Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

AAF

Une semaine en AAF : Brandon Silvers éclipse le retour de Johnny Manziel

Orlando décroche sa place en playoffs, San Antonio poursuit sur sa forme actuelle, San Diego sa chute, Johnny Manziel a joué et son équipe à gagner,  voilà le programme de cette septième semaine de compétition.

Atlanta Legends (2-5) – Orlando Apollos (6-1) : 6-36

Orlando a rebondi après sa première défaite la semaine dernière et Atlanta a subi le foudre de la meilleure équipe de la ligue qui se qualifie logiquement en playoffs à la suite de ce succès. À moins d’un miracle, Atlanta terminera son année dans trois semaine. Les Apollos ont une nouvelle fois écrasé la partie, menant de bout en bout avec un jeu au sol performant (152 yards) et surtout une défense monstrueuse.

Orlando s’est montré chirurgical dans la zone rouge marquant un touchdown sur ses quatre voyages. Garrett Gilbert (17/23, 217 yards, 1 touchdown), D’Ernest Johnson (7 courses, 54 yards) et De’Veon Smith (13 courses, 40 yards, 3 touchdowns) ont été les grands artisans de ce succès facile.

La défense floridienne a montré l’étendue de son talent : 255 yards encaissés, trois sacks et deux interceptions dont un pick-six de Deji Olatoye. Avec de telles armes des deux côtés du ballon, les hommes de Steve Spurrier font office de grandissime favoris pour le titre qui se jouera dans quelques semaines sur le terrain d’entrainement des Dallas Cowboys.

Côté Legends, encore une journée sans pour le quarterback Aaron Murray, précis mais peu productif (16/22, 135 yards, 1 touchdown, 1 interceptions). Seul Malachi Jones (6 réceptions, 53 yards, 1 touchdown) a su tirer son épingle du jeu pour faire recoller légèrement son équipe dans le deuxième quart-temps. Mais les 22 points encaissés consécutivement au retour des vestiaires ont fini de sceller le sort d’une rencontre pliée dès les 15 premières minutes.

San Antonio Commanders (5-2) – Salt Lake Stallions (2-5) : 19-15

Après quatre semaines sur la route, San Antonio retrouvait son Alamodome et a fait un pas de plus vers les phases finales. Non sans mal. À 1:54 minutes du terme de la rencontre, Salt Lake est revenu à deux petits points grâce au touchdown sur une réception de 21 yards de Terrell Newby (2 réceptions, 28 yards, 1 touchdown) (17-15). Transformation à deux points à suivre pour tenter d’égaliser.

Mais, comme un symbole dans un match défensif, Josh Woodrum (22/35, 229 yards, 1 touchdown, 1 interception) a lancé le ballon directement dans les mains du cornerback De’Vante Bausby qui a remonté tout le terrain pour offrir les deux points à son équipe, et la victoire à San Antonio (19-15).

Après 45 minutes d’un combat physique acharné, les deux équipes se sont retrouvées dos à dos à la fin des trois premiers quart-temps. Et comme bien souvent cette année en AAF, le dernier acte allait être le théâtre d’une lutte endiablée. Les Commanders ont alors pris l’ascendant à cinq minutes du terme avec le touchdown de Trey Williams sur sa seule réception du match (36 yards + 6 courses et 19 yards au sol) et la transformation à deux points réussie de Greg Ward Jr. (17-9).

La suite vous la connaissez. Woodrum a presque réussi son come-back, mais Bausby est intervenu.

Arizona Hotshots (4-3) – San Diego Fleet (3-4) : 32-15

Premier affrontement de l’année entre ces deux formations de la conférence Ouest afin de décider qui allait passer la barre des 50% de victoires. San Diego a été malmené dès le début du match avec une pénalité pour faux départ sur la première action, de quoi donner le ton de l’après-midi. Ils se sont tout de même ressaisis pour marquer le premier touchdown par l’intermédiaire de Terrell Watson (10 courses, 44 yards, 1 touchdown + 2 réceptions, 49 yards), un des rares moments positifs de la rencontre.

Sur la série suivante, Arizona a répondu du tac-au-tac et Trevor Knight (4 courses, 10 yards, 1 touchdown) a plongé dans la end-zone pour remettre les deux équipes à égalité (6-6) suite à une course chaloupée. Après un field goal de chaque côté, les locaux ont creusé le premier écart avec un touchdown sur une passe de 36 yards de John Wolford (15/19, 212 yards, 2 touchdowns, 1 interception) pour le tight end Thomas Duarte (2 réceptions, 31 yards, 1 touchdown). Deux points supplémentaires avec la conversion réussie dans la foulée sur un jeu fantaisie. L’avance a été portée à 23-9 juste avant le temps mort des deux minutes de la première mi-temps grâce à une passe de 15 yards pour le receveur Deion Holliman sur sa seule réception du match.

Les Hotshots ont eu la chance de se mettre définitivement à l’abri mais Wolford a été intercepté à 46 secondes de la fin par Kameron Kelly. San Diego a converti l’offrande, Mike Bercovici (22/43, 310 yards, 1 touchdown, 2 interceptions) trouvant son tight end Marcus Baugh entre deux défenseurs pour réduire l’écart à 23-15 à la pause. Touchdown qui aurait pu être refusé malgré la révision vidéo, Baugh semblant lâché le cuir juste avant de franchir la ligne d’en-but.

Le score est resté le même jusque dans les six dernières minutes du dernier acte. Moment choisi par Wolford pour achever son oeuvre avec une chevauchée folle de 35 yards et un touchdown décisif. Les locaux se sont finalement imposés 32-15 devant leurs fans et font un pas vers les playoffs même si rien n’est encore joué dans cette conférence assez serrée. La semaine prochaine, ils se rendront dans le Texas pour y affronter San Antonio dans un duel au sommet et décisif pour la suite de la saison.

Memphis Express (2-5) – Birmingham Iron (4-3) : 31-25 (A.P)

Remake de la première semaine où Birmingham avait littéralement écrasé son adversaire (26-0). Dimanche, il n’en a rien été, Memphis a remporté une victoire synonyme d’espoir avec les premières actions de celui que tout le monde attendait, Johnny Manziel (3/5, 48 yards). Brandon Silvers (24/35, 266, 2 touchdowns) a pourtant débuté le match mais mené 16-8 au milieu du deuxième quart-temps et encouragé par la foule qui scandait son nom, Mike Singletary (coach des Express) n’a pas eu d’autre choix que de lancer l’ancien meilleur joueur universitaire. Sous les « Johnny » grondant des tribunes, son premier drive s’est soldé par un field goal râté malgré une jolie passe de 36 yards pour son receveur Alton Howard qui avait idéalement placé son équipe.

Manziel et Silvers ont alterné en deuxième mi-temps, mais ce sont les équipes spéciales qui ont maintenu Memphis dans le match avec un punt bloqué et un retour de 47 yards pour le touchdown de Terrell Bonds. « Johnny Football » a raté la conversion à deux points pour faire revenir son équipe à un field goal d’écart (14-19).

Le match a été accroché jusque dans le dernier quart-temps, moment choisi par les visiteurs pour accroitre leur avance. Luis Perez (16/37, 235 yards, 2 touchdowns) trouvant Wes Saxton Jr. ( 2 réceptions, 22 yards, 1 touchdown) pour le touchdown (14-25). Sur la série suivante, les deux quarterbacks des Express allaient chacun de leur coup d’éclat, avec Reece Horn (7 réceptions, 113 yards, 1 touchdown) comme cible, mais les locaux ont calé et se sont contentés d’un field goal. Malgré l’attente, c’est Silvers qui était aux commandes pour le dernier drive, et il n’a pas tremblé. Avec 7 points de retard et moins d’une minute à jouer, il a parfaitement maitrisé la situation pour faire revenir son équipe. Il a offert le touchdown à Horn à 25 secondes du terme, et les deux points à Brandon Barnes pour revenir à égalité.

Direction les prolongations, les premières dans l’histoire de cette jeune ligue. Les Iron ont eu la possession initiale mais cela n’a rien donné. Silvers n’a pas laissé passer le train. Sur une deuxième tentative et touchdown à marquer, il a trouvé son receveur Daniel Williams (5 réceptions, 30 yards, 1 touchdown) plein centre qui a conservé la possession du cuir pour valider la réception et la seconde victoire de Memphis dans cette saison.

La semaine prochaine

Samedi 30 mars à 19h00* : Memphis Express (2-5) – Orlando Apollos (6-1).
Dimanche 31 mars à 01h00* : Salt Lake Stallions (2-5) – San Diego Fleet (3-4).
Dimanche 31 mars à 22h00* : Birmingham Iron (4-3) – Atlanta Legends (2-5).
Lundi 1er avril à 2h00* : San Antonio Commanders (5-2) – Arizona Hotshots (4-3).

* En heures françaises.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
15 Nov à 3:20 CLE 1.55 pariez 2.1 PIT
17 Nov à 20:00 BAL 1.4 pariez 2.45 HOU
17 Nov à 20:00 CAR 1.33 pariez 2.7 ATL
17 Nov à 20:00 DET 2.6 pariez 1.35 DAL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème AAF

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR