Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

NFL Mock Draft 2019 – Version Trade : A l’assaut des pass rushers !

1. Arizona Cardinals : Kyler Murray, QB, Oklahoma

Difficile d’y croire tant que Josh Rosen sera dans la place, mais les Cards semblent bien décidés à bousculer l’attaque pour donner les coudées franches à Kliff Kingsbury. Kyler Murray n’est clairement pas le meilleur joueur de cette cuvée mais il représenterait un fit idéal pour la franchise de Glendale.

2. San Francisco 49ers : Nick Bosa, DE, Ohio State

Dans le futur système hybride plébiscité par Kyle Shanahan, l’arrivée de Nick Bosa permettrait de clairement dynamiser le pass rush californien en mettant la pression sur Solomon Thomas, pas assez productif, et Arik Armstead, bientôt agent libre. Quinnen Williams est une autre possibilité, mais D.J. Jones a montré un vrai potentiel pour devenir  un nose tackle crédible.

3. New York Jets : Josh Allen, LB, Kentucky

Avec pas mal de besoins toujours existants, New York aurait sans doute intérêt à descendre, mais l’éventualité de recruter Josh Allen et d’améliorer sensiblement leur pass rush pourrait les pousser à revoir leurs plans. Partis eux aussi pour un système défensif protéiforme, les New-Yorkais profiteraient pleinement de la polyvalence du Wildcat.

TRADE ! Les Giants récupèrent le 4e choix d’Oakland, en échange du 6e choix (1er tour), du 95e choix (3e tour) et du 108e choix (4e tour) de 2019.

4. New York Giants : Dwayne Haskins, QB, Ohio State

Le premier mouvement de cette draft virtuelle ! Sans dilapider ses ressources, les Giants montent de deux positions pour éviter tout échange de dernière minute et sécuriser l’arrivée de Dwayne Haskins. Habile pocket passer, le joueur d’Ohio State a les armes pour apprendre rapidement derrière Eli Manning et prendre le poste de titulaire d’ici la fin de sa saison rookie.

5. Tampa Bay Buccaneers : Quinnen Williams, DL, Alabama

Avec le passage en 3-4, l’occasion est belle d’injecter du sang neuf sur la ligne défensive. Certes, Carl Nassib et Vita Vea viennent d’arriver et peuvent épauler Gerald McCoy, mais avec l’âge avancé de ce dernier, et la perspective de récupérer le meilleur joueur disponible, Bruce Arians et Todd Bowles auraient tort de se priver …

6. Oakland Raiders : Brian Burns, DE, Florida State

Peu de postes paraissent aussi prioritaires que celui de pass rusher chez les Raiders. Malgré la signature de Josh Mauro, Oakland a besoin d’armes pour mettre sous pression Patrick Mahomes et Philip Rivers. Burns est sans doute un brin frêle pour évoluer pleinement sur une 4-3 mais son profil similaire à Arden Key pourrait apporter pas mal de vitesse sur le front seven californien.

TRADE ! Les Bills récupèrent le 7e choix de Jacksonville, en échange du 9e choix (1er tour) et du 74e choix (3e tour) de 2019.

7. Buffalo Bills : Montez Sweat, DE, Mississippi State

Après avoir pas mal considéré l’attaque via la free agency (receveurs, ligne offensive intérieure), Buffalo ose remonter dans la draft pour rendre sa défense encore plus incisive. Les Bills ont progressé l’an passé sur le pass rush mais leur meilleur defensive end, Jerry Hughes, s’est contenté de sept sacks et demi. Au vu des interrogations à long terme, Trent Murphy et Shaq Lawson, mieux vaut apporter plus de poids sur le premier rideau avec l’explosivité et la rapidité du joueur des Bulldogs.

TRADE ! Les Panthers récupèrent le 8e choix de Detroit, en échange du 16e choix (1er tour) et du 47e choix (2e tour) de 2019.

8. Carolina Panthers : Clelin Ferrell, DE, Clemson

Le départ de Julius Peppers semble avoir laissé un grand trou au sein de la défense des Panthers, et le staff n’a pas caché son affection vis-à-vis du prospect de Clemson. Son premier pas et sa bonne technique ont sûrement déjà conquis Ron Rivera.

9. Jacksonville Jaguars : Andre Dillard, OT, Washington State

Surprise ! Les Jags se sont pas mal déplumés pendant l’intersaison pour assurer la signature de Nick Foles. Désormais, Doug Marrone doit protéger son investissement, d’autant que de nombreux linemen, dont Cam Robinson, relèvent de blessure. Si Williams et Taylor sont des talents bruts, Andre Dillard semble la principale garantie pour devenir le plus rapidement tackle gauche.

TRADE ! Les Colts récupèrent le 10e choix de Denver, en échange du 26e choix (1er tour) et du 34e choix (2e tour) de 2019.

10. Indianapolis Colts : Ed Oliver, DT, Houston

La dernière saison universitaire d’Ed Oliver a laissé un goût amer dans la bouche de nombreux observateurs. Pourtant, ne vous y trompez pas ! Avec son gabarit trapu et son explosivité sur le pass rush, le texan ne devrait pas manquer d’offres. Pourquoi pas de la part des Colts, discrets pendant la free agency, mais qui récupérerait là un playmaker à associer à Denico Autry.

11. Cincinnati Bengals : Devin White, LB, LSU

Vontaze Burfict coupé, Nick Vigil bientôt agent libre, le poste de linebacker doit faire peau neuve à Cincinnati, de manière à améliorer un run stop désastreux en 2018. S’il reste à discipliner, d’un point de vue instinct, White est un homme à tout faire, un joueur qui, en pleine forme, ne manquera pas de marquer les esprits dès sa première année dans la ligue.

12. Green Bay Packers : Jonah Williams, OT, Alabama

Plusieurs chemins s’ouvrent devant Green Bay. Mais au vu de la pression mise sur Aaron Rodgers en 2018, les Packers seraient tentés de miser sur un lineman offensif pour protéger leur vedette. Jonah Williams n’a pas encore la carrure d’un tackle côté aveugle, mais il peut devenir un concurrent de poids pour le vieillissant Bryan Bulaga. Son profil n’est d’ailleurs pas rappeler Cam Robinson, dont le talent a été bien exploité par Nathaniel Hackett à Jacksonville.

TRADE ! Les Titans récupèrent le 13e choix de Miami, en échange du 19e choix (1er tour) et du 51e choix (2e tour) de 2019.

13. Tennessee Titans : Rashan Gary, DL, Michigan

Si le groupe est globalement complet, Tennessee a encore besoin de playmakers pour faire parler la poudre dans l’AFC Sud. Run stopper émérite, Gary a la vitesse et l’endurance pour semer la zizanie dans la poche et ouvrir des brèches à ses partenaires. Il le faudra pour mettre à mal Deshaun Watson, Andrew Luck ou Nick Foles !

14. Atlanta Falcons : Christian Wilkins, DT, Clemson

Fan des linemen défensifs hybrides, Dan Quinn récupérerait avec Christian Wilkins un defensive tackle besogneux pour associer à Grady Jarrett, tout en développant sensiblement le pass rush de la franchise. Un secteur qui fait défaut depuis bien trop d’années en Géorgie !

15. Washington Redskins : D.K. Metcalf, WR, Ole Miss

Qui sont les receveurs stars des Redskins à l’heure actuelle ? Paul Richardson ? Josh Doctson ?! Jay Gruden se doit d’investir sur une cible prioritaire et malgré les zones d’ombre autour de son potentiel, D.K. Metcalf a la vitesse et le physique pour être le go-to-guy de D.C. en 2019.

16. Detroit Lions : T.J. Hockenson, TE, Iowa

Comment récupérer des choix de draft et l’un des meilleurs joueurs offensifs du plateau ? Detroit a beaucoup considéré la défense pendant la free agency et profiterait de ce 16e choix pour ajouter une nouvelle cible à Matthew Stafford. Les postes de linebacker et de cornerback sont d’autres priorités mais la classe peut être chargée sur ces postes aux tours suivants.

17. New York Giants : Jawaan Taylor, OT, Florida

Après Haskins, les Giants continuent de renforcer leur attaque et plus précisément leur ligne offensive. La star new-yorkaise restera Saquon Barkley et ajouter un tackle performant sur le jeu au sol n’est pas une mauvaise idée, au lendemain de l’arrivée du guard Kevin Zeitler.

18. Minnesota Vikings : Dalton Risner, OL, Kansas State

La signature de Josh Kline a comblé un besoin pour les Vikes, mais la ligne offensive n’a rien de révolutionnée par rapport à l’an passé. Polyvalent, Risner aurait le mérite d’être hyper efficace sur le jeu au sol pour enfin libérer des espaces significatifs à Dalvin Cook.

TRADE ! Les Eagles récupèrent le 19e choix des Dolphins, en échange du 25e choix (1er tour) et du 57e choix (2e tour) de 2019.

19. Philadelphia Eagles : Devin Bush, LB, Michigan

Avec Nigel Bradham et Kamu Grugier-Hill bientôt agents libres, Philadelphie se doit de prendre les devants sur le poste de linebacker pour contrer les Ezekiel Elliott, Saquon Barkley voire Adrian Peterson dans sa division. Redoutable sur la poursuite, Devin Bush est un joueur aux multiples facettes qui apportera le caractère cher à Doug Pederson.

20. Pittsburgh Steelers : Greedy Williams, CB, LSU

L’arrivée de Steven Nelson n’a pas effacé l’absence de playmaker dans le backfield défensif. Pittsburgh a besoin d’un défenseur capable de punir les mauvais lancers adverses et Greedy Williams a ce profil. Le joyau de LSU ajouterait au passage un peu plus d’agressivité aux côtés de Joe Haden.

TRADE ! Les Broncos récupèrent le 21e choix de Seattle, en échange du 26e choix (1er tour) et du 71e choix (3e tour) de 2019.

21. Denver Broncos : Garrett Bradbury, OL, NC State

Un temps descendu en 26e position, Denver remonte ici pour s’assurer un renfort de choix sur la ligne offensive. Très complet, Garrett Bradbury aurait largement de quoi faire oublier le départ de Matt Paradis à Carolina, en devenant un cadre d’une ligne encore très énigmatique.

TRADE ! Les Patriots récupèrent le 22e choix de Baltimore, en échange du 32e choix (1er tour) et du 73e choix (3e tour) de 2019.

22. New England Patriots : Noah Fant, TE, Iowa

Oui, les Patriots ne montent pas souvent au premier tour. Encore moins pour un joueur offensif. Mais au vu des nombreux choix obtenus lors des trois premiers tours et du besoin de suppléer un joueur de la trempe du Gronk, Belichick pourrait se dire que le jeu en vaut la chandelle. Moins complet qu’Hockenson, Fant reste une plaie à couvrir avec d’excellentes mains et des qualités athlétiques hors normes.

23. Houston Texans : DeAndre Baker, CB, Georgia

Johnathan Joseph n’est plus tout jeune, et la franchise se doit de préparer sa suite. Tout aussi physique, Baker est un joueur complet, à même de maîtriser les fondamentaux de son aîné.

24. Oakland Raiders : Byron Murphy, CB, Washington

Parlant de joueur physique, les Raiders ont l’occasion de recruter l’un des joueurs les plus durs au mal et les plus instinctifs du plateau. Efficace en 2018, Gareon Conley ne peut pas tout faire tout seul, malgré l’émergence de certains safeties.

25. Miami Dolphins : Cody Ford, OL, Oklahoma

Dans cette mock, les Floridiens entendent construire, avec trois deuxièmes tours dans leur besace. Pour préparer les fondations de l’ère Flores, Miami met la main sur Cody Ford, tackle droit de formation, qui pourrait très bien avoir des responsabilités sur le poste de guard. Ca tombe bien, la franchise a une O-Line plus que légère, à l’orée de la draft !

26. Seattle Seahawks : Jeffery Simmons, DL, Mississippi State

Un vrai pari tenté par Pete Carroll et John Schneider. Certes, Simmons pourrait rester sur la touche pendant au moins un an, à cause d’une déchirure des ligaments croisés. Mais le talent intrinsèque pourrait valoir le temps d’attendre, histoire de renforcer une ligne défensive dépendante de Frank Clark et Jarran Reed.

27. Oakland Raiders : Josh Jacobs, RB, Alabama

Le premier coureur de cette classe, sur un poste à besoin pour les Raiders. A défaut d’être le plus rapide de son poste, Jacobs est un joueur imprévisible du backfield offensif, capable de prendre les espaces, de défier physiquement ou d’exploser du backfield. Un profil similaire à Todd Gurley, qu’a notamment coaché Greg Olson à L.A.

28. Los Angeles Chargers : Dexter Lawrence, DT, Clemson

Corey Liuget agent libre, Brandon Mebane sur la pente descendante, les Chargers profitent de l’aubaine pour donner du muscle et de la puissance à leur premier rideau. Si les affaires extra-terrain ont fragilisé la cote de Dexter Lawrence, le joueur de Clemson ne rechigne pas à la tâche et sera un bon complément au pass rush XXL de la franchise.

29. Kansas City Chiefs : Charles Omenihu, DE, Texas

Malgré un excellent Senior Bowl, Omenihu est resté en retrait aux yeux des observateurs. Qu’importe pour les Chiefs qui pourraient mettre le grappin sur un joueur brut mais à la marge de progression immense. Son profil n’est pas sans rappeler Jason Pierre-Paul, ancienne connaissance de Spagnuolo aux Giants.

30. Green Bay Packers : Nasir Adderley, S, Delaware

Si Adrian Amos a intégré le backfield défensif des Packers, Tramon Williams ne semble pas une solution à long terme au poste de free safety. Le très complet Nasir Adderley est le meilleur prospect sur la position et rendrait l’arrière-garde des Cheeseheads encore plus physiques. Pour ne rien gâcher, le défenseur de Delaware est un descendant d’Herb Adderley, ancienne gloire de la franchise et double vainqueur du Super Bowl avec Green Bay.

31. Los Angeles Rams : Chris Lindstrom, G, Boston College

Les départs de John Sullivan et Rodger Saffold sont à compenser sur l’intérieur de la ligne offensive. Agressif sur le poste au sol, Lindstom s’incorporerait bien dans une attaque des Rams qui l’est tout autant.

32. Baltimore Ravens : Marquise Brown, WR, Oklahoma

Si le poste de receveur n’a jamais été une lubie sous l’ère Ozzie Newsome, le poste commence à sonner creux après les départs de Crabtree et John Brown. C’est pourtant bien un homonyme de ce dernier qui pourrait débarquer dans le Maryland. Vrai playmaker balle en main, Marquise est le receveur le plus mobile et le plus explosif de cette classe. Idéal donc pour complémenter Willie Snead et intégrer l’attaque toute en mouvement de Greg Roman.

Advertisement
tdabanniereunibet
Parier en ligne avec
6 Sep à 2:20 CHI 1.52 pariez 2.15 GB
8 Sep à 19:00 CAR 2.1 pariez 1.55 LAR
8 Sep à 19:00 CLE 1.33 pariez 2.7 TEN
8 Sep à 19:00 JAX 2.4 pariez 1.42 KC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une