Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2019 0

Fiches NFL Draft 2019 : Jaylon Ferguson – Defensive end

Fiches NFL Draft 2019 : Jaylon Ferguson – Defensive end

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 25, 26 et 27 avril prochains à Nashville.

Cliquez ici pour retrouver toutes les fiches Draft 2019 déjà publiées.

Jaylon Ferguson – Defensive end – 22 ans – Senior – Louisiana Tech

Taille : 1m96
Poids : 125 kilos
Position estimée dans la draft : 29-55

Stats 2018 : 65 plaquages dont 26 pour pertes, 17,5 sacks

Comparaison NFL : Taco Charlton (Cowboys)

Michael Johnson des Bengals bien que plus grand peut également donner une image de Ferguson en tant que joueur efficace dans le pass rush mais manquant de souplesse (les américains disent un peu stiff ). En terme de gabarit, position, résultats athlétiques au Combine pour l’un, à son ProDay pour l’autre, Ferguson et le joueur de Dallas semblent comparables. Un manque de fluidité empêche l’un comme l’autre d’être efficace en tant que linebacker extérieur dans un système 34 mais, leurs qualités incisives sur la ligne d’engagement font d’eux des joueurs précieux en tant que 43DE.

Points Forts :

– production
– pass rush
– usage des mains et long bras

17,5 sacks ! Meilleur total NCAA en 2018. Certains vous diront qu’il joue dans la conférence USA, loin d’être la meilleure au niveau universitaire. Si cela était si facile alors chaque année un représentant de cette subdivision serait à l’honneur. Le dernier en date à en sortir se nomme Marcus Davenport et ses 8,5 sacks son année senior. Non Ferguson n’est pas meilleur que le joueur des Saints pourtant sa production est à prendre en compte : 26 plaquages pour pertes, c’est à dire derrière la ligne d’engagement. 40% de ses plaquages le sont donc avant même que le coureur ait pu dépasser cette ligne ou avant que le QB ait pu lancer le ballon. Faut le faire, quelque soit le niveau.

En quatre saisons avec les Bulldogs, il signe 45 sacks ! Là encore cela mérite un point d’exclamation car il s’agit tout simplement du meilleur total de tous les temps en NCAA ou depuis 19 ans si vous préférez*. Le 22 décembre 2018 il se présente pour le bowl game de fin d’année en ayant 1,5 sacks de retard sur le détenteur du record : Terrell Suggs avec Arizona State. 60 minutes de jeu effectif plus tard, Sack Daddy repart avec une victoire et les 2,5 sacks infligés au quarterback de Hawaï lui donne le record. *(la NCAA a commencé a officiellement comptabiliser les sacks depuis 2000).

De longs bras et des mains violentes, voilà deux autres attributs dont il se sert pour dominer son opposant. En quatre saisons il a rencontré cinq fois des équipes venant de la meilleure conférence universitaire, la SEC : 5 matchs pour 5 sacks. Comment un joueur aussi performant a t’il pu ne pas être recruté par un programme plus prestigieux ? Notamment les Tigers de Louisiana State qui dominent son état de naissance : « j’étais trop maigre à cette époque. Ce n’est plus le cas depuis » est son explication.

Jaylon Ferguson prenant une revanche contre LSU en 2018 : 6 plaquages et 1 sack

Points Faibles :

– manque de fluidité
– fit dans une 43 pas une 34

On pourrait ici lister un souci de comportement mais on va juste, rapidement, l’évoquer. Il n’est pas invité au NFL Combine en raison d’un incident s’étant produit lors de sa saison freshman (il y a 4 ans donc). Une bagarre dans un fast-food. Depuis, aucun incident mais en vertu des règles établies, ce seul souci suffit à lui refuser l’accès d’Indianapolis.

« Être invité puis ne plus l’être ! Je respecte la NFL et je comprends que les règles sont les règles mais c’était il y a presque 5 ans. J’aurai préféré ne pas être convié plutôt que de l’être puis non » (wholeninesports)

Son point faible principal est un manque d’explosivité pour changer de directions. Retour au Lucas Oil Stadium, sans lui donc, pour un atelier mesurant justement cette capacité à changer rapidement de direction : le 3 cone. Vous savez cet atelier pour lequel le receveur DK.Metcalf a reçu beaucoup de moqueries car le peu athlétique Tom Brady avait en son temps réussi un meilleur chrono que lui. Cet exercice est scruté par les évaluateurs notamment pour les positions de running-back et d’edge rusher. Deux positions où pouvoir brusquement changer de direction tout en conservant beaucoup de vitesse est primordial.

Si Jaylon n’a pu s’y frotter au Combine, il le fait lors de son ProDay et sans doute aurait-il mieux valu qu’il s’abstienne : 8,08. Vous pouvez comparer ce résultat avec les 7 secondes de Montez Sweat, les 7,15 de Ed Oliver ou les 7,44 du lineman offensif Andre Dillard. Un chrono très mauvais donc. Cela peut être du à une mauvaise technique ? Les observateurs rapportent qu’il a souvent glissé lors de cet exercice, devant s’y reprendre à plusieurs fois. Néanmoins, rapporté au football et ses situations de jeu, ce résultat ne plaide pas en sa faveur : combien de fois par match, un pass rusher doit réagir à un quarterback sortant de la poche ? De plus en plus. Combien de fois ces défenseurs puissants doivent se rediriger après un cut du coureur et ainsi contribuer à la défense contre la course ?

Fit Possibles :

Bills, Dolphins, Vikings, Panthers, Seahawks

Son manque de fluidité le limite à un schéma en 43 cependant dans ce système, il pourrait s’avérer une belle pioche pour une équipe en manque d’un joueur productif et solide : contre la course et pour attaquer la poche.

« Je suis davantage un hand in the dirt*. Quant à mon style de jeu, je dirai violent avec des mains actives » (wholeninesports)

*Une main au sol. Donc un defensive-end dans un système 43 (aussi nommé 3 point stance : deux pieds + une main au sol) à l’inverse de joueurs plus fluides jouant debout (2 point stance) en tant que outside linebacker dans un système 34

Si les Panthers de Caroline décident d’aller dans une autre direction au 1e tour, Ferguson pourrait être une solution intéressante pour renforcer une escouade orpheline de la retraite de Julius Peppers. Les Dolphins ont perdu Robert Quinn et Cameron Wake durant cette intersaison. À suivre également les dénouements possibles concernant les situations de Frank Clark à Seattle et de Everson Griffen dans le Minnesota.

 

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR