, alors que les travaux de conception d’Eisenman Architects et HOK Sport étaient déjà réalisés, mais la construction n’a réellement commencé qu’au mois de juillet suivant. Le design extérieur est tout à fait unique : une forme de base s’inspirant d’un cactus baril, avec une alternance entre des fentes verticales et des panneaux lisses. Pour faciliter le bien-être des fans, l’enceinte comprend de vastes halls et un grand nombre de toilettes et de stands. Il peut accueillir 63 400 personnes, possiblement extensible à plus de 73 000 pour les grands évènements.

« Glendale est ravi du nouveau design du stade. Nous sommes convaincus que le projet obtiendra une reconnaissance mondiale et fournira à nos fans un stade qui complètera la région, agréable à regarder. » Ed Beasley, directeur municipal de Glendale

Le stade au look très moderne et futuriste associe du métal à un toit translucide pour apporter plus de lumière et de couleurs. Considéré comme un symbole architectural de la région, il a été désigné par la magazine Business Week comme l’une des dix installations sportives les plus impressionnantes du monde en raison de la combinaison de son toit escamotable et d’un terrain enherbé naturel rétractable, semblable à celui du Gelredome ou Veltins Arena (stade de soccer du Vitesse Arnhem aux Pays-bas et de Schalke 04 en Allemagne), qui entre et sort par un côté de la structure.

Évoluant au beau milieu du désert avec des températures extrêmes, le toit était indispensable pour le nouveau bâtiment afin d’y maintenir le thermomètre en dessous des 38°C. Au Sun Devil Stadium, ce manque empêchait les Cardinals d’évoluer à domicile en septembre, à moins de jouer de nuit. Avec seulement deux rencontres par semaine sur cette plage horaire et un niveau sportif insuffisant pour les primeurs du calendrier, Arizona débutait presque chaque saison avec trois rencontres sur quatre à l’extérieur.

Initialement prévu pour être achevé à temps pour la saison 2005, les travaux ont connu plus d’un an de retard à cause de différends judiciaires contre l’Arizona Sports & Tourism Authority, nécessitant l’arbitrage de la Cour Suprême de l’Arizona. Le choix du site et le mode de financement étaient notamment pointés du doigt. Au final, 1 218 jours et 2,6 millions d’heures de travail ont été nécessaires entre la première pelletée de terre et le match inaugural du 12 aout 2006. Ce jour-là, Arizona a défait Pittsburgh 21-13 en pré-saison et le premier match de saison régulière s’est tenu le 10 septembre suivant. Le système de climatisation a permis aux Cardinals de jouer à domicile le week-end d’ouverture de la saison, une première depuis l’arrivée en Arizona en 1988.

Au cours de sa construction, l’enceinte était connue sous le nom de Cardinals Stadium, avant de trouver un accord pour les droits de dénomination peu de temps après son ouverture. Le 26 septembre 2006, l’University of Phoenix s’est engagée sur 20 ans et 154,5 millions de dollars pour voir son nom accolé à la façade, première fois qu’un site NFL porte le nom d’un établissement d’enseignement. Seulement onze ans après la conclusion de ce contrat et face à des difficultés financières, l’institution a été obligée de résilier l’engagement le 11 avril 2017. Le stade a souhaité conserver cette appellation jusqu’à qu’une société remplaçante soit trouvée. Chose faite le 4 septembre 2018 où Cardinals et State Farm Insurance ont signé une entente de 18 ans dont le montant n’est pas connu, une clause de confidentialité empêche les deux parties de révéler la valeur de l’accord.

Photo : The State Farm Newsroom.

Royaume du rétractable

Architecte de renommée mondiale, Peter Eisenman a créé spécialement pour le State Farm Stadium un design unique, avec des spécificités techniques à la fine pointe de la technologie, faisant du lieu un repère emblématique dans l’univers des enceintes sportives.

Environ la moitié des équipes NFL jouent sur du vrai gazon, mais aucune n’est comparable à celle des Cardinals. Symbole du stade, son terrain rétractable n’est présent à l’intérieur du bâtiment que les jours de matchs. Le reste de l’année ? Il prend un bain de soleil à l’extérieur et profite des conditions météorologiques de la région pour poursuivre sa croissance. Positionné sur un plateau de 123 mètres de long sur 71 mètres de large et 1 mètre de profondeur, pour un poids total de plus de 8 500 tonnes, il repose sur 462 roues en acier alimentées par un petit moteur et glisse sur 13 pistes en forme de voie ferrée pour sortir des murs. Le trajet de 226 mètres est parcouru en à peu près une heure par une simple pression sur un bouton. Cette flexibilité permet d’obtenir un espace polyvalent de 14 121 m2 dont le sol en béton comporte un réseau électrique intégré qui facilite la modulation des espaces en fonction des manifestations organisées (salons professionnels, expositions, conventions, concerts, sports auto-moto…). Avoir un tel terrain réduit les coûts d’entretien de 50 millions de dollars, car il est plus économique de le déplacer que de le laisser sous un toit avec un ensoleillement insuffisant. Dans cette situation, le personnel d’entretien serait obligé d’utiliser des lampes spécifiques pour aider au développement de l’herbe.

Le stade a présenté aux concepteurs un ensemble de défis nécessitant un mélange de solutions mécaniques et électroniques. Parmi celles-ci, le contrôle du toit escamotable, qui suit une pente en arc de cercle, a été l’un des plus difficiles. Pour résoudre ce problème, les concepteurs ont inventé deux longues fermes de 244 mètres qui soutiennent deux panneaux de 55 mètres sur 73 mètres. Recouverts en tissu Bird Air translucide et imperméable, ils se déplacent sur des rails en acier, et sont tractés par quatre moteurs de chaque côté pour s’ouvrir vers les extrémités opposés. Ce tissu permet à la lumière de pénétrer et donne au lieu une atmosphère ouverte et aérée, même lorsque le toit est en position fermée. Dans ce dernier cas de figure, cela permet à l’installation d’être climatisée pour supporter les hautes températures. Ce mélange de surfaces comprenant acier, verre et tissu Bird Air reflète la haute conception de l’architecture avec des lignes épurées et un sens de texture dans la conception. Élaboré pour s’ouvrir ou se fermer en 12 minutes, il s’agit du premier toit escamotable construit avec une pente.

En plus de design novateur, le State Farm Stadium fixe également de nouvelles normes en terme de confort. Son alignement sur un léger axe Nord-Ouest / Sud-Est offre un maximum d’ensoleillement à la pelouse, tout en gardant les spectateurs à l’ombre. Afin de ne pas avoir une perte de visibilité, aucun strapontin n’a été installé dans la zone d’extrémité supérieure. Les sièges sont confortables, les stands abondants, les zones d’extrémité spacieuses, avec des terrasses et de larges allées pour circuler, tout cela pour permettre aux fans de se sentir à l’aise.

Photo : Raising Zona.

Un impact sur l’économie locale

Pendant la période de construction de l’infrastructure et des alentours, plus de 3 500 emplois ont été créés et l’économie régionale a bénéficié de plus de 400 millions de dollars de retombés. Dès le début des travaux, l’état d’Arizona a commencé à percevoir les recettes provenant de l’impôt sur le revenu des ouvriers du chantier, ainsi que les taxes de vente issues des leurs dépenses de consommation. Lors du Super Bowl XXX au Sun Devil Stadium en 1996, 89 000 personnes se sont rendues dans la région métropolitaine de Phoenix, injectant 305 millions de dollars dans l’économie locale, dont 109 millions rien que pour l’événement. Avec les futurs évènements majeurs organisés, les perspectives étaient alléchantes.

« Dès le premier jour, la vision de ce stade était de construire une installation polyvalente de calibre mondial capable d’accueillir les manifestations sportives les plus prestigieuses afin que notre communauté puisse en récolter les immenses bénéfices. » Michael Bidwell, président des Cardinals.

Les responsables de l’infrastructure se sont alors positionnés pour obtenir l’organisation des plus grandes rencontres sportives. Une enquête de Nielsen Sports montre que les avantages des méga-évènements vont au-delà de l’objectif financier.

« Les grands évènements sportifs sont un énorme avantage pour l’économie de l’Arizona, mais ils offrent également une couverture médiatique nationale et internationale pour notre état. » Doug Ducey, gouverneur d’Arizona.

Chaque année, les rencontres des Cardinals attirent 112 000 personnes de l’extérieur de la ville, qui dépensent quelques 150 millions de dollars. Le Fiesta Bowl universitaire (un des six bowls majeurs à cet échelon) apporte lui 140 millions et plus de 70 000 visiteurs à la vallée. Entre 2015 et 2017, le State Farm Stadium était le cœur du pays, avec toutes les plus grandes manifestations organisées. D’un point de vue financier, les recettes se sont élevées à plus d’1,3 milliard de dollars: Pro Bowl et Super Bowl en 2015 (720 millions), finale nationale universitaire de football en 2016 (274 millions), Final Four NCAA de basket en 2017 (325 millions).

Photo : The Gridiron Fields Database.

Les rénovations

Bien que le State Farm Stadium soit l’un des stades les plus avancés au monde, il était légèrement dépassé en terme de technologies orientées vers les supporters. Aux Etats-Unis, les enceintes NFL ont des écrans géants et des solutions interactives pour tenter de reconquérir le public et attirer les spectateurs qui choisissent souvent de rester chez eux pour profiter de tout le confort moderne.

À partir de 2013, les officiels de la franchise, ayant compris cela, ont tenté d’y remédier en offrant quelques réaménagements technologiques d’une valeur de 19 millions de dollars. Tout d’abord, le réseau de réception cellulaire a été amélioré pour héberger les principaux opérateurs du secteur, selon les dernières normes en vigueur. En 2014, un système Wi-Fi comprenant 800 points d’accès a été installé à l’intérieur du bâtiment. La couverture a été étendue dès l’année suivante en commençant par les zones organisant la majorité des évènements. Les 8 millions de dollars nécessaires pour la mise à niveau ont été supportés par les Cardinals en intégralité. L’accès gratuit à Internet doit permettre aux fans d’utiliser diverses applications lorsqu’ils se trouvent sur place.

Le nouvel écran géant (Photo : AZ Central).

Toujours en 2014, le stade s’est doté de deux nouveaux écrans géants qui ont été installés aux deux extrémités, chacun trois fois plus grands que les précédents. 8 mètres de haut pour 29 mètres de long au Nord, 16 mètres de haut pour 50 mètres de long au Sud. En Haute Définition, les deux offrent un contraste élevé pour une qualité d’image optimale. Les travaux d’un montant de 11 millions de dollars ont été pris en charge par la franchise (25%) et l’Arizona Sports & Tourism Authority. Le système de sonorisation a quant à lui été amélioré durant l’inter-saison 2016.

Entre 2017 et 2018, les Cardinals ont complété un programme en deux phases de 28 millions de dollars portant sur l’agrandissement et la rénovation des espaces VIP. En plus d’améliorer et d’élargir les parties existantes, le projet comprenait la création d’un secteur haut de gamme, le Bubble Lounge, premier bar à champagne de la NFL. La franchise a aussi engagé pratiquement la même somme pour mettre à niveau les infrastructures environnantes du stade.

Hommage à Pat Tillman

Les Cardinals ont un Ring of Honor qui met en vedette des joueurs tels que Dan Dierdorf, Ernie Nevers, Aeneas Williams et bien sûr le regretté Pat Tillman, véritable légende en Arizona. Celui-ci a joué toute sa carrière au Sun Devil Stadium, tout d’abord en tant que membre de l’équipe universitaire d’Arizona State, puis sous les couleurs des Cardinals dans les rangs professionnels. Son histoire est bien connue du grand public. Sélectionné au septième tour de la draft 1998 par Arizona, il y a joué jusqu’en 2001, avant de s’enrôler dans l’armée américaine en 2002 à la suite des attentats du 11 septembre, et a perdu la vie au combat en Afghanistan le 22 avril 2004.

Pour que son héritage perdure, la franchise a décidé de lui rendre hommage en retirant son numéro 40 et en créant un espace dédié à sa mémoire dans la partie Nord du stade. Dans cet esprit, la fondation Pat Tillman organise chaque année au printemps la course de Pat, qui se déroule en Arizona. La Pat Tillman Freedom Plaza comprend un monument commémoratif composé d’un chapiteau blanc, ainsi qu’une sculpture en bronze du safety et un étang circulaire. Les artistes Omri Amrany et Gary Tillery ont mis neuf mois à réaliser la sculpture de 227 kilos pour 2,40 mètres de haut. Ils ont consulté son épouse Marie pour sélectionner l’image qui symbolisait le caractère et l’esprit de l’ancien joueur. Pour servir de toiles de fond, ils ont installé un mur en béton noir de 2,74 mètres de haut sur 40 pieds de large (un peu plus de 12 mètres), symbole du numéro de Tillman. Les alentours comprennent un étang circulaire de 214 m2 en acier inoxydable et béton noir, destiné à être un lieu de tranquillité et de recueillement; mais également un bosquet de frênes et de chênes de 40 unités.

Photo : USA Today.

Le 11 septembre 2015, à l’occasion du 14ème anniversaire des attentats, les Cardinals ont dévoilé une vitrine mettant en scène le casier de Tillman, dans le cadre de la phase de rénovations du stade. Positionné entre la salle de musculation et la cafétéria, il comprend son casque, épaulettes, divers accessoires, avec une description de sa vie et de sa carrière.

« Nous avons décidé de préserver le casier de Pat Tillman pour raconter son histoire. Beaucoup de nos futurs joueurs et même les joueurs actuels ne connaissent peut être pas l’histoire des Cardinals. Nous voulions raconter l’histoire de notre organisation et celle de Pat Tillman. » Michael Bidwill, président des Cardinals lors de la cérémonie de présentation.

Évènements organisés

. Super Bowl 2008 (Patriots–Giants), 2015 (Patriots–Seahawks). Lieu de l’édition 2023.
. Pro Bowl 2015.
. NCAA : finale nationale en 2007, 2011 et 2016. Hôte du Fiesta Bowl depuis 2007.
. High-school : finale du championnat d’état depuis 2006.
. Basket : Final Four NCAA en 2017 et 2024.
. Soccer : rencontres de la Gold Cup 2009, 2015, 2017, 2019, et de la Copa America Centenario 2016. Matchs amicaux internationaux et de clubs pendant leurs préparations estivales d’avant-saison.
. Catch : Wrestlemania XXVI, le 28 mars 2010.
. Auto-moto : Monster Jam en 2009 et 2016. Course inaugurale du Stadium Super Trucks en 2013. Une manche du championnat AMA de SuperCross en 2016.
. Concerts.
. Salons pour les professionnels et le grand public. Expositions

Comment s’y rendre ?

. En voiture : du Nord : prendre l’AZ Loop 101 Freeway South et sortir à Glendale Avenue. Poursuivre sur cet axe, tourner à gauche sur 99th Avenue, encore à gauche sur Maryland Avenue et continuer sur le pont. Le stade sera sur la gauche.
Du Sud : prendre l’AZ Loop 101 Freeway North, sortir à Bethany Home Road/Cardinals Way. Le stade sera sur la gauche.
De l’Est : prendre l’I-10 West en direction de Los Angeles, puis poursuivre sur l’AZ Loop 101 Freeway North. Sortir à Bethany Home Road/Cardinals Way. Le stade sera sur la gauche. Autre option : prendre Glendale Avenue West jusqu’à 91st Avenue. Tourner à gauche sur 91st Avenue, le stade sera sur la droite.
De l’Ouest : suivre l’I-10 en direction de Phoenix, puis continuer sur l’AZ Loop 101 Freeway North. Sortir à Bethany Home Road/Cardinals Way. Le stade sera sur la gauche. Autre option : prendre Glendale Avenue East jusqu’à 95st Avenue. Tourner à droite sur 95st Avenue, le stade sera sur la gauche.

. En transports en commun : la Valley Light Rail de la région de Phoenix ne se rend pas à Glendale, mais un service de bus de la ville est disponible pour se rendre sur le site.
Un système de navette (Rally to Cardinals) assure le transport pour chaque rencontre des Cardinals à domicile. Il assure la liaison avec le State Farm Stadium via divers points de ralliement. Pour connaître ces points, se connecter à l’application Rally Bus.

. À pied ou en vélo : possible si vous êtes sur Glendale.

Fun facts

Pour les fans qui assistent aux matchs, l’équipe dispose de diverses options de divertissements avant le coup d’envoi. Le tailgate prend place sur la Grande Pelouse à l’Ouest du bâtiment. Cette étendue d’herbe de plus de trois hectares entourée de sycomores ouvre quatre heures avant le début du match. Le Arizona Cardinals Flight Deck est situé juste après les points de contrôle de sécurité, sur le côté Est. Il offre des places assises ombragées avec des écrans vidéo et des options culinaires disponibles à l’achat, ainsi que des jeux pour enfants. Pour les amateurs de bière, direction le Big Red Brew Haus avec son choix varié de boisson, tables de billard et télévision pour que les fans puissent profiter des premiers matchs de l’après-midi; ou bien le Bud Light Primetime Grill. La zone Sud, à l’intérieur du stade, abrite les émissions radio et télé d’avant match, avec l’apparition des cheerleaders, la présence de jeux et un menu barbecue. Les billets pour cet événement sont au coût de 75$ et les places sont limitées.

Le State Farm Stadium propose de nombreuses options de restauration, de la nourriture la plus classique au buffet plus haut de gamme. De grandes enseignes de restauration rapide sont présentes. Pour les amateurs de viande, optez pour le Cardiac Cards Dog ou l’énorme Gridiron Burger à 75$ ! Oui, oui, 75$ pour un sandwich de 3,2 kilos qui comprend 5 steaks haché, 5 saucisses pour hot-dog, 5 autres saucisses, 20 tranches de fromage, 8 tranches de bacon, 8 nuggets de poulet, 350g de frites et un peu de verdure et tomates pour faire glisser l’ensemble.

Le fameux Gridiron Burger (Photo : CBS 58).

Au-dessus de la tribune Nord se trouvent les bannières de champions de division et de conférence NFC. Toujours de ce côté, le Hall of Fame de l’équipe prend place, avec toutes les informations sur les légendes qui ont été honorées par l’équipe. Au Sud, se trouve la tribune Red Zone, zone amovible vers laquelle le terrain se dirige lorsqu’il est placé à l’extérieur. Dans les travées, vous trouverez des images du stade en construction. Chaque niveau du stade possède son propre thème sur l’Arizona, représenté par des peintures murales. Le hall supérieur représente le ciel, honorant les observatoires à travers l’état. Les autres niveaux comprennent les rivières, montagnes, canyons et les déserts de l’état.

Niveau ambiance, les supporters sont bruyants, bien qu’en légère majorité. En effet, l’état d’Arizona regorge de fans des autres franchises, il n’est pas rare de les voir se déplacer en nombre lorsque leurs protégés sont en déplacement dans la vallée. La sirène Big Raid Air retentit pour pousser la foule à porter l’équipe pendant les phases cruciales et l’entrée des joueurs sur la pelouse.

Sources : Arizona Cardinals, Info-Stades, Stadium DB, Stadiums of Pro Football, Stadium Journey, Football Stadium Digest, Football Ballparks, Pro Football Reference, Thrillist, Sports Pro Media, Go Banking Rates.
Visuels : Ben.
Logo : Romain Therasse.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR