Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2019

Fiches NFL Draft 2019 : Brian Burns – Edge rusher

Brian Burns, menaçant à plus d’un titre !

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 25, 26 et 27 avril prochains à Nashville.

Cliquez ici pour retrouver toutes les fiches Draft 2019 déjà publiées.

Brian Burns – Edge rusher – 20 ans – Junior – Michigan

Taille : 1m93
Poids : 113 kilos
Position estimée dans la draft : 1er tour

Stats 2018 : 53 plaquages, 10 sacks, 3 fumbles forcés, 3 passes défendues

Comparaison NFL : Robert Mathis

Points forts

– Panoplie de moves
– Hybride
– Réactivité

L’arbre qui cachait la forêt ! Si Florida State connait actuellement une période trouble, les Seminoles ont pu au moins compter sur Brian Burns pour surnager quelque peu dans la conférence ACC. Homme à tout faire du premier rideau, le pass rusher a été constamment au niveau et arrive en NFL avec un leadership et une maturité du plus bel effet. Première chose qui permet au Floridien de se démarquer aux yeux des scouts : son étonnante panoplie de moves. Burns est un joueur réactif et ne manque pas de solutions pour tenter de surprendre le tackle adverse. Assez longiligne (113 kilos), il est capable de prendre le coin grâce à une accélération fulgurante, mais sait aussi passer par l’intérieur grâce à un spin move bien ficelé. Dans le système 4-3 des ‘Noles, le défenseur s’est aussi mué en edge-setter avec une prise d’espace efficace pour être le premier sur le porteur du ballon. Et quand Burns réagit à percer la poche adverse, le quarterback n’a que peu de temps pour sévir, face à la mobilité et la capacité de son vis-à-vis à finir les actions. Pour finir, Burns a de bons instincts et sait les utiliser. Avec 3 passes défendues, il est un defensive end qui s’adapte à ce que propose l’attaque adverse et peut être un poison sur la couverture de passe.

Points faibles

– Physique assez frêle
– Puissance
– Run stop

Le gros point d’interrogation autour de Burns concerne son aptitude à encaisser les chocs en NFL. Assez frêle pour la position, il ne rassure pas ceux qui l’envisageraient comme un défensive end 4-3 et ce malgré sa production universitaire sur ce poste. Plus globalement, c’est son positionnement au duel et son déficit de puissance qui semblent parfois le discréditer sur le run stop notamment.

Fit possible

New York Jets, Carolina Panthers, Buffalo Bills, Tampa Bay Buccaneers, New York Giants

Les points faibles de Brian Burns se comptent sur les doigts d’une main. Pourtant, c’est bien à cause d’un physique atypique et d’une puissance que sa cote ne grimpe pas plus. Capable de rusher, plaquer et même couvrir, le Seminole est un excellent fit en outside linebacker 3-4 mais ne ferait pas tâche en tant que joueur hybride, voire comme defensive end 4-3 avec quelques kilos en plus. Sauf blessure malheureuse, un tel talent a largement le potentiel pour devenir un Pro Bowler régulier et atteindre plus d’une fois la barre annuelle des sacks à deux chiffres.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR